ARCHIVÉE - Allégations concernant la réduction du risque de maladie : état de la situation au Canada

Allégations autorisées

Depuis 2003, Santé Canada a autorisé l'utilisation de certaines allégations concernant la réduction du risque de maladie, fondées sur des données scientifiques, dans des publicités et sur l'étiquette de divers aliments.

La liste complète des mentions et allégations autorisées ansi que les critères d'utilisation se trouve à article B.01.603 du Règlement sur les aliments et drogues.

L'examen de données scientifiques se faisant de façon régulière, la liste des allégations concernant la réduction du risque de maladie autorisées est en perpétuelle évolution. Les allégations santé nouvellement autorisées seront affichées ici.

Allégations santé autorisées depuis 2003 pour les associations suivantes :

  • une alimentation saine, pauvre en sodium et riche en potassium, et un risque réduit d'hypertension artérielle;
  • une alimentation saine comprenant une quantité adéquate de calcium et de vitamine D, et un risque réduit d'ostéoporose;
  • une alimentation saine, pauvre en acides gras saturés et de trans, et un risque réduit de maladie du coeur;
  • une alimentation saine, riche en légumes et en fruits, et un risque réduit de certains types de cancer;
  • les sucres non fermentescibles présents dans la gomme à mâcher et les bonbons durs et la réduction des caries dentaires

Allégations proposées

Santé Canada passe actuellement en revue les commentaires reçus sur son
, lequel décrit l'intention du Ministère de publier les modifications réglementaires proposées dans la
Partie I de la Gazette du Canada
afin d'autoriser deux nouvelles allégations santé portant sur l'existence d'une relation entre :
  • une alimentation saine comportant une grande variété de légumes, de fruits et de produits à grains entiers et une réduction du risque de maladies cardiovasculaires;
  • une alimentation riche en folate assortie de la prise d'un supplément quotidien d'acide folique et une réduction des risques qu'une femme mette au monde un bébé présentant une anomalie congénitale du cerveau ou de la moelle épinière.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :