D-tagatose

En 2020, Santé Canada a reçu une demande visant à autoriser la vente du D-tagatose synthétisé de façon enzymatique pour utilisation comme ingrédient alimentaire et ingrédient édulcorant afin de remplacer entièrement ou partiellement les sucres ajoutés existants.

Afin de déterminer si le D-tagatose pourrait être vendu au Canada, les scientifiques de Santé Canada ont mené une évaluation scientifique qui a permis de s'assurer que cette substance est sans danger pour la consommation. Nos scientifiques devaient également évaluer comment le D-tagatose a été développé, le processus de production et les spécifications, et si le D-tagatose pose un problème de salubrité nutritionnelle ainsi que la possibilité que le D-tagatose soit toxique ou cause des réactions allergiques.

Des scientifiques spécialisés en biologie moléculaire, en microbiologie, en toxicologie, en chimie et en nutrition ont effectué une analyse approfondie des données et des protocoles fournis par le requérant afin d'assurer la validité des résultats. À la suite de cette évaluation, il a été déterminé que l'utilisation proposée du D-tagatose ne présentait pas de risque nutritionnel, microbiologique, toxicologique ou allergène pour les consommateurs.

L'évaluation a révélé que la consommation excessive de produits contenant du D-tagatose, p. ex., 30 grammes par portion, peut causer des inconforts gastro-intestinaux comme des ballonnements, des éructations, des flatulences et des effets laxatifs. Ces inconforts gastro-intestinaux sont bien documentés à l'échelle internationale, sont caractérisés comme étant légers, transitoires et ne sont pas ressentis par tous les consommateurs. Par conséquent, ils n'ont pas été considérés comme une préoccupation importante en matière de santé ou de salubrité.

De plus, le D-tagatose peut ne pas convenir aux personnes atteintes d'intolérance héréditaire au fructose (IHF), pour qui la consommation de fructose entraîne divers effets indésirables en raison des similitudes des voies métaboliques entre le D-tagatose et le fructose. Le D-tagatose sera déclaré dans la liste des ingrédients sur les étiquettes des produits, ce qui serait suffisant pour permettre aux consommateurs d'éviter le D-tagatose dans les aliments en se fondant sur des conseils alimentaires.

L'évaluation par Santé Canada du D-tagatose été effectuée conformément aux Lignes directrices pour l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux. L'approche adoptée par Santé Canada dans l'évaluation de l'innocuité des aliments génétiquement modifiés est fondée sur des principes scientifiques élaborés dans le cadre de consultations internationales d'experts menées au cours des 20 dernières années auprès d'organismes comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L'approche adoptée par le Canada est actuellement appliquée par les organismes de règlementation du monde entier dans des pays comme l'Union européenne, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, le Japon et les États-Unis.

Contenu connexe :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :