PastPerfect Museum Software Version 5.0 par PastPerfect Software, Inc. - Évaluation

À propos de l’évaluation

Cette évaluation a été effectuée le 2 mars 2018 en collaboration avec un représentant de PastPerfect, par 12 membres de la communauté muséale et reflète leur opinion personelle. Ces évaluations ont été effectuées sur la base d’un ensemble prédéterminé de tâches à démontrer dans un laps de temps limité. Il est recommandé de toujours demander une démonstration de chaque produit qui vous intéresse, en fonction de vos exigences spécifiques..

Notes de l’évaluateur

Le tableau suivant indique les notes accordées au logiciel par les membres de la communauté muséale. Pour comprendre ces notes, veuillez consulter notre système de notation et notre guide d’évaluation.

Chaque note est accordée en fonction d’un maximum de cinq points. Plus le nombre de déviation standard est grand, plus la gamme de pointage pour cette tâche est large.

Tâche Moyenne Déviation standard

Saisir des données en ligne

1.6

2.1

Publier une fiche sur Internet

3.7

1.1

Définir les autorisations d’utilisation et les groupes d’utilisateurs

3.4

0.8

Visualiser les pistes de vérification ou le journal des changements

2.0

1.0

Importer des données

3.3

0.8

Exporter des données

3.4

0.8

Établir une liste de terminologie locale

3.3

0.8

Téléverser ou joindre des images et des fichiers

3.8

1.0

Cataloguer un objet

3.7

0.8

Modifier un ensemble de fiches par lot

3.8

0.6

Capacités multilingues

0.8

1.0

Personnaliser une page d’entrée dans le catalogue

2.8

1.4

Créer une fiche modèle

3.2

0.9

Produire ou préparer un rapport

3.6

0.9

Effectuer une recherche de base

3.8

0.8

Effectuer une recherche avancée

3.7

0.7

Parcourir les fiches

4.0

0.9

Créer une exposition

3.7

0.8

Saisir l’information destinée à un rapport de condition

3.5

0.7

Commentaires des évaluateurs

Les évaluateurs ont fourni les commentaires suivants après qu’ils ont noté le rendement associé à chaque tâche. Il s’agit de commentaires tirés de la section Autres commentaires du formulaire d’évaluation.

  • Gère les pouvoirs hiérarchiques, y compris la nomenclature.
  • Système de base et fonctionnel pouvant convenir à un petit musée. Interface d’apparence ancienne.
  • L’absence d’une fonction de vérification et de saisie de donnée en ligne a diminué la note accordée au système.
  • En général, ce produit est une bonne solution de rechange pour les petites institutions cherchant un système tout-en-un. Le fait qu’il puisse gérer plusieurs types de collections, de fiches et de données est certainement un atout pour les organisations à petit budget ou ayant une expertise limitée. Cette approche est moins idéale pour les grandes institutions ou pour les personnels gérant de vastes collections, car on peut faire bien des choses de manière adéquate, mais pas forcément robuste.
  • En général, les tâches gérées par le système semblent être réparties un peu partout. Cela peut offrir de la flexibilité, mais aussi créer de la confusion et de la frustration lorsqu’on veut utiliser le système d’une manière robuste. Puisque le système est destiné à des petites organisations, l’interface utilisateur pourrait être plus intuitive. Pour l’instant, il faut passer d’une chose à l’autre pour accomplir toutes les tâches requises pour un objet.
  • Produit très abordable pour les musées à petit budget.
  • Plateforme pas mise à jour comparativement aux autres systèmes.
  • Il faut toujours appuyer sur « edit » (« modifier ») pour mettre à jour une fiche au lieu de simplement se fier sur les permissions qui autorisent ou non la fonction de modification d’un utilisateur (à l’ancienne).
  • F1 – PastPerfect intègre des fichiers d’aides pour chaque champ, le client peut modifier les notes sur le changement.
  • Une robuste option prête à utiliser pour les collections petites et standards. Le produit a l’avantage d’être un logiciel qu’on peut acheter au lieu de payer des frais d’abonnement, ce qui le rend accessibles pour les petites collections.
  • Système de gestion des collections facile à utiliser par les débutants, mais comment gère-t-il les vastes collections (50 000 et plus)? J’aurais aimé en savoir plus sur les modules de bibliothèque et d’archives.
  • La fonction de liste de catalogue permet aux utilisateurs de créer et de nommer des listes d’artéfacts. Ils peuvent ensuite classer les listes dans des dossiers par souci de clarté et de facilité de navigation. Cette fonction peut avoir de nombreuses applications potentielles. On pourrait s’en servir pour créer un ensemble de fiches sur lesquelles le personnel doit travailler, compiler des recherches en vue d’une exposition ou créer une liste à transmettre à un chercheur.
  • Ce produit des options très intéressantes. J’ai particulièrement aimé le design. J’ai aussi trouvé que le produit offrait un accès facile à de nombreuses tâches à partir de sa page d’accueil. Je n’ai pas trouvé la page d’accueil encombrée. Quand on clique plus loin dans le logiciel, je n’ai pas eu l’impression d’entrer dans un labyrinthe d’information.
  • La structure des « disciplines prises en charge » dicte la fonctionnalité de la base de données. Cette structure n’offre peut-être pas la flexibilité nécessaire pour répondre aux besoins de toutes les institutions.
  • J’ai vraiment aimé ce système de gestion des collections, car il offre de nombreuses possibilités. Mais, le fait que le seul alphabet pris en charge soit l’alphabet latin impose des limites aux collections des cultures du monde ou toute collection du patrimoine autochtone.
  • Le logiciel semble assez intuitif et facile à utiliser et très concis et complet. Il est rassurant de savoir que le bureau de soutien promis peut aider en cas de problème et le bouton F1 définit à quoi servent les champs. Il comprend aussi des dossiers sur les personnes ressources, les campagnes, les promesses de dons et les reçus.
  • Le programme semble très clair et est doté de multiples fonctions ou options pour exécuter de nombreuses tâches. Visuellement, je l’ai trouvé épuré, ce qui a facilité son utilisation. La prochaine version infonuagique semble très prometteuse, surtout considérant les conditions de travail actuelles, y compris l’utilisation à distance. Le présentateur a insisté sur le fait que le programme est destiné aux petits et moyens musées ayant un petit budget pour le soutien technique et la publication en ligne. Le plus important bémol de l’utilisation par des petits ou moyens musées au Canada est l’absence de fonctionnalité multilingue.
  • Spécifiquement conçu comme un affichage fixe, pas fait pour la personnalisation.
  • On dirait que cette base de données a été créée dans les années 1990 et n’a pas été modifiée depuis (pour devenir plus conviviale ou intuitive grâce aux nouvelles technologies maintenant disponibles).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :