Lettre pour les professionnels de la santé - Autorisation avec conditions de bosulif

Le 07 mars 2014

Santé Canada affiche des advertissements concernant l'innocuité des produits de santé, des avis de santé publique, des communiqués et d'autres avis provenant de l'industrie à titre de service aux professionnels de la santé, aux consommateurs et aux autres parties intéressées. Bien que Santé Canada approuve les produits thérapeutiques, Santé Canada ne sanctionne pas ces produits ni les compagnie qui les fabriquent. Pour toute question concernant les renseignements sur le produit, prière de s'adresser à un professionnel de la santé.

La présente est une copie d'une lettre de Pfizer Canada inc

Communiquez avec la compagnie pour obtenir copie de toute référence, pièce jointe ou annexe.

Autorisation avec conditions de bosulif

À l'attention des professionnels de la santé

Pfizer Canada inc. est heureuse d'annoncer que Santé Canada a délivré un avis de conformité avec conditions (AC-C) conformément à sa politique sur les AC-C autorisant la commercialisation des comprimés BOSULIF (bosutinib) à 100 milligrammes (mg) et à 500 mg dans le traitement des adultes atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) à chromosome Philadelphie positif (Ph+) en phase chronique, en phase accélérée ou en crise blastique qui ont présenté une résistance ou une intolérance à un traitement préalable par un inhibiteur de tyrosine kinase et pour qui un traitement subséquent par l'imatinib, le nilotinib ou le dasatinib n'est pas indiqué d'un point de vue clinique.

Les produits autorisés en vertu de la politique sur les AC-C ont démontré des avantages du caractère prometteur des données cliniques obtenues sur BOSULIF chez les patients souffrant de LMC qui ne répondent pas ou ne tolèrent pas les inhibiteurs de la tyrosine kinase actuellement commercialisés au Canada et chez lesquels BOSULIF est approprié d'un point de vue clinique et de la nécessité de poursuivre le suivi afin d'attester les bienfaits cliniques du produit. BOSULIF affiche une marge d'innocuité acceptable d'après l'évaluation des risques par rapport aux avantages. Selon cette autorisation conditionnelle, Pfizer Canada inc. a accepté de remettre à Santé Canada les documents suivants :

  • le rapport définitif d'une études cliniques en cours, soit l'étude 3160A4-200-WW (étude de phase I/II menée sans insu auprès d'un seul groupe de patients visant à évaluer l'innocuité et l'efficacité d'un traitement quotidien continu par le bosutinib chez des patients atteints de LMC à chromosome Philadelphie positif (Ph+) ayant reçu un traitement préalable et
  • une analyse des données sur l'innocuité [comprenant l'analyse des résultats des l'éctrocardiographe (ECG) et des scintigraphies ventriculographie isotopique (MUGA)] de l'étude 3160A4-3000-WW, une étude de phase III menée sans insu avec répartition aléatoire comparant le bosutinib à l'imatinib chez des patients qui venaient de recevoir un diagnostic de LMC Ph+ en phase chronique.

Indications et usage clinique

On a émis une autorisation de commercialisation conditionnelle visant l'emploi de BOSULIF (bosutinib) dans le traitement des adultes atteints de LMC à chromosome Philadelphie positif (Ph+) en phase chronique, en phase accélérée ou en crise blastique qui ont présenté une résistance ou une intolérance à un traitement préalable par un inhibiteur de tyrosine kinase et pour qui un traitement subséquent par l'imatinib, le nilotinib ou le dasatinib n'est pas indiqué d'un point de vue clinique.

L'autorisation de commercialisation conditionnelle se fonde sur les taux de réponse cytogénétique et hématologique obtenus dans une étude de phase I/II menée auprès d'un seul groupe de patients. L'avantage sur le plan de la survie globale n'a pas été démontré.

Les patients doivent être avisés de la nature conditionnelle de l'autorisation de commercialisation pour cette indication.

Mode d'action et pharmacologie clinique

BOSULIF appartient à la classe des inhibiteurs de tyrosine kinase. Il inhibe l'activité tyrosine kinase de l'oncoprotéine Bcr-Abl, qui favorise l'apparition de la LMC, et celle de kinases de la famille Src, telles que Src, Lyn et Hck, qui interviennent dans les voies de signalisation activées par Bcr-Abl. Des études de modélisation indiquent que BOSULIF se lie au domaine kinase de Bcr-Abl. BOSULIF inhibe également d'autres familles de kinases comme Eph, Tec et Ste20. BOSULIF exerce des effets inhibiteurs minimes sur le récepteur du facteur de croissance d'origine plaquettes (PDGF) et sur c-Kit (protéine-tyrosine kinase Kit).

BOSULIF exerce une activité antileucémique puissante sur les cellules leucémiques dépendantes de Brc-Abl qui sont résistantes à l'imatinib et sur celles qui y sont sensibles. Par ailleurs, dans des études in vitro, BOSULIF a inhibé la prolifération et la survie de lignées cellulaires établies de LMC, de lignées cellulaires de LAL Ph+ et de cellules primitives de LMC prélevées directement sur des patients. BOSULIF a inhibé 16 des 18 formes mutantes de Bcr-Abl résistantes à l'imatinib exprimées par des lignées de cellules myéloïdes murines, mais n'a pas inhibé la forme T315I. Le traitement par le bosutinib a réduit le volume des tumeurs myéloïdes qui se développaient chez des souris nude et a inhibé la croissance de tumeurs myéloïdes murines qui exprimaient des formes de Bcr-Abl résistantes à l'imatinib. BOSULIF inhibe également le récepteur tyrosine kinase c-Fms, les récepteurs EphA et EphB, les kinases des familles Trk, Axl et Tec, certains membres de la famille ErbB, la protéine-tyrosine kinase non réceptrice Csk, les sérine/thréonine kinases de la famille Ste20 et deux protéines kinases dépendantes de la calmoduline.

Contre-indications

Ne pas utiliser BOSULIF chez les patients qui présentent une hypersensibilité à ce médicament ou à l'un des composants du produit ou du contenant. Des cas d'hypersensibilité au médicament de grade 3 ou 4 ont été signalés chez des patients traités par le BOSULIF. Deux cas (moins de 0,2 %) de choc anaphylactique de grade 4 lié au médicament ont été rapportés chez des patients traités par BOSULIF. Pour obtenir la liste complète des composants du produit, veuillez consulter la section Présentation, composition et conditionnement de la monographie de BOSULIF.

Ne pas utiliser BOSULIF :

  • chez les patients ayant des antécédents de syndrome du QT long ou dont l'intervalle QT demeure supérieur à 480 millisecondes (ms) (voir Effets indésirables).
  • en présence d'hypokaliémie ou d'hypomagnésémie non corrigées (voir Effets indésirables).
  • chez les patients qui présentent une insuffisance hépatique. Un risque accru d'allongement de l'intervalle QT a été observé chez les patients dont la fonction hépatique était réduite (voir Mode d'action et pharmacologie clinique, Mises en garde et précautions, Populations particulières, et Autres considérations).

Mises en garde et précautions importantes

Voici une liste abrégée des mises en garde et précautions les plus importantes concernant BOSULIF. On trouvera la liste complète des mises en garde et précautions, de même que de plus amples renseignements sur chacun des éléments énumérés ci-dessous, dans la monographie de BOSULIF.

  • Interactions avec les inhibiteurs ou les inducteurs de la CYP3A4. L'emploi concomitant d'inhibiteurs ou d'inducteurs puissants ou modérés de la CYP3A4 doit être évité pendant le traitement par BOSULIF (voir Mises en garde et précautions, Interactions médicament-médicament et Posologie et mode d'administration).
  • Toxicité gastro-intestinale, y compris diarrhée (voir Mises en garde et précautions et Effets indésirables).
  • Hépatotoxicité, y compris des cas répondant à la loi de Hy (voir Mises en garde et précautions et Effets indésirables).
  • Insuffisance cardiaque, y compris des cas mortels (voir Mises en garde et précautions et Effets indésirables).
  • Rétention hydrique, y compris épanchement pleural, œdème pulmonaire et épanchement péricardique (voir Mises en garde et précautions et Effets indésirables).
  • Hémorragies (voir Mises en garde et précautions et Effets indésirables).
  • Allongement de l'intervalle QT (voir Mises en garde et précautions et Effets indésirables)

Autres mises en garde et précautions importantes :

  • Tumeurs secondaires signalées lors d'essais cliniques sur le BOSULIF menés chez des sujets humains (voir Effets indésirables)
  • Effets toxiques cardiaques (y compris fibrillation auriculaire, tachycardie, coronaropathie/sténose)
  • Résultats de l'ECG des patients composant la population retenue aux fins de l'analyse d'innocuité des études de phase I/II et de phase III
  • Risque accru d'allongement de l'intervalle QT chez les patients atteints d'insuffisance hépatique
  • Myélosuppression
  • Hémorragie
  • Pancréas : pancréatite et élévation des concentrations sériques de lipase et d'amylase
  • Infections
  • Immunotoxicité
  • Hypersensibilité
  • Reproduction et fonction sexuelle (hommes et femmes)
  • Syndrome de la lyse tumorale
  • Densité osseuse, appareil locomoteur
  • Appareil respiratoire

BOSULIF doit être prescrit par un professionnel de la santé qualifié qui a de l'expérience dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique et l'administration d'antinéoplasiques.

Effets indésirables

Les effets indésirables, tous grades confondus, signalés très fréquemment (≥ 10 %) par les patients composant la population retenue aux fins de l'analyse d'innocuité de l'étude de phase I/II comprenaient la thrombopénie, la neutropénie, l'anémie, la diarrhée, les nausées, les vomissements, les douleurs abdominales, les douleurs abdominales hautes, la fatigue, une élévation de la concentration d'alanine-aminotransférase et d'aspartate-aminotransférase, les céphalées, les éruptions cutanées et le prurit.

Pour de plus amples détails, voir la monographie de BOSULIF.

Populations particulières

  • Insuffisance rénale
  • Insuffisance hépatique
  • Sensibilité/intolérance
  • Troubles plaquettaires/de la coagulation
  • Pancréatite (lipasémie/pancréatite)

Interactions médicamenteuses

Selon les résultats d'études in vitro, le bosutinib est métabolisé par la CYP3A4. Les isoenzymes 1A2, 2A6, 2B6, 2C8, 2C9, 2C19, 2D6, 2E1 et 3A5 n'interviennent pas dans ce processus. Les mono-oxygénases à flavine FMO1, FMO3 et FMO5 peuvent catalyser la biotransformation du bosutinib en son dérivé N-oxyde. Les inhibiteurs puissants et modérés de la CYP3A augmentent l'exposition à BOSULIF. Éviter l'emploi concomitant de tels inhibiteurs. Les inducteurs puissants et modérés de la CYP3A diminuent l'exposition à BOSULIF. Éviter l'emploi concomitant de tels inducteurs.

La prudence s'impose lorsque BOSULIF est administré en concomitance avec des inhibiteurs de la pompe à proton (IPP). L'emploi d'antiacides à courte durée d'action devrait être envisagé en remplacement des IPP, et les moments où chacun de ces agents est administré devraient être espacés [par exemple (p. ex.), prendre BOSULIF le matin et les antiacides en soirée], dans la mesure du possible.

L'emploi concomitant de BOSULIF et d'un autre médicament qui allonge l'intervalle QT/QTc est à proscrire. Des listes de médicaments qui ont été associés à un allongement de l'intervalle QT/QTc et/ou à des torsades de pointes et de médicaments qui peuvent perturber les taux d'électrolytes sont présentées dans la monographie de BOSULIF. Ces listes ne sont pas exhaustives. Il faut consulter des sources d'information à jour afin de se renseigner sur les médicaments récemment homologués qui allongent l'intervalle QT/QTc, qui inhibent l'activité des enzymes métabolisantes ou des protéines de transport, ou qui causent des déséquilibres électrolytiques, de même que sur la découverte récente de tels effets exercés par des médicaments plus anciens.

Pour de plus amples détails, voir la monographie de BOSULIF.

Posologie et mode d'administration

La dose recommandée de BOSULIF est de 500 mg 1 fois par jour par voie orale. Le comprimé doit être avalé entier, avec un repas. Ne pas prendre avec des produits renfermant du pamplemousse, de la carambole, de la grenade, de l'orange de Séville ni d'autres fruits semblables dont on sait qu'ils inhibent la CYP3A4. Les comprimés ne doivent pas être écrasés, coupés, ni dissous dans un liquide (voir Interactions médicament-médicament).

Dans l'essai clinique de phase I/II, le traitement par BOSULIF s'est poursuivi jusqu'à ce que la maladie progresse ou que le médicament ne soit plus toléré par le patient.

Dans l'essai clinique de phase I/II, l'augmentation de la dose à 600 mg 1 fois par jour avec de la nourriture n'a été permise que chez les patients n'ayant pu obtenir une réponse hématologique complète (RHC) à la semaine 8 ou une réponse cytogénétique complète (RCC) à la semaine 12 à la dose initiale recommandée, et qui étaient exempts d'effets indésirables de grade 3 ou plus. On s'attend à ce que l'augmentation de la dose entraîne plus d'effets toxiques.

Pour obtenir les renseignements thérapeutiques complets et les renseignements destinés aux patients et à leurs aidants, consultez la monographie de BOSULIF. Pour obtenir cette monographie, visitez le site www.pfizer.ca ou communiquez avec Pfizer Canada au 1-800-463-6001.

Accès à BOSULIF

Pfizer lancera sous peu le programme PREMIER RECOURS pour aider les patients à obtenir le remboursement de BOSULIF, dans la mesure où il leur est prescrit conformément à la monographie pour une période limitée. Ce service sera offert gratuitement et en toute confidentialité. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez composer sans frais le 1-888-963-4778 (1-888-96-FIRST).

Si vous avez des questions d'ordre médical sur BOSULIF, veuillez communiquer avec notre Service de l'information pharmaceutique au 1-800-463-6001.

Original signé par :

Le vice-président et directeur médical,
Vratislav Hadrava, M.D., Ph. D.

*M.C. de Pfizer Inc.
Pfizer Canada inc., licencié

Pfizer Canada inc.
17300, autoroute Transcanadienne
Kirkland (Québec)
H9J 2M5

Déclaration des effets indésirables soupçonnés
Programme Canada Vigilance
Direction des produits de santé commercialisés
Direction générale des produits de santé et des aliments
Santé Canada
Pré Tunney
Indice postal : 0701C
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : 613-957-0337 ou télécopieur : 613-957-0335
Pour déclarer un effet indésirable, les consommateurs et les professionnels de la santé peuvent composer ces numéros sans frais :
par téléphone : 1-866-234-2345
par télécopieur : 1-866-678-6789
par courriel : CanadaVigilance@hc-sc.gc.ca

On peut trouver le formulaire de déclaration des effets indésirables et les lignes directrices sur la déclaration des effets indésirables sur le site Web de Santé Canada ou dans le  Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques.

Pour toute autres renseignements concernant cette communication, veuillez communiquer avec Santé Canada :
Bureau du métabolisme, de l'oncologie et des sciences de la reproduction (BMORS) 
Courriel : enquetes_bmosr@hc-sc.gc.ca
Téléphone : 613-941-3171
Télécopieur : 613-941-1365

 


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :