Déclaration du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et du député des Territoires du Nord-Ouest à l'occasion de la Journée des océans de l'Arctique de l'Ouest

Déclaration

28 juin 2019

Ottawa (Ontario) - En tant que ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, je suis ravi de souligner la Journée des océans de l'Arctique de l'Ouest de cette année, qui sera célébrée le 1er juillet à Sachs Harbour, la collectivité la plus au nord des Territoires du Nord-Ouest.

La Journée des océans de l'Arctique de l'Ouest est une célébration annuelle organisée conjointement par le ministère de Pêches et Océans Canada et la Société régionale Inuvialuit. La célébration se déroule à tour de rôle dans les six collectivités de la région désignée des Inuvialuit, et comprend généralement un festin communautaire. La date de la Journée des océans de l'Arctique de l'Ouest est décidée chaque année en collaboration avec la communauté hôte, mais toujours après la Journée mondiale des océans, qui a lieu le 8 juin, lorsque l'océan Arctique est généralement encore gelé dans les communautés Inuvialuit.

Cette journée est l’occasion de célébrer les liens uniques qu’entretiennent les collectivités autochtones du Nord avec les voies navigables de leurs territoires traditionnels.

L’Arctique canadien est unique sur les plans culturel et géographique; il représente près de 40 % des terres émergées de notre pays. Il fait partie intégrante de notre identité nationale. L’Arctique abrite également plus de 100 000 Canadiens dont l’économie, l’environnement et le tissu social sont indissociables de l’océan et de ses ressources.

Nous savons que le climat du Canada se réchauffe deux fois plus vite que la moyenne mondiale, et que le Nord se réchauffe trois fois plus vite que la planète. Comme les effets des changements climatiques continuent de menacer les modes de vie, il est de plus en plus essentiel d'atténuer les changements climatiques et de renforcer la résilience dans le Nord. Le gouvernement du Canada prend des mesures pour lutter contre les changements climatiques et protéger la nature et les océans pour nos enfants et nos petits-enfants.

Compte tenu du besoin urgent d’agir, le gouvernement du Canada et les collectivités autochtones renforcent la protection de nos océans et de nos espèces marines. Voici certaines des mesures concrètes :

  • Poursuivre la mise en œuvre du Plan de protection des océans, de 1,5 milliard de dollars, qui constitue le plus important investissement jamais fait pour protéger nos côtes et nos voies navigables, et renforcer le système de sécurité maritime de calibre mondial du Canada.
  • Protéger 8,27 pour cent (plus de 475 000 km2) de nos zones marines et côtières (par rapport à moins de 1 pour cent en 2015), et nous sommes en bonne voie de respecter notre engagement visant à protéger 10 pour cent de ces zones d’ici 2020.
  • Appuyer le développement d’entreprises de pêche commerciale et d’exploitations aquacoles communautaires appartenant à des Autochtones dans le cadre de l’Initiative des pêches commerciales intégrées du Nord.
  • Participer à une mission de recherche avec les parties intéressées et les peuples autochtones pour comprendre les changements qui se produisent dans l’écosystème de la mer de Beaufort.
  • Renforcer la participation des communautés autochtones aux interventions d’urgence maritime dans les eaux locales en tant que membres de la Garde côtière auxiliaire canadienne, grâce au financement pour reçu pour l’achat de nouveaux bateaux communautaires et de l’équipement connexe, à Ulukhaktok (T.N.-O.), Tuktoyaktuk (T.N.-O.), Yellowknife (T.N.-O.), Kugluktuk (Nunavut), et Cambridge Bay (Nunavut).

Pêches et Océans Canada et la Garde côtière canadienne, reconnaissant l’importance d’approfondir notre collaboration avec les collectivités du Nord, a annoncé en octobre 2018 la création d’une région autonome de l’Arctique en collaboration avec des partenaires autochtones et du Nord. Depuis, notre nouveau directeur général régional et le commissaire adjoint collaborent avec nos partenaires de l’Arctique, afin d’étudier une nouvelle façon de faire des affaires et de s’assurer que les habitants du Nord participent directement aux décisions qui sont prises à l’égard de leurs ressources et de leur environnement. Nous prenons cette mesure parce que nous comprenons que nous devons continuer d’approfondir et de renforcer nos relations avec les collectivités autochtones en intégrant leurs connaissances et leur savoir-faire dans notre planification et notre processus décisionnel.

Bien que nous ayons réalisé des progrès importants et fait preuve d’un leadership solide au pays et à l’étranger, nous devons continuer de faire tout ce que nous pouvons pour mieux protéger et mieux comprendre nos océans. Cela est essentiel pour garantir que nos collectivités et nos économies locales de l’Arctique sont fortes et concurrentielles. En cette Journée des océans de l’Arctique de l’Ouest, engageons-nous à continuer à prendre soin de nos océans, tous ensemble. Nous n’avons qu’une seule planète, et il est important que nous fassions tous notre part pour assurer la sécurité, la propreté et la santé de nos océans pour le bien des générations futures.

- L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et Michael McLeod, député des Territoires du Nord-Ouest

Liens connexes

- 30 -

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Directrice des communications
Cabinet du ministre des Pêches et des Océans et de la Garde côtière canadienne
613-947-4481
marie-pascale.desrosiers@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :