ARCHIVÉE - Bulletin canadien des effets indésirables, Volume 20 - Numéro 3 - juillet 2010

ISSN 1499-9463
Cat no H42-4/1-20-3F

Direction générale des produits de santé et des aliments
Direction des produits de santé commercialisés
Équipe de rédaction du Bulletin canadien des effets indésirables

Dans ce numéro

Portée

Ce bulletin trimestriel prévient les professionnels de la santé des signaux potentiels qu'a pu révéler l'étude des notifications présentées à Santé Canada. Il s'agit d'un moyen utile pour stimuler la déclaration d'effets indésirables, ainsi que pour diffuser de l'information sur les effets indésirables soupçonnés chez l'humain concernant certains produits de santé, avant d'entreprendre des évaluations intégrées des risques et des avantages et de prendre des décisions réglementaires. L'évaluation continue des profils d'innocuité des produits de santé dépend de la qualité de vos déclarations.

Pour signaler des effets indésirables
Programme Canada Vigilance
Téléphone : 1-866-234-2345
Télécopieur : 1-866-678-6789

Des renseignements sur la marche à suivre pour déclarer un effet indésirable à Santé Canada sont publiés à la page Déclaration des effets indésirables associés aux médicaments et autres produits de santé.

Avertissement : On ne peut que soupçonner la plupart des effets indésirables (EI) des produits de santé à l'égard desquels on ne peut établir de lien prouvé de cause à effet. Les notifications spontanées d'EI ne peuvent servir pour déterminer l'incidence des EI, étant donné que les EI ne sont pas suffisamment signalés et l'étendue d'exposition des patients est inconnue.

Prégabaline (Lyrica) : idées suicidaires et tentative de suicide

Points clés

  • Santé Canada a reçu 16 déclarations d'idées suicidaires et une déclaration de tentative de suicide soupçonnées d'être associées à l'utilisation de la prégabaline (Lyrica).
  • La monographie canadienne de Lyrica mentionne la tentative de suicide parmi les « effets indésirables peu courants du médicament observés au cours des essais cliniques » et la décrit comme peu fréquente.
  • Sept des 16 cas ont décrit un effet positif au retrait du médicament et 1 cas a décrit un effet positif à la reprise du médicament.

La prégabaline (Lyrica) a une activité analgésique, antiépileptique et anxiolytiqueNote de bas de page a1. Mise en marché au Canada depuis juillet 2005, la prégabaline est indiquée, chez les adultes, pour le traitement de la douleur neuropathique associée à la neuropathie diabétique et aux névralgies postzostériennes, et de la douleur associée à la fibromyalgie. Elle peut aussi être utile dans le traitement de la douleur neuropathique d'origine centrale. La monographie canadienne du Lyrica mentionne la tentative de suicide parmi les « effets indésirables peu courants du médicament observés au cours des essais cliniques » et la décrit comme peu fréquenteNote de bas de page a1.

Depuis la date de mise en marché jusqu'au 15 décembre 2009, Santé Canada a reçu 16 déclarations d'idées suicidaires et une déclaration de tentative de suicide soupçonnées d'être associées à l'utilisation de la prégabaline (tableau 1). Cinq cas ne sont pas décrits dans le tableau parce que les déclarations contenaient des renseignements limités. Un des 5 cas signalait une tentative de suicide par un patient qui prenait aussi des opioïdes. Sept des 16 cas ont décrit un effet positif au retrait du médicament (atténuation des symptômes de tendances suicidaires lorsqu'on a cessé la prégabaline ou réduit la dose) et un cas a décrit un effet positif à la reprise du médicament (réapparition des symptômes après la reprise de la prégabaline). Les facteurs confusionnels identifiés dans certains des cas comprenaient les troubles psychiatriques, les antécédents de dépression et d'idées suicidaires, l'état de stress post-traumatique et l'utilisation de psychotropes. Les patients souffrant de douleur chronique présentent un risque accru de dépression qui peut entraîner l'apparition d'idées suicidaires et de tentative de suicide. C'est pourquoi l'indication de la prise de prégabaline chez ces patients peut aussi constituer un facteur confusionnelNote de bas de page a2.

Aux États-Unis, la prégabaline est aussi indiquée comme thérapie d'appoint chez les adultes souffrant de crises épileptiques partiellesNote de bas de page a3. Elle n'est pas approuvée pour cette indication au Canada. En décembre 2008 et avril 2009, la Food and Drug Administration des États-Unis a diffusé des avis d'innocuité concernant le risque accru de comportements et d'idées suicidaires chez des patients qui prennent des antiépileptiques, y compris la prégabaline, pour toute indicationNote de bas de page a4,Note de bas de page a5.

Les professionnels de la santé, les patients et les soignants devraient connaître les effets indésirables soupçonnés d'être associés à la prégabaline. Santé Canada continuera de surveiller les effets indésirables et diffusera tout renseignement nouveau sur l'innocuité ou toute mesure découlant de son analyse.

Maria Longo, RPh, BScPharm, Santé Canada

Tableau 1 : Résumé des 12 déclarations d'idées suicidaires soupçonnées d'être associées à l'utilisation de la prégabaline, signalées à Santé Canada jusqu'au 15 décembre 2009
Cas Patient âge / sexe Dose Indication Délai d'apparition de l'effet indésirable Produits de santé concomitants et renseignements complémentaires Effet au retrait du médicament Effet à la reprise
du médi-
cament
ND = non disponible
  • On ne peut utiliser ces données pour déterminer l'incidence des effets indésirables (EI) étant donné que les EI font l'objet de notifications insuffisantes et qu'on n'a tenu compte ni de l'exposition des patients ni de la durée de commercialisation du médicament.
  • Estimé à partir du début du traitement.
  • Réponse au retrait du médicament. L'atténuation de l'EI après l'arrêt du médicament ou la réduction de la dose est considérée comme un effet positif au retrait.
  • Réponse à la reprise du médicament. La réapparition de l'EI après la reprise du médicament est considérée comme un effet positif à la reprise.
1 NA/F 25 mg/j Douleur chronique < 1 jour Zopiclone,
hydromorphone
Inconnu Inconnu
2 54/F 5 mois à 25 mg/j, puis augmentée à 75 mg/j Contrôle de la douleur 1 jour après l'augmentation de la dose Oxycodone/
acétaminophène, clonazépam

Antécédents de
fibromyalgie et de douleurs dorsales
Sans objet (traitement à la prégabaline en cours) Sans objet
3 46/M 150 mg 2 fois par jour Douleur 8 jours Citalopram, amitriptyline, lorazépam, clonazépam, timbre de fentanyl transdermique, morphine, diazépam

État de stress post-traumatique, problèmes conjugaux, anxiété, dépression, hypomanie
Effet positif Inconnu
4 52/F 75 mg 2 fois par jour Fibromyalgie Environ 24 jours Alprazolam, témazépam, topiramate, clonazépam, fluoxétine, oxycodone/
acétaminophène, zopiclone, cétirizine, lopéramide, ibuprofène, pentosan

Antécédents de dépression et d'anxiété
Effet positif Inconnu
5 76/F 25 mg 2 fois par jour Fibromyalgie 2 jours Risédronate, calcium, vitamine D, vitamines, oméga-3, glucosamine

Antécédents de dépression majeure, idées suicidaires ou tentatives de suicide
Effet positif Inconnu
6 48/F 25 mg/j Psychorégulateur 2 jours Mirtazapine

Antécédents de dépression et d'idées suicidaires
Effet positif Inconnu
7 24/F 50 mg/j Trouble affectif, humeur, sommeil 2,5 mois Antécédents de dépression et d'idées suicidaires Sans objet (traitement à la prégabaline en cours) Inconnu
8 54/F 25 mg/j Fibromyalgie 18 jours Clonazépam, dimenhydrinate, acétaminophène/
codéine/caféine, hyoscine, trimébutine, naratriptan, esoméprazole, cétirizine, meloxicam

Antécédents de dépression bipolaire et 2 tentatives de suicide
Effet positif Inconnu
9 78/M 25 mg 3 fois par jour Douleur chronique 2 jours Aucun antécédent de dépression ou d'autres troubles Effet positif Effet positif
10 43/F 150 mg 2 fois par jour Fibromyalgie 55 jours Tramadol

Aucun antécédent d'idées suicidaires
Effet positif Inconnu
11 48/F 100 mg 2 fois par jour Douleur ND Itraconazole, hydrocortisone, doxycycline

Syndrome d'Ehlers-Danlos
Inconnu Inconnu
12 59/F Non indiqué Neuropathie ND Aucun Sans objet (traitement à la prégabaline en cours) Sans objet

Incidents indésirables avec les produits injectables de comblement dermique à base d'acide hyaluronique

Points clés

  • Santé Canada a reçu 32 déclarations d'incidents indésirables soupçonnés d'être associés à l'utilisation de produits de comblement dermique temporaire à base d'acide hyaluronique.
  • Les déclarations portaient sur des incidents indésirables tels que la douleur, l'oedème, les nodules et les abcès, de même qu'un cas de nécrose des lèvres et un autre de perte partielle de la vision.
  • Les professionnels de la santé et les patients devraient connaître ces types d'incidents indésirables.

De nombreux types de produits de comblement dermique sont actuellement commercialisés au Canada. Les matières contenues dans ces produits injectables varient de temporaires (résorbables) à permanentes (non résorbables), ainsi que de composés biologiques à synthétiquesNote de bas de page b1,Note de bas de page b2. Chaque type de produit de comblement dermique a ses propriétés et sa longévité spécifiques, ainsi que ses avantages et ses inconvénientsNote de bas de page b3 . Certains produits de comblement dermique contiennent de la lidocaïne afin d'atténuer la douleur durant l'injectionNote de bas de page b1.

L'acide hyaluronique (AH) est un produit de comblement dermique temporaireNote de bas de page b2. Il est produit naturellement par le corps et il est un élément constituant principal de la matrice extracellulaire du dermeNote de bas de page b2,Note de bas de page b4. L'AH contribue à l'hydrodynamique des tissus en créant de l'espace pour le mouvement des cellulesNote de bas de page b4. L'AH se lie avec l'eau pour remplir la peauNote de bas de page b2. Les produits de comblement dermique à base d'AH servent en général à corriger les rides et les plis modérés à sévères du visage, par injection dans le derme moyen à profondNote de bas de page b1,Note de bas de page b5,Note de bas de page b6,Note de bas de page b7,Note de bas de page b8,Note de bas de page b9,Note de bas de page b10.

Au 15 mars 2010, la vente de plus de 30 produits de comblement dermique temporaire contenant de l'AH était autorisée au Canada. À la même date, Santé Canada avait reçu 32 déclarations d'incidents indésirables soupçonnés d'être associés à ces produits en particulier. Les produits de comblement dermique à base d'AH mentionnés dans les déclarations étaient les suivants : Elevess, Juvéderm, Juvéderm Ultra avec lidocaïne, Juvéderm Ultra Plus avec lidocaïne, Juvéderm Ultra Plus, Perlane, Restylane, Revanesse, Revanesse Ultra et Teosyal. Les déclarations concernaient notamment des incidents indésirables comme la douleur, l'enflure ou l'oedème, des nodules, des abcès, la présence de pus ou d'infection, la décoloration de la peau ou l'hyperpigmentation, la nécrose des lèvres, la difficulté à parler, à avaler ou à respirer, et la perte partielle de la vision. Les patients avaient de 30 à 75 ans (médiane de 50 ans). On a signalé que 15 patients recevaient pour la première fois l'injection de produit de comblement dermique à base d'AH. Dans 7 des 32 cas, on a signalé avoir aussi utilisé la toxine botulinique de type A à des fins esthétiques.

La plupart des patients ont eu besoin de traitements allant du drainage d'abcès à l'administration de médicaments locaux ou systémiques comme des corticostéroïdes, des antibiotiques, des antihistaminiques et des anti-inflammatoires. Plusieurs patients ont en outre reçu une injection locale de hyaluronidase visant à résorber les lésions nodulaires. Huit patients se sont rétablis et 19 étaient en rétablissement ou ne s'étaient pas rétablis au moment de la déclaration (le résultat n'a pas été signalé dans 5 cas). Certains des incidents indésirables ont persisté pendant des semaines ou des mois après l'injection.

Un patient qui avait reçu une injection de produit de comblement dermique à base d'AH (Restylane) dans les lèvres a signalé une gangrène et une nécrose des lèvres. Un autre patient a eu une perte partielle de la vision après l'injection de Juvéderm Ultra avec lidocaïne dans le creux des cernes (paupière inférieure), de Juvéderm Ultra Plus avec lidocaïne dans la joue et de Juvéderm Ultra Plus dans les rides de la marionnette (lignes qui s'étendent de la commissure des lèvres jusqu'au menton). La toxine botulinique de type A avait été injectée dans le menton et les rides du fumeur (ridules verticales au-dessus de la lèvre supérieure) le même jour. Un examen de suivi par scintigramme a révélé des résultats normaux et on n'a pas détecté la présence de produit de comblement dermique à l'intérieur de l'orbite ni observé aucun traumatisme du nerf optique. Le patient ne s'était pas rétabli au moment de la déclaration. Un cas de perte partielle de la vision a déjà été publiéNote de bas de page b11.

Les incidents indésirables comme la douleur, l'enflure ou l'oedème, les nodules, les indurations, les abcès, les granulomes et la décoloration de la peau sont en général étiquetés dans les modes d'emploi de divers produits de comblement dermique à base d'AHNote de bas de page b5,Note de bas de page b6,Note de bas de page b7,Note de bas de page b8,Note de bas de page b9,Note de bas de page b10. Ces modes d'emploi contiennent des mises en garde ou des contre-indications en ce qui a trait à l'injection dans un vaisseau sanguin. La glabelle, surface entre les sourcils, est généralement considérée comme le point d'injection qui présente un risque accru de nécrose cutanéeNote de bas de page b12. Ceci peut être attribué à une interruption de l'alimentation vasculaire à cause de la compression ou de l'obstruction des vaisseaux sanguins par l'injection effectuée directement dans un vaisseauNote de bas de page b12 .

Les produits de comblement dermique à base d'AH sont les produits de comblement temporaire les plus populaires et leur utilisation augmenteNote de bas de page b4,Note de bas de page b13,Note de bas de page b14. Ils sont considérés comme une solution de rechange efficace, non invasive et non chirurgicale pour la correction des défauts des tissus mous du visageNote de bas de page b13. Le professionnel de la santé qui injecte des produits de comblement dermique doit avoir reçu la formation nécessaire pour leur utilisation et connaître les types d'incidents indésirables possibles, ainsi que les contre-indicationsNote de bas de page b12.

Santé Canada encourage la déclaration des incidents indésirables soupçonnés d'être associés à l'utilisation des produits de comblement dermique à base d'AH, ou de tout autre instrument médical, à l'Inspectorat de la Direction générale des produits de santé et des aliments en composant le numéro sans frais (1-800-267-9675).

Ilhemme Djelouah, RPh, BScPhm, DIS biologie médicale (Université de Paris V); Christianne Scott, BPharm, MBA, Santé Canada

Suppléments oraux de fer : effets indésirables cutanés et autres effets d'hypersensibilité

Points clés

  • Au Canada, les suppléments oraux de fer sont réglementés comme des produits de santé naturels.
  • Santé Canada a reçu des déclarations d'effets indésirables (EI) cutanés et d'autres EI d'hypersensibilité soupçonnés d'être associés à l'utilisation des suppléments oraux de fer.
  • Certains effets indésirables peuvent être graves et peuvent atteindre de multiples systèmes.

Les suppléments oraux de fer sont utilisés pour prévenir ou traiter la carence en ferNote de bas de page c1. La carence en fer est une cause courante d'anémie et peut découler d'un apport insuffisant en fer, d'une mauvaise absorption, d'une perte de sang ou d'un besoin accru (p. ex., grossesse)Note de bas de page c2. Il existe plusieurs suppléments oraux de fer différents et leur contenu en fer élémentaire peut varier selon l'origine. Le contenu en fer élémentaire des préparations d'usage courant s'établit à 11,6 % pour le gluconate ferreux, à 20 % pour le sulfate ferreux et à 33 % pour le fumarate ferreuxNote de bas de page c1.

Au Canada, les suppléments oraux de fer sont réglementés comme des produits de santé naturelsNote de bas de page c3. Santé Canada a adopté les recommandations de l'Institute of Medicine des États-Unis au sujet de la limite supérieure tolérable de l'apport en fer élémentaire total provenant des aliments et des suppléments : 40 mg/j chez les enfants âgés de 0 à 13 ans et 45 mg/j chez les personnes de 14 ans et plusNote de bas de page c4. La limite supérieure de l'apport représente l'apport oral quotidien maximal qui est peu susceptible de causer des effets indésirables sur la santé dans la population générale. Les professionnels de la santé peuvent recommander des doses plus élevées pour traiter la carence en fer ou l'anémie ferriprive.

Du 1er janvier 1965 au 31 décembre 2009, Santé Canada a reçu 108 déclarations d'effets indésirables (EI) cutanés et d'autres EI d'hypersensibilité soupçonnés d'être associés à l'utilisation de suppléments oraux de fer. Les EI comprenaient des effets cutanés et sous-cutanés (p. ex., éruption, prurit, urticaire, érythème, oedème, photosensibilité), ainsi que des EI atteignant de multiples systèmes (p. ex., cardiovasculaire, respiratoire, gastro-intestinal) avec ou sans EI cutanés, y compris le choc anaphylactique. Parmi ces déclarations, 24 ont été jugées gravesNote de bas de page * et 8 d'entre elles étaient associées à un supplément de fer à ingrédient unique sans exposition à d'autres produits de santé soupçonnés (tableau 2). Certains patients prenaient en même temps d'autres produits de santé mais aucun d'entre eux n'était soupçonné d'être associé avec les EI.

Parmi les 16 autres déclarations d'EI graves, une déclaration décrivait le cas d'un patient atteint du syndrome de Stevens-Johnson soupçonné d'être associé à l'utilisation de 4 produits de santé différents, y compris le gluconate ferreux, l'acide acétylsalicylique, la prednisone et le kétorolac. Un cas fatal a été signalé impliquant un collapsus circulatoire et respiratoire soupçonné d'être associé à l'utilisation de produits de santé, y compris le gluconate ferreux, la chlorpromazine et le furosémide. Dans ce cas, le patient souffrait d'anémie hémolytique, un état de santé contre-indiqué pour l'utilisation de sels ferreux orauxNote de bas de page c1.

Des cas d'EI anaphylactiques et cutanés graves (p. ex., dermatite médicamenteuse pustuleuse, photosensibilisation, prurit généralisé, papules prurigineuses, urticaire, essoufflement, hypotension) associés à des produits de fer à ingrédient unique ont déjà été publiésNote de bas de page c5,Note de bas de page c6,Note de bas de page c7,Note de bas de page c8. De plus, le centre de pharmacovigilance des Pays-Bas a reçu des déclarations concernant des EI cutanés (p. ex., éruption, urticaire, érythème, photosensibilité, hyperpigmentation) associés à l'utilisation de sels ferreux orauxNote de bas de page c9.

D'autres facteurs contributifs peuvent jouer un rôle dans les EI aux produits oraux contenant du fer, y compris l'hypersensibilité à un excipient contenu dans le produit comme un colorant (p. ex., colorant azoïque jaune soleil)Note de bas de page c10. De plus, plusieurs déclarations ont indiqué que les patients utilisaient d'autres produits de santé ou utilisaient un produit à ingrédients multiples contenant du fer (p. ex., multivitamine) et c'est pourquoi il est difficile d'évaluer l'association avec le fer.

On rappelle aux professionnels de la santé les EI potentiels d'hypersensibilité associés à l'utilisation de suppléments oraux de fer. Bien qu'ils ne soient habituellement pas graves, certains EI peuvent l'être et peuvent toucher de multiples systèmes. Les patients qui ont des EI cutanés ou d'autres types d'EI d'hypersensibilité lorsqu'ils prennent des suppléments oraux de fer devraient consulter leur professionnel de la santé. On encourage les professionnels de la santé et les patients à déclarer à Santé Canada les EI qu'ils soupçonnent d'être associés à des produits de santé naturels.

Stephanie Jack, MSc; Hélène Lacourcière, MD; Danika Painter, PhD; Mimi Hum, inf., BNSc, Santé Canada

Tableau 2: Résumé de 8 déclarations d'effets indésirables d'hypersensibilité graves soupçonnés d'être associés à l'utilisation de préparations orales de fer à ingrédient unique, sans exposition à d'autres produits de santé soupçonnés, signalées à Santé Canada jusqu'au 31 décembre 2009
Cas Patient âge/sexe Préparation orale de fer Dose quotidienne, mg Effet indésirable
ND = non disponible
  • On ne peut utiliser ces données pour déterminer l'incidence des effets indésirables (EI) étant donné que les EI font l'objet de notifications insuffisantes et qu'on n'a tenu compte ni de l'exposition des patients ni de la durée de commercialisation du produit de santé.
  • Dose quotidienne basée sur la quantité de fer élémentaire.
  • Terminologie des effets indésirables basée sur le Medical Dictionary for Regulatory Activities (MedDRA).
  • La patiente était enceinte.
  • Le produit n'est plus commercialisé au Canada.
1 NA/F Fesofor (sulfate ferreux) 65 Éruptions sévères sur tout le corps
2 33/M Apo-Ferrous sulfate 120 Urticaire (autour du cou jusqu'aux oreilles), dyspnée
3 64/M Novo-Ferrosulfa (sulfate ferreux) 180 Élévation de la fréquence cardiaque, hyperhidrose, décoloration, exfoliation et enflure des lèvres, élévation de la fréquence respiratoire, décoloration de la langue, exfoliation de la langue
4 66/M Sulfate ferreux 120 Éruptions pustuleuses au visage, dysphonie, reflux gastro-oesophagien
5 77/F Apo-Ferrous gluconate 70 Dysphagie, hypertension, enflure de la langue, vomissement
6 32/F Gluconate ferreux 35 Asthénie, inconfort à la poitrine, étourdissements, dyspnée, hypoesthésie orale, tremblements
7 15/F Palafer (fumarate ferreux) 100 Réaction anaphylactique, toux, dyspnée, dysphonie, yeux enflés et qui démangent, hyperhidrose, hypotension, éruption, éternuements, urticaire
8 39/F Proferrin (polypeptide de fer hémique) 22 Angio-oedème, dyspnée, oedème périphérique, enflure du visage

Sommaire trimestriel des avis à l'intention des professionnels de la santé et des consommateurs

Sommaire trimestriel des avis à l'intention des professionnels de la santé et des consommateurs (affichés sur le site Web de Santé Canada du 20 février 2010 au 21 mai 2010)
Date Produit Sujet
  • Date de diffusion. Cette date peut différer de la date d'affichage sur le site Web de Santé Canada.
17 mai Produits de l'étranger Botanical Slimming 100% Natural Soft Gel (Meizitang); Marsha Slim Plus; S&S Super Slender
12 & 17 mai Maalox Multi Action Risque de confondre avec d'autres produits liquides Maalox
12 mai Tysabri Association avec la leucoencéphalopathie multifocale progressive
12 mai Miracle Mineral Solution Produit de santé non homologué
7 mai Vaccins antirotavirus Présence d'ADN de circovirus porcins
4 mai Motrin et Tylenol pour enfants et nourrissons Mise à jour - rappel relié aux problèmes dans le processus de fabrication
3 mai Produits de l'étranger Alertes - Ba Bao Xiao Ke Dan; Bao Shu Tang Wu Zi Yan Zong Wan; Lin Yan Yin Chiao; Man Power; 17 produits vendus en ligne par MuscleMaster.com; Seven Slim 7 Seshou (Qingchun Shaonüxing), (Jieshixing), (Guifurenxing), (Songchixing), Shoushen Jiaoguan-Tinei Yundong Wan (Jian Xiabanshen), (Jian Quanshen Feipang)
30 avril & 5 mai Exelon Patch Effets indésirables graves associés aux erreurs médicamenteuses ou au mésusage
28 avril Slim-30 Produit de santé non homologué
26 avril Chlorhydrate de prométhazine en solution injectable Étiquetage révisé
15 avril Produits de trachéotomie à ballonnet Shiley Rappel urgent de certains lots
14 & 20 avril Invirase Allongement significatif et proportionnel à la dose des intervalles QT et PR
9 avril Vaccin H1N1 avec adjuvant (Arepanrix) Nouvelle date de péremption
9 avril Zeftera Arrêt de la commercialisation
31 mars West Pharm Therma Lean Fat Burner Energizer Produit de santé non homologué
25 mars Herbal Diet Natural Produit de santé non homologué
23 mars Gouttes ophtalmiques Ratio-Prednisolone Rappel - présence de particules dans certains flacons
22 mars WinRho SDF Association avec un risque d'hémolyse intravasculaire dans le traitement du purpura thrombocytopénique immun
22 mars Avelox Risque rare de lésion hépatique grave
18 mars Bandelettes de test OneTouch SureStep Possibilité de valeurs glycémiques faibles
12 mars Horloges des appareils médicaux Mise à jour - rappel du passage à l'heure avancée
8 & 10 mars Systèmes transdermiques de fentanyl Modifications aux guides de conversion posologique
8 mars Power-Max Produit de santé non homologué
1 mars Produits de l'étranger Alertes - Certains lots des compléments alimentaires pour améliorer la performance sexuelle vendus par Atlas Operations Inc.; 2H & 2D; 65 produits vendus par Bodybuilding.com; STRO Emperor Capsules; Tian Yang Xu Huo Oral Ulcer Capsule
19 fév Produits de santé OM Fusion Produits de santé non homologués
18 fév Poli-Grip contenant du zinc Association avec la myéloneuropathie et la dyscrasie du sang

Pour recevoir le bulletin et les avis sur les produits de santé gratuitement par courriel, abonnez-vous à l'Avis électronique MedEffet.

Bulletin canadien des effets indésirables

Santé Canada
Direction des produits de santé commercialisés
Indice de l'adresse 0701D
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Téléphone : 613-954-6522
Télécopieur : 613-952-7738

Équipe de rédaction
Ann Sztuke-Fournier, BPharm (Rédactrice en chef)
Jared Cousins, BSP
Mary Joy, RPh, BScPhm
Hoa Ly, BSc
Patricia Carruthers-Czyzewski, BScPhm, MSc
Gilbert Roy, BPharm
Christianne Scott, BPharm, MBA

Remerciements
Nous remercions les membres suivants du comité consultatif d'experts sur la vigilance des produits de santé pour la révision du materiel de ce numéro : Colleen J. Metge, BSc(Pharm), PhD; Dugald Seely, ND, MSc; et Sylvia Hyland, RPh, BScPhm, MHSc. Nous remercions aussi Kaitlyn Proulx et Darija Muharemagic, étudiantes en science biopharmaceutique, pour leur participation dans la production de ce numéro.

Des suggestions?
Vos commentaires sont importants pour nous. Dites-nous ce que vous pensez.

Signaler des effets indésirables
Programme Canada Vigilance
Téléphone : 1-866-234-2345
Télécopieur : 1-866-678-6789

Droit d'auteur
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2010. Cette publication peut être reproduite sans autorisation à condition d'en indiquer la source en entier. Il est interdit de l'utiliser à des fins publicitaires. Santé Canada n'accepte pas la responsabilité de l'exactitude ou de l'authenticité des renseignements fournis dans les notifications.

En raison des contraintes de temps concernant la production de cette publication, les informations publiées peuvent ne pas refléter les informations les plus récentes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :