Le gouvernement du Canada annonce un financement pour appuyer la protection et le rétablissement des espèces aquatiques en péril

Communiqué de presse

3 septembre 2019                                

Ottawa (Ontario) – Au cours des 50 dernières années, les populations mondiales d'espèces sauvages ont diminué de 60 pour cent. Au Canada, environ 544 espèces ont été identifiées comme étant en péril en vertu de la Loi sur les espèces en péril et la liste s'allonge. Le gouvernement du Canada s'est engagé à protéger et à rétablir les espèces aquatiques en péril, au profit de la biodiversité du Canada ainsi que des collectivités locales et autochtones qui en dépendent. C'est pourquoi le gouvernement du Canada agit de manière urgente et concrète pour veiller à ce que les espèces en péril soient protégées pour les générations futures.

Aujourd’hui, le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé le financement de projets dans le cadre du Fonds autochtone pour les espèces en péril et du Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril. Pêches et Océans Canada finance ces programmes permanents qui contribuent à la protection, au rétablissement, et à la conservation des espèces aquatiques en péril et des habitats qui les soutiennent.

Le gouvernement du Canada appuie les Canadiens et les peuples autochtones dans leurs efforts pour aider à protéger et à rétablir les espèces aquatiques en péril. Les investissements dans le Fonds autochtone pour les espèces en péril et le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril aideront à atténuer les menaces associées aux activités humaines, qui pèsent sur l’habitat des espèces aquatiques en péril, et à soutenir leur rétablissement et à les protéger, au bénéfice des générations à venir.

Pour 2019-2020 :

  • Le Fonds autochtone pour les espèces en péril a approuvé le financement de 40 nouveaux projets totalisant plus de 1,8 million de dollars.
  • Le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril a approuvé le financement de près de 50 nouveaux projets totalisant près de 2,7 millions de dollars.

Voici quelques exemples de projets dont le financement est proposé dans le cadre de cet investissement :

  1. Une entente importante avec un organisme environnemental local ─ Langley Environmental Partners Society, qui améliorera l'habitat du meunier de Salis et du naseux de Nooksack dans le bassin versant de la crique Bertrand.
  2. Une entente importante avec le Conseil tribal des Premières Nations Carrier Sekani qui améliorera le régime de surveillance de l'esturgeon blanc frayant dans la rivière Nechako.

Le gouvernement du Canada continue de s’engager à collaborer avec des organismes partout au Canada, en finançant d’importants projets de conservation partout au pays.

Citations

« Au cours des 50 dernières années, les populations mondiales d'espèces sauvages ont diminué de 60 pour cent. Ici, au Canada, environ 544 espèces ont été identifiées comme étant en péril en vertu de la Loi sur les espèces en péril et la liste s'allonge. Le déclin de la biodiversité a des répercussions à la fois sur notre environnement naturel et sur l'économie. C'est pourquoi la protection, la mise en valeur et la conservation des espèces en péril du Canada et de leurs habitats constituent une priorité pour notre gouvernement. Ce financement permettra à nos partenaires, y compris les organisations autochtones de tout le pays, d'améliorer la biodiversité de notre pays et les ressources naturelles dont dépendent les Canadiens. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Environnement et Changement climatique Canada dirige les aspects terrestres du Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril et du Fonds autochtone pour les espèces en péril.

  • Le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril a pour but de contribuer au rétablissement des espèces menacées ou en voie de disparition et d’autres espèces en péril, en faisant participer les Canadiens de tous les horizons aux mesures de conservation propices à la faune.

  • Le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril a pour but de contribuer au rétablissement des espèces menacées ou en voie de disparition et d’autres espèces en péril, en faisant participer les Canadiens de tous les horizons aux mesures de conservation propices à la faune.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.Lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :