ARCHIVÉE - Document d'information - Modification de la politique de Santé Canada sur la présence de Listeria monocytogenes dans les aliments prêts-à-manger

Avis au lecteur

: La période de consultation en ligne est maintenant terminée. Les commentaires et les suggestions reçus seront pris en considération lors de la finalisation du document. Le rapport final sera disponible dès que possible.

À la suite de l'éclosion de listériose liée à des viandes de charcuterie tranchées, en 2008, Santé Canada a procédé à l'examen de sa politique sur la présence de Listeria monocytogenes dans les aliments prêts-à-manger en vue d'y intégrer les plus récentes données scientifiques. La politique révisée tient compte des recommandations du Rapport de l'enquêteur indépendant sur l'éclosion de listériose survenue en 2008.

La dernière mise à jour de la politique, qui contient des directives importantes pour pour l'industrie de la transformation des aliments et les organismes de réglementation sur les mesures à prendre pour assurer l'innocuité de ces aliments, remonte à 2004. Le Ministère désire maintenant obtenir les commentaires des intervenants sur la politique révisée. Voici les principaux aspects où la politique révisée diffère de celle de 2004.

Nouveaux critères sur la conformité du produit final

Santé Canada a mis à jour la classification des aliments prêts-à-manger en fonction des risques qu'ils posent pour la santé et la probabilité qu'ils contiennent des concentrations de bactéries susceptibles de causer une maladie. Un aliment dont la production ne prévoit pas d'étapes pour tuer la bactérie Listeria après la transformation et dans lequel la bactérie risque de proliférer peut être considéré comme un produit à risque plus élevé. Ces critères constituent la base des décisions liées aux activités d'inspection et d'application ainsi qu'aux efforts de l'industrie pour gérer la situation.

Mise à jour des définitions d'aliments dans lesquels la bactérie Listeria monocytogenes peut ou ne peut pas proliférer

La liste des aliments associés à des éclosions a été mise à jour, ainsi que les détails sur les types d'aliments et de conditions favorisant la croissance de la bactérie Listeria monocytogenes. Le tout est en ligne avec les directives de la Commission du Codex Alimentarius.

Plus de détails au sujet de l'échantillonnage contenu dans l'arbre décisionnel

L'arbre décisionnel est un outil qui oriente le processus décisionnel lorsqu'on découvre des échantillons positifs. Entièrement révisé, il tient compte des critères et définitions de la politique. Le nouvel arbre décisionnel repose sur le niveau de risque pour la santé et comporte des renseignements sur le moment où il faut avertir les autorités réglementaires, la tenue de dossiers et les processus et étapes à suivre.

Les programmes de suivi environnemental constituent une mesure clé

Dans le document, Santé Canada souligne l'importance des analyses de l'environnement dans le cadre d'un plan général d'échantillonnage pour les producteurs d'aliments prêts-à-manger. Il précise que les usines devraient prendre des échantillons sur une base régulière pour vérifier l'efficacité de leur programme de contrôle d'assainissement pour la Listeria. Il souligne aussi l'importance d'analyser les données recueillies dans le cadre du programme d'échantillonnage de l'environnement et d'y réagir avec diligence.

La politique encourage les traitements post-transformation et/ou l'utilisation d'inhibiteurs de la bactérie Listeria monocytogenes

La politque révisée encourage fortement les fabricants de produits alimentaires à utiliser des traitement post-transformation et les technologies approuvées par Santé Canada pour réduire ou éliminer la bactérie Listeria monocytogenes dans les aliments prêts-à-manger. Elle énumère les additifs alimentaires approuvées à cet effet et cite des exemples de mesures à prendres après la transformation, comme la pasteurisation thermique de surface et le traitement par haute pression hydrostatique.

Attention soutenue à la communication

La politique insiste sur l'importance de mieux sensibiliser la population aux risques d'éclosion de listériose d'origine alimentaire et de fournir des directives au personnel d'établissements hébergeant des personnes vulnérables. Cela comprend une collaboration entre les administrations fédérale, provinciales, territoriales et municipales afin que tous les Canadiens reçoivent des renseignements fiables et cohérents.

Les commentaires recueillis au cours de cette consultation aideront Santé Canada à mettre au point la politique révisée.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :