Ligne Directrice - Norme d'étiquetage pour l'acide acétylsalicylique

Publication autorisée par la Ministre de la Santé

Date d'approbation : 2013/08/21
Date mis en vigueur : 2013/10/17

Direction générale des produits de santé et des aliments

Avant-propos

Les lignes directrices sont des documents destinés à guider l'industrie et les professionnels de la santé sur la façon de se conformer aux politiques et aux lois et règlements qui régissent leurs activités. Elles servent également de guide au personnel et permettent ainsi d'appliquer les mandats et les objectifs de Santé Canada d'une façon équitable, uniforme et efficace.

Les lignes directrices sont des outils administratifs n'ayant pas force de loi, ce qui permet une certaine souplesse d'approche. Les principes et les pratiques énoncés dans le présent document pourraient être remplacés par d'autres approches, à condition que celles-ci s'appuient sur une justification. Ces autres approches devraient être examinées préalablement en consultation avec le programme concerné pour s'assurer qu'elles respectent les exigences des lois et des règlements applicables.

Corollairement à ce qui précède, il importe également de mentionner que Santé Canada se réserve le droit de demander des renseignements ou du matériel supplémentaire, ou de définir des conditions dont il n'est pas explicitement question dans la ligne directrice, et ce, afin que le ministère puisse être en mesure d'évaluer adéquatement l'innocuité, l'efficacité ou la qualité d'un produit thérapeutique donné. Santé Canada s'engage à justifier de telles demandes et à documenter clairement ses décisions.

Ce document devrait être lu en parallèle avec l'avis d'accompagnement et les sections pertinentes des autres lignes directrices qui s'appliquent.

Table des matières

1 Introduction

La présente norme d'étiquetage décrit les exigences nécessaires pour recevoir une autorisation de mise en marché (une identification numérique de drogue [DIN]) concernant les analgésiques oraux renfermant de l'acide acétylsalicylique (AAS) sous forme de seul ingrédient ou combinée avec: la caféine, la caféine et la codéine et des agents de tamponnage ou des antiacides lorsqu'ils sont formulés conformément aux combinaisons et aux limites précisées pour l'utilisation autogérée sans ordonnance. Cette norme d'étiquetage ne s'applique pas aux produits utilisés par les enfants âgés de moins de 12 ans ou aux produits utilisés aux fins de cardioprotection et de prévention des AVC.

2 Ingrédients médicinaux

Tableau 1 : Ingrédients médicinaux et posologie du médicament
Nom préféré de l'ingrédient médicinal Unités posologiquesNote de bas de page 1 Exigence réglementaire particulière
Acide acétylsalicylique 325 mg C.09.030.(1), (2); C.09.035 du Règlement sur les aliments et drogues (RAD)
500 mg C.09.032 (2) a) L'étiquette doit stipuler qu'il ne s'agit pas d'un produit à dose normale si le produit est vendu sous forme posologique solide.
650 mg C.09.032 (3) a) L'étiquette doit stipuler que chaque forme posologique individuelle renferme deux doses normales pour adultes.
Caféine de 15 à 65 mg L'acide acétylsalicylique et la caféine sont acceptables dans des produits combinés. C.09.021(1) b) et (d)
Codéine 8 mg (solide)
20 mg/30 mL
(liquide)Note de bas de page 2
Peut-être combiné à une dose pour adulte de 15-65 mg de caféine par unité posologiqueNote de bas de page 3

Combinaisons acceptables

Combinaison d'acide acétylsalicylique avec :

  • la caféine [15-65 milligrammes (mg)] (C.09.031(1) b) et (d));
  • la codéine [8 mg; 20 mg/30 millilitre (ml)] et la caféine (15-65 mg);
  • un ou plusieurs agents de tamponnage;
  • la caféine et un ou plusieurs agents de tamponnage.

Produits tamponnés d'acide acétylsalicylique

Le terme « tamponné » est acceptable dans le cas des produits d'acide acétylsalicylique qui sont capables de neutraliser au moins 1,9 milliéquivalent (mEq) d'acide par unité posologique normale pour adulte (235 mg d'AAS) ou l'équivalent. (C.09.034)

Combinaisons inacceptables :

  • combinaison de deux salicylates différents (C.09.010(a));
  • combinaison d'acétaminophène avec un salicylate (C.09.010(b));
  • combinaison de salicylates avec des ingrédients d'origine végétale (I.L.659).

3 Formes pharmaceutiques

3.1 Acceptable

Les formes pharmaceutiques suivantes sont acceptables en ce qui a trait à l'acide acétylsalicylique :

Comprimés ou comprimés à croquer, caplets, capsules remplies de poudre, comprimés effervescents, suspensions, solutions, sirops ou liquides.

3.2 Inacceptable

Les formes pharmaceutiques suivantes pour les produits d'acide acétylsalicylique nécessitent d'être examinées dans un contexte extérieur à la norme d'étiquetage :

  • Formes pharmaceutiques à libération modifiée (p. ex. formes liquides à libération prolongée, formes orales solides à libération soutenue, formes en double couches, formes pharmaceutiques à enrobage gastro-résistant ou entéro-soluble
  • Produits qui nécessitent une évaluation des ingrédients d'origine animale (p. ex. capsules de gélatine dérivée de tissus animaux)
  • Capsules remplies de liquide, poudre et granules
  • Formes posologiques nouvelles

Remarquez que cette liste n'est pas exhaustive. Les formes pharmaceutiques autres que les formes habituelles (énumérées ci-dessus à la section Formes pharmaceutiques acceptables) peuvent nécessiter des données d'appui et seront examinées dans un contexte extérieur à la norme d'étiquetage.

4 Indications

Pour aider à prévenir les erreurs de dosage, les produits contenant de l'acide acétylsalicylique ne peuvent être étiquetés simultanément pour:

  • les adultes et les enfants (≥ 12 ans), et pour les adultes ≥ 18 ans)

4.1 Indications acceptables pour les adultes et les enfants âgés de 12 ans ou plus (AHFS 2011; Schrör 2009)

Antipyrétique :

  • fièvre.

  • Analgésique pour soulager:

  • les douleurs d'intensité faible à modérée [par exemple (p. ex.), douleurs musculaires mineures, douleurs mineures au dos];
  • le mal de tête, la céphalée de tension;
  • les douleurs d'intensité faible à modérée causées par l'arthrite ou le rhumatisme;
  • les douleurs attribuables à une migraine d'intensité faible à modérée;
  • les douleurs des crampes menstruelles;
  • les douleurs d'intensité faible à modérée suite à une intervention dentaire, les maux de dents;
  • les douleurs d'intensité faible à modérée causées par les entorses et les foulures.

4.2 Indications acceptables pour les adultes âgés de 18 ans ou plus selon la Recommandation du Comité consultatif scientifique sur les médicaments en vente libre du 30 mai 2013

4.3 Indications inacceptables

Les indications suivantes pour les produits d'acide acétylsalicylique sont exclues et nécessitent un examen dans un contexte extérieur à la norme d'étiquetage. Celles-ci comprennent, mais n'y sont pas limitées:

  • toute mention d'action antiplaquettaire ou de prévention des crises cardiaques ou des caillots sanguins;
  • les douleurs aiguës;
  • l'inflammation, de soulager l'inflammation;
  • le traitement de l'arthrite, des rhumatismes;
  • la fièvre rhumatismale;
  • le soulagement/traitement de la migraine et des symptômes connexes (nausée, sensibilité à la lumière et/ou au son, etc.);
  • la névralgie;
  • adjuvant/ facilitant pour le soulagement de la douleur;
  • la célérité mentale / prévient la somnolence / stimulant;
  • somnifère;

5 Indications posologiques

Pour tous les produits (excepté les produits effervescents), à prendre avec un verre [250 millilitres (mL)] d'eau ou de lait. (AHFS 2011)

En ce qui a trait aux produits effervescents : dissoudre dans un verre (250 mL) d'eau.

5.1 Posologies pour les adultes et pour les enfants âgés de 12 ans ou plus

Tableau 2 : Posologies pour les adultes et pour les enfants âgés de 12 ans ou plus
Unité posologique normaleNote de bas de page 5 Dose simple Intervalle de doseNote de bas de page 6 Dose quotidienne maximaleNote de bas de page 7 Unités posologiques quotidiennes maximales
325 mg 1 ou 2 x 325 mg toutes les 4 à 6 heures 4000 mg 12
500 mgNote de bas de page 8 1 ou 2 x 500 mg toutes les 4 à 6 heures 4000 mg 8
650 mg 1 x 650 mg toutes les 4 à 6 heures 4000 mg 6

6 Mises en garde et précautions

6.1 Pour les étiquettes intérieures et extérieures de tout produit renfermant de l'acide acétylsalicylique

  • Garder hors de la portée des enfants C.01.029(1) a)Note de bas de page 9, Note de bas de page 10
  • Ne pas dépasser la dose recommandée à moins d'avis contraire de votre médecin. Utiliser la dose minimale efficace. C.09.011(b)
  • Ne pas utiliser si vous êtes au dernier trimestre de votre grossesse.
  • Ne pas administrer aux enfants et aux adolescents de moins de 18 ans qui ont la varicelle ou qui présentent des symptômes de grippe avant qu'un médecin ou un pharmacien n'ait été consulté à propos du syndrome de Reye, une maladie rare et grave signalée comme étant associée à l'acide acétylsalicylique. C.01.028 (1) e) (recommandation par le Comité consultatif scientifique sur les médicaments en vente libre le 30 mai 2013).

Toutes les mises en garde suivantes peuvent figurer sur une notice de conditionnement ou sur le panneau intérieur s'il peut être démontré que l'espace sur l'emballage est restreint. Notez que l'emballage doit fournir des instructions précises sur la façon d'accéder à la notice de conditionnement ou au panneau intérieur:

  • Ne pas utiliser si vous:
    • êtes allergiques aux salicylates ou à l'un des ingrédients non médicinaux compris dans la formulation;
    • êtes allergiques à tout autre médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) ou à tout autre analgésique / réducteur de fièvre;
    • avez un ulcère ou des antécédents d'ulcère
    • êtes sujet aux hémorragies
    • avez une maladie rénale ou hépatique grave ou évolutive;
    • avez des antécédents d'asthme provoqué par les salicylates ou d'autres médicaments AINS;
    • utilisez du méthotrexate aux doses de 15 mg/semaine ou plus;
  • Ne pas utiliser avec d'autres médicaments renfermant de l'acide acétylsalicylique ou d'autres médicaments AINS (p. ex., ibuprofène, naproxène) (Gaziano & Gibson 2006).
  • Mise en garde - hémorragies gastriques : Ce produit contient un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) qui peut provoquer de graves hémorragies gastriques. (Federal Register / Vol. 74, No 81 / 29 avril 2009)
  • Consulter un médecin ou un pharmacien avant l'utilisation si vous :
    • avez des antécédents de problèmes gastriques tels que des brûlures d'estomac;
    • êtes atteints d'asthme, d'hypertension, de maladie du cœur, du foie ou des reins, de goutte, d'anémie grave ou de toute autre maladie grave;
    • prenez de l'acétaminophène, des anticonvulsivants, des anticoagulants, des diurétiques, des médicaments pour traiter l'arthrite, le diabète ou la goutte, du méthotrexate, des stéroïdes ou tout autre médicament;
    • consommez 3 boissons alcoolisées ou plus par jour;
    • essayez de concevoir, êtes enceinte ou allaitez (Briggs et coll. 2011);
    • subirez une chirurgie au cours des 5 à 7 prochains jours;
    • êtes âgé de 60 ans ou plus [Kuehn 2009, United States Food and Drug Administration (FDA) Questions and Answers on Final Rule for Labelling Changes to Over-the-Counter Pain Relievers].
  • Consulter un médecin ou un pharmacien si:
    • La fièvre persiste plus de 3 jours (Berardi RR et al, 2006);
    • La douleur s'aggrave ou dure plus de 5 jours (C.09.011(a));
    • De nouveaux symptômes apparaissent or si de la rougeur ou de l'enflure est présente

    Procédure à suivre en ce qui concerne les effets secondaires graves

  • Arrêter l'utilisation et consulter un médecin si l'un des effets suivants se manifeste :
    • Réaction allergique pouvant inclure les symptômes suivants : démangeaisons, éruptions cutanées ou urticaires, difficulté à respirer, enflure au visage;
    • Vous présentez l'un des signes suivants d'hémorragie gastrique :
      • vous vous sentez faible, vomissez du sang, avez des selles noires ou ensanglantées;
      • vous avez des maux d'estomac qui ne s'améliorent pas;
    • toute diminution de l'ouïe, y compris les bourdonnements d'oreilles;
  • En cas de surdose : appelez immédiatement un centre anti-poison ou un médecin, même si vous n'avez remarqué aucun signe ou symptôme.

6.2 Mises en garde additionnelles pour les produits combinés avec 65 milligrammes de caféine

  • Ne pas utiliser si vous :
    • êtes allergique à la caféine.
  • Évitez les autres produits renfermant de la caféine. Trop de caféine peut provoquer un rythme cardiaque rapide, de la nervosité ou de l'insomnie. (Deiner et coll. 2005)
  • Consultez un médecin ou un pharmacien avant l'utilisation si vous êtes atteint de glaucome ou du syndrome de la vessie hyperactive.

6.3 Mises en garde additionnelles pour les produits combinés avec la codéine

  • Ne pas utiliser si vous :
    • êtes allergique à la codéine ou à d'autres opiacés (la mise en garde comprendra aussi les autres ingrédients actifs);
    • vous vous situez dans le dernier trimestre de votre grossesse ou vous allaitez; la codéine peut causer des dommages graves à un bébé allaité (FDA Alert, 17 août 2007; Gashe et coll. 2004; Mise à jour de Santé Canada, 8 octobre 2008; Madadi et coll. 2009);
    • avez de la difficulté à respirer, êtes atteint d'asthme ou d'une autre maladie pulmonaire chronique;
    • avez subi un traumatisme crânien;
    • êtes susceptible d'avoir des blocages intestinaux;
    • souffrez de crises épileptiques.
  • La mise en garde suivante doit être imprimée lisiblement et bien en évidence sur le panneau intérieur et extérieur de l'étiquette :

    « Cette préparation renferme de la codéine et ne doit pas être administrée aux enfants sauf sur recommandation du médecin ou du dentiste » (Article 36(1) b) du Règlement sur les stupéfiants).

  • Consultez votre médecin si vous vous sentez sous sédation ou somnolent, confus, que votre respiration est superficielle ou que vous êtes gravement constipé (AHFS 2011).
  • Consultez votre médecin avant l'utilisation si vous prenez d'autres médicaments qui peuvent vous rendre somnolent ou moins alerte, par exemple: les analgésiques narcotiques ou antihistaminiques sédatifs, ou vous prenez des anti-dépresseurs, d'autres médicaments d'ordonnance ou des produits de santé naturels ou 3 ou plus boissons alcoolisées par jour, ou si vous avez récemment subi une intervention chirurgicale sous anesthésie générale.

7 Autres exigences en matière d'étiquetage

7.1 Pour tous les produits

  • Déclaration des ingrédients :
    • Les produits ne renfermant qu'un seul ingrédient et/ou ceux pour lesquels une norme officinale existe doivent déclarer le nom exact du produit fini sur le devant du panneau de toutes les étiquettes, précédant ou suivant immédiatement la marque nominative, et sous une police dont la taille est d'au moins ½ celle de la marque nominative. (C.01.004)
    • Les produits renfermant de multiples ingrédients pour lesquels il n'existe aucune norme officinale doivent déclarer ce qui suit sur le devant du panneau de toutes les étiquettes :
      • Contient de l'acide acétylsalicylique et d'autres ingrédients.
    • Tous les produits doivent déclarer les ingrédients actifs sur le panneau intérieur et extérieur de l'étiquette, ainsi qu'indiquer clairement s'il s'agit d'ingrédients « actifs » ou « médicinaux ». (C.01.004)
    • À partir du 13 mai 2012, les ingrédients « non médicinaux » devront être énumérés sur l'étiquette extérieure des médicaments en vente libre pour usage humain.
  • Le produit doit être offert dans au moins un format d'emballage à l'épreuve des enfants et s'il est emballé dans un emballage qui n'est pas à l'épreuve des enfants, l'étiquette extérieure doit indiquer que le médicament est aussi offert dans un emballage à l'épreuve des enfants. C.01.031(a) (ii), (b) Note de bas de page 11
  • Les étiquettes intérieures et extérieures d'un médicament renfermant plus de 2 g d'acide acétylsalicylique ou la quantité équivalente de ses sels ou dérivés devront indiquer qu'il contient assez de médicament pour causer des torts sérieux à un enfant. C.01.029(2) b)
  • En ce qui a trait aux produits recommandés exclusivement pour les adultes, les produits renfermant plus de deux ou trois fois la dose normale pour adulte ou pour les produits dont les posologies recommandées dépassent 650 mg par dose simple, et/ou 4 grammes par jour, l'étiquette intérieure et extérieure doit comporter un avertissement selon lequel le produit ne doit être utilisé que sur l'avis d'un médecin. (C.01.025)

Lisibilité

Bien qu'aucune taille de police particulière ne soit mentionnée dans le  Règlement, l'article A.01.016 précise que tous les renseignements qui doivent figurer sur une étiquette doivent être :

  • affichés clairement et de façon bien visible;
  • facilement lisibles pour l'acheteur ou le consommateur sous les conditions habituelles d'achat et d'utilisation.

Une personne avec une vision normale ou ceux avec des verres correcteurs qui rétablissent la vision normale, devraient pouvoir lire les renseignements sans effort. La couleur, le contraste, la position et l'espacement des renseignements doivent être pris en considération pour la conformité à ces exigences. Une police de 10 points pour le texte et de 9 points au minimum pour les tableaux est recommandée pour toutes les notices de conditionnement des produits analgésiques, conformément à la section 2.2 de la Ligne directrice à l'intention de l'industrie : Monographies de produit de la Direction des produits thérapeutiques. Il est recommandé que les étiquettes de produits analgésiques aient une taille minimum de police de 9.

7.2 Pour les produits renfermant de la codéine

  • Les ingrédients actifs des produits renfermant de la codéine doivent être affichés bien en évidence sur le panneau intérieur et extérieur de l'étiquette (Article 36(1) du Règlement sur les stupéfiants).
  • Les étiquettes intérieures et extérieures doivent porter sur le quart supérieur gauche du panneau principal de l'étiquette le symbole « N » de couleur faisant contraste avec le reste de l'étiquette ou en caractères dont la taille atteint au moins la moitié de celle des autres caractères qui y figurent.

8 Spécifications

La présente norme d'étiquetage décrit ces exigences propres à cette catégorie de médicaments.

Les produits doivent respecter les exigences du Règlement de la Loi sur les aliments et les drogues. Il convient aussi de signaler que tous les produits sont assujettis aux Divisions 1, 2 et 9 du Règlement sur les aliments et les drogues.

Tous les ingrédients (médicinaux et non médicinaux) et les spécifications du produit fini doivent, au minimum, satisfaire aux normes décrites dans les publications mentionnées dans  l'annexe B de la Loi sur les aliments et drogues, ou des normes équivalentes. Lorsqu'il n'y a aucune monographie dans l'annexe B pour la forme de posologie, les spécifications devraient être semblables à celles d'une forme de posologie officinale comparable. En l'absence d'une norme de l'annexe B pour toute forme de posologie, des mises à l'essai adéquates doivent démontrer leur identité, puissance, pureté et qualité.

Les spécifications du produit fini doivent comporter des épreuves d'identification une mise à l'essai avec limites adéquates pour le ou les ingrédients médicamenteux. Les spécifications de toutes les formes posologiques devraient comporter la description de la forme posologique, notamment de ses propriétés organoleptiques, ainsi que des épreuves physico-chimiques (par exemple, pH, densité, viscosité) appropriées à la forme posologique. Si des agents de conservation antimicrobiens sont ajoutés au produit, un essai quantitatif avec limites adéquates doit être prévu. L'efficacité des agents de conservation antimicrobiens doit être déterminée afin de vérifier que le produit peut résister à la contamination microbienne.

Tout changement au processus de fabrication qui a une incidence sur l'innocuité et l'efficacité des ingrédients, tels que l'utilisation de la nouvelle technologie (p. ex., la nanotechnologie), exige des données d'appui et fera l'objet d'une étude à l'extérieur de l'optique de la norme d'étiquetage.

9 Ingrédients non médicinaux

Les ingrédients non médicinaux doivent être limités à ces substances nécessaires pour la formulation de la forme de posologie. Leur concentration ne doit pas dépasser le minimum requis pour fournir leur effet escompté. Ils doivent être anodins dans leur quantité utilisée, leur présence ne doit pas toucher l'efficacité thérapeutique ou l'innocuité des ingrédients médicinaux et ils ne doivent pas interférer avec les analyses et mises à l'essai pour les ingrédients médicinaux et les agents de conservation antimicrobiaux, le cas échéant. Les promoteurs devraient être au courant que les ingrédients d'origine végétale ajoutés en tant qu'ingrédients non médicinaux doivent être conformes à la politique de la Direction des produits thérapeutiques, Plantes utilisées comme ingrédients non médicinaux dans les médicaments en vente libre pour usage humain (1995).

10 Notes spéciales

La codéine, bien qu'elle réponde à la définition d'un produit de santé naturel en vertu de l'annexe 1 du Règlement sur les produits de santé naturels (RPSN), est exclue (en vertu de l'annexe 2 du RPSN) étant donné qu'elle est soumise à la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

Les présentations de combinaisons de différentes concentrations d'acide acétylsalicylique, de codéine et de caféine peuvent nécessiter des données d'appui supplémentaires afin de démontrer que la combinaison possède un avantage thérapeutique par rapport aux produits existants et que les bienfaits rehaussés justifient l'augmentation possible du risque qui peut être associé à la nouvelle combinaison (MacDonald et Macleod 2010, Martell 2007). Ainsi, on devra soumettre une demande dans un contexte extérieur à la norme d'étiquetage actuelle pour les combinaisons autres que celles énumérées à l'article 2 de la présente norme d'étiquetage.

11 Références

  1. American Hospital Formulary Service®. AHFS Drug Information®. Published by Authority of the Board of the American Society of Health-System Pharmacists®, Bethesda, MD.  2011.
  2. Berardi RR, Kroon LA, McDermott JH, et al. Handbook of Nonprescription Drugs. 15th ed. Washington, DC: American Pharmaceutical Association; 2006.
  3. Babu KS, Salvi SS.  2000.  Aspirin and Asthma.  Chest 2000 118(5): 1147-1476.
  4. Bourré-Tessier J, Haraoui B. Methotrexate drug interactions in the treatment of rheumatoid arthritis: a systematic review. J Rheumatol. Jul;37(7):1416-21. 2010.
  5. Briggs GC, Freeman RK & Yaffe SJ. Drugs in Pregnancy and Lactation: A reference guide to Fetal and Neonatal Risk.  9th edition.  Lippincott Williams & Wilkins.  2011.
  6. Deiner HC, Pfaffenrath V, Pageler L, Peil H & Aicher B. The fixed combination of acetylsalicylic acid, paracetamol and caffeine is more effective than single substances and dual combination for the treatment of headache: a multicentre, randomized, double-blind, single-dose, placebo-controlled parallel group study. Cephalgia 2005; 25:776-787.
  7. Drug Information for the Health Care Professional (USP-DI: v.1) 27th Edition, Thomson Micromedex; 2007.
  8. Federal Register/ Vol. 74, No.81/Wednesday, April 29, 2009/Rules and Regulations. Final rule). 21 CFR part 201. Internal Analgesic, Antipyretic and Antirheumatic Drug Products for Over-the-Counter Human Use. Food and Drug Administration (p.19385-19409).
  9. Federal Register: March 17, 1999 (64, No. 51), 21 CFR, Part 201.63. Over-The-Counter Human Drugs; Labeling Requirements; Pregnancy/breast-feeding warning, p13286.
  10. Loi sur les aliments et drogues et Règlement sur les aliments et drogues
  11. Gashe Y, Daali Y, Fathi M, Chippe A, Cottini S, Dayer P, Desmueles J. Codeine Intoxication Associated with Ultrarapid CYP2D6 Metabolism. N Eng J Med 2004; 351:2827-31.
  12. Gaziano MJ, Gibson MC. Potential for Drug-Drug Interactions in Patients Taking Analgesics for Mild-to-Moderate Pain and Low-Dose Aspirin for Cardioprotection. The American Journal of Cardiology, 2006; 97(9A):23E-29E.
  13. Ligne directrice à l'intention de l'industrie : Monographies de produit. Santé Canada, octobre 2003.
  14. Mise à jour de Santé Canada, 8 octobre 2008 : La codéine chez les mères qui allaitent.
  15. Comité consultatif scientifique de Santé Canada sur les médicaments en vente libre, compte rendu de décision.
  16. Hersh EV, Moore PA and Ross GL. Over The Counter Analgesics and Antipyretics: A Critical Assessment.  Clinical Therapeutics 2000; 22(5): 500-548.
  17. Hersh EV, Pinto A, Moore PA. Adverse Drug Interactions Involving Common Prescription and Over-the-Counter Analgesic Agents. Clin Ther 2007; 29 Suppl: 2477-97.
  18. Santé Canada. Monographie de produit : Aspirin (Bayer), en date du 5 octobre 2007.
  19. Hurtwitz ES, Barett MJ, Bregman D, Gunn W. Public health service study of Reye syndrome and medications. Report of the main study. JAMA 1987 257:1905-11
  20. Kelly JP et coll.  Risk of aspirin-associated major upper-gastrointestinal bleeding with enteric-coated or buffered product.  Lancet 1996 348:1413-16.
  21. Kirthi V, Derry S, Moore RA & McQuay HJ.  Aspirin with or without an antiemetic for acute migraine headaches in adults.  Cochrane Database of Systematic Reviews 2010 (4).
  22. Kuehn BM. 2009. Patients warned about risks of Drugs used for Analgesia, Fevers, Addiction. JAMA 301: 2315.
  23. MacDonald N & MacLeod SM. Has the Time Come to Phase out Codeine? CMAJ 2010 182 (17):  1825.
  24. Madadi P, Moretti M, Djokanovic N, Bozzo P, Nulman I, Ito S & G Koren. Guidelines for maternal codeine use during breastfeeding. Can Fam Physician 2009. 55: 1077-78.
  25. Martell BA, Systemic Review: Opioid Treatment for Chronic Back Pain: Prevalence, Efficacy and Association with Addiction. Annals of Internal Medicine (Review) 2007. 146:116-127.
  26. Migliardi JR, Armellino JJ, Friedman M, Gillings DB & Beaver WT. Caffeine as an Analgesic Adjuvant in Tension Headache. Clin Pharmacol Ther Nov; 1994.  56 (5):576-86.
  27. Repchinsky C, Rédacteur en chef. Patient Self-Care: Helping Your Patients Make Therapeutic Choices. 2e édition. Ottawa, Association des pharmaciens du Canada; 2010.
  28. Sawynok J & Yaksh TL, Caffeine as an Analgesic Adjuvant: A Review of Pharmacology and Mechanisms of Action. Pharmacological Reviews.1993; 45(1):43-85.
  29. Schrör K, Acetylsalicylic Acid, Wiley-Blackwell WILEY-VCH Verlag GmbH & Co.KGaA. 2009.
  30. Szczeklik A and Stevenson DD.  Aspirin-induced asthma: Advances in pathogenesis and management. J Allerg Clin Immun 1999. 104(1): 5-13.
  31. United States Food and Drug Administration. Information for Healthcare Professionals: Use of Codeine Products in Nursing Mothers. FDA Alert August 17, 2007.
  32. United States Food and Drug Administration. Questions and Answers on Final Rule for Labelling Changes to Over-the-Counter Pain Relievers, April 29, 2009.
  33. Zhang WY. A Benefit-Risk Assessment of Caffeine as an Analgesic Adjuvant. Drug Safety, 2001; 24 (15):1127-1142.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :