ARCHIVÉE - Ail et oignon : Insuffisance des preuves pour les ajouter à la liste des allergènes alimentaires prioritaires au Canada - Un examen systématique

Le contenu de cette page dépasse les dimensions normales du site à cause de l'utilisation de larges cartes, tableaux, diagrammes ou graphiques.
Tableau 1 : Études cliniques (groupées selon leur pertinence à l'égard de l'ail, de l'oignon ou tant à l'égard
de l'ail que de l'oignon et classées en ordre chronologique par date de publication dans chaque groupe)
Auteur, année, pays Détails du plan de l'étude Sujets Antécédents cliniques Réactions et signes Note de bas de page 1 (avant le test de provocation) Réactions et signes Note de bas de page 1 Gravité de la Rxn Note de bas de page 2 après le test de provocation Tests diagnos-tiques Note de bas de page 3 Dose déclen-chante Allergène déclenchant Prévalence Comment-aires
Ail
Rancé et Dutau, 1997 France

Étude ouverte sur l'allergie évaluant plus de 25 allergènes, y compris l'ail, au moyen du TPP + TPP IgE

TPL et TPOSACP (quand TPL négatif)

142 suj (en)

Âge : 7m - 15a
Moy : 4,6a

Sexe : 95M: 47F

Ant d'allergie alimentaire

Symptômes multiples chez 66 % des en

DA 61 %
Érythème 32 %
AO 25 %
AS 24 %

A 4 %
Rxn positive à l'ail 1/142 a/ TPL TPP, TPP + TPP, IgE

1 mg à 5 g pour tous les allergènes testés

Aucun autre détail n'a été fourni

Extrait commercial et extrait d'aliments frais 1/142 (1 %) positif pour allergie à l'ail a/ TPL Aucun commentaire pertinent concernant l'ail
Rancé et Dutau, 2002 France Étude ouverte évaluant les aliments, dont l'ail sur la base de TPODACP chez des suj atteints d'AS selon l'épreuve fonction-nelle respiratoire

163 suj (en)

Âge : 2 - 17a
Moy : 7,2a

Sexe : 109M: 54F

Ant familiaux d'atopie 91 %

Ant d'allergie alimentaire ≥ 1

AS pour moy 5,5 a

Cut 59 %;
RP 24 %
GI 12 %

AS potent-iellement grave provoqué par des allergènes alimentaires

6 % des suj ont fait état de Rxn A

TPP
IgE

Aucun détail n'a été fourni

Divers extraits d'aliments

Aucun autre détail n'a été fourni

Allergie à l'ail confirmée 1 % suj Prévalence de l'AS provoqué par des allergènes alimentaires : 10 %
Oignon

Valdivieso et al ., 1994 Espagne

TPP pour l'oignon réalisé sur 106 suj choisis aléatoir-ement pour l'allergie clinique, les participants positifs ont participé à l'un des tests suivants : test de provocation bronchiale ou nasale, TPODA, IgE (RAST)

106 suj choisis au hasard parmi la clientèle d'une clinique d'allergologie

8 suj ont eu une Rxn positive au TPP (8 %)

Exposés à l'oignon, 4/8 suj ont eu des symptômes cliniques

Âge : 31-45a

Sexe : 1M: 3F

Ant d'allergies alimentaires et au pollen

Rxn provoquée par le pollen ou l'oignon :
RC (4/4)
D (2/4)
E (1/4)
AS (2/4)

2 suj ont subi une RC intense et 1 suj a subi une oppression à la poitrine, du sifflement et de la D après l'exposition aux émanations d'oignon

TPO chez 2 suj n'a pas provoqué de Rxn

TPP 106 suj

Test de provocation bronchial 2 suj

Test de provocation nasale 1 suj

TPODA 2 suj

TPP 516 µg protéines/ml

Bronchiale et nasale - 1:1 v/v

Orale - 2 g oignon en poudre

Oignon frais, oignon en poudre

8 suj ont eu une Rxn positive au TPP (8 %)

3/8 suj IgE positifs de l'oignon

4/8 suj IgE spécifiques du pollen

2/4 suj IgE spécifiques de l'ail

4 suj ont subi une Rxn positive immédiate au TPP a/ l'oignon et l'ail frais, l'oignon et le poireau frits

Chez tous les suj, on a observé une Rxn positive à l'extrait d'oignon chaud et à température ambiante

Les résultats donnent à penser à une allergie respiratoire

Ail et oignon

Boccafogli et al ., 1994 Italie

Étude ouverte évaluant la fréquence des Rxn ou des allergies provoquées par des aliments chez des suj monosens-ibilisés au pollen de plante herbacée PPT, MAST-CLA et TPO (0,45 mg d'aliment administré a/ 10 doses croissantes à intervalles de 30 min jusqu'à la dose cumulative de 5 g. Si aucune Rxn observée, administration jusqu'à 50 g à intervalles de 30 min

169 suj monosens-ibilisés au pollen de plante herbacée

Âge : 9 - 54a
Moy 28a
Sexe : 84M: 85F

Témoins 50 suj monosens-ibilisés aux dermato-phagoïdes

Âge : 10 - 52a
Moy 30,5a
Sexe : 25M: 25F

Ant d'AS et (ou) de R pendant la saison de pollinisation des plantes herbacées ou poussière domestique

TPP, MAST-CLA et test de provocation nasale positifs pour les aéroallergènes

Groupe du pollen : augmentation de la fréquence de Rxn indésirables aux aliments 81/169 (48 %) par rapport au groupe témoin 3/50 (6 %)

Réactions
U 28/169 (17 %)
GI 28/169 (17 %)
Res 13/169 (8 %)

Ail et oignon principalement associés aux Rxn U et GI

19/169 suj (11 %) considérés comme atteints d'allergies alimentaires
1/19 ail
1/19 oignon

46/169 suj (27 %) considérés comme atteints d'intolérance alimentaire
6/46 ail
4/46 oignon

TPP

MAST-CLA

TPO

Aucun détail n'a été fourni

Ail et oignon :

Aucun autre renseigne-ment n'a été fourni

19/169 suj (11 %) considérés comme atteints d'allergies alimentaires

1/169 ail (0,5 %)
1/169 oignon (0,5 %)

(sensibilisé IgE, SAO, GI et [ou] U/AO au cours des 2 heures après l'ingestion d'une faible qté)

Nombre de suj atteints d'intolérance alimentaire plus élevé que le nombre de suj atteints d'allergie alimentaire

Réactivité croisée entre les allergènes du pollen et les allergènes alimentaires peut expliquer l'association de l'allergie, mais non l'incidence plus élevée d'intolérance alimentaire, hypothèse de perméabilité intestinale accrue aux macro-molécules

Romano et al. , 1995 et 1998 Italie

Étude rétrospective sur l'ACE chez des suj a/ Ant d'ACE au cours des 2 heures suivant un repas

TPP a/ 26 allergènes alimentaires, dosage IgE

8/14 suj ont participé à un test de provocation orale-exercice

14 cas a/ Ant d'ACE après l'ingestion d'aliments

Âge : 16-27a
Moy (20,5±3,6)

Sexe : 10M: 4F

Ant familiaux d'allergie 50 %

Ant allergie au pollen 29 %

Ant d'A

14/14 allergiques à 2 allergènes alimentaires ou plus

10/14 positifs à l'oignon et 9/14 positifs à l'ail par TPP/taux IgE spécifiques

1 suj a participé à un test de provocation orale-exercice après la consommation d'ail, aucune Rxn observée

TPP

RAST (IgE)

Non fournie Oignon ou ail, aucun autre détail fourni

10/14 (71 %) positifs à l'oignon

9/14 (64 %) positifs à l'ail

Aucune Rxn observée après test de provocation ail-exercice; aucun test a/ l'oignon

Les données sur les Ant moins utiles pour interpréter les TPP /RAST positifs à l'ail, l'oignon, le persil et le basilic, car suj ne pouvaient se souvenir s'ils faisaient partie du repas précédant l'ACE

Asero et al ., 2007 Italie

Étude ouverte sur l'allergie évaluant les aliments végétaux, y compris l'ail et l'oignon pour déterminer quels légumes sont sans danger pour les suj allergiques à la protéine de transfert de lipide (PTL)

49 suj (monosens-ibilisés à la PTL)

Âge : moy 29a

Sexe : 21M: 28F

Témoins :
24 sensibilisés au pollen de bouleau
18 sensibilisés à la profiline
16 sensibilisés à la PTL et au pollen de bouleau

Ant de Rxn aux végétaux, y compris à l'ail et à l'oignon

Ant de

SAO
U
AO
AS
A

Aucun suj n'a fait état d'Ant d'allergie à l'ail

2/49 (4 %) ont fait état d'une Rxn d'allergie à l'oignon

8/36 (22 %) suj positifs TPP à l'ail

16/41 (39 %) suj positifs au TPP à l'oignon

4/13 (31 %) témoins positifs au TPP à l'ail

6/14 (43 %) témoins positifs au TPP à l'oignon

Résultats non considérés comme statistiquement significatifs

TPP Non fournie

Extraits commerciaux d'aliments végétaux

Aucun autre détail n'a été fourni

8/36 (22 %) suj positifs au TPP à l'ail

16/41 (39 %) suj positifs au TPP à l'oignon

4/13 (31 %) témoins positifs au TPP à l'ail

6/14 (43 %) témoins positifs au TPP à l'oignon

Résultats non considérés comme statistiquement significatifs

Spécificité du TPP faible, plusieurs patients ont eu un TPP positif aux aliments qu'ils consomment sans Rxn, y compris à l'ail et à l'oignon

Tableau 2 : Autres études pertinentes (groupées selon leur pertinence à l'égard de l'ail, de l'oignon ou tant à l'égard de l'ail que de l'oignon et classées en ordre chronologique par date de publication dans chaque groupe)
Auteur, année, pays Détails du plan de l'étude Sujets Antécédents cliniques Réactions et signes Note de bas de page 1 (avant le test de provocation)

Réactions et signes Note de bas de page 1

Gravité de la Rxn Note de bas de page 2 après le test de provocation

Tests diagnos-tiques Note de bas de page 3 Dose déclenchante Allergène déclenchant Prévalence Commentaires
Oignon
Avila-Castanon et al., 2002 Mexico Analyse rétrospective de 1 419 suj a/ allergies alimentaires pour déterminer la fréquence de l'hypersensibilité aux aliments

1419 suj (en)

Âge : 12m - 18a
Moy : 12,8a

Sexe : aucun détail n'a été fourni

Ant d'allergies alimentaires

Groupes d'âges les plus touchés par les allergies :

4-7a (49 %)
1-3a (24 %)
12-17a (14 %)

S. O. pour ce plan d'étude TPP Aucun détail n'a été fourni

Oignon

Aucun autre détail n'a été fourni

4 % des suj positifs au TPP à l'oignon L'oignon fait partie du groupe d'aliments responsable de 58 % des Rxn allergiques (poisson, lait, fruits de mer, soya, haricots, orange, oignon, tomate, poulet, fruits à coque, laitue et fraise)
Ail et oignon
André et al., 1994 France Analyse rétrospective de 9 ans sur les aliments le plus fréquemment associés a/ Rxn A

580 suj

480 ad
100 en

Âge : 1-83a
Moy 30a

Sexe :
290M: 290F

Ant de Rxn indésirables aux aliments

60/580 (10 %) suj Ant graves de Rxn aux aliments

A 52/60 (87 %)
AO 6/60 (10 %)
Bronchospasme 2/60 (3 %)

S. O. pour ce plan d'étude

TPP
IgE

Aucun détail n'a été fourni Ail et oignon L'ail et l'oignon ne comptaient pas au nombre des 19 aliments les plus fréquemment associés à la Rxn A (du céleri 18 % à la camomille 1 %)

L'évolution de la sensibilisation de 1984 à 1992 indique une augmentation globale de la tendance pour l'ail et l'oignon

Cette évolution est attribuée à l'augmentation de la consommation et à des examens cliniques plus attentifs

Moneret-Vautrin et al ., 2002

Pays non indiqué

Analyse rétrospective d'une base de données sur les allergies alimentaires (589 TPP) et d'un rapport de cas d'allergie à l'oignon (cas 1)

Un suj (cas 2) TPODACP a/ l'ail

Un suj (cas 3) TPOSACP a/ l'ail

Un suj (cas 4) TPL a/ l'ail

Base de données sur l'allergie alimentaire sur 589 suj

402 en

Âge : < 15a

187 ad

Âge : non indiquée

Sexe : non indiqué

Ant d'allergie alimentaire

Cas 1 a/ mastocytose systémique et A provoquées par le céleri, la carotte, l'oignon et la noisette

Cas 2 a/ U et AO

Cas 3 a/ R, AS, et U provoqués par des fruits et légumes

Case 4 a/ U et A provoquées par l'ail et la soupe à l'oignon

Cas 1 : on n'a fait état d'aucun test

Cas 2 : U après 45 min

GRAV : faible

Cas 3 : prurit laryngé, rhinorrhée, toux

GRAV : faible-mod

Cas 4 : résultat positif au TPL

TPP, TPODACP
TPOSACP
TPL

Cas 2 : 1 000 mg d'ail

Cas 3 : 500 mg d'ail

Dans les rapports sur les tests de provocation, aucun détail n'a été fourni sur l'ail utilisé

20/265 positifs TPP a/ l'ail (8 %)

7/263 positifs TPP a/ l'oignon (3 %)

Dans cette série, 2 épices responsables pour la moitié des cas observés : ail et graines de fenouil
Tableau 3 : Rapports de cas (groupés selon leur pertinence à l'égard de l'ail et de l'oignon en ordre chronologique par date de publication dans chaque groupe)

Auteur, année, pays

Cas Antécédents cliniques Réactions et signes Note de bas de page 1
Gravité de la Rxn Note de bas de page 2
Tests diagnostiques Note de bas de page 3 Dose déclenchante Allergène déclenchant Commentaires
Ail

Burden et al ., 1994 Royaume-Uni

1M
Âge : 58a

Rxn cut grave sur les mains après la consommation d'extrait d'ail

TPODA a/ un comprimé d'ail au quotidien pendant une semaine a provoqué une DA aux mains, sans Rxn au placebo

GRAV : faible

TPO Non fournie Extrait d'ail et ail en comprimés Absence de Rxn systémiques lors de l'ingestion d'ail par suj a/ allergie de contact peut, soit être liée à la dose, soit être liée au fait que les antigènes pertinents sont vulnérables à la chaleur et détruits par la cuisson

Asero et al ., 1998 Italie

1F

Âge : 35a

Ant d'U et d'AO associés à l'ail cru et cuit

Aucun Ant d'allergie au pollen ni à d'autres allergènes alimentaires courants

U et AO, mais sans symptômes GI après l'ingestion d'ail

GRAV : faible

TPP Non fournie Extrait d'ail commercial et ail frais

Dans une série menée par ces auteurs a/ plus de 300 suj a/ une allergie au pollen et un AO, aucun suj n'a fait état d'une intolérance à l'ail, ce qui donne à penser à une thermolabilité de l'antigène à réaction croisée

L'absence de réactions GI de ce cas permet de présumer que les allergènes de l'ail sont détruits par la digestion enzymatique

Perez-Pimiento et al ., 1999 Espagne

1F

Âge : 23a

Ant d'allergie au pollen et aux fruits séchés et ACE dans laquelle intervient un aliment

Une Rxn A après avoir consommé de l'ail jeune, des soins médicaux d'urgence ont été requis

GRAV : grave

TPP
TPP+TPP
IgE

Non fournie Ail jeune (non mûr)

Le suj a toléré les gousses d'ail cru et d'autres Liliaceæ, mais a été sensibilisé au pollen et à des aliments de loin apparentés à l'ail

Aucun TPO (Rxn graves)

Pries et al., 2002

Portugal

1M

Âge : 16m

Ant d'allergie au lait et au blanc d'œuf

Ant de tolérance à l'ail et à l'oignon cuits

TPO avec de l'ail cru positif a/ U généralisée

GRAV : faible

TPO négatif avec ail cuit

TPP

TPP+TPP

Non indiqué Extrait d'ail commercial et ail frais Permet de présumer que la fraction protéique à laquelle ce cas est sensibilisé est dénaturée par la chaleur

Yin et Li, 2007 Chine

Cas 1 : 1M

Âge : 42a

Cas 2 : 1F

Âge : 16a

Les deux cas avaient des Ant de rhume des foins

Cas 1 : une Rxn A après avoir mangé de l'ail jeune (U, AO, enflure dans la gorge, D, syncope et hypertension)

Cas 2 : une Rxn A après avoir marché pendant 10 min à la suite de la consommation d'ail jeune (ACE)

TPP
IgE pour divers aliments

Non indiqué Ail jeune Détails limités fournis dans le résumé Les suj ont refusé le test de provocation
Oignon

Hicks et Tanner, 1998 É.-U.

1M

Âge : 27a

Ant d'ACE dans laquelle intervient un aliment nécessitant des soins médicaux d'urgence

ACE (étourdissement, prurit généralisé, engourdissement de la mâchoire, enflure du visage)

A joué au basketball après avoir mangé

GRAV : grave

TPP positif a/ maïs, fève de soya, arachide, noix, chou et oignon

TPO autonomes a/ poulet, arachide pomme de terre et oignon négatifs sans test de provocation par l'exercice

Non fournie Plusieurs aliments, y compris l'oignon Test de provocation a/ oignon cuit non effectué

Arena et al ., 2000

Espagne

1F

Âge : 44a

Aucun Ant d'allergies à d'autres aéroallergènes ni à d'autres aliments

Une Rxn A après avoir consommé de l'oignon cru et légèrement cuit

GRAV : grave

IgE spécifiques à l'oignon : positif pour l'oignon cru, négatif pour l'oignon cuit

Non fournie Oignon cru

Suj sensibilisé à la fraction antigénique thermolabile de l'oignon

L'oignon cuit est toléré

Asero et al ., 2001 Espagne

1M

Âge : 45a
Ant de SAO et de douleurs gastriques après l'ingestion de pêches

Rxn graves d'U et d'AO systémiques après l'ingestion d'oignon cru

GRAV : mod

A toléré l'oignon cuit

TPP
IgE spécifiques à l'oignon
IgE totaux positifs

Non fournie Oignon cru Aucune réaction à l'oignon cuit

Perez-Calderon et al ., 2002 Portugal

1F

Âge : 26a

Ant de RC et d'AS en raison d'allergies au pollen

Plusieurs épisodes de Rxn de type A après l'ingestion d'oignon et de l'exercice (ACE), dont au moins un épisode a nécessité un traitement médical d'urgence

GRAV : grave

TPP

TPP+TPP

IgE totaux positifs

TPO au repos négatif

TPO a/ oignon cuit positif après 10 min d'exercice, 2 heures après l'ingestion

30 g d'oignon cuit Oignon cru et cuit Observation d'une réactivité croisée a/ d'autres Lilliaceæ (ail, asperge ou poireau)

Enrique et al ., 2007 Espagne

1F

Âge : 19a

Ant de RC et d'U à l'armoise commune et prurit oral après l'ingestion d'oignon cru et de pêche

U après l'ingestion d'oignon cru

GRAV : faible

TPP

IgE spécifiques positifs à l'oignon

Non fournie Oignon cru Aucun test avec l'extrait d'oignon cuit
Ail et oignon

Belleau et Blaiss, 2007 É.-U.

1M

Âge : 5a

Hx of perennial allergic R, atopic dermatitis, mild intermittent asthma, egg and peanut allergy Une Rxn A exigeant une intervention médicale après l'ingestion de bifteck assaisonné avec la sauce à salade grecque de Kraft

TPP positif a/ arachide, sauce Kraft, œuf entier, ail

RAST positif a/ ail, oignon et divers aliments

Non fournie Ail et oignon dans sauce à salade L'étude comportant un test de provocation considérée inappropriée en raison de la gravité des Rxn

Abréviations : a : ans; a/ : avec; ad : adulte; ant : antécédentsen : enfants; F : sexe féminin; GRAV : gravité; M : sexe masculin; max : maximum; min : minute; mod : modéré; PR : professionnel; res : respiratoire; Rxn : réaction; sen : sensibilisation; suj : sujets; test : test de provocation; TPODACP : test de provocation orale en double aveugle comparatif avec placebo; TPL : test de provocation labiale; TPO : test de provocation orale; TPOSACP : test de provocation orale en simple aveugle comparatif avec placebo.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :