Aperçu des résultats - Évaluation des activités du portefeuille de la Santé liés au tabac (y compris le vapotage) de 2016‑2017 à 2020‑2021 – Bureau de l’audit et de l’évaluation

Contexte du programme

Dans le cadre de la Stratégie canadienne sur le tabac (SCT), Santé Canada s'est engagé :

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) contribue à aider les Canadiens à cesser de fumer en appuyant les interventions relatives à la prévention et à l'abandon du tabac auprès des Canadiens, particulièrement auprès de ceux faisant face à des inégalités en matière de santé et à un risque plus élevé de tabagisme.

L'ASPC et Santé Canada appuient également les efforts mondiaux de lutte contre le tabagisme.

Sur cinq ans :

SC : 191 M$
ASPC : 13 M$

Approche de l'évaluation

L'évaluation a consisté à examiner le rendement et l'efficacité des activités en matière de tabagisme et de vapotage de Santé Canada et de l'ASPC pour la période de 2016-2017 à 2020-2021.

Figure 1.Approche de l'évaluation
Figure 1. La version textuelle suit.
Figure 1 - Équivalent textuel

Approche de l'évaluation

  • Examen des documents et des dossiers
  • Rebue de la Littérature
  • Examen des données financières
  • Entrevues auprès des informatuers clés
  • Compairon limitée entre les territoires
  • Analyse des données

Ce que l'évaluation a révélé

Les taux de prévalence du tabagisme ont diminué, passant de 17,7 % en 2015 à 14,8 % en 2019. Au cours des cinq dernières années, Santé Canada a réalisé d'importants progrès en matière d'élaboration, de mise en œuvre et d'application de la Loi sur le tabac et les produits de vapotage (LTPV), qui a été adoptée en mai 2018. En collaboration avec ses partenaires, notamment l'ASPC, Santé Canada a également élaboré et mis en œuvre la nouvelle Stratégie canadienne sur le tabac (SCT). De plus, Santé Canada et l'ASPC ont présenté le point de vue du Canada dans le cadre des discussions à l'échelle mondiale et ont contribué à façonner le programme international de lutte contre le tabac.

La SCT reconnaît que, bien qu'ils ne soient pas inoffensifs, les produits de vapotage contenant de la nicotine représentent une source de nicotine moins nocive que les cigarettes si quelqu'un passe complètement au vapotage, et elle a intégré ce point de vue dans l'approche globale de lutte contre le tabagisme. La SCT reconnaît aussi que le tabagisme n'est pas réparti de façon égale parmi la population, et considère que les groupes qui affichent des taux supérieurs de tabagisme sont une priorité majeure. Santé Canada et l'ASPC ont financé divers projets de prévention et de sevrage tabagique, et les données sur le rendement disponibles pour certains des projets biens établis montrent que ceux-ci ont aidé les participants à cesser de fumer. Conformément aux priorités de la SCT, les projets les plus récents de l'ASPC visent à rejoindre les groupes qui subissent des inégalités en matière de santé et au sein desquels les taux de tabagisme sont plus élevés que ceux observés dans la population générale.

Des initiatives récentes de Santé Canada et de l'ASPC, notamment de nouveaux règlements et le financement de projets de sevrage tabagique, devraient contribuer aux résultats prévus en matière de tabagisme et de vapotage. Cependant, il reste du travail à faire pour atteindre l'objectif de moins de 5 % de tabagisme d'ici 2035 et pour faire face à l'augmentation rapide du vapotage chez les jeunes.

Parmi les difficultés identifiées par l'évaluation figurent les suivantes :

Les résultats de cette évaluation ont permis d'énoncer les quatre recommandations ci-dessous, qui s'adressent toutes à Santé Canada. Aucune recommandation n'est formulée à l'intention de l'ASPC, puisque des mesures pour corriger les problèmes liés à l'échange de connaissances et à la mesure du rendement sont déjà en cours.

Recommandations

  1. Communiquer aux partenaires et aux intervenants le plan d'action de Santé Canada décrivant la contribution du Ministère à la réalisation des objectifs de la SCT et à la lutte contre le vapotage chez les jeunes.
  2. Améliorer les systèmes de technologie de l'information et la capacité d'analyse des données pour appuyer les activités du programme.
  3. Examiner la répartition des ressources entre les activités liées au tabac et les activités liées au vapotage.
  4. Examiner et mettre à jour le site Web de Santé Canada pour qu'il présente les données scientifiques et les conseils de santé publique les plus récents sur les risques et les avantages des produits de vapotage pour la santé.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :