Bulletin canadien des effets indésirables, Volume 24 - numéro 1 - janvier 2014

ISSN 1499-9463
No cat H42-4/1-24-1F

Direction générale des produits de santé et des aliments
Direction des produits de santé commercialisés
Équipe de rédaction du Bulletin canadien des effets indésirables

Dans ce numéro

Portée

Ce bulletin trimestriel prévient les professionnels de la santé des signaux potentiels qu'a pu révéler l'étude des notifications présentées à Santé Canada. Il s'agit d'un moyen utile pour stimuler la déclaration d'effets indésirables, ainsi que pour diffuser de l'information sur les effets indésirables soupçonnés chez l'humain concernant certains produits de santé, avant d'entreprendre des évaluations intégrées des risques et des avantages et de prendre des décisions réglementaires. L'évaluation continue des profils d'innocuité des produits de santé dépend de la qualité de vos déclarations.

Pour signaler des effets indésirables
Programme Canada Vigilance
Téléphone : 1-866-234-2345
Télécopieur : 1-866-678-6789

Des renseignements sur la marche à suivre pour déclarer un effet indésirable à Santé Canada sont publiés à la page Déclaration des effets indésirables associés aux médicaments et autres produits de santé.

Avertissement : On ne peut que soupçonner la plupart des effets indésirables (EI) des produits de santé à l'égard desquels on ne peut établir de lien prouvé de cause à effet. Les notifications spontanées d'EI ne peuvent servir pour déterminer l'incidence des EI, étant donné que les EI ne sont pas suffisamment signalés et l'étendue d'exposition des patients est inconnue.

Certains hyperliens donnent accès à des sites d'organismes qui ne sont pas assujettis à la  
. L'information qui s'y trouve est donc dans la langue du site.

Les inhibiteurs du récepteur du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire et la microangiopathie thrombotique

Points clés

  • La littérature scientifique semble indiquer une association potentielle entre l'inhibition du récepteur du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF) et la microangiopathie thrombotique (MAT).
  • Dans certains cas, les manifestations cliniques de la MAT ont disparu ou se sont atténuées suite à l'interruption du traitement.
  • On rappelle aux professionnels de la santé qu'une surveillance rigoureuse et une reconnaissance précoce des signes et symptômes de la MAT sont des éléments importants lors du traitement de patients avec des agents anti-VEGF.

Le facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF) et ses récepteurs jouent un rôle central dans l'angiogenèse des tumeursNote de bas de page #a1r1. Le blocage de cette voie est considéré comme une stratégie thérapeutique visant à inhiber la croissance tumorale. Généralement, les agents anti-VEGF bloquent la voie du VEGF de l'une de ces 2 façons, soit en empêchant l'interaction du VEGF avec son récepteur (c.-à-d. antagonistes du VEGF, qui comprennent les anticorps monoclonaux anti-VEGF comme le bevacizumab), soit en ciblant la fonction des récepteurs de surface (c.-à-d. inhibiteurs du récepteur du VEGF, l'objet du présent article).

Six inhibiteurs du récepteur du VEGF sont commercialisés au Canada (tableau 1). Le risque de microangiopathie thrombotique (MAT) est actuellement indiqué dans la section Données recueillies après la commercialisation de la monographie de produit canadienne du sunitinib (Sutent) ainsi que dans les sections Mises en garde et précautions, Effets indésirables et Effets indésirables du médicament signalés après la commercialisation de la monographie de produit canadienne du pazopanib (Votrient)Note de bas de page #a1r2,Note de bas de page #a1r3.

Tableau 1 : Liste des inhibiteurs du récepteur du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF) commercialisés au Canada
Inhibiteur du récepteur du VEGF (nom commercial) Date de la mise en marché
Sunitinib (Sutent) 2006
Sorafénib (Nexavar) 2006
Pazopanib (Votrient) 2010
Vandétanib (Caprelsa) 2012
Axitinib (Inlyta) 2012
Régorafénib (Stivarga) 2013

Les MAT sont un groupe d'affections caractérisées par une thrombose microvasculaire occlusive, une thrombocytopénie et une atteinte des organes ciblesNote de bas de page #a1r4. Le purpura thrombocytopénique thrombotique (PTT) et le syndrome hémolytique et urémique (SHU) sont 2 principaux sous-types de MAT. Parmi les symptômes cliniques du PTT figurent typiquement la thrombocytopénie, l'anémie hémolytique microangiopathique (AHMA), des anomalies neurologiques, une insuffisance rénale et de la fièvre. Le SHU peut se manifester par des signes et des symptômes similaires; toutefois, il est généralement diagnostiqué dans les cas où l'insuffisance rénale est le signe prédominant. En général, un diagnostic de PTT est posé dans les cas où des anomalies neurologiques telles qu'une convulsion ou des troubles visuels sont prédominantes.

Plusieurs cas de MAT associée au sunitinib ont été publiés dans la littératureNote de bas de page #a1r5,Note de bas de page #a1r6,Note de bas de page #a1r7,Note de bas de page #a1r8,Note de bas de page #a1r9,Note de bas de page #a1r10. Dans certains de ces cas, les manifestations cliniques de la MAT ont disparu ou se sont atténuées suite à l'arrêt du sunitinib (parallèlement à un traitement de prise en charge)Note de bas de page #a1r5,Note de bas de page #a1r6,Note de bas de page #a1r8,Note de bas de page #a1r10. Dans un cas, la fonction rénale est demeurée normale et les analyses de laboratoire n'ont indiqué aucun signe de MAT. Toutefois, une biopsie du rein a par la suite révélé des caractéristiques typiques de la MATNote de bas de page #a1r7. Ce cas souligne la divergence possible entre les manifestations cliniques légères et les caractéristiques de MAT grave observées à la biopsie du rein. Même si la majorité des cas de MAT induite par un agent anti-VEGF semble localisée aux reins, une défaillance organique généralisée peut survenirNote de bas de page #a1r11. À titre d'exemple, 5 cas de MAT systémique comprenant notamment l'AHMA ont été déclarés chez des patients ayant reçu un traitement combiné de sunitinib et bevacizumabNote de bas de page #a1r12.

Même si l'on soupçonne les inhibiteurs du récepteur du VEGF d'être associés à la MAT, le mécanisme exact de cette association n'est pas clair. Une atteinte de l'endothélium rénal serait le mécanisme proposé qui expliquerait le développement des effets indésirables liés à la MATNote de bas de page #a1r13. Cette association n'exclut pas la possibilité que d'autres facteurs ou voies entrent en ligne de compteNote de bas de page #a1r7,Note de bas de page #a1r8. Bien que ce ne soit pas l'objet du présent article, des cas publiés de MAT ou de MAT soupçonnée ont également été signalés avec des antagonistes du VEGFNote de bas de page #a1r13,Note de bas de page #a1r14. Compte tenu que la MAT a été observée avec l'utilisation de nombreux agents anti-VEGF, il a été suggéré que ce risque pourrait représenter un effet de classeNote de bas de page #a1r4,Note de bas de page #a1r7.

Au 30 juin 2013, Santé Canada n'avait reçu aucun cas de MAT (PTT ou SHU) soupçonnée d'être associée à l'un des 6 inhibiteurs du récepteur du VEGF commercialisés au Canada.

On rappelle aux professionnels de la santé que cet effet indésirable peut être sous-diagnostiqué et sous-déclaré. La prise en charge de la MAT devrait être axée sur une surveillance rigoureuse et une reconnaissance précoce des signes et des symptômes chez les patients traités par des agents anti-VEGFNote de bas de page #a1r4. Les professionnels de la santé sont encouragés à signaler à Santé Canada tous les cas de MAT, tels que les cas de PTT ou de SHU, soupçonnée d'être associée à des agents anti-VEGF.

Rania Mouchantaf, PhD, Santé Canada

Incidents impliquant l'utilisation combinée de la matrice de régénération de la dure-mère Durepair et des produits auxiliaires de fermeture de plaies

Points clés

  • Certaines données semblent indiquer la possibilité d'un risque accru de complications lorsque des produits auxiliaires de fermeture de plaies sont utilisés conjointement avec des implants de collagène, notamment la matrice Durepair, dans le cadre d'une duroplastie.
  • Au 15 octobre 2013, 5 incidents soupçonnés d'être associés à la matrice Durepair avaient été signalés à Santé Canada. Dans certains de ces cas, il a été rapporté que la matrice Durepair avait été implantée conjointement avec la colle de fibrine Tisseel.
  • Les médecins sont encouragés à consulter les directives d'utilisation des produits auxiliaires avant d'envisager leur utilisation concomitante avec la matrice Durepair.

La matrice de régénération de la dure-mère Durepair est un implant de collagène utilisé pour la réparation des défauts de la dure-mère en neurochirurgie. Il s'agit d'une substance de remplacement de la dure-mère qui provient du derme foetal bovinRéférence 1. Au cours de l'implantation, la matrice Durepair peut être suturée en place ou appliquée en appositionRéférence 2. Sa structure poreuse favorise l'infiltration de fibroblastes et la vascularisation de l'implant, ainsi que le remodelage éventuel du site avec du collagène natifRéférence 1.

Au 15 octobre 2013, Santé Canada avait reçu 5 déclarations d'incidents relatifs à un matériel médical soupçonnés d'être associés à la matrice Durepair. Dans un de ces incidents, il a été rapporté qu'une matrice Durepair implantée chez un patient conjointement avec la colle de fibrine Tisseel a été retirée ultérieurement et sa texture ressemblait à celle du dentifrice. Dans les 4 autres cas, les patients ont développé une méningite chimique (ou aseptique) après l'implantation de la matrice Durepair. Dans un de ces 4 cas, la matrice Durepair avait été implantée conjointement avec la colle de fibrine Tisseel et une reprise chirurgicale s'est avérée nécessaire. En ce qui concerne les 3 autres de ces 4 cas, on ignore si des produits auxiliaires de fermeture de plaies (p. ex., agents de scellement, agents hémostatiques) ont été utilisés en concomitance avec la matrice Durepair. Dans la monographie de produit de la colle de fibrine Tisseel, il est indiqué que son innocuité et son efficacité lors d'interventions neurochirurgicales n'ont pas été évaluéesRéférence 3.

Les complications connues associées à l'utilisation de greffes durales sont souvent de nature hydrodynamique et incluent les fuites de liquide céphalorachidien (LCR), le pseudoméningocèle, la méningite chimique (ou aseptique) et l'hydrocéphalie retardéeRéférence 4. Toutefois, des résultats d'études non randomisées semblent indiquer la possibilité d'un risque accru de complications lorsque des produits auxiliaires de fermeture de plaies sont employés en association avec des implants de collagène utilisés en duroplastieRéférence 5,Référence 6, y compris la matrice DurepairRéférence 7. Selon une étude, 5 sur 9 patients ayant reçu la matrice Durepair en association avec l'agent de scellement dural DuraSeal (un hydrogel de polyéthylène glycol) ont présenté des complications hydrodynamiques, et 3 patients sur 9 ont eu besoin d'une reprise chirurgicale. Tous les 5 cas de complications sont survenus 16 jours après la chirurgie ou plus tard. Les auteurs ont suggéré que l'utilisation d'un agent de scellement auxiliaire pourrait avoir inhibé la migration des cellules dans la région du greffon, retardant ainsi l'inflammation et la cicatrisation postchirugicalesRéférence 7.

D'autres chercheurs ont également soulevé l'hypothèse que l'emploi d'agents de scellement auxiliaires réduirait l'efficacité d'une greffe durale de collagène au fil du temps, en nuisant possiblement à la conductivité, entraînant ainsi une détérioration du greffon sans réparation du tissu natifRéférence 6. Il est toutefois possible que la hausse du nombre de complications soit liée à la tendance à utiliser plusieurs produits dans les cas où, dès le départ, le risque perçu de fuite de LCR (ou d'autres complications hydrodynamiques) est plus élevéRéférence 6. Aucun essai clinique randomisé évaluant précisément cette question n'a été publié. Toutefois, les directives d'utilisation de la matrice Durepair mentionnent ceci : « Les études menées sur des animaux semblent indiquer que la réaction à des corps étrangers associée à l'utilisation d'agents de scellement et hémostatiques conjointement avec la matrice Durepair peut être plus prononcée que lorsque la matrice Durepair est utilisée seule. Cette réaction peut augmenter les taux d'incidence des risques connus des produits de remplacement de la dure-mèreRéférence 2. » Les médecins sont encouragés à consulter les directives d'utilisation des produits auxiliaires avant d'envisager leur utilisation concomitante avec Durepair.

Andrew Gaffen, DDS, MSc, Santé Canada

À la recherche d'un ancien numéro du BCEI?

Les anciens numéros du BCEI de janvier 2000 à aujourd'hui sont disponibles à la page Index des publications du Bulletin canadien sur les effets indésirables sur le site Web de Santé Canada.

  • Les numéros parus avant avril 2011 portent la mention archivée dans le cadre de l'initiative relative aux normes Web du gouvernement du Canada.
  • Qu'est-ce que cela signifie? Lorsque vous accédez au fichier en format PDF, le BCEI est reproduit dans son intégralité; toutefois, les numéros archivés commencent maintenant à la deuxième page. La publication elle-même n'a pas été modifiée ni mise à jour.

Les numéros du BCEI d'octobre 1996 à aujourd'hui sont également accessibles en ligne dans la Collection électronique de Bibliothèque et Archives Canada dans le format d'origine.

Exemple d'un numéro archivé du BCEI

Ceci est une image des deux premières pages d'un numéro archivé du BCEI, en format PDF, sur le site Web de Santé Canada. La première page inclut un énoncé indiquant que le contenu du document a été archivé. La deuxième page est en fait la page couverture de ce numéro du BCEI."

Exemple d'un numéro archivé du BCEI

Sommaire trimestriel des avis à l'intention des professionnels de la santé et des consommateurs

Avis à l'intention des professionnels de la santé et des consommateurs affichés entre le 19 août 2013 et le 21 novembre 2013

DateDate de diffusion. Cette date peut différer de la date d'affichage. Produit Sujet

Notes de bas de page du Tableau 2

  • Date de diffusion. Cette date peut différer de la date d'affichage.
  • Mise à jour d'un avis précédent.
20 nov Produits injectables de phosphate Présence possible de particules dans certaines fioles
19 nov et plusieurs dates antérieuresMise à jour d'un avis précédent. « Poppers » (produits contenant des nitrites d'alkyle) Mise à jour des adresses des détaillants qui vendent des « poppers »
15 nov Produits amaigrissants OxyElite Pro Rapports de lésions hépatiques graves
14 nov Agents de contraste à base de gadolinium Mise à jour concernant la fibrose systémique néphrogénique / dermopathie néphrogénique fibrosante
14 nov Produits contenant de la rispéridone ou de la palipéridone Risque de syndrome de l'iris hypotonique peropératoire (SIHP)
6 nov Boissons nutritionnelles Vega One et boissons pour sportifs Rappel : possible contamination par du chloramphénicol
1 nov Vega One au chai vanille et Vega Sport Performance au chocolat Contamination par du chloramphénicol
1 nov Imitrex (succinate de sumatriptan) Injection Rappel : l'aiguille pourrait ne plus être stérile
24 oct Désinfectant pour les mains de marque Bodico Contenait du méthanol non déclaré (associé à deux décès)
23 oct Solutions injectables de Dextran 40 dans du dextrose et de Dextran 40 dans du chlorure de sodium Risque de cristallisation
18 oct De nombreux produits de santé naturels Rappel : possible contamination par du chloramphénicol
18 oct Produits de santé naturels vendus par Lion King Health Enterprises Group Ltd. Produits saisis contiennent des ingrédients cachés non homologués analogues du sildénafil
17 oct Kamizym-U et Kamizym+ Rappel : possible contamination par du chloramphénicol
17 oct Produits à base d'acide acétylsalicylique (AAS) Norme d'étiquetage révisée
17 oct et plusieurs dates antérieuresMise à jour d'un avis précédent. Produits en vente libre Vita Health Erreurs d'étiquetage : mise à jour de la liste des produits retirés du marché
15 oct Sensipar (cinacalcet) Nouvelles mises en garde : risque d'un rythme cardiaque anormal associé à un faible taux sanguin de calcium
11 oct Solution de 100 mg de nitroglycérine
dans du dextrose à 5%
Rappel : particules trouvées dans la solution
11 oct Spectrazyme Rappel : possible contamination par du chloramphénicol
11 oct Timbres de fentanyl Rappel concernant l'utilisation et l'élimination sécuritaires pour prévenir l'exposition accidentelle
10 oct Flora Essentials Rappel : possible contamination par du chloramphénicol
9 oct Kadcyla (trastuzumab emtansine) et Herceptin (trastuzumab) Risque d'erreur de médication en raison de la similarité entre les dénominations communes
26 sept Drogues de synthèse Ces drogues sont dangereuses et illégales
26 sept Écrans solaires FPS 30 pour bébés et pour enfants de Badger Rappel : contamination microbienne
6 sept Sutent (malate de sunitinib) Cas de réactions cutanées graves
6 sept Produits en vente libre Vita Health Rappel : erreurs d'étiquetage
5 sept Esme-28 (lévonorgestrel et éthinyloestradiol) Rappel : possibilité de la présence d'un comprimé placebo à l'endroit où devait se trouver un comprimé actif
3 sept BiCNU (carmustine pour injection U.S.P.), poudre lyophilisée Pénurie de BiCNU étiqueté au Canada et substitution par BiCNU étiqueté aux États-Unis
30 août Médicaments extra-puissants pour le soulagement des allergies et des sinus de marque Life, Exact, Rexall et Tanta Rappel : erreur d'étiquetage
29 août 282 MEP (médicament contenant du méprobamate) Retrait du marché
27 août Freya-28 (désogestrel et éthinylestradiol) Rappel : présence d'un comprimé placebo à l'endroit où devait se trouver un comprimé actif
23 août Prema G Présence d'un ingrédient non déclaré (hydroxyhomosildénafil thione)
23 août Produits d'OM Fusion Distributors LLC Produits non homologués
23 août Personnelle Rhume et grippe-en-un Extra Fort et Soulagement de la grippe Rappel : erreur d'étiquetage
20 août Zelboraf (vémurafénib) Risque de progression de certains types de cancer et risque d'éruptions cutanées graves
19 août au 21 novembre Produits de l'étranger 9 Alertes concernant les produits de l'étranger (APE) ont été affichées pendant cette période

Pour recevoir le bulletin et les avis sur les produits de santé gratuitement par courriel, abonnez-vous à l'Avis électronique MedEffet.

Bulletin canadien des effets indésirables

Santé Canada
Direction des produits de santé commercialisés
Localisateur 0701D
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Téléphone : 613-954-6522
Télécopieur : 613-952-7738

Équipe de rédaction
Patricia Carruthers-Czyzewski, BScPhm, MSc (Rédactrice en chef)
Christianne Scott, BPharm, MBA
Jared Cousins, BSP
Hoa Ly, BSc
Emir Al-Khalili, RPh, BScPhm, MSc
Nicoleta Hosszu Ungureanu, Msc

Remerciements
Nous remercions les membres suivants du comité consultatif d'experts sur la vigilance des produits de santé pour la révision du matériel de ce numéro : Colleen J. Metge, BSc(Pharm), PhD; Yola Moride, PhD, FISPE; Rishma Walji, ND, PhD; et Darrel Forsythe, RN, BN, ACCN. Nous remercions aussi Sally Pepper, RPh, BScPhm; Sylvie Martin, MD; et Mélanie Bousquet, PhD, ainsi que Alexandre Pratt; Kristina Klinovski, BSc; et Rachel Mailhot, étudiants en sciences biomédicales, ergothérapie et sciences biomédicales respectivement, pour leur participation dans la production de ce numéro.

Des suggestions?
Vos commentaires sont importants pour nous. Dites-nous ce que vous pensez.

Signaler des effets indésirables
Programme Canada Vigilance
Téléphone : 1-866-234-2345
Télécopieur : 1-866-678-6789

Droit d'auteur
© 2014 Sa Majesté la Reine du Chef du Canada. Cette publication peut être reproduite sans autorisation à condition d'en indiquer la source en entier. Il est interdit de l'utiliser à des fins publicitaires. Santé Canada n'accepte pas la responsabilité de l'exactitude ou de l'authenticité des renseignements fournis dans les notifications.

En raison des contraintes de temps concernant la production de cette publication, les informations publiées peuvent ne pas refléter les informations les plus récentes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :