Aliments génétiquement modifiés - Mythes et réalités

MYTHE : Les aliments GM sont dangereux.

RÉALITÉ : Les scientifiques ont conclu que les aliments génétiquement modifiés ne comportent pas davantage de risques pour la santé humaine que les aliments traditionnels. De fait, les aliments issus de végétaux génétiquement modifiés font l'objet d'une surveillance réglementaire et d'exigences scientifiques beaucoup plus rigoureuses que ceux issus de végétaux de culture traditionnelle. Chaque nouvelle culture GM est soumise à une évaluation de l'innocuité alimentaire approfondie et robuste avant que sa circulation sur le marché canadien soit autorisée.

MYTHE : Les aliments GM ne sont pas aussi nutritifs que les aliments non GM.

RÉALITÉ : Tous les aliments issus des végétaux génétiquement modifiés dont la mise en marché est autorisée sont aussi nutritifs et inoffensifs que les aliments préparés à partir de végétaux de culture traditionnelle. Les évaluations nutritionnelles de l'innocuité des aliments issus des végétaux génétiquement modifiés réalisées par Santé Canada en observant son processus en la matière démontrent que les aliments GM sont généralement tout aussi nutritifs que ceux qui sont issus des végétaux comparables de culture traditionnelle.

MYTHE : Les aliments GM ne sont pas examinés comme il se doit.

RÉALITÉ : Santé Canada exige des responsables du développement de produits qu'ils se conforment à des lignes directrices particulières pour obtenir l'autorisation de commercialiser des aliments nouveaux destinés à l'alimentation humaine et animale. Avant qu'ils puissent obtenir l'autorisation de vendre ou d'annoncer leurs produits alimentaires nouveaux au Canada, ils doivent fournir aux évaluateurs des renseignements exhaustifs et détaillés à leur sujet. Si l'évaluateur conclut à l'insuffisance des données, il est possible que des analyses supplémentaires ou des renseignements additionnels soient requis. Les scientifiques de Santé Canada exercent une surveillance continue de la documentation scientifique portant sur l'innocuité des aliments génétiquement modifiés. Jusqu'à présent, aucune étude n'a amené les scientifiques de Santé Canada à modifier leurs conclusions au sujet d'un quelconque produit alimentaire GM dont la commercialisation est autorisée.

MYTHE : Ne pas identifier les aliments GM à ce titre peut semer la confusion chez les consommateurs.

RÉALITÉ : Actuellement, les fabricants d'aliments sont libres d'indiquer sur l'étiquette des aliments s'ils ont ou non été développés en recourant au génie génétique, pourvu que l'étiquetage en question soit véridique et non trompeur. Cette façon de faire s'harmonise avec l'approche adoptée dans d'autres pays, notamment aux États-Unis. Jusqu'à présent, aucune préoccupation pour la santé ou la sécurité n'a incité Santé Canada à exiger l'étiquetage obligatoire à ce titre d'un quelconque aliment GM évalué par le ministère. Si un aliment GM était mis en cause à l'égard d'un risque particulier pour la santé, sa commercialisation ne serait permise par Santé Canada que si l'étiquetage permettait d'atténuer le risque en question pour les personnes menacées. Dans un tel cas, un étiquetage additionnel serait exigé.

MYTHE : Les aliments GM sont difficiles à éviter.

RÉALITÉ : Les consommateurs qui désirent éviter de consommer des aliments de sources génétiquement modifiées peuvent le faire en choisissant des aliments sur lesquels figure une déclaration affirmant qu'il ne s'agit pas de produits issus du génie génétique. Les fabricants d'aliments peuvent décider de formuler de telles allégations au sujet de leurs produits, et la norme intitulée Étiquetage volontaire et publicité visant les aliments issus ou non du génie génétique leur communique plus de directives à ce propos.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :