La ministre Jordan fait valoir les investissements historiques du budget de 2021 pour soutenir les petites entreprises, y compris le secteur vinicole du Canada

Communiqué de presse

Le 29 avril 2021

Ottawa (Ontario) - Le gouvernement du Canada offre un soutien à tous ceux que la COVID a le plus durement frappés – aux femmes, aux jeunes, aux travailleurs à faible revenu, et aux petites et moyennes entreprises, notamment dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie. Le budget de 2021 est un plan visant à mettre fin à la lutte contre la COVID-19 et à assurer une reprise économique vigoureuse qui inclut l’ensemble des Canadiens.

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, et le député, Kody Blois, ont rencontré la directrice exécutive de la société Wine Growers Nova Scotia, Haley Brown, ainsi que le propriétaire et fondateur de L’Acadie Vineyards, Bruce Ewert, pour discuter des investissements ciblés visant à soutenir les établissements vinicoles, qui figurent dans le document Budget 2021 : Une relance axée sur les emplois, la croissance et la résilience.

La croissance du secteur canadien du vin au cours des 15 dernières années a été une réussite du secteur agroalimentaire canadien. Il a également offert des possibilités de croissance aux viticulteurs et aux entreprises touristiques.

Le budget de 2021 propose de fournir 101 millions de dollars sur deux ans, à compter de 2022-2023, d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, afin de mettre en œuvre un programme pour le secteur du vin qui aidera les établissements vinicoles à s’adapter aux défis actuels et émergents, conformément aux obligations commerciales du Canada. 

Pendant trop longtemps, les barrières commerciales à l’intérieur de notre propre pays ont empêché les entreprises canadiennes d’atteindre la pleine force du marché canadien. La réduction des obstacles au commerce entre les provinces et les territoires contribuera à bâtir une économie plus prospère ─ en plus de créer des emplois, de stimuler l’expansion des entreprises, de donner aux consommateurs un choix accru de biens et de services canadiens, et d’aider les économies régionales à croître.

Le budget de 2021 propose d’allouer 21 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2021-2022, afin de faire ce qui suit :

  • Travailler avec les partenaires provinciaux et territoriaux pour renforcer les capacités du Secrétariat du commerce intérieur, qui soutient l’Accord de libre-échange canadien afin de réduire plus rapidement les obstacles au commerce au Canada.
  • Faire progresser les travaux, avec les partenaires qui le souhaitent, menant à la création d’un répertoire de données pancanadiennes ouvertes et accessibles sur le commerce intérieur, afin de cerner les obstacles, notamment les exigences en matière de licence et d’accréditation professionnelles, et de travailler ensemble à les réduire.

Le budget de 2021 est un plan visant à offrir une passerelle aux Canadiens et aux entreprises canadiennes pendant la crise et à assurer une relance vigoureuse. Il propose de prolonger les mesures de soutien aux entreprises et au revenu jusqu’à l’automne et de faire des investissements en vue de créer des emplois et d’aider les entreprises de l’ensemble de l’économie à revenir en force. Il appuiera près de 500 000 nouvelles possibilités de formation et d’emploi, y compris 215 000 possibilités pour les jeunes, apportera du soutien pour les entreprises dans les secteurs les plus touchés, comme le tourisme, les arts et la culture, et accélérera les investissements et la transformation numérique des petites et moyennes entreprises. Le budget de 2021 est un plan qui met le gouvernement sur la bonne voie pour respecter son engagement de créer un million d’emplois d’ici la fin de l’année.

La situation financière du Canada était solide lorsque la pandémie a frappé. Cette situation a permis au gouvernement de prendre des mesures rapides et décisives, de soutenir les gens et les entreprises et d’être bien placé pour faire des investissements sans précédent dans la relance.

Citations

« Les petites entreprises, comme les établissements vinicoles indépendants de la Nouvelle-Écosse, sont au cœur des communautés locales et vitales pour notre économie nationale. Le budget de 2021 fait des investissements judicieux pour garantir non seulement qu’ils survivent à la pandémie, mais qu’ils peuvent créer de nouvelles possibilités une fois la décrue amorcée. Nous veillons donc à ce que nos petites entreprises locales ont les ressources nécessaires pour faire croître leurs activités, accéder à de nouveaux marchés, et créer plus d’emplois pour les Canadiens. »

La ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan

« Le budget de 2021 fait d’importants investissements pour les petites entreprises qui constituent l’épine dorsale de l’économie dans les régions rurales du Canada. L’investissement pour soutenir le secteur canadien du vin est important pour tant de petites entreprises à travers le pays, qui créent d’importantes possibilités et des produits de calibre mondial, y compris ici même à Kings—Hants. »

Le député Kody Blois

Faits en bref

  • Le budget de 2021 propose des investissements de 101,4 milliards de dollars sur trois ans dans le cadre du plan de croissance du gouvernement du Canada qui créera de bons emplois et appuiera une relance résiliente et inclusive. Les principales mesures sont les suivantes :

    • Prolonger les mesures de soutien d’urgence afin de favoriser la transition des Canadiens et des entreprises du pays jusqu’à la relance, y compris :
      • Prolonger la Subvention salariale d’urgence du Canada, la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer et la mesure de soutien en cas de confinement jusqu’au 25 septembre 2021.
      • Prolonger le soutien important au revenu pour les Canadiens, comme une prolongation de 12 semaines de la Prestation canadienne de la relance économique et une prolongation de quatre semaines de la Prestation canadienne de relance économique pour les proches aidants.
    • Prolonger les prestations de maladie de l’assurance‑emploi, les faisant passer de 15 à 26 semaines.
    • Appuyer les petites et moyennes entreprises dans le cadre de plusieurs programmes de transformation, comme :
      • Un nouveau programme canadien d’adoption du numérique qui aidera plus de 160 000 entreprises à assumer le coût de nouvelles technologies et leur fournira les conseils dont elles ont besoin pour tirer le meilleur parti des nouvelles technologies, avec l’aide de 28 000 jeunes Canadiens qui seront formés pour travailler avec elles.
      • La possibilité pour les petites entreprises canadiennes de procéder à la passation en charges d’un montant pouvant aller jusqu’à 1,5 million de dollars en investissements en capital dans un vaste éventail d’actifs, notamment la technologie numérique et la propriété intellectuelle. Il s’agit d’un investissement supplémentaire de 2,2 milliards de dollars dans la croissance des entrepreneurs canadiens au cours des cinq prochaines années.
    • Revitaliser le secteur du tourisme grâce à un financement de 1 milliard de dollars pour aider les entreprises touristiques à se rétablir et pour appuyer les festivals et les événements culturels qui offrent des emplois et une croissance dans bon nombre de nos villes et communautés.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne  343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Détails de la page

Date de modification :