Le Conseil canadien des ministres des pêches et de l'aquaculture réaffirme son soutien au  secteur des pêches et de l’aquaculture du Canada

Communiqué de presse

Le 10 septembre 2020

Aujourd'hui, le Conseil canadien des ministres des pêches et de l'aquaculture (CCMPA) s'est réuni virtuellement pour discuter des répercussions de la pandémie de COVID-19 sur le secteur des pêches et de l’aquaculture du Canada, et de la façon de positionner le secteur pour une forte reprise économique à long terme. Ils ont également discuté d'autres sujets prioritaires, notamment la création d’emplois de qualité dans ces industries, la réduction des répercussions des espèces aquatiques envahissantes, le soutien financier au secteur des pêches et de l’aquaculture du Canada, au commerce, et au développement d'une aquaculture durable. 

La ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Bernadette Jordan, et le ministre de l'Environnement et des Ressources naturelles des Territoires du Nord-Ouest, l'honorable Shane Thompson, ont coprésidé la réunion du CCMPA, à laquelle ont également participé des représentants de tous les gouvernements provinciaux et territoriaux. 

Les ministres ont discuté de la manière de soutenir le secteur des pêches et de l'aquaculture du Canada maintenant et à l'avenir, à la lumière de la pandémie COVID-19. Les ministres ont convenu qu'il sera important de travailler ensemble à la croissance de l'économie océanique du Canada, en tirant parti de ses vastes ressources aquatiques de manière durable, tout en protégeant leur santé. Ils ont convenu que la collaboration avec les communautés autochtones et les parties prenantes, et la garantie d’une collaboration permanente entre les différents ordres de gouvernement, tout en reconnaissant les domaines de compétence, seront essentielles pour faire progresser tous les aspects du secteur. 

Les ministres participants ont également déclaré que les espèces aquatiques envahissantes posent de graves risques pour le secteur des pêches et de l’aquaculture du Canada et pour son environnement. Les ministres ont convenu de travailler en collaboration pour soutenir un écosystème aquatique plus sain, et se sont engagés à revitaliser le Plan d'action canadien de lutte contre les espèces aquatiques envahissantes, afin de refléter les rôles et les responsabilités en matière de gestion des espèces aquatiques envahissantes. Le Plan permettra aux gouvernements provinciaux et territoriaux, ainsi qu’aux ministères fédéraux, et aux organisations non gouvernementales recherchant des possibilités de financement, de partager des orientations stratégiques cohérentes pour prendre des mesures contre les espèces envahissantes.

Les ministres du CCMPA ont conclu la réunion en soulignant qu'il est plus important que jamais de maintenir les lignes de communication ouvertes. Les ministres se sont engagés à poursuivre la collaboration intergouvernementale en partenariat avec les parties prenantes, afin de soutenir, en cette période difficile, les membres du secteur canadien des pêches et de l'aquaculture, et les communautés qui en dépendent.  

Note : La Province du Nouveau-Brunswick est actuellement en période électorale et n'a participé à la réunion qu'en tant qu'observatrice.

Citations

« La réunion d'aujourd'hui est une étape capitale sur la voie de la reprise économique au Canada. Si la pandémie a mis en évidence nos vulnérabilités, elle nous offre également une chance de « reconstruire en mieux ». En travaillant ensemble, nous pouvons contribuer à façonner un monde plus résilient et plus durable, un monde qui assure un avenir solide aux femmes et aux hommes qui travaillent dur et qui sont la force motrice de notre économie bleue, d'un océan à l'autre. Je tiens à remercier tous les ministres pour leur participation et je me réjouis de notre engagement continu sur ces questions importantes. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le poisson est une source alimentaire importante pour tous les Canadiens, et nos pêches commerciales et sportives font partie intégrante de nos économies locales, provinciales, et territoriales. Les espèces envahissantes et les nouvelles maladies présentent un risque réel et émergent pour ces secteurs. Aujourd'hui, nous avons renforcé notre engagement à travailler avec nos partenaires pour soutenir nos industries de la pêche et tous les Canadiens, en prenant des mesures fortes et bien ciblées pour protéger notre biodiversité aquatique contre ces menaces actuelles et futures. » 

L’honorable Shane Thompson, ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Faits en bref

  • L'économie maritime du Canada représente 31 milliards de dollars par an en termes de PIB. Elle est la source de près de 300 000 emplois côtiers avec des bénéfices directs dans des secteurs aussi divers que la pêche et l'aquaculture, le transport maritime, l'énergie et la technologie des océans, les loisirs et le tourisme.

  • Les espèces aquatiques envahissantes ont eu des répercussions importantes sur les stocks de poissons indigènes au Canada. En plus des dommages sur l’environnement, les espèces envahissantes coûtent également des milliards de dollars chaque année en raison des pertes de revenus et de recettes touristiques, des dommages causés aux infrastructures, et de la mise en œuvre de mesures de contrôle.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse  
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Communications du Cabinet
Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
presssecretary@gov.nt.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :