Le gouvernement du Canada annonce la composition du groupe de travail sur la science du phoque de l'Atlantique

Communiqué de presse

Le 5 mars 2020

Ottawa (Ontario) - Les Canadiens comptent sur Pêches et Océans Canada pour prendre des décisions qui favorisent la santé des écosystèmes et la gestion durable des pêches. Comme nous cherchons continuellement à améliorer notre compréhension des écosystèmes aquatiques, il est important que nous prenions en considération un large éventail de points de vue.

Aujourd'hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Bernadette Jordan, a annoncé le nom des membres du groupe d’étude de travail sur la science du phoque de l'Atlantique, et a confirmé qu’ils commenceront bientôt leurs travaux.

Le groupe de travail sur la science du phoque de l’Atlantique a été mise sur pied pour recueillir les points de vue des représentants de l'industrie de la pêche et des parties prenantes sur les activités scientifiques actuelles du ministère portant sur les phoques de l'Atlantique, et en ce qui concerne notamment la prédation des phoques sur les stocks de poissons destinés à la commercialisation.

Le groupe de travail sera en place pour une durée maximale d'un an et fournira :

  • des avis sur les priorités du programme scientifique du ministère sur les phoques de l'Atlantique
  • des avis sur la manière d'accroître la participation de l'industrie de la pêche aux projets scientifiques sur les phoques
  • des conseils sur la manière dont le Ministère pourrait mieux communiquer ses conclusions scientifiques aux représentants de l’industrie de la pêche et aux autres parties prenantes

Le groupe de travail examinera les commentaires relatifs à son mandat qui seront soumis à : DFO.SealTaskTeam-Groupedetravailduphoque.MPO@dfo-mpo.gc.ca.

Citations

« Notre gouvernement croit fermement à une prise de décisions fondées sur des preuves, et l'annonce d'aujourd'hui ne fait que le renforcer. Le groupe de travail sur la science du phoque de l’Atlantique est une réponse directe aux préoccupations soulevées par les pêcheurs commerciaux de l’Est du Canada, en ce qui concerne les répercussions de la prédation des phoques sur les stocks de poissons. Je continuerai à travailler en étroite collaboration avec les pêcheurs, les chercheurs, les organisations environnementales, et d'autres partenaires pour m’assurer que nos décisions soient fondées sur les meilleures données scientifiques disponibles et que tous les aspects de cette question soient pris en compte. »

L'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
jane.deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :