ARCHIVÉE - Programme de recherche sur les produits de santé naturels: Rapport quinquennal sur le rendement - 2003 à 2008

2008
ISBN : 978-0-662-08268-2
No de catalogue : H164-74/2008F

Table des matières

Le présent rapport donne un aperçu des activités financées et des progrès réalisés entre 2003-2004 et 2007-2008 dans le cadre du programme de recherche de la Direction des produits de santé naturels, une division de la Direction générale des produits de santé et des aliments, à Santé Canada.

En plus de jouer le rôle d'un organisme de réglementation, la Direction des produits de santé naturels a vu son mandat s'accroître en acceptant de soutenir la recherche et d'aider à combler le manque de connaissances issues de la recherche dans le domaine des produits de santé naturels, tel qu'il avait été déterminé par le Groupe consultatif sur les produits de santé naturels du Comité permanent de la santé.

Le Programme de recherche sur les produits de santé naturels a été lancé en juin 2003. L'objectif du Programme était de contribuer à l'accroissement des connaissances sur les produits de santé naturels, afin d'aider les Canadiens à prendre des décisions éclairées concernant l'utilisation sûre et efficace de ces produits. À l'appui de cet objectif, le Programme concentrait les efforts dans quatre secteurs clés : le développement des capacités de recherche, le soutien de la qualité de la recherche, l'établissement de partenariats et le développement de l'infrastructure communautaire ainsi que la promotion du transfert des connaissances.

Développement des capacités de recherche

Diverses initiatives et activités ont été financées pour aider à développer les capacités de recherche, notamment l'octroi de bourses de recherche de troisième cycle, en collaboration avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC); l'élaboration de programmes d'études ou de formation; le financement d'ateliers visant à accroître la capacité des chercheurs dans divers secteurs liés à la méthodologie en matière de recherche ainsi qu'un soutien pour le développement de réseaux nationaux de recherche et de l'infrastructure de recherche.

Soutien de la recherche

Les responsables du Programme et les partenaires ont entrepris un certain nombre d'initiatives pour soutenir la réalisation de recherches de qualité, notamment le financement de travaux de recherche dans divers domaines, comme la médecine conventionnelle et clinique, les services et les systèmes de santé de même que la santé de la population. Le financement a été fourni en partenariat avec les IRSC dans le but de développer les capacités et de commanditer des travaux de recherche. Le financement a également servi à faire participer davantage le milieu universitaire et les partenaires communautaires aux recherches, et à faciliter l'élaboration de projets et d'initiatives de recherche. Enfin, par le biais d'activités complémentaires, le financement visait à accroître les connaissances de même qu'à recueillir les données et les renseignements nécessaires à la prise efficace et en temps opportun des décisions réglementaires.

Établissement des partenariats et développement de l'infrastructure communautaire

Le programme de recherche a pour but d'encourager la recherche liée aux produits de santé naturels, grâce à l'établissement de partenariats et au développement d'une infrastructure communautaire ainsi que par le biais de la participation et des conseils d'intervenants portant sur les priorités et les activités de recherche.

Les principaux efforts consacrés dans ce domaine comprennent l'établissement de réseaux nationaux de recherche, comme le Réseau interdisciplinaire canadien de recherche sur les médecines complémentaires et alternatives, la Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada et le Canadian Institute of Chinese Medicinal Research. Ces réseaux font la promotion de travaux de recherche sur les produits de santé naturels et/ou sur la médecine complémentaire ou conventionnelle, tout en servant de forum pour la formation, la communication et le réseautage dans les groupes d'intervenants, les domaines de recherche de même que les secteurs des soins de santé complémentaires et conventionnels.

Au cours de son mandat, le programme de recherche a facilité le dialogue et l'établissement de nouvelles collaborations relativement aux produits de santé naturels, tant au Canada qu'à l'étranger. Le programme a joué un rôle important en permettant de réunir les intervenants, en accroissant la crédibilité de la recherche sur les produits de santé naturels et en facilitant l'accès des équipes de recherche au financement.

Des consultations ont eu lieu avec un certain nombre de groupes en vue d'établir de nouvelles priorités en matière de recherche sur les produits de santé naturels ou d'obtenir un consensus sur des questions réglementaires techniques. Voici quelques exemples : la consultation de 2005 sur l'établissement des priorités de recherche en médecine homéopathique au Canada, la consultation sur invitation de 2005 visant les acides gras et les acides gras essentiels ainsi que la réunion du groupe de travail de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur la coopération internationale entourant la réglementation des plantes médicinales.

Accroissement du transfert des connaissances

Le programme de recherche voulait contribuer à mieux faire connaître les PSN au milieu scientifique et au public ainsi qu'à aider les Canadiens à prendre des décisions éclairées sur ces produits. Cet objectif a été réalisé principalement en faisant la promotion du dialogue et en diffusant l'information sur les questions liées aux produits de santé naturels.

Le programme de recherche a fourni du financement pour des conférences nationales sur la recherche, comme la conférence annuelle de la Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada et les colloques scientifiques annuels organisés par le Réseau interdisciplinaire canadien de recherche sur les médecines complémentaires et alternatives, ainsi que pour un certain nombre d'ateliers ou de séminaires plus petits, ou orientés vers des sujets particuliers.

Les réalisations comprenaient également la publication d'articles, de documents techniques et de guides pratiques approuvés par des pairs et élaborés dans le but de fournir des renseignements aux consommateurs, de même que de nombreuses présentations dans des conférences et des activités nationales et internationales.

Conclusion

L'investissement initial dans des activités fondées sur la recherche et les connaissances visait une période de cinq ans. Le programme de recherche a favorisé la génération, l'échange et l'application des connaissances acquises sur les produits de santé naturels.

La Direction des produits de santé naturels s'appuiera sur les partenariats et les collaborations établis dans le cadre du programme de recherche, en vue d'accroître la production de renseignements scientifiques à l'appui du processus réglementaire et de mieux faire comprendre l'utilisation des produits de santé naturels afin d'éclairer la prise de décisions.

Objet du rapport

Le présent rapport fait état des activités exercées par Santé Canada et des résultats que le Ministère à obtenus dans le cadre du Programme de recherche sur les produits de santé naturels, pour les exercices 2003-2004 à 2007-2008. Le programme de recherche a donné lieu à des occasions de soutien et d'investissement dans la recherche sur les produits de santé naturels. Le présent rapport vise à communiquer les derniers développements en matière de recherche sur les produits de santé naturels, qui découlent de ces efforts.

Aperçu du programme de recherche

Le programme de recherche est une initiative de la Direction des produits de santé naturels, le principal organisme de réglementation pour la vente des produits de santé naturels au Canada. Le mandat de la Direction des produits de santé naturels consiste à faire en sorte que tous les Canadiens bénéficient d'un accès à des produits de santé naturels sûrs, efficaces et de grande qualité, tout en respectant leur liberté de choix ainsi que la diversité philosophique et culturelle.

Le programme de recherche a été conçu de façon à orienter le financement vers la recherche portant sur les produits de santé naturels et vers des initiatives connexes. Son objectif a consisté à combler les lacunes en matière de connaissances et à générer une information fondée sur l'expérience clinique, en vue d'appuyer les procédés réglementaires et d'aider les consommateurs à prendre des décisions éclairées, et ce, par le biais d'un soutien à des initiatives communautaires et des partenariats.

La Direction a réuni, à l'aide de subventions, des capitaux d'autres organismes de financement, notamment les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Le recours aux subventions a permis à la Direction de collaborer avec les IRSC pour appuyer un certain nombre d'initiatives importantes, dont l'examen des propositions nécessitait une gestion et une expertise approfondies.

D'autres projets ont été mis en oeuvre à titre d'entente de contribution conclue entre Santé Canada et les auteurs des projets (c.-à-d. les organisations externes), afin d'accomplir les travaux nécessaires à la poursuite des objectifs du programme de recherche.

La Direction a également géré directement un certain nombre d'activités complémentaires, notamment des exercices d'établissement des priorités, des ateliers, des forums servant à faciliter les discussions entre les intervenants et la cueillette de renseignements.

Les activités du programme ont débuté en juin 2003 et se sont terminées comme prévu en mars 2008. Bien que le financement ait été établi au départ à 5 millions de dollars, les pressions financières opérationnelles de la Direction se sont traduites par une réduction de ce financement dans les quatrième et cinquième exercices du programme et une réaffectation des fonds afin que la Direction puisse respecter ses principaux engagements en matière de réglementation.

L'Annexe A présente une liste des projets financés par le biais du programme de recherche, par type de financement.

Développement du programme de recherche

Dans le cadre de son mandat visant à protéger la santé des Canadiens, le gouvernement fédéral a répondu à la popularité et l'utilisation croissantes des produits de santé naturels par les Canadiens, en prenant des mesures afin de mieux comprendre la question. En octobre 1997, le Comité permanent de la santé a entrepris la réalisation d'une étude portant sur les produits de santé naturels et a présenté des recommandations concernant l'établissement d'un programme législatif et réglementaire pour ces produits.

En mars 1999, le ministre de la Santé acceptait les 53 recommandations du Comité permanent, qui sont soulignées dans le rapport intitulé Une nouvelle vision : Rapport du Comité permanent de la santé, et il annonçait la création du Bureau des produits de santé naturels (maintenant la Direction des produits de santé naturels). Le premier objectif consistait à établir un cadre réglementaire pour les produits de santé naturels. Le Règlement sur les produits de santé naturels (le Règlement sur les PSN) est entré en vigueur le 1er janvier 2004. Le Règlement sur les PSN comprend des dispositions visant l'étiquetage des produits, les bonnes pratiques de fabrication, les essais cliniques, les permis de vente et de production ainsi que d'autres dispositions sur une gamme complète de revendications qui doivent être étayées par des éléments probants.

Le Comité permanent de la santé a en outre recommandé à Santé Canada de soutenir la recherche sur les produits de santé naturels, en plus de son rôle d'organisme de réglementation. Le Comité permanent a également constaté la nécessité de procurer aux consommateurs des renseignements qui leur permettraient de prendre des décisions plus éclairées à l'égard des produits de santé naturels, et de fonder les décisions réglementaires sur des renseignements scientifiques objectifs et crédibles.

Il a de plus été déterminé que peu de recherches étaient réalisées sur les produits de santé naturels et qu'il y avait également peu d'organisations et de ressources disponibles dans le secteur des produits de santé naturels et le milieu universitaire pour appuyer des recherches visant ces produits. On a jugé qu'il était improbable que les seules forces du marché génèrent suffisamment de financement destiné à la recherche pour combler rapidement les lacunes.

La Direction des produits de santé naturels a lancé le programme de recherche en juin 2003, après avoir tenu une série de consultations avec les intervenants, afin de connaître la meilleure façon de remplir son mandat à l'égard de la recherche.

Objectifs

L'objectif du programme de recherche consistait à contribuer à l'accroissement des connaissances sur les produits de santé naturels, y compris sur leur utilisation sûre et efficace, en appuyant la recherche et en rendant l'information accessible aux intervenants et aux consommateurs. L'admissibilité au financement était fondée sur les conditions établies pour le programme de recherche, et les entités admissibles pouvaient être : des organisations, des institutions, des agences ou des particuliers liés aux domaines de l'éducation, de la santé, de la médecine, des politiques sociales et de la recherche; des chercheurs, des universitaires et des professionnels de la santé affiliés à des établissements canadiens d'enseignement postsecondaire ainsi qu'à leurs institutions affiliées; des organisations canadiennes bénévoles et sans but lucratif qui jouent un rôle ou ont un intérêt dans la recherche sur les produits de santé naturels de même que des administrations et des agences des gouvernements provinciaux et territoriaux.

Pour atteindre cet objectif, le programme de recherche a centré ses efforts sur quatre secteurs clés : le développement des capacités de recherche; le soutien de travaux de recherche de qualité; la promotion de la collaboration, le développement de l'infrastructure communautaire et l'établissement de partenariats ainsi que l'amélioration de la cueillette des données et du transfert des connaissances.
Responsabilisation

Une évaluation formative du programme de recherche a été réalisée pour la période de juin 2003 à mars 2006, et le rapport définitif a été remis en octobre 2006.

Conformément aux exigences du Secrétariat du Conseil du Trésor qui concernent l'évaluation des programmes et des politiques financés par le gouvernement, l'évaluation formative a porté sur les questions de la pertinence et de la mise en oeuvre du programme, des progrès relativement aux résultats souhaités et de l'efficacité des méthodes utilisées pour assurer la prestation du programme.

Le rapport ainsi que le plan d'action connexe que la direction a mis en place ont été approuvés par le Comité ministériel de la vérification et de l'évaluation et par le Centre d'excellence en évaluation du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

L'annexe B présente les tableaux récapitulatifs du Rapport annuel sur le rendement pour les activités de recherche du programme.

Tableau 1 : Affectation des fonds
Capacités de recherche
1 369 278$
43.4%
Réalisation des recherches
896 255$
28.4%
Transfert des connaissances
527 260$
16.7%
Partenariats
363 089$
11.5%
Financement total 3,1 millions $

Le graphique ci-dessus représente le nombre de projets financés en fonction de leur principal secteur d'activité. La plupart des projets financés chevauchaient deux des secteurs clés déterminés dans le cadre du programme ou davantage.

Réalisations clés

Bien qu'un grand nombre des activités et des projets financés au cours de la période de cinq ans aient porté sur plus d'un secteur clé du programme, les projets sont présentés ci-après en fonction de leur principal secteur d'activité.

I. Développement des capacités de recherche

Dans le cadre de cette activité, le programme de recherche fournissait des fonds pour la formation de chercheurs et l'élaboration de programmes d'études ou de formation qui encourageraient la recherche sur les produits de santé naturels ou accroîtraient la sensibilisation à l'égard de ces produits. La nécessité de développer les capacités de recherche a été résolue d'un certain nombre de façons :

  • Un financement pour le développement du Réseau interdisciplinaire canadien de recherche sur les médecines complémentaires et alternatives. Le financement a été rendu possible grâce à l'initiative des équipes interdisciplinaires de renforcement des capacités, en partenariat avec les IRSC et trois des instituts des IRSC, soit l'Institut des services et des politiques de la santé, l'Institut de l'appareil locomoteur et de l'arthrite ainsi que l'Institut des maladies infectieuses et immunitaires. Le but était de renforcer les capacités dans le secteur des soins de santé complémentaires et alternatifs, par le biais d'un réseau interdisciplinaire national.La Direction des produits de santé naturels et les IRSC ont conclu une entente de collaboration, soit le Programme de partenariat de la Direction des produits de santé naturels et des IRSC. Dans le cadre des cette entente de financement pluriannuelle, la Direction a attribué approximativement 260 000 $ en bourses de recherches, notamment de troisième cycle.

  • Un financement visant l'étude de la littératie en matière de recherche parmi les praticiens du secteur des soins de santé complémentaires et alternatifs. Un contrat a été signé en vue de réaliser une analyse environnementale des établissements d'enseignement, des possibilités de perfectionnement continu ainsi que des initiatives de recherche dans le domaine des soins de santé complémentaires et alternatifs, dans les centres de formation.

  • La facilitation d'un atelier sur invitation visant à élaborer une vision nationale pour les services médicaux complémentaires et alternatifs dans la formation médicale de premier cycle. L'atelier constituait une réaction à l'utilisation concurrente croissante des services médicaux conventionnels et des services complémentaires et alternatifs. Il répondait en outre aux besoins connexes des médecins d'être mieux informés sur la nature interdisciplinaire des soins de santé et sur la variété des services de même que sur les produits de santé naturels susceptibles d'être utilisés par leurs patients.

  • Un financement pour l'élaboration d'un programme d'études exhaustif sur les produits de santé naturels, destiné à être intégré aux programmes d'études médicales canadiens de premier cycle. Le projet reposait sur les résultats de l'atelier sur invitation mentionné auparavant. Il était dirigé par la chaire de recherche en médecine complémentaire de l'Université de Calgary. Des objectifs d'apprentissage pour les étudiants fondés sur les compétences et des programmes d'études particuliers aux produits de santé naturels ont été élaborés, et des stratégies ont été déterminées pour l'intégration des produits de santé naturels dans l'enseignement médical de premier cycle.

  • Le financement de trois ateliers conçus pour renforcer les capacités de formation et de recherches de chercheurs canadiens qui travaillent sur les produits de santé naturels, en utilisant diverses méthodes de recherche, notamment les études épidémiologiques, les essais cliniques et les examens systématiques.

  • Grâce au financement du programme de recherche, le Center for Non-Timber Resources de l'Université Royal Roads a organisé un petit atelier sur invitation conçu pour réunir des participants autochtones et non autochtones, en vue d'amorcer un dialogue sur les plantes médicinales indigènes ainsi que sur les contributions et les méthodes des autochtones à l'égard des priorités de recherche liées aux médecines douces.

  • La formation d'un étudiant de deuxième cycle de l'Université de Toronto, qui avait pour mandat d'élaborer une proposition de recherche portant sur les perceptions des praticiens relativement au rapport des effets indésirables présumés associés aux produits de santé naturels comparativement aux médicaments.

  • L'élaboration d'un plan d'activités stratégiques pour la Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada, afin d'accroître et d'améliorer la recherche sur les produits de santé naturels au Canada, y compris une stratégie visant le financement durable et des services appropriés aux membres.

  • Un financement pour la deuxième réunion annuelle du Canadian Institute of Chinese Medicinal Research dans le but de promouvoir l'utilisation sûre et responsable des produits de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), grâce à la production d'éléments probants fiables provenant de recherches fondamentales et cliniques. Le financement visait également à favoriser l'échange de connaissances et la collaboration entre les praticiens de la MTC, les scientistes et les enquêteurs cliniques.

Tableau 2 : Bourses de recherche et de formation de la Direction des produits de santé naturels et des IRSC

Prix d'exploitation
Depuis 2005

  • Delbert Dorscheid
    Université de la Colombie-Britannique

  • Burton Yang
    Centre des sciences et de la santé du Sunnybrook and Women's College

  • Charles Ramassamy
    Institut national de la recherche scientifique (INRS) - Institut Armand Frappier

Bourses de recherche
Depuis 2005

  • Kathryn Rodeheffer
    Institut de recherche du Centre de santé de l'Université McGill

  • Joël Gagnier
    Université de Toronto

Depuis 2003

  • Étienne Richer
    Institut national de la recherche scientifique (INRS) - Institut Armand Frappier

  • Arthur Sampaio
    Université Western Ontario

Bourses de recherche de troisième cycle
Depuis 2005

  • Kristine Votova Université de Victoria

Comme le montre le tableau ci-dessus, le programme de recherche comprenait des partenariats avec plusieurs instituts des IRSC, qui ont été établis en vue de profiter des possibilités de recherche et de formation.

II. Soutien de la recherche

Le programme de recherche a fourni, directement et dans le cadre de partenariats, du financement pour des projets de recherche sur les produits de santé naturels, en vue de contribuer à la banque de connaissances nécessaire pour appuyer le cadre réglementaire et éclairer davantage les choix des consommateurs.

Voici un aperçu des recherches qui ont bénéficié du financement et des résultats obtenus :

  • Une contribution financière de 230 000 $ répartie sur plusieurs années pour des subventions d'exploitation dans le cadre du Programme de partenariat entre la Direction des produits de santé naturels et les IRSC.

  • Une subvention pour financer le travail requis avant les essais cliniques en vue de réaliser des contrôles aléatoires sur l'utilisation de l'échinacée pour traiter les infections des voies respiratoires supérieures des enfants. L'étude était dirigée par l'Université d'Alberta. Le financement de la recherche, qui a totalisé 115 000 $ en 2003-2004, a été fourni conjointement par la Direction et les IRSC.

  • Un financement pour réaliser des recherches sur les approches éthiques des essais cliniques comparatifs. Les travaux de recherche ont été dirigés par le Health Law Institute de l'Université d'Alberta.

  • Un financement pour le Canadian Botanicals Project dirigé par l'Université d'Ottawa, qui portait sur les produits de santé naturels, l'activité antimicrobienne et les interactions des médicaments. Vingt espèces de plantes médicinales canadiennes indigènes ont fait l'objet d'une étude de collaboration relativement aux possibilités d'interaction avec des antibiotiques et au niveau d'activité de l'inhibition enzymatique.

  • Un financement pour le British Columbia Institute of Technology afin de soutenir le projet pilote Analytical Laboratory Proficiency Program, qui visait à explorer la qualité des produits de santé naturels. Les trois secteurs qui ont fait l'objet d'une étude étaient la méthodologie des tests, le matériel de référence et les compétences des laboratoires.

Profil : Une subvention pour des recherches sur les plantes médicinales

Un financement pour l'établissement d'un réseau multidisciplinaire par la nation crie du Nord du Québec, en vue de réaliser des recherches sur l'utilisation des plantes médicinales dans le traitement des diabètes de type 2.

Le projet était financé par l'Institut de la santé des Autochtones des IRSC et par la Direction des produits de santé naturels.

Les travaux de recherche ont eu lieu à l'Université de Montréal et à l'Université d'Ottawa, dans le cadre du Programme de subventions aux équipes en voie de formation des IRSC. Les chercheurs et des membres de la nation crie ont déterminé et étudié, sur une période de trois ans, les plantes médicinales utilisées dans la gestion et la prévention du diabète.

  • Un projet pilote entrepris par l'Université Western Ontario en vue d'évaluer et de faire progresser les recherches sur les effets anti-inflammatoires des produits de santé naturels. Le projet visait principalement à élaborer des indicateurs de normalisation des produits relativement aux propriétés anti-inflammatoires des produits de santé naturels. Le projet pilote tentait d'accroître la banque de connaissances et d'éléments probants sur la qualité et la normalisation des produits ainsi que de fournir des lignes directrices en vue d'établir des pratiques de récolte de même que des procédures de traitement et de fabrication plus efficaces.

  • Un financement fourni à l'Université de Guelph pour réaliser une étude sur l'utilisation des produits de santé naturels dans le traitement des diabètes de type 2. Le projet a donné lieu à un partenariat entre des organisations de sensibilisation sur le diabète, des hôpitaux et des praticiens des soins de santé locaux.
    Un financement à l'Université de Toronto pour des recherches réalisées sur des combinaisons particulières de plantes médicinales, dans le but de vérifier leurs effets dans le traitement du cancer du sein. Cette étude, qui était dirigée par une équipe de recherche multidisciplinaire, comprenait des chercheurs du National Institutes of Health Research Center de l'Université du Michigan. Le projet a permis d'approfondir les connaissances sur le rôle potentiel des plantes médicinales dans le contrôle des symptômes associés au cancer du sein.

  • Un financement pour le Canadian College of Naturopathic Medicine en vue d'établir un réseau de recherche visant l'évaluation de l'innocuité, de l'efficacité et de l'utilisation des produits de santé naturels par la communauté des porteurs du VIH/sida. Grâce à ses travaux, le réseau a publié avec succès plusieurs articles dans des journaux approuvés par des pairs. Il a en outre présenté les résultats de ses recherches à l'Association canadienne de recherche sur le VIH et communiqué de l'information aux organismes de service liés au sida de même qu'au Réseau ontarien de traitement du VIH.

  • Un financement fourni pour une initiative de recherche dirigée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale. Le projet a donné lieu à un réseau multidisciplinaire de chercheurs qui ont évalué la prévalence de l'utilisation des produits de santé naturels pour le traitement, dans des cliniques psychiatriques du Centre, de patients souffrant de schizophrénie et de troubles psychotiques primaires connexes.

  • L'établissement de bonnes pratiques de cueillette (BPC) par le Centre for Non-Timber Resources de l'Université Royal Roads grâce à l'élaboration d'une série de fiches de renseignements portant sur certaines plantes médicinales canadiennes cueillies à l'état sauvage. Les fiches comprenaient l'identification, la méthode de cueillette et de traitement ainsi que des renseignements écologiques sur chacune des espèces, en vue de cueillir ces espèces en toute sécurité et selon des normes de qualité élevées.

  • Un examen critique des méthodes actuelles de contrôle de la qualité des médecines traditionnelles. L'étude visait à évaluer les logiciels de bio-informatique et à déterminer la possibilité d'utiliser cette technique d'exploration des données pour authentifier le matériel botanique brut et établir des spécifications de qualité pour les formules traditionnelles des produits de santé naturels.

  • Un financement à l'Université du Manitoba afin d'évaluer la qualité de certaines plantes chinoises traditionnelles par le procédé chromatographique de la cartographie peptidique. Une comparaison avec les étalons purifiés et des analyses biologiques et chimiques ont été effectuées en vue d'associer les fractions de pointe au niveau d'activité. Les méthodologies et stratégies d'évaluation qui découlent de la présente étude pourront être adaptées à d'autres plantes médicinales.
    Une analyse critique détaillée des publications scientifiques en relation avec la mise au point de méthodes pour déterminer la fonctionnalité des probiotiques en ce qui concerne la qualité, l'efficacité et l'innocuité. Cette étude, qui était menée par l'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) de l'Université Laval, a établi des paramètres par analyse comparative de méthodes et de méthodologies décrites dans la documentation scientifique nécessaire pour déterminer l'efficacité des probiotiques comme produits de santé naturels afin d'en arriver à une standardisation des protocoles.

  • Une évaluation exhaustive des analyses chimiques des triterpénoïdes présents dans les espèces nord-américaines de la racine du pissenlit, de l'aralie épineuse et de la racine de ginseng. Cette étude a été amorcée en vue de déterminer les relations bioactives qui pourraient éventuellement exister entre les composantes actives présentes dans ces plantes médicinales, et de décrire les mécanismes de cytotoxicité évoqués dans divers modèles de cellules cancéreuses.

  • L'élaboration d'une analyse de rentabilisation pour de futures études de recherche sur l'efficacité du miel thérapeutique, conçues pour recenser les propriétés antibactériennes du miel canadien. Cette étude de l'Université Brock a vérifié si ces propriétés étaient analogues à celles d'autres qualités de miel en évaluation dans d'autres administrations, et elle a fourni les renseignements de base pour déterminer si les miels canadiens peuvent d'ores et déjà être soumis à des essais cliniques afin d'en confirmer les propriétés thérapeutiques et antibactériennes.
Tableau 3 : Type de recherches financées - 2003-2004 à 2007-2008
Qualité, innocuité et efficacité des produits 25,0 %
Transfert des renseignements et des connaissances 21,8 %
Recherches visant les systèmes et les services de soins de santé 18,8 %
Secteurs cliniques et groupes de population 14,0 %
Questions liées à la bioéthique, aux politiques et à la réglementation 12,5 %
Questions liées à la réalisation des recherches et à leurs méthodes 7,8 %

III. Établissement de partenariats et développement de l'infrastructure communautaire

Le programme de recherche encourageait la participation dans les activités de recherche liées aux produits de santé naturels en établissant ou facilitant l'établissement de partenariats avec et entre les intervenants, en favorisant la participation des organisations sans but lucratif dans la recherche liée aux produits de santé naturels et en sollicitant les commentaires des intervenants concernant les priorités et les activités en matière de recherche. Des progrès ont été réalisés dans ce secteur grâce aux activités suivantes :

  • Au début du programme de recherche, on a demandé un rapport sur la coordination des travaux de recherche portant sur les produits de santé naturels au Canada. Le rapport faisait état de consultations tenues sur une période de six mois auprès d'intervenants du domaine de la recherche liée aux produits de santé naturels. Le processus de consultation a donné lieu à la détermination des questions et des éléments clés d'un plan stratégique pour la recherche liée aux produits de santé naturels ainsi qu'à l'élaboration d'un processus nécessaire au développement de la recherche.

  • Un processus de consultation a eu lieu avec des organismes de financement nationaux et internationaux concernant leurs intérêts et leurs capacités relativement à la recherche sur les produits de santé naturels. Des représentants du Conseil national de recherches du Canada, du Programme d'aide à la recherche industrielle (RNC - PARI), du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), de plusieurs instituts des IRSC, des secteurs de programmes de Santé Canada et d'Agriculture et Agroalimentaire Canada ayant des responsabilités dans la recherche et les sciences, de plusieurs fondations de recherche canadiennes et enfin d'une fondation de recherche américaine ont participé au processus de consultation. Le but du processus consistait à approfondir les liens entre les organismes de financement de la recherche et la Direction des produits de santé naturels, afin de faciliter le financement des projets à venir.

Profil : Consultations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

En février 2004, la Direction des produits de santé naturels et la Direction des produits de santé commercialisés accueillaient les dernières consultations de l'OMS sur la surveillance de l'innocuité des plantes médicinales, qui ont donné lieu à la publication du document WHO Guidelines on Safety Monitoring of Herbal Medicines. Les consultations se sont poursuivies dans le cadre d'une réunion de deux jours du Groupe de travail de l'OMS sur le contrôle de la qualité des plantes médicinales.

La réunion de 2005 du Groupe de travail de l'OMS sur la coopération internationale pour la réglementation des plantes médicinales a été tenue par l'OMS à Ottawa, du 28 au 30 novembre 2005, avec l'aide de la Direction des produits de santé naturels. Vingt-neuf représentants de 16 pays ont participé à la réunion, qui visait à explorer les besoins et la faisabilité d'une coopération internationale sur la réglementation de l'innocuité et de la qualité des plantes médicinales. Des représentants d'organismes régionaux et de groupes liés aux plantes médicinales ont également été invités à la réunion.

Le Groupe de travail de l'OMS a convenu unanimement d'établir un réseau de coopération internationale pour la réglementation des plantes médicinales (IRCH). Le réseau IRCH, qui est composé de 16 États membres et organisations régionales, a été créé, et Santé Canada a été désigné pour tenir le rôle de premier secrétariat pour une période de deux ans.

  • Le programme de recherche a servi de ressource spécialisée pour les autres organismes de financement qui réalisent des recherches en matière de produits de santé naturels. Un de ces organismes était la Hospital for Sick Children Foundation. Des priorités et des stratégies visant le soutien du programme de soins de santé complémentaires et alternatifs de la fondation ont été établies et développées au cours de deux ateliers organisés par la fondation et la Direction des produits de santé naturels.

  • Grâce au financement du programme de recherche, le programme Motherisk du Hospital for Sick Children a établi un réseau de collaboration de recherches canadiennes pour l'étude des résultats néonatals après exposition aux produits de santé naturels pendant la grossesse et l'allaitement. Dans un effort visant à fournir des renseignements objectifs et fondés sur des éléments probants aux femmes qui sont enceintes et qui allaitent, l'équipe de recherche a élaboré plusieurs protocoles de recherche pour le suivi prospectif de certains produits de santé naturels utilisés pendant la grossesse. Le réseau a publié les résultats dans un journal scientifique approuvé par des pairs et communiqué les constatations de l'étude par le biais de diverses sources d'information liées aux médecins de famille.

  • Un financement a été fourni à Atlantic Canada Network on Bioactive Compounds (ACNBC), de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, en vue de tenir un forum visant à sensibiliser davantage les gens à l'égard des produits de santé naturels et à mieux faire comprendre l'interface entre la recherche sur les aliments fonctionnels et les produits de santé naturels ou « nutraceutiques ». Le réseau ACNBC était composé de chercheurs et de représentants des quatre provinces de l'Atlantique. Le forum acceptait également la participation des fournisseurs de soins de santé et des professionnels de la santé en vue d'encourager l'échange d'idées et l'établissement de partenariats pour des travaux de recherche sur l'utilisation des produits de santé naturels.

Profil : Consultations sur la médecine homéopathique au Canada

Le programme de recherche avait entrepris des consultations portant sur l'établissement des priorités de recherche pour la médecine homéopathique au Canada.

Des représentants de divers groupes d'intervenants liés à la médecine homéopathique canadienne ont été invités à participer à des consultations visant à établir les priorités de recherche, qui ont eu lieu à Ottawa en janvier 2005.

Les objectifs des consultations consistaient à déterminer les priorités de recherche, à favoriser les partenariats dans le domaine de l'homéopathie, y compris la recherche, les praticiens et le secteur industriel, ainsi qu'à faciliter l'élaboration de stratégies pour les priorités de recherche.

  • Un financement pour la rédaction de documents de discussion portant sur les recherches et les questions canadiennes liées aux acides gras et aux acides gras essentiels (AGE) ainsi que sur les recherches visant les probiotiques et les produits de la MTC, en préparation de travaux futurs dans ces domaines. Ces documents de discussion servaient de fondation pour explorer davantage les questions relatives aux produits mentionnés ci-dessus et pour établir les priorités dans la détermination des lacunes et des besoins de la recherche. Par exemple, des consultations sur invitation portant sur les acides gras et les AGE ont eu lieu en octobre 2005 en vue de déterminer les questions susceptibles de poser des défis de nature réglementaire et d'explorer les options permettant de faciliter les recherches dans ce domaine.

  • Un financement a été fourni en collaboration avec le Advanced Foods and Materials Network (AFMNet) pour la tenue d'une réunion de deux jours visant à accroître la collaboration et le nombre de partenariats dans la communauté des produits de santé naturels. La réunion a regroupé des chercheurs, des fournisseurs et des associations commerciales du secteur des produits de santé naturels et des aliments fonctionnels pour développer la collaboration entre les chercheurs et les utilisateurs des résultats de recherche, favoriser le dialogue et explorer des secteurs de recherche communs.

  • Le programme de recherche a invité les représentants de divers groupes d'intervenants à participer à une réunion de recherche ciblée tenue à Toronto les 1er et 2 mars 2006. La réunion de recherche a été organisée dans le but de déterminer et d'explorer les préoccupations et les possibilités relativement aux recherches canadiennes portant sur les plantes médicinales et les produits de santé naturels.

  • Un financement et une présentation pour une conférence sur les recherches nord-américaines visant la médecine complémentaire et intégrative ainsi que les produits de santé naturels, qui a eu lieu du 24 au 27 mai 2006, à Edmonton. Au cours de la conférence, des spécialistes canadiens et internationaux ont présenté des recherches de pointe et communiqué les dernières constatations scientifiques. Santé Canada a pu également assurer son leadership relativement à la réglementation des produits de santé naturels et au développement des capacités scientifiques dans ce secteur, en participant à des discussions et des débats portant sur le rôle de la science et de la recherche dans le processus de prise de décisions réglementaires.

Profil : Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada (SRPSNC)

La SRPSNC est un réseau national de recherche établi en 2003. Elle soutient et encourage les recherches scientifiques rigoureuses et la formation sur les produits de santé naturels. Le programme de recherche a fourni un financement de départ pour sa conférence inaugurale, en 2004, ainsi que l'élaboration d'une analyse de rentabilisation et d'un plan stratégique, et il a financé les conférences nationales de 2005 et 2006.

L'établissement de ce réseau national de recherche a donné lieu à de nombreux résultats positifs, notamment :

  • une meilleure collaboration des chercheurs du milieu universitaire, du secteur industriel et des gouvernements à travers le Canada relativement aux questions liées aux produits de santé naturels;

  • un transfert des connaissances à l'échelle nationale et un forum pour la formation, la communication et le réseautage dans le cadre de sa conférence scientifique annuelle.

IV Accroissement du transfert des connaissances

Le programme de recherche a contribué à faire mieux comprendre aux milieux scientifiques et au public les produits de santé naturels, en favorisant le dialogue et le transfert des connaissances entre les intervenants, en diffusant et en résumant l'information publiée sur un domaine particulier des recherches visant les produits de santé naturels et en procurant un soutien financier pour la présentation d'ateliers, de séminaires et de conférences. Un certain nombre d'activités ont été réalisées pour appuyer ces efforts, notamment les activités suivantes :

  • Une revue exhaustive de la documentation et de la législation portant sur les principaux partenaires commerciaux des produits de santé naturels du Canada. La revue présentait une comparaison des cadres réglementaires connexes des partenaires commerciaux canadiens dans le but d'accroître les connaissances sur les organismes et les initiatives réglementaires internationaux liés aux produits de santé naturels.

  • Un financement pour la diffusion des actes du symposium de 2003 sur la biodiversité et la santé (Biodiversity & Health Symposium 2003). Les conclusions et les recommandations du symposium ont été publiées dans le numéro de juin 2004 de la revue Biodiversity Journal of Life on Earth. Le symposium a permis de déterminer des valeurs et des principes importants dans les secteurs de la santé et de la biodiversité : l'importance d'appuyer la reconnaissance officielle voulant que la médecine traditionnelle ait un rôle à jouer dans la prestation des soins de santé primaires; l'importance de la validation de l'innocuité et de l'efficacité des traitements traditionnels ainsi que la valeur de la biodiversité pour l'être humain.

Profil : Réseau canadien d'info-traitements sida (CATIE)

Des ressources informatives ont été produites à l'intention des gens qui vivent avec le VIH/sida, afin d'éclairer davantage les décisions des patients et des prestataires de soins concernant les soins de santé complémentaires et alternatifs ainsi que les produits de santé naturels. Voici quelques-unes de ces ressources :

  • Un atelier sur l'utilisation des soins de santé complémentaires et alternatifs pour les gens qui vivent avec le sida.

  • Une fiche de renseignements sur les interactions entre les plantes médicinales et les médicaments.

  • Une édition révisée du Guide pratique des plantes médicinales pour les personnes vivant avec le VIH.

  • Une édition révisée du Guide pratique des thérapies complémentaires pour les personnes vivant avec le VIH
  • Le premier forum annuel sur les soins de santé complémentaires et alternatifs et la pédiatrie commandité par la Hospital for Sick Children Foundation a eu lieu les 2 et 3 décembre 2004. Il était présenté en collaboration avec le réseau Canadian Pediatric Complementary and Alternative Medicine Network, le Réseau interdisciplinaire canadien de recherche sur les médecines alternatives et complémentaires, le département des sciences de la santé communautaire de l'Université de Calgary et la Direction des produits de santé naturels. La fondation a organisé le premier de ce qui est devenu un forum annuel qui permet de dresser un portrait des recherches réalisées dans le secteur des soins de santé complémentaires, alternatifs et pédiatriques.

  • Un financement accordé pour l'élaboration de modules d'apprentissage indépendants à l'intention des praticiens des médecines alternatives, pour soutenir la lecture critique et la gestion de l'information sur les produits de santé naturels. L'équipe de recherche, dirigée par la Chaire Lucie et André Chagnon, a élaboré, en collaboration avec des spécialistes internationaux du domaine de la médecine alternative et complémentaire, des modules d'autoapprentissage pour les prestataires de soins de santé complémentaires et alternatifs, afin de permettre l'acquisition de connaissances et de compétences relativement à la recherche de renseignements et à l'analyse critique de renseignements scientifiques.

  • La Chaire de l'Université Laval a organisé une conférence sur les acides gras Oméga-3 ainsi que sur la santé cardiovasculaire et mentale. La conférence a également donné lieu à des recommandations sur la santé publique et à des discussions sur les orientations futures.

  • Une équipe de recherche dirigée par l'Unité de recherche évaluative du Centre Hospitalier Universitaire de Québec a obtenu un financement pour un programme de soutien intégré visant à faciliter la prise de décisions concernant l'utilisation des produits de santé naturels pour la période présédant ou suivant la ménopause des femmes dans la force de l'âge. L'étude a permis de déterminer des priorités relativement à la nécessité d'établir un cadre de prise de décisions de même que des stratégies pour communiquer ce cadre afin de procurer un soutien et d'expliquer l'utilisation des produits de santé naturels dans cette population. L'équipe a développé un outil de prise de décisions.

  • Le programme de recherche a financé un certain nombre de conférences, notamment les deuxième et troisième conférences annuelles de la SRPSNC, ce qui a contribué au transfert des connaissances et à la diffusion de l'information, grâce à l'affichage des résultats de travaux de recherche de pointe sur les produits de santé naturels dans les secteurs des sciences fondamentales, cliniques et sociales, et à l'accroissement de la sensibilisation à l'égard des capacités et de l'expertise actuelles relativement aux produits de santé naturels.

  • L'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), en collaboration avec la Société internationale des sciences horticoles (SISH), a commandité le Symposium international sur les effets santé des fruits et légumes FAV Health 2005. Le Symposium, qui a donné lieu à une discussion sur les nutraceutiques, était l'occasion, pour les spécialistes de mettre leurs connaissances scientifiques à jour relativement aux effets sur la santé des composés bioactifs contenus dans les fruits et les légumes.

  • La Saskatchewan Herb and Spice Association a tenu du 27 au 29 octobre 2005, à St. John's (Terre-Neuve), une conférence nationale intitulée « 2nd National Growing an Industry: Linking Agriculture and Health from the Consumer to the Field - Canada's Place in the Herb, Spice and Natural Health Products Industry » ( Deuxième conférence nationale sur la promotion industrielle : Faire le trait d'union entre l'agriculture et la santé, du consommateur au champ de culture - la place du Canada dans l'industrie des herbes, des épices et des produits de santé naturels). La conférence visait à rassembler les régions et les secteurs de l'industrie afin de faire la promotion de normes nationales de qualité, d'influencer l'orientation des recherches au bénéfice de l'industrie et du public canadien et d'éviter le chevauchement des efforts.

  • Un financement pour la « 4th International Conference of the British Columbia Functional Food and Nutraceutical Network », tenue à Vancouver le 4 novembre 2005. La conférence a mis en évidence le cadre réglementaire de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis ainsi que ceux de la Direction des produits de santé naturels et de la Direction des aliments de Santé Canada, dans le but d'informer de même que de promouvoir et faciliter l'accroissement des communications et des activités commerciales entre les membres du secteur industriel canadien.

  • La Direction des produits de santé naturels a tenu un atelier scientifique intitulé « La réglementation mondiale des produits de santé naturels : une perspective scientifique ». Bien que les dernières années aient montré une tendance vers la coopération réglementaire, particulièrement en ce qui concerne les plantes médicinales, de nombreux pays et territoires ont élaboré un cadre réglementaire qui répond à leurs besoins particuliers. L'atelier comprenait des présentations de spécialistes internationaux du domaine de la réglementation fondée sur des faits scientifiques visant les produits de santé naturels ainsi que des discussions sur ces présentations avec les participants. Pour cet atelier, le programme de recherche avait fait venir trois spécialistes internationaux de ce domaine, qui provenaient de l'Australie, du Royaume-Uni et de l'OMS.
Tableau 4 : Activités financées dans le but d'encourager le transfert des connaissances et l'échange d'informations
Publications dans des journaux approuvés par des pairs 25
Conférences/ symposiums et ateliers scientifiques 17
Revue de publications et documents d'information 5
Développement des ressources 5
Élaboration de programmes d'études 4

Défis et problèmes opérationnels

La croissance rapide de la Direction des produits de santé naturels et la nécessité de mettre en uvre le cadre réglementaire le plus rapidement possible ont posé des défis au début de la mise en place du programme de recherche. Les défis et les problèmes opérationnels ainsi que les mesures prises pour les résoudre ou atténuer les répercussions sont présentés ci-après.

Mise en uvre tardive

Le programme de recherche a été lancé en juin 2003, soit plus tard que prévu. Ce retard a entraîné des défis dans certains secteurs, notamment en ce qui concerne l'amorce d'un partenariat avec les IRSC et la préparation des demandes de propositions gérées directement par le programme de recherche.

Partenariat avec les IRSC

La mise en place du programme de recherche a eu lieu en milieu d'exercice et en dehors du cycle de recherche établi par les IRSC, ce qui a nui à la participation de la Direction des produits de santé naturels aux activités de financement. Pour relever ces défis, les deux partenaires ont apporté des changements à leurs opérations afin de faciliter la relation de travail future. L'institut des services et des politiques de la santé, un des principaux instituts des IRSC, a été désigné à titre d'agent de liaison principal, et les IRSC ont nommé un responsable du programme pour aider au développement de la collaboration future en matière de financement.

Préparation des demandes de propositions

Le début tardif a eu des répercussions sur la capacité du programme à préparer une demande de propositions fondée sur les paiements de transfert des contributions dans le premier exercice du programme. Les responsables du programme ont dû établir des procédés administratifs et financiers avant de publier une demande de propositions et, compte tenu de la nature diversifiée du secteur de la recherche liée aux produits de santé naturels, il était particulièrement important d'attribuer suffisamment de temps pour répondre à la demande.

Pour relever ces défis, le programme a reporté le processus de demande de propositions, et le financement sous forme de contributions a été converti en fonds opérationnels pour l'exercice 2003-2004. Des mesures ont été prises afin de faire en sorte que les mécanismes nécessaires soient en place au début de l'exercice 2004-2005. Le programme a sélectionné des projets qui pouvaient être financés par des fonds opérationnels plutôt que par un financement attribué sous forme de contributions.

Défis liés à l'infrastructure et à l'expertise

Comme c'est le cas dans tout nouveau processus, la mise en uvre de procédures ainsi que la détermination des rôles et des responsabilités au sein de la Direction ont eu une incidence négative sur les opérations initiales du programme de recherche. Pour la gestion des subventions et des contributions, le programme de recherche a été lancé lorsque Santé Canada et le gouvernement fédéral examinaient la façon dont ils géraient les subventions et les contributions. Les changements dans les procédures opérationnelles qui ont suivi et l'expérience limitée au sein de la Direction générale des produits de santé et des aliments à l'égard des programmes de contributions ont fait que la gestion des projets financés par ces crédits de transfert nécessitait une expertise spécialisée.

Pour relever ces défis, les responsables du programme de recherche ont consulté d'autres secteurs de programmes disposant d'une expertise dans la gestion des subventions et des contributions. Ils ont de plus engagé du personnel possédant une expérience dans les subventions et les contributions, formé leur personnel et consolidé leurs relations avec les secteurs financiers de la Direction générale et du Ministère, notamment avec l'agent financier supérieur de la Direction générale et le Centre d'expertise sur les subventions et les contributions de Santé Canada.

Adaptation aux limites réglementaires

Il y a un certain nombre de produits qui sont assujettis à divers cadres de réglementation, et le classement absolu de ces produits n'est possible que par le biais d'une demande de permis. Ces produits comprennent ceux qui partagent les caractéristiques des produits de santé naturels, des aliments ou des médicaments, telles que ces caractéristiques sont définies dans la Loi sur les aliments et drogues. Le programme de recherche a reçu et fait examiner par des pairs des propositions portant sur des produits de santé naturels dont les attributs leur faisaient chevaucher plusieurs cadres réglementaires. Ces propositions devaient donc faire l'objet d'une enquête plus approfondie avant d'être sélectionnées.

Pour relever ces défis selon les besoins, le programme de recherche a sollicité des conseils techniques de scientistes travaillant au Bureau de l'examen et de l'évaluation des produits de la Direction des produits de santé naturels. Il a en outre procuré aux IRSC un document d'information sur les produits de santé naturels pour qu'ils les distribuent aux membres de l'examen par les pairs, afin de faire en sorte que tout le monde classe de la même façon les types de produits assujettis à la réglementation visant les PSN. Enfin, le programme a élaboré une définition complète des produits de santé naturels dans les formulaires portant sur l'examen des propositions et de leur admissibilité, pour les demandes de propositions.

Assurer la pertinence avec le cadre réglementaire

Le programme de recherche a été établi pour financer la promotion de la recherche à l'appui des fonctions réglementaires de la Direction des produits de santé naturels. Il était parfois difficile de lier le programme de recherche au cadre de réglementation, parce que de nouveaux problèmes sont apparus lors de la mise en uvre de ce cadre, et aussi parce que la communauté des produits de santé naturels avait des intérêts diversifiés, dont certains se situaient en périphérie de la réglementation visant les PSN. Le programme devait s'assurer que l'examen des propositions et des initiatives de recherche établisse un lien clair avec les problèmes découlant de l'application des règlements visant les PSN.

Pour relever ces défis, le programme de recherche a exigé des chercheurs qu'ils montrent un lien clair avec le cadre réglementaire des produits de santé naturels, et une demande de propositions qui visait la qualité, l'innocuité et l'efficacité des produits a été publiée. La question de la pertinence a également figuré en première place dans l'évaluation du programme de recherche, et elle faisait partie des questions discutées par le groupe de spécialistes dans le cadre de l'évaluation.

Niveaux de financement et engagements réglementaires

Au quatrième exercice, les niveaux de financement du programme de recherche ont été réévalués en raison des pressions financières opérationnelles de la Direction et réduits afin de permettre la réaffectation des ressources de sorte que la Direction puisse investir ces ressources supplémentaires afin de satisfaire aux exigences de son mandat de base et de la réglementation.

Ces décisions quant à la réduction du financement du programme ont été communiquées rapidement par la Direction à ses comités consultatifs externes, aux intervenants du secteur de la recherche et aux destinataires du financement. La Direction a déployé des efforts considérables pour orienter les chercheurs vers d'autres sources de financement gouvernementales et privées afin de réduire les répercussions sur leurs projets de recherche.

Tableau 5 : Niveaux de financement 2003 à 2008

Niveaux de financement

Le graphique ci-dessus présente les niveaux de financement des exercices 2003-2004 à 2007-2008. Pour les deux dernières années, une partie des fonds a été affectée aux activités de nature réglementaire.

Faire une différence dans la communauté des produits de santé naturels

Renforcer la communauté de recherche

Pendant son mandat, le programme de recherche a travaillé avec plusieurs groupes d'intervenants du secteur des produits de santé naturels, notamment des communautés scientifiques et communautaires, les secteurs public et industriel, les consommateurs ainsi que les praticiens des secteurs des soins de santé conventionnels et complémentaires, afin de stimuler l'intérêt pour la recherche visant les produits de santé naturels. Ces activités ont créé des conditions propices pour la génération, l'échange et l'application de connaissances dans le contexte réglementaire de même qu'un environnement où la science a contribué au développement de la réglementation et à la prise de décisions.

Le programme de recherche a permis de financer un total de 60 projets (voir l'annexe A). La moitié de ces projets environ étaient des projets de recherche ou des initiatives fondées sur des connaissances, dont le but était d'accroître les connaissances et la compréhension à l'égard des produits de santé naturels. Une grande proportion (60 %) des destinataires du financement étaient des chercheurs, des universitaires ou des professionnels de la santé rattachés à des établissements universitaires, comme des hôpitaux et des institutions de recherche. Le programme de recherche a également financé des projets de recherche plus petits entrepris par des organisations sans but lucratif liées aux domaines de l'enseignement, de la santé ou de la recherche médicale.

Grâce au soutien offert par le programme de recherche, la communauté de recherche sur les produits de santé naturels est mieux organisée, et des réseaux nationaux importants sont maintenant en place. La communication des renseignements sur le risque a été consolidée par ces réseaux, et il y a preuve de l'émergence d'équipes de recherche multidisciplinaires et de nouveaux partenariats. La collaboration avec des partenaires de la communauté de recherche a permis d'établir une masse critique de chercheurs et une infrastructure de recherche.

Réunir les capitaux pour le financement de la recherche sur les produits de santé naturels

Bien que la recherche sur les produits de santé naturels soit soutenue par d'autres organismes de financement, au moment de la mise en uvre du cadre de réglementation, aucun organisme ne finançait des travaux particuliers à la réglementation des produits de santé naturels. Le programme de recherche a établi des partenariats avec de grands organismes de financement, comme les IRSC et la Hospital for Sick Children Foundation, ainsi qu'avec d'autres secteurs de programmes de Santé Canada pour financer des recherches connexes. En outre, des consultations ont été menées auprès d'organismes de financement de recherches en vue de déterminer des capacités et des secteurs d'intérêt communs relativement à la recherche sur les produits de santé naturels.

Le programme de recherche a réussi à réunir des ressources par le biais des cinq ententes de collaboration conclues avec les IRSC, qui ont permis d'attribuer plus de 1,2 million de dollars de financement pour des projets de recherche et de formation liés aux produits de santé naturels.

Les organisations qui ont obtenu un financement du programme de recherche étaient davantage en mesure d'obtenir un financement d'autres sources. Des chercheurs ont mentionné que le financement du programme de recherche leur a permis d'obtenir d'autres capitaux ou un soutien supplémentaire en nature.

Liaison entre les secteurs

Une des priorités déterminées lors du processus de consultation, qui visait à établir l'orientation des activités du programme de recherche, était la nécessité d'une communication entre les groupes d'intervenants, en vue d'encourager les partenariats et de faciliter le partage de l'information.

Les conférences nationales sur la recherche financées par le programme ont réussi à réunir des scientistes, des professionnels de la santé ainsi que des représentants des secteurs public et industriel, ce qui a permis d'amorcer le dialogue, d'encourager l'établissement de partenariats entre les groupes d'intervenants et de couler les fondations pour le développement d'une solide communauté de recherche canadienne sur les produits de santé naturels.

Le soutien de ces réseaux multidisciplinaires a donné lieu à la création de liens de communication et favorisé le dialogue entre les groupes, notamment les praticiens des soins de santé complémentaires et alternatifs de même que les chercheurs du domaine des produits de santé naturels. Le programme de recherche a soutenu un engagement multisectoriel dans les projets qu'il finançait, dans le but d'améliorer la communication et la diffusion de l'information entre les disciplines, les secteurs et le public.

Des ateliers, des consultations et des exercices d'établissement des priorités, qui réunissaient des praticiens des soins de santé, des chercheurs ainsi que des représentants des secteurs public et industriel ont eu lieu tout au long de la durée du programme, afin d'encourager les discussions et le dialogue sur des questions clés, dans le contexte de la réglementation des produits de santé naturels.

Meilleures connaissances des produits de santé naturels

Un sondage d'opinions réalisé auprès du public par la Direction des produits de santé naturels, en 2005, en vue de déterminer les modèles de comportement, les attitudes et les croyances du grand public à l'égard des produits de santé naturels a montré que 71 % des Canadiens ont utilisé un produit de santé naturel. Pourtant, 45 % des répondants ont indiqué que ces produits ne leur étaient pas familiers, et 7 répondants sur 10 (69 %) ont convenu qu'ils avaient besoin de plus de renseignements sur les produits de santé naturels.

Les ateliers d'établissement des priorités et les consultations ont eu lieu tant au début du programme, pour faciliter l'établissement des priorités de recherche, que pendant toute sa durée. Des discussions tenues par des spécialistes et des intervenants ont permis de déterminer les lacunes qui nécessitaient le plus d'attention, de prendre des mesures pour combler ces lacunes et de mieux comprendre les problèmes.

En outre, tout au long de son mandat, le programme de recherche a financé des conférences, des symposiums scientifiques et d'autres événements nationaux afin de mieux connaître les questions réglementaires, de communiquer les connaissances actuelles en matière de produits de santé naturels et de faciliter l'établissement des orientations des recherches au bénéfice des organismes de réglementation, du secteur industriel canadien et des consommateurs.

Conclusion

L'investissement de ressources dans des travaux de recherche extra-muraux a facilité l'apprentissage, le transfert des connaissances et le développement des capacités pour les communautés de recherche travaillant dans les domaines des produits de santé naturels et des soins de santé complémentaires et alternatifs. Des possibilités ont été créées pour étendre les connaissances et la compréhension à l'égard des produits de santé naturels.

La Direction des produits de santé naturels continuera de consacrer des efforts au développement des capacités canadiennes en matière de recherche sur les produits de santé naturels.

En outre, la Direction encouragera l'amélioration de la collaboration avec les milieux scientifiques et technologiques, tant au Canada qu'à l'étranger, en vue de développer un environnement de recherche solide et viable, capable de générer l'information sur le risque et les connaissances nécessaires à la prise des décisions réglementaires.

Annexe A : Liste des projets financés

Financement sous forme de contributions

  • Deuxième conférence annuelle sur la recherche visant des produits de santé naturels
    • Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada
  • 2nd National Growing an Industry: Linking Agriculture and Health from the Consumer to the Field - Canada's Place in the Herb, Spice and Natural Health Products Industry (Deuxième conférence nationale sur la promotion industrielle : Faire le trait d'union entre l'agriculture et la santé, du consommateur au champ de culture - La place du Canada dans l'industrie des herbes, des épices et des PSN)
    • Saskatchewan Herb & Spice Association
  • Troisième conférence annuelle et exposition - Du concept au consommateur
    • Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada
  • Étude pilote d'évaluation : approche multidisciplinaire dans l'étude de la propriété anti-inflammatoire des PSN - Développement d'indicateurs pour la normalisation des produits
    • Université Western Ontario
  • Proposition en vue d'appuyer le projet pilote du Programme de compétences du laboratoire d'analyse des produits de santé naturels
    • British Columbia Institute of Technology
  • Développement de la capacité et transfert du savoir efficace - élaboration d'un curriculum des PSN en vue de son intégration dans les programmes canadiens d'études médicales de premier cycle
    • Université de Calgary
  • Caractérisation de la puissance bioactive de la cytotoxicité contre des cellules cancéreuses au moyen de triterpénoïdes présents dans les plantes médicinales de l'Amérique du Nord
    • Université de Colombie-Britannique
  • Élaboration d'un plan d'activités stratégique pour la Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada
    • Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada
  • Développement d'un réseau de recherche en produits de santé naturels pour le traitement du VIH
    • Canadian College of Naturopathic Medicine
  • Development of Good Wildcrafting Practice Guidelines and Wildcrafter Certification for the Harvesting of Wild Medicinal Botanicals (Développement de bonnes pratiques de cueillette et certification des personnes se livrant à la cueillette de plantes médicinales sauvages)
    • Université Royal Roads
  • Développement d'une expertise de pointe et de méthodes efficaces et rigoureuses en matière d'innocuité, de qualité et d'efficacité des probiotiques
    • Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) - Université Laval
  • Soutien aux chercheurs en produits de santé naturels : Établissement d'une infrastructure d'épidémiologie clinique
    • Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario
  • Établissement d'un réseau canadien des produits de santé naturels pour la grossesse et l'allaitement
    • Hospital for Sick Children - Programme Motherisk
  • Élargir le réseau - Inclusion des professionnels des soins de santé traditionnels, complémentaires et alternatifs comme participants à l'échange de savoir et au transfert de données sur les PSN
    • Université de l'Île-du-Prince-Édouard
  • Étude de faisabilité - Application de la métabolique à la qualité et au contrôle des produits de santé naturels
    • British Columbia Institute of Technology
  • Cartographie peptidique du carthame des Prairies canadiennes et comparaison avec le Flos carthami
    • Université du Manitoba
  • Premier forum annuel sur les soins de santé complémentaires et alternatifs (SSCA) et la pédiatrie
    • Hospital for Sick Children Foundation
  • Integrating Traditional Chinese Medicine (TCM) Treatment into Clinical Practice (Intégration des remèdes traditionnels chinois à la pratique clinique)
    • British Columbia Cancer Agency
  • Modules d'autoapprentissage à l'intention des praticiens alternatifs : Lecture critique et gestion de l'information sur les produits de santé naturels
    • Chaire Lucie et André Chagnon pour l'avancement d'une approche intégrée en santé
  • Plantes indigènes et Premières Nations : Comment pouvons-nous créer une recherche équitable, durable et profitable à tous ?
    • Université Royal Roads
  • Atelier de la Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada
    • Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada
  • Les produits de santé naturels dans les troubles psychotiques primaires : utilisation et attitudes
    • Centre de toxicomanie et de santé mentale
  • Conférence nord-américaine sur la recherche portant sur la médecine complémentaire et intégrative
    • Université d'Alberta
  • Oméga-3, santé cardiovasculaire et mentale : Les experts se prononcent!
    • Chaire de l'Université Laval
  • Programme intégré de soutien à la prise de décision en matière de PSN pour les femmes d'âge moyen vivant la transition ménopausique et celles ménopausées : étude des besoins
    • Unité de recherche évaluative du centre Hospitalier Universitaire de Québec (CHUQ)
  • Reporting Suspected Adverse Effects Associated with Natural Health Products: Research Proposal Development (Le rapport d'effets indésirables présumés associés aux produits de santé naturels : Préparation d'une proposition de recherche)
    • Université de Toronto
  • Symposium international sur les effets santé des fruits et légumes - FAV Health 2005
    • Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) - Université Laval
  • L'utilisation de PSN par les personnes atteintes de diabète de type 2
    • Université de Guelph
  • Miel thérapeutique : Les activités antibactériennes du miel
    • Université Brock
  • Essai de certains produits de combinaisons d'herbes tels Essiac pour en vérifier l'effet sur les femmes ayant le cancer du sein
    • Université de Toronto
  • US 2005 - Market For Functional Foods & Natural Health Products - Regulatory & Marketing Perspective (É.-U. 2005 - Marché pour les aliments fonctionnels et les produits de santé naturels - Perspective de réglementation et de commercialisation)
    • Université de Colombie-Britannique
      BC Functional Food & Nutraceutical Network Society (BCFN)

Financement sous forme de subventions

  • Interdisciplinary Capacity Enhancement Team (ICE) Grant Supporting Research in Complementary and Alternative Health Care (CACH) [Subvention de l'équipe interdisciplinaire d'accroissement des capacités (IAC) pour le financement des recherches dans les soins de santé complémentaires et alternatifs (SSCA)]
    • Université de Toronto
  • Programme de partenariat de la Direction des produits de santé naturels et des IRSC (bourses de formation et subventions d'exploitation)
    • Direction des produits de santé naturels/IRSC
  • Activité antivirale et mécanismes de la vitamine A (rétinoïdes) sur le virus de la rougeole et le virus de Carré in vitro et in vivo
    • Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill
  • Fiabilité et validité des directives pour les rapports des essais cliniques comparatifs en phytothérapie
    • Université de Toronto
  • Usage des plantes médicinales chez les personnes âgées : réseaux sociaux et échange d'information
    • Université de Victoria
  • L'acide linoléique conjugué (ALC) et la santé des voies respiratoires chez les asthmatiques
    • Université de Colombie-Britannique
  • L'effet médicinal du polypore lucide (Ganoderma lucidum) sur l'activité des cellules tumorales
    • Sunnybrook and Women's College Health Sciences Centre
  • Interactions d'un extrait normalisé du Ginkgo biloba EGb 761 avec des composés pharmacologiques, des aliments et des produits de santé naturels
    • Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) - Institut Armand Frappier
  • Le sulfate de glucosamine dans l'ostéoarthrose du genou : validité et rentabilité à long terme
    • Université de Toronto
  • Caractérisation fonctionnelle de la vitamine D et signalisation des rétinoïdes dans la différenciation de l'ostéoblaste
    • Université Western Ontario
  • Étude des mécanismes contrôlant l'expression myéloïde du gène NRAMP1 humain dans les phagocytes : Activation transcriptionelle en réponse à la différenciation induite par la vitamine D (modèle HL-60) et perturbations lors de l'infection par des pathogènes intracellulaires
    • Institut national de la recherche scientifique (INRS) - Institut Armand Frappier
  • Évaluation rigoureusement scientifique des propriétés antidiabétiques de plantes choisies : vers une thérapie non conventionnelle du diabète chez les Cris du Nord du Québec
    • Université de Montréal
  • Étude de l'efficacité de l'échinacée chez les enfants atteints d'une infection des voies respiratoires supérieures (SECURTI)
    • Université d'Alberta

Fonds d'exploitation

  • Symposium de 2003 sur la biodiversité et la santé
    • Tropical Conservancy Council
  • Projet de recherche sur les plantes médicinales canadiennes - Composante microbiologique
    • Centre de recherche en biopharmaceutique et biotechnologie de l'Université d'Ottawa
  • Coordination des recherches visant les produits de santé naturels au Canada
    • Direction des produits de santé naturels/Mage Consulting
  • Développement de la collaboration entre les chercheurs et les utilisateurs des résultats de recherches visant les aliments fonctionnels et les produits de santé naturels
    • Advanced Foods and Materials Network (AFMNet)
  • Document de discussion sur les acides gras essentiels
    • NutriTech Consulting
  • Réunion ciblée d'herboristes et de chercheurs occidentaux
    • Direction des produits de santé naturels/Trish Dryden, Consultante
  • Séance sur la réglementation mondiale : Conférence nord-américaine sur la recherche
    • Direction des produits de santé naturels
  • Information pour la prise de décisions - Droit de la santé et déontologie
    • Health Law Institute, Université d'Alberta
  • Atelier sur invitation portant sur la médecine complémentaire alternative (MCA) dans la formation médicale de premier cycle (FMPC)
    • Université de Calgary, Dept of Community Health Sciences
  • Examen de la législation et de la documentation liées à la réglementation des produits de santé naturels (PSN) pour les principaux partenaires commerciaux du Canada relativement aux produits de santé naturels
    • JRH Toxicology
  • La littératie chez les prestataires de soins de santé complémentaires et alternatifs (SSCA) - Phases I et II
    • Centennial College, Toronto
  • Consultations de la Direction des produits de santé naturels sur les acides gras et les acides gras essentiels (AGE)
    • NutriTech Consulting
  • Consultations de la Direction des produits de santé naturels auprès des organismes de financement de la recherche
    • Direction des produits de santé naturels/Theodore de Bruyn, Consultant
  • Perspectives sur les produits de santé naturels : Ensemble de sommaires provenant des rapports de consultation des intervenants 2001-2002
    • Publication de la Direction des produits de santé naturels
  • Document de discussion sur les probiotiques
    • NutriTech Consulting
  • Table ronde sur invitation dans le cadre d'une consultation sur l'établissement des priorités de recherche en médecine homéopathique au Canada
    • Direction des produits de santé naturels/Trish Dryden, Consultante
  • Réunion « préparatoire » sur la Médecine traditionnelle chinoise
    • Luimandale Consulting
  • Conférence sur la recherche visant les produits de santé naturels
    • Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada
  • Consultation finale de l'OMS sur la surveillance de l'innocuité des plantes médicinales
    • Département de la coopération technique pour les drogues essentielles et la médecine traditionnelle Organisation Mondiale de la Santé
  • Réunion du Groupe de travail de l'OMS sur la coopération internationale en matière de réglementation des plantes médicinales
    • Département de la coopération technique pour les drogues essentielles et la médecine traditionnelle Organisation Mondiale de la Santé
  • Modules d'atelier et guides pratiques
    • Réseau canadien d'info-traitements sida (CATIE)

Annexe B : Tableau récapitulatif - Rapport annuel sur le rendement

Tableau 1 : Exercice 2003-2004
Rendement attendu Indicateur de rendement Progrès réalisés - Exercice 2003-2004

Bourses de formation personnelle, subventions aux centres de formation, élaboration de programmes d'études

  • Nombre d'octrois monétaires
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

3 bourses de formation personnelle

  • 35 000 $ attribués en 2003-2004
  • Bourses attribuées pour 3 ans : 2001-2002 2003-2004
  • Deux subventions de plus de 8 000 $ et une de 17 000 $

Rapport sur la littératie en matière de recherche

  • Production d'un rapport sur la littératie en mati re de recherche des praticiens des soins de santé complémentaires (phase I)

Réseaux de recherche

  • Nombre et type des initiatives
  • Participants - Nombre et groupes représentés
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Réseau interdisciplinaire

  • Financement pour des réseaux interdisciplinaires comme le Réseau interdisciplinaire canadien de recherche sur les médecines complémentaires et alternatives
  • 150 000 $ attribués en 2003-2004
  • Subvention pluriannuelle s'étendant l'exercice 2006-2007
  • Financement assuré par trois (3) instituts partenaires des IRSC

Atelier sur invitation portant sur les médecines complémentaires et alternatives (MCA) dans les programmes d'études médicales de premier cycle (PEMPC) - Septembre 2003

  • 14 écoles de médecine canadiennes et des intervenants de la MCA sont représentés

Bourses de recherche attribuées et résultats obtenus

  • Nombre et type des bourses de recherche attribuées
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Subventions des équipes en voie de formation

  • Recherche sur l'utilisation des plantes médicinales pour les diab tes de type 2 - Nation crie du Nord du Québec
  • 140 000 $ en 2003-2004, et la contribution totale de la Direction des produits de santé naturels est de 290 000 $ sur 2 ans
  • L'Institut sur la santé des Autochtones des IRSC est l'un des partenaires

Subvention pour des recherches sur l'échinacée pour les enfants

  • Une (1) subvention pour les travaux requis avant la réalisation d'essais cliniques de contrôle aléatoire sur l'utilisation de l'échinée pour les enfants. Le montant total était de 115 000 $, comprenant une contribution de la Direction des produits de santé naturels de 75 000 $

Essais cliniques comparatifs

  • Recherche sur les méthodes éthiques associées la réalisation d'essais cliniques comparatifs
  • Rapport présenté en mars 2004

Projet sur les plantes médicinales

  • Financement pour le Canadian Botanicals Project : 40 000 $

Collaborations, réseaux ou partenariats nouveaux, accroissement de la participation des organisations bénévoles, participation d'intervenants

  • Nombre et type d'initiatives
  • Participants - Nombre et groupes représentés
  • Résultats des initiatives
  • Montant total et montant moyen par octroi

Consultations menées aupr s d'organismes de financement de la recherche les 3 et 4 novembre 2003

  • 25 participants de diverses fondations de recherche canadiennes, CRSNG, NRC-PARI, IRSC

La Direction des produits de santé naturels a tenu les consultations de l'OMS sur la surveillance de l'innocuité des plantes médicinales du 2 au 6 février 2004

  • Consultations sur la surveillance de l'innocuité des plantes médicinales et Groupe de travail de l'OMS sur le contrôle de la qualité des plantes médicinales
  • Montant attribué : 98 500 $
  • 54 participants internationaux, y compris du Canada

Conférence nationale sur la recherche de la SRPSNC tenue du 20 au 22 février 2004

  • Financement attribué pour la conférence : 35 000 $
  • Groupes représentés : scientistes, cliniciens et représentants des secteurs public et industriel de divers domaines, notamment en sciences cliniques, médicales et sociales, en botanique, en pharmacologie clinique, en pharmacie et dans le domaine de la recherche sur les services de santé
  • Comité directeur national, y compris plusieurs leaders clés de la communauté de recherche. Les conférenciers des séances pléni res comprenaient des chercheurs universitaires ainsi que des directeurs scientifiques des IRSC

Coordination de la recherche sur les produits de santé naturels au Canada

  • Tenue de deux (2) consultations et préparation d'un plan stratégique

Examen de publications, renseignements électroniques

  • Nombre et type de revues ou de page Web financées
  • Montant total et montant moyen par octroi

Examen de publications

  • Un examen exhaustif de la documentation et de la législation portant sur les produits de santé naturels (PSN) pour les principaux partenaires commerciaux du Canada dans le domaine des PSN et comparaison des cadres de réglementation
  • Réalisé en mars 2004. Financement attribué : 38 200 $

Symposium sur la biodiversité et la santé

  • Financement pour la diffusion des actes du Symposium de 2003 sur la biodiversité et la santé. Financement attribué : 9 950 $

Financement d'initiatives visant la promotion de la santé

  • Un (1) module d'atelier, une (1) fiche de renseignements et deux (2) guides pratiques élaborés par CATIE afin d'améliorer l'acc s des Canadiens l'information sur les PSN
  • Publication et diffusion de Perspectives sur les produits de santé naturels. Distribution aux intervenants et affichage dans le site Web
Tableau 2 : Exercice 2004-2005
Rendement attendu Indicateur de rendement Progrès réalisés - Exercice 2004-2005

Bourses de formation personnelle, Subventions aux centres de formation, élaboration de programme d'études

  • Nombre d'octrois monétaires
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Bourses de formation personnelle

  • 23 250 $ supplémentaires pour une bourse de recherche

Rapport sur la littératie dans la recherche

  • Production du rapport de la phase II

Réseaux de recherche

  • Nombre et type d'initiatives
  • Participants - Nombre et groupes représentés
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Réseau de recherche sur le VIH

  • Réseau visant l'évaluation de l'innocuité, l'efficacité et l'utilisation des produits de santé naturels (PSN) par les personnes vivant avec le VIH/sida
  • 24 000 $ en 2004-2005; Contribution totale : 44 000 $

Réseau canadien pour les produits de santé naturels pendant la grossesse et l'allaitement

  • Réseau de chercheurs étudiant l'exposition des nouveaux-nés aux PSN
  • 37 500 $ en 2004-2005; Contribution totale : 75 000 $

Atelier visant à sensibiliser davantage les membres du Réseau du Canada atlantique sur les composants bioactifs (RCACB) à l'égard des produits de santé naturels

  • Financement de 25 000 $
  • Groupe d'intervenants comprenant des représentants de la communauté de recherche, du secteur des produits de santé naturels et des gouvernements provinciaux de l'Atlantique
  • 40 participants : prestataires de soins de santé conventionnels, complémentaires et alternatifs

Atelier du réseau Advanced Food and Materials Network (AFMNet) en février 2005

  • Atelier de 2 jours visant développer la collaboration entre les chercheurs et les utilisateurs des résultats des recherches liées aux aliments fonctionnels et aux PSN
  • 20 participants : chercheurs, fournisseurs, commerçants et représentants gouvernementaux, notamment le réseau BC Food Network, l'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), l'Association canadienne des aliments de santé et le réseau Alberta Natural Health Agricultural Network
  • 45 000 $ AFMNet pour l'organisation de l'atelier

Bourses de recherche attribuées et résultats obtenus

  • Nombre et type des bourses de recherche
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Contributions

  • Financement de 16 projets par le biais de deux appels de financement et financement total de 400 000 $
  • 11 projets : 75 000 $/proposition de financement de démarrage
  • 5 projets : 25 000 $/proposition de financement pour des conférences et des ateliers

Collaborations, réseaux ou partenariats nouveaux, accroissement de la participation des organisations bénévoles, participation d'intervenants

  • Nombre et type d'initiatives
  • Participants - Nombre et groupes représentés
  • Résultats des initiatives
  • Montant total et montant moyen par octroi

Hospital for Sick Children Foundation: Premier forum annuel sur les soins de santé complémentaires et alternatifs et la pédiatrie, les 2 et 3 décembre 2004

  • Événement organisé en partenariat avec le réseau PedCAM, le Réseau interdisciplinaire canadien de recherche sur les médecines complémentaires et alternatives et le département des sciences de la santé communautaire de l'Université de Calgary.
  • Financement de 20 000 $
  • 120 participants : représentants des communautés de recherche en médecine conventionnelle ainsi qu'en médecine complémentaire et alternative, cliniciens et responsables du gouvernement travaillant dans le domaine de la santé des enfants

Deuxième conférence nationale de la SRPSNC sur la recherche visant les produits de santé naturels, tenue à Vancouver du 11 au 13 février 2005

  • Financement de 21 845 $
  • 250 participants : scientistes fondamentaux, cliniques et sociaux, étudiants de deuxi me cycle et postdoctoraux qui s'intéressent au domaine des PSN, représentants des secteurs industriel et public, et professionnels de la santé
  • La conférence comprenait des séances pléni res sur des sujets comme la santé des Autochtones, le cancer, les diab tes, l'ethnopharmacologie, la santé mentale, la pédiatrie ainsi que la qualité et les normes des produits
  • Occasion de montrer des recherches de pointe sur les PSN et de favoriser la poursuite du dialogue national sur la recherche

Élaboration de programmes d'études sur les pratiques et les produits complémentaires à des fins d'intégration dans les programmes d'études médicales canadiens de premier cycle :

un deuxième atelier national sur invitation, les 11 et 12 mars 2005

  • la suite du premier atelier sur invitation de septembre 2003, le Groupe de travail national et les groupes de travail sur l'élaboration de programmes d'études ont préparé un cadre de travail pour le programme proposé portant sur la MCA et les PSN

Examen de la documentation, renseignements électroniques

  • Nombre et type d'examens ou de page Web financées
  • Montant total et montant moyen par octroi

Documents d'information

  • Document d'information présentant un aperçu des questions liées aux recherches sur les probiotiques et des possibilités au Canada
  • Financement de 7 500 $ et projet achevé en mars 2005
  • Document d'information présentant un aperçu des questions liées aux recherches sur les acides gras essentiels (AGE) et des possibilités au Canada
  • Financement de 7 500 $ et projet achevé en mars 2005

Document d'information et réunion préparatoire sur la médecine traditionnelle chinoise (MTC)

  • Document récapitulatif sur les capacités actuelles en mati re de recherche en MTC dans les universités canadiennes et défis que doivent relever les chercheurs de ce domaine de recherche
  • Suivi d'une réunion tenue en mars 2005, qui réunissait environ 10 chercheurs reconnus du domaine de la MTC
  • Établissement de priorités et présentation de recommandations
  • Financement total de 6 500 $
Tableau 3 : Exercice 2005-2006
Rendement attendu Indicateur de rendement Progrès réalisés - Exercice 2005-2006

Bourses de formation personnelle, Subventions aux centres de formation, élaboration de programme d'études

  • Nombre d'octrois monétaires
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Bourses de formation personnelle

  • 3 bourses attribuées pour une période de 3 ans :
  • -2 bourses de recherche : valeur de 45 000 $ et 55 000 $ par an (le montant des bourses de la première année est moins élevé parce que les chercheurs ont commencé plus tard que prévu)
  • -1 bourse de recherche de troisième cycle : valeur de 22 000 $ par an (le montant des bourses de la première année est moins élevé parce que les chercheurs ont commencé plus tard que prévu)

Lignes directrices sur les bonnes pratiques de récolte

  • Financement de 20 000 $ pour l'élaboration d'une série de fiches de renseignements sur la récolte de plantes médicinales canadiennes sélectionnées, portant entre autres sur l'identification, la récolte, le traitement et l'information écologique des plantes

Réseaux de recherche

  • Nombre et type d'initiatives
  • Participants - Nombre et groupes représentés
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Analyse de rentabilisation pour un réseau de qualité de la Société de recherche sur les produits de santé naturels du Canada

  • Financement de 19 000 $ pour l'élaboration de l'analyse de rentabilisation

Réseau interdisciplinaire (suite)

  • Subvention pluriannuelle de 50 000 $ attribuée en 2005-2006 au Réseau interdisciplinaire canadien de recherche sur les médecines complémentaires et alternatives

Réseau de recherche sur le VIH (suite)

  • Réseau reconnu l'échelle nationale et internationale a présenté avec succ s ses constatations de recherche l'Association canadienne de recherche sur le VIH et a diffusé de l'information au Réseau ontarien de traitement du VIH, des organismes de service liés au sida et aux séances scientifiques de 4 hôpitaux locaux
  • Financement de 20 000 $ accordé au deuxi me exercice

Réseau canadien des produits de santé naturels pour la grossesse et l'allaitement (suite)

  • Financement de 37 500 $ accordé au deuxi me exercice de ce projet

Bourses de recherche attribuées et résultats obtenus

  • Nombre et type de bourses de recherche attribuées
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Subventions d'exploitation

  • 3 subventions d'exploitation accordées pour une période de 3 ans
  • Montants du financement : 49 915 $ (Sunnybrook and Women's College Health Sciences Centre); 25 910 $ (INRS- Institut Armand Frappier) et 37 720 $ (St. Paul's Hospital), en 2005-2006.

Contributions

  • Financement de 14 projets par le biais de deux appels de financement, et financement total de 517 790 $
  • 8 projets : Financement maximal de 20 000 $/proposition de projets de recherche
  • 6 projets : financement maximal de 20 000 $/proposition de financement pour une conférence

Subventions à des équipes en voie de formation (suite)

  • Financement de 250 000 $ en 2005-2006.

Collaborations, réseaux ou partenariats nouveaux, accroissement de la participation des organisations bénévoles, participation d'intervenants

  • Nombre et type d'initiatives
  • Participants - Nombre et groupes représentés
  • Résultats des initiatives
  • Montant total et montant moyen par octroi

Consultations sur les acides gras et les acides gras essentiels (AGE) St. John's, Terre-Neuve, les 30 et 31 octobre 2005

  • Les participants (25) comprenaient des universitaires et des chercheurs importants de tout le Canada. Il y avait aussi des représentants du secteur des produits de santé naturels (PSN) axés sur le développement et le marketing des AGE sous forme de doses et d'aliments. Des organismes clés de financement de la recherche sur les AGE participaient également.
  • Les questions discutées comprenaient les AG et les AGE ainsi que les défis réglementaires qu'ils sont susceptibles de poser, les options permettant de faciliter les recherches dans ce secteur et les façons d'encourager le dialogue entre les divers secteurs liés aux AGE.

Réunion du groupe de travail de l'OMS sur la coopération internationale entourant la réglementation des plantes médicinales, qui a eu lieu du 28 au 30 novembre 2005 à Ottawa (Canada)

  • Organisée par l'OMS avec le soutien de la Direction des produits de santé naturels
  • 29 délégués de 16 pays ont participé une réunion dont l'objectif était d'explorer des questions particuli res liées la nécessité et la faisabilité d'une coopération internationale visant réglementer le contrôle de l'innocuité et de la qualité des plantes médicinales
  • Création d'un réseau de coopération internationale sur la réglementation des plantes médicinales (CIRPM) composé de 16 États membres et organisations régionales; Santé Canada agit titre de premier secrétariat pour une période de deux ans

Troisième conférence nationale de la SRPSNC sur les produits de santé naturels, tenue à Toronto du 17 au 19 février 2006

  • Troisi me conférence annuelle et exposition - Du concept au consommateur
  • Financement de 20 000 $ pour un événement tr s couru

Réunion ciblée d'herboristes et de chercheurs, tenue à Toronto les 4 et 5 mars 2006

  • Herboristes occidentaux d'un secteur d'intér t particulier, compte tenu des questions liées aux plantes médicinales
  • Des participants (20) se sont réunis pour déterminer les défis techniques importants, pour favoriser et soutenir le dialogue, et pour établir des partenariats entre la communauté de recherche sur les PSN et celle des herboristes occidentaux

Conférences nationales

  • Financement de 50 000 $ pour 4 autres conférences
  • Deuxi me conférence nationale sur la promotion industrielle : Faire le trait d'union entre l'agriculture et la santé, du consommateur au champ de culture - la place du Canada dans l'industrie des herbes, des épices et des PSN, commanditée par la Saskatchewan herb and Spice Association
  • Symposium international sur les effets santé des fruits et légumes - FAV Health 2005, commandité par l'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF)
  • É.-U. 2005 - Marché pour les aliments fonctionnels et les produits de santé naturels - Perspective de réglementation et de commercialisation, commanditée par la BC Functional Food & Nutraceutical Network Society, de l'Université de Colombie-Britannique
  • Intégration des rem des traditionnels chinois la pratique clinique, commanditée par le CICMR et la BC CancerAgency

Examen de la documentation, renseignements électroniques

  • Nombre et type d'examens ou de pages Web soutenues
  • Montant total et montant moyen par octroi

Élaboration de monographies

  • Élaboration de monographies sur l'huile de poisson
  • Révision des monographies sur les graines de lin et l'huile d'onagre

Publications de constatations de recherche

  • 12 articles dans des journaux approuvés par des pairs pendant les trois premiers exercices
Tableau 4 : Exercices 2006-2007 et 2007-2008

Rendement attendu

Indicateur de rendement

Progrès réalisés - Exercices 2006-2007 et 2007-2008

Bourses de formation personnelle, Subventions aux centres de formation, élaboration de programme d'études

  • Nombre d'octrois monétaires
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Bourses de formation personnelle

  • 3 bourses accordées pour des périodes de 3 ans :
  • - 2 bourses de recherche : (les contributions du programme de recherche ont été réduites en 2006-2007 en raison de contraintes budgétaires; les IRSC ont augmenté leur part; des contributions intégrales de 45 000 $ et 55 000 $ ont été accordées en 2007-2008)
  • - 1 bourse de recherche de troisième cycle : (les contributions du programme de recherche ont été réduites en 2006-2007 en raison de contraintes budgétaires; les IRSC ont augmenté leur part; une contribution intégrale de 22 000 $ a été accordée en 2007-2008)

Réseaux de recherche

  • Nombre et type d'initiatives
  • Participants - Nombre et groupes représentés
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Réseau interdisciplinaire (suite)

  • Derni re année de la subvention pluriannuelle pour le Réseau interdisciplinaire canadien de recherche sur les médecines complémentaires et alternatives
  • Financement de 50 000 $ en 2006-2007

Bourses de recherche attribuées et résultats obtenus

  • Nombre et type de bourses de recherche attribuées
  • Montant total et montant moyen par octroi
  • Financement par source

Publications

  • Apr s 5 ans, un total de 25 documents ont été publiés
  • Les journaux approuvés par des pairs comprennent : l'Annals of Internal Medicine, le New Scientist, le Journal of Biological Chemistry et le Canadian Journal of Clinical Pharmacology

Collaborations, réseaux ou partenariats nouveaux, accroissement de la participation des organisations bénévoles, participation d'intervenants

  • Nombre et type d'initiatives
  • Participants - Nombre et groupes représentés
  • Résultats des initiatives
  • Montant total et montant moyen par octroi

Conférence nord-américaine sur la recherche portant sur la médecine complémentaire et alternative (MCA) et les produits de santé naturels (PSN), tenue Edmonton du 24 au 27 mai 2006

  • Plus de 600 participants de l'Amérique du Nord et du restant de la plan te
  • L'événement, qui réunissait des chercheurs de divers domaines, réseaux et pays, a donné lieu la plus grande collaboration en Amérique du Nord sur les produits de santé naturels et les médecines complémentaires et alternatives (MCA)

Séance sur la réglementation mondiale

  • Tenue dans le cadre de la Conférence nord-américaine sur la recherche portant sur la médecine complémentaire et alternative (MCA) et les produits de santé naturels (PSN), et organisée par le programme de recherche
  • Plus de 60 délégués ont participé cette séance axée sur la réglementation
  • Le groupe d'experts était composé de spécialistes de la réglementation venant d'Australie, du Royaume-Uni, des États-Unis, du Canada et de l'Organisation Mondiale de la Santé
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :