Document d’information : Expérience en environnement urbain contesté 2018 (EUC 18)

L’expérience en environnement urbain contesté 2018 (EUC 18), qui aura lieu du 10 au 21 septembre 2018 à Montréal, au Québec, est une expérience en science et technologie de la défense menée en coopération par cinq pays. L’objectif est d’étudier les technologies nouvelles et émergentes qui pourraient améliorer l’efficacité du personnel militaire menant des opérations dans des villes complexes tout en réduisant les risques pour les forces armées et les civils.

Cette deuxième expérience, menée par l’organisation des sciences et de la technologie du ministère de la Défense nationale, Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), réunira plus de 250 participants, notamment des chercheurs en matière de défense de l’Australie, du Canada, des États-Unis, de la Nouvelle-Zélande et du Royaume-Uni ainsi que des militaires de la 2e Division du Canada.

Points clés :

  • L’expérience EUC est une série d’expériences pluriannuelles qui visent à étudier activement des technologies offrant la possibilité d’accroître le succès des missions et de réduire les risques pour les forces armées et les civils grâce à une meilleure connaissance tactique de la situation et une réactivité accrue.
  • L’expérience EUC 18 est un programme de coopération du Groupe des cinq relevant du Programme de coopération technique (PCT) qui rassemble la communauté scientifique de la défense de l’Australie, du Canada, des États-Unis, de la Nouvelle-Zélande et du Royaume-Uni.
  • La première expérience a eu lieu en novembre 2017 à Adélaïde, en Australie. Deux autres expériences sont prévues en 2019, aux États-Unis, et en 2020, au Royaume-Uni.
  • L’expérience EUC 18 réunit plus de 150 chercheurs des pays participants et plus de 80 membres des Forces armées canadiennes.
  • L’expérience EUC 18 a pour but de répondre à la question suivante : « Que devons-nous savoir au sujet d’une ville pour y mener à bien nos opérations? »
  • L’expérience EUC 18 combine des activités sur les terrains et des simulations axées sur trois vignettes d’opérations militaires :
    • la détection et la compréhension à l’entrée (que doit-on savoir au sujet de la ville?),
    • la mobilité assurée (que faut-il pour être capable de se déplacer aisément dans la ville), et
    • l’interdiction de zone en soutien de la force légère (que faut-il pour assurer la sécurité du périmètre).
  • La série d’expériences EUC appuie la politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement en vue d’atteindre l’excellence dans l’ensemble des opérations militaires, comme l’aide humanitaire, le secours aux sinistrés, le maintien de la paix et le combat. Par exemple, cette expérience permettra :
    • de faire progresser les systèmes télépilotés et d’améliorer les modules de renseignement, de surveillance et de reconnaissance du système de soutien du commandement
    • d’accroître les capacités de soutien de la force légère, ce qui la rendra plus agile et efficace dans les théâtres d’opérations complexes
    • de moderniser les simulateurs d’effets d’armes afin de mieux préparer les soldats aux entraînements et aux opérations
    • de perfectionner les capacités de détection chimiques et biologiques et d’intervention connexes.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :