Des investissements du gouvernement du Canada aident le secteur des produits de la mer du Labrador à demeurer fort

Communiqué de presse

Les entreprises de produits de la mer du Labrador s’adaptent aux nouvelles réalités de la COVID-19 pour assurer leur viabilité

Le 7 juin 2021 – L’Anse-au-Loup (Terre-Neuve-et-Labrador) – Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA)

Essentielle à la chaîne d’approvisionnement alimentaire nationale, la main-d’œuvre du secteur canadien de la transformation des produits de la mer constitue un moteur économique pour les collectivités côtières et rurales. Le secteur a dû faire face à d’immenses défis en raison de la COVID-19, auxquels le gouvernement du Canada a répondu rapidement en offrant le soutien dont il avait besoin pendant cette période sans précédent.

Le 25 avril 2020, le gouvernement fédéral a annoncé la création du Fonds canadien pour la stabilisation des produits de la mer (FCSPM) de 62,5 millions de dollars. Ce fonds a été créé expressément pour aider les transformateurs de produits de la mer du Canada à s’adapter aux défis posés par la COVID-19. Aujourd’hui, le FCSPM soutient des projets pancanadiens pour aider les transformateurs à conserver leurs employés et à maintenir de solides mesures de santé et de sécurité afin d’assurer la protection des travailleurs. Cette aide vise à augmenter la capacité de l’industrie à transformer, stocker, emballer et distribuer des produits sains et de haute qualité, ainsi qu’à réorganiser les processus et le marketing aux fins d’adaptation à l’évolution des besoins des consommateurs.

En soutenant le secteur canadien de la transformation des produits de la mer, le gouvernement du Canada aide à positionner l’économie nationale en vue d’une solide reprise post-pandémique. Les industries océaniques du Canada participent chaque année à hauteur d’environ 31,7 milliards de dollars au PIB du Canada. En investissant dans ce secteur à ce moment critique, le gouvernement fédéral ouvre la voie à une économie bleue plus forte et plus résiliente pour l’avenir.

Le gouvernement fédéral apporte un soutien aux transformateurs de produits de la mer

Aujourd’hui, Yvonne Jones, députée fédérale du Labrador, a annoncé des investissements totaux de 1 743 832 $ dans quatre initiatives afin d’aider le secteur de la transformation des produits de la mer du Labrador à relever les défis liés à la pandémie et à assurer sa viabilité. L’annonce a été faite au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles, et de l’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

La Labrador Fisherman’s Union Shrimp Company Ltd. reçoit trois contributions non remboursables. D’abord, 1 000 000 $ afin d’accroître ses débouchés par l’achat de nouveaux équipements et technologies de transformation du poisson pour ses usines de Mary’s Harbour et de Black Tickle. De plus, elle recevra 412 500 $ pour améliorer la capacité d’entreposage frigorifique à Mary’s Harbour, ce qui libérera de l’espace d’entreposage pour ses usines de transformation de Mary’s Harbour, Cartwright, Charlottetown, Pinsent’s Arm et L’Anse-au-Loup. Enfin, l’entreprise recevra 276 000 $ pour couvrir les dépenses liées à la COVID-19, notamment l’achat d’équipement de protection individuelle (EPI) et l’aménagement de nouvelles salles de dépistage et de barrières de protection.

La Torngat Fish Producers Co-operative Society Ltd. recevra également une contribution non remboursable de 55 332 $ afin d’instaurer des mesures de santé et de sécurité liées à la COVID-19 pour ses employés de Makkovik et de Nain, notamment de l’EPI et des modifications mineures supplémentaires aux usines. 

Citations

« Les entreprises de transformation des produits de la mer du Labrador créent des emplois dans nos collectivités rurales et côtières et renforcent l’économie. Les investissements comme ceux qui sont annoncés aujourd’hui aident le secteur à se réorienter et à s’adapter aux nouvelles réalités découlant de la pandémie. Avec cette aide, la Labrador Fisherman’s Union Shrimp Company et la Torngat Fish Producers Co-operative Society pourront traverser cette période difficile. »

-        Yvonne Jones, députée fédérale du Labrador, au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de l’APECA


« En tant que fille d’une personne travaillant dans une usine de traitement du poisson, je connais la grande importance des transformateurs de produits de la mer pour l’économie locale de Terre-Neuve-et-Labrador, et partout au Canada. Comme priorité immédiate au début de la pandémie, notre gouvernement a voulu offrir au secteur de la transformation le soutien nécessaire pour veiller à la sécurité de ses employés et s’adapter aux besoins changeants des consommateurs. Nous avons créé le Fonds canadien pour la stabilisation des produits de la mer (FCSPM) expressément pour répondre aux besoins uniques des transformateurs. Il est inspirant de découvrir comment nos partenaires utilisent ce fonds pour réellement renforcer le secteur. Par l’entremise du FCSPM, notre secteur des produits de la mer se réinvente, renouvelle son image et découvre de nouveaux marchés, ce qui aidera l’économie de tout le Canada à se rebâtir en mieux. »

-        L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le 17 juin 2020, la ministre Jordan a lancé le Fonds canadien pour la stabilisation des produits de la mer (FCSPM), d’une valeur de 62,5 millions de dollars, pour soutenir les transformateurs des produits de la mer qui sont confrontés à d’importants problèmes financiers attribuables à la COVID-19. 

  • Le FCSPM est une initiative de Pêches et Océans Canada, mise en œuvre par trois des agences de développement régional du Canada : l’APECA, Développement économique Canada pour les régions du Québec, et Diversification de l’économie de l’Ouest Canada. 

  • L’APECA verse la part de 42,7 millions de dollars du fonds au Canada atlantique, somme qui est maintenant totalement engagée.

  • L’APECA continue d’investir dans des projets qui favorisent le développement économique local durable, renforcent le développement et la croissance des entreprises et facilitent l’innovation grâce à son ensemble de programmes courants.

  • Le gouvernement du Canada élabore la Stratégie de l’économie bleue pour stimuler la croissance de nos secteurs océaniques par la création d’emplois, l’inclusion et la conservation. Les Canadiens sont invités à faire part de leurs points de vue sur un portail de mobilisation en ligne, qui permettra de recueillir diverses perspectives d’un océan à l’autre, aidant ainsi à élaborer une stratégie qui favorisera la durabilité des océans, stimulera les investissements dans les industries océaniques et créera des emplois dans les collectivités côtières, alors que le Canada planifie sa reprise économique après la pandémie de COVID-19. Le portail de mobilisation en ligne sera accessible jusqu’au 15 juin 2021.

Liens connexes

Personnes-ressources

Catherine Mounier-Desrochers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre du Développement
économique et des Langues officielles
Catherine.Mounier-Desrochers@canada.ca


Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
jane.deeks@dfo-mpo.gc.ca


Paul McGrath
Directeur des communications
Bureau de l’APECA à T.-N.-L.
709-689-5731
paul.mcgrath@acoa-apeca.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :