Justification et critères pour établir les propositions des cibles de réduction du sodium - Aliments du groupe I (février 2010)

 

Avis au lecteur : Le contenu figurant sur cette page est un aperçu du contenu présenté au public.

Les 28 et 29 septembre 2009, les membres du Groupe de travail sur le sodium (GTS) ont convenu d’un objectif provisoire de réduction de l’apport moyen en sodium de la population canadienne à 2 300 mg par jour. Il s’agit de la limite maximale tolérable (LMT) de sodium pour les gens âgés de 14 ans et plus telle qu’établie par l’Institute of Medicine of the National Academies (IOM). Cet objectif provisoire représenterait une réduction de cinq pour cent par an pendant six ans à partir de 2010 pour parvenir à une réduction totale de 30 % de la quantité moyenne de sodium consommée par les Canadiennes et les Canadiens, actuellement estimée à 3 400 mg par jour. Ceci comprend le sel ajouté aux aliments pendant leur préparation à la maison ainsi qu’à table.

Les objectifs de réduction du sodium proposés seront établis à titre de limites maximales au-dessous desquelles la teneur en sodium de tous les aliments de toutes les catégories devrait se situer en 2016. Les progrès accomplis vers l’atteinte de la cible globale d’apport en sodium de 2 300 mg par jour, de même que les cibles de réduction du sodium seront soumis à une surveillance régulière. Si nécessaire, les cibles de réduction du sodium pourraient être réexaminées. Lorsque ces objectifs seront atteints, on s’attend à ce que la teneur en sodium moyenne réelle d’une catégorie d’aliments soit légèrement inférieure à sa cible. Santé Canada incite les fabricants à abaisser graduellement, au fil du temps, la teneur en sodium de leurs produits, et ce, dans toute la mesure du possible en tenant compte de l’innocuité et de la qualité des aliments ainsi que de leur acceptabilité pour les consommateurs.

Pour établir les propositions des cibles de réduction du sodium, les critères suivants ont été appliqués :

Critères cruciaux :

Les cibles de sodium doivent être facultatives, d’une grande portée (la réduction de la teneur en sodium des aliments et de l’apport en sodium de la population canadienne), graduelles, réalistes, faisables, mesurables et durables. Les cibles s’appliquent à tous les produits d’une catégorie, quels qu’en soient les coûts. Une attention particulière doit être accordée afin d’abaisser le sodium dans les aliments destinés aux enfants dans la mesure du possible tout en veillant à l’accessibilité des aliments et à leur innocuité.

Critère no 1 :
Si la moyenne canadienne observée est supérieur à la cible maximale établie par la FSA1 ET que le minimum observé au Canada est inférieur à la cible maximale de la FSA1, alors l’ébauche de la cible de réduction du sodium proposée est égale à la cible maximale de la FSA.

Critère no 2 :
Si la moyenne canadienne observée > la cible maximale de la FSA1 ET que le minimum canadien observé > la cible maximale de la FSA, alors l’ébauche de la cible de réduction du sodium proposée = la moyenne canadienne observée pour cette catégorie ou ce groupe d’aliments.

Critère no 3 :
Si la moyenne canadienne observée est < la cible maximale de la FSA1, alors l’ébauche de cible de réduction du sodium proposée = la moyenne canadienne observée pour cette catégorie ou ce groupe d’aliments.

Critère no 4 :
Lorsqu’une ébauche de cible canadienne, laquelle a été établie sur la base des critères ci-dessus, est atteinte ou qu’elle n’entraîne pas davantage de réduction du sodium, une nouvelle cible peut être établie sur la base des teneurs en sodium observées dans la catégorie ou le groupe d’aliments.

Définitions

A. Moyenne canadienne observée :
La quantité moyenne, exprimée en mg de sodium par 100 g d’aliments, de tous les aliments d’une catégorie ou d’un groupe d’aliments, pondérée selon les données d’AC Nielsen sur le volume des ventes.
B. Ébauche de cible de réduction du sodium proposée :
La quantité maximale de sodium par 100 g d’aliments
sous laquelle tous les aliments de chaque catégorie devraient se situer, préférablement au moyen de réductions graduelles et successives d’ici 2016, sinon plus tôt
.
C. Cible de la FSA (moyenne ou maximale) :
.

1 Dans le cas où aucune cible maximale n’est établie par la FSA, on a eu recours à sa cible moyenne.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :