Codex Alimentarius

La Commission du Codex Alimentarius (Codex) a été établie en 1963 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO). La Commission du Codex Alimentarius est chargée de développer des normes alimentaires internationales pour protéger la santé du consommateur et pour faciliter des pratiques en matière marchandes de foire en nourritures.

La participation du Canada au Codex est coordonnée par le bureau du point de contact de Codex pour le Canada, situé dans la Direction des aliments, la Direction générale des produits de santé et des aliments, ministère de la Santé Canada. Plus de détails sur la Commission du Codex Alimentarius sont disponibles sur le site de la Direction des aliments et sur  le site de la Commission du Codex.

La Direction des médicaments vétérinaires participe de façon active à deux groupes au sein de Codex : le Comité du Codex sur les résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments, et le Groupe intergouvernemental spécial du Codex sur la résistance aux antimicrobiens.

Comité du Codex sur les résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments (CX-730)

Gouvernement responsable : États-Unis d'Amérique

Le Comité du Codex sur les résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments a été établi en 1985.

Il a pour mandat de :

  • déterminer les médicaments vétérinaires prioritaires pour l'examen de leurs résidus dans les aliments;
  • recommander des limites maximales pour les résidus de ces substances;
  • élaborer au besoin des codes d'usages; et
  • examiner des méthodes d'échantillonnage et d'analyse pour la détermination des résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments.

Groupe intergouvernemental spécial du Codex sur la résistance aux antimicrobiens (CX-804)

Gouvernement responsable : République de Corée

Le Groupe intergouvernemental spécial du Codex sur la résistance aux antimicrobiens a été établi en juillet 2006 durant la vingt-neuvième session de la Commission du Codex Alimentarius.

Il a pour mandat de formuler des avis fondés sur la science en tenant pleinement compte des principes de travail pour l'analyse des risques et des activités et normes d'autres organisations internationales compétentes, telles que la FAO, l'OMS et l'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), aux fins de l'évaluation des risques pour la santé humaine associés à la présence, dans les produits destinés à l'alimentation humaine et animale, y compris les produits aquacoles, et à la transmission par ces aliments, de micro-organismes résistant aux antimicrobiens et de gènes porteurs de résistance aux antimicrobiens, et sur la base de cette élaboration formuler des avis appropriés en matière de gestion des risques pour réduire ces risques.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :