Le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique vont financer des projets visant à promouvoir le saumon sauvage et les pratiques de pêche durable dans toute la Colombie-Britannique

Communiqué de presse

15 juin 2020                             

Vancouver (C.-B.) — La protection et la restauration de nos stocks de poissons sauvages et de leur habitat est une priorité pour le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Colombie-Britannique. Des stocks sauvages en bonne santé sont essentiels à la bonne santé des écosystèmes, à l'économie et au tissu social des communautés côtières de la Colombie-Britannique, et ils constituent un élément fondamental de nombreuses cultures et de nombreux moyens de subsistance autochtones.

Les deux gouvernements travaillent sur de nombreux projets pour faire face au déclin des stocks de saumon et l'inverser. Ces travaux comprennent le rétablissement des protections perdues pour les poissons et leur habitat dans la Loi sur les pêches modernisée, l'avancement des mesures de gestion des pêches fondées sur la science, l’examen des préoccupations concernant la prédation et la mise en œuvre d’un plan de lutte contre les changements climatiques.

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, et la ministre de l’Agriculture de la Colombie-Britannique, l’honorable Lana Popham, ont annoncé le financement de 7 projets dans le cadre du Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique (FRISCB). Un financement de 3 millions de dollars sera accordé sur cinq ans pour soutenir des projets de restauration des habitats du saumon.

Au cours des quatre prochaines années, les investissements dans le cadre du Fonds joueront un rôle clé pour rendre la pêche sauvage de la Colombie-Britannique plus durable à long terme. Le secteur du poisson et des fruits de mer de la Colombie-Britannique en bénéficiera, car il pourra continuer à offrir des emplois stables à des milliers de Canadiens. Alors que nous continuons à lutter contre les changements climatiques, et à faire face à l'évolution des conditions économiques, il sera essentiel pour notre économie et notre approvisionnement alimentaire de disposer d'un stock de poissons en bonne santé à pêcher et à vendre. En soutenant des projets qui renforcent la résilience environnementale et économique, le Fonds contribue également à notre reprise après la crise sanitaire de la COVID-19.


Le Fonds acceptera de nouvelles demandes de financement du 15 juillet au 15 septembre 2020. Le financement est ouvert aux communautés autochtones, aux associations de l’industrie, aux organisations non gouvernementales environnementales, aux entreprises commerciales et aux institutions universitaires. Les investissements réalisés dans le cadre de ce programme aideront à restaurer l’habitat du saumon, profiteront à la pêche commerciale et récréative et à l’aquaculture, et soutiendront également les initiatives scientifiques et de recherche. De plus amples renseignements sur le processus de demande, les échéances, et les critères du programme sont disponibles sur le site Web du FRSRCB : www.bcsrif.ca

Citations

« La création d'une pêche plus durable est une priorité pour le Canada et la Colombie-Britannique. Nous prenons actuellement des mesures décisives pour protéger et restaurer nos stocks de poissons sauvages et leurs habitats dans toute la province. Les investissements, que nous faisons grâce au Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique, nous rapprocheront de notre objectif commun de pouvoir jouir de pêches et d’habitats du poisson prospères et durables pour aujourd'hui et pour les générations à venir. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Aider la population de saumon sauvage de la Colombie-Britannique à se rétablir est une tâche monumentale, mais l’engagement et le partenariat entre les Premières Nations, les scientifiques, les gouvernements et les gens qui se soucient de ce poisson emblématique sont inébranlables. Ces projets aideront le saumon à remonter les cours d’eau pour atteindre ses frayères, ils nous fourniront de nouveaux renseignements sur ses habitudes et ses populations, et ils contribueront à nos efforts continus pour avoir des populations de saumon en bonne santé dans le Pacifique. »

L’honorable Lana Popham, ministre de l’Agriculture du gouvernement de la Colombie-Britannique

Faits en bref

  • Des renseignements supplémentaires sur les projets sélectionnés pour le Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique (FRISCB) sont disponibles en ligne ici.

  • Le FRISCB est un programme à frais partagés à 70 % au gouvernement fédéral et à 30 % au gouvernement provincial.

  • Le gouvernement du Canada investit jusqu’à 100 millions de dollars sur cinq ans dans le Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique et il a versé une contribution unique de 5 millions de dollars au Fonds de dotation pour le saumon du Pacifique.

  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique investit 42,85 millions de dollars sur cinq ans et a accordé une subvention unique de 5 millions de dollars à la Fondation du saumon du Pacifique.

  • Les collectivités autochtones, les organisations commerciales des secteurs des pêches sauvages et de l’aquaculture, les pêches récréatives ainsi que des organisations non commerciales comme les universités et les établissements de recherche, les associations de l’industrie et les groupes de conservation peuvent présenter une demande.

  • Le saumon fait partie d’un réseau trophique complexe, tant en eau douce qu’en milieu marin, qui touche aussi bien le zooplancton minuscule que les grands mammifères, comme les baleines et les ours, ainsi que les oiseaux de proie.

  • Le saumon sauvage est important sur le plan culturel pour de nombreuses Premières Nations de la Colombie-Britannique. Le saumon sauvage s’inscrit également dans la longue tradition de pêche récréative et sportive de la province, qui est directement liée à son industrie touristique.

  • Le FRISCB acceptera de nouvelles demandes de financement du 15 juillet au 15 septembre 2020. Des détails sur le processus de demande se trouvent ici.

  • Toutes les demandes de financement sont examinées par Pêches et Océans Canada et par le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse                                        
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne  
343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :