Cinéma enfumé

À quand remonte la dernière fois où vous êtes allé au cinéma et qu'une des vedettes s'est allumé une cigarette à l'écran?
 
Lorsqu'on y réfléchit bien, le tabagisme à l'écran, c'est comme montrer une vedette apportant son soutien au tabagisme sur un panneau-réclame. Et ça marche. Selon Stanton Glantz de  Smoke Free Movies, les jeunes non-fumeurs dont les vedettes préférées fument fréquemment à l'écran, sont 16 fois plus susceptibles de développer des attitudes positives vis-à-vis de la cigarette.

Pourquoi les films sont des véhicules encore plus efficaces que les annonces télévisées

Cinéma enfumé

Les films sont beaucoup plus efficaces que les annonces télévisées, et que n'importe quel type de publicité payante, car le public n'est pas conscient de l'existence d'un commanditaire. Et les films se perpétuent par le biais du cinéma maison et de la télévision.
 
La plupart des annonces publicitaires sur le tabac ont été éliminées au début des années 70. Aux États-Unis, les compagnies de tabac ont commencé à chercher d'autres stratégies publicitaires, y compris le versement d'argent pour promouvoir leurs marques dans des films hollywoodiens. À la différence des pauses publicitaires à la télévision, ces situations surviennent à un moment où votre attention est habilement dirigée sur l'intrigue et votre attitude défensive à l'égard des exagérations de la publicité et des présentations erronées des faits est à zéro. Vous n'avez aucune raison de croire qu'il existe un motif sous-jacent pour vendre des cigarettes.
 
Une vedette très connue a été payée 500 000 dollars pour fumer une certaine marque de cigarette dans trois de ses films d'action. En 1989, le scandale des pots-de-vin dans l'industrie du cinéma a été dévoilé, et les compagnies de tabac ont « volontairement » cessé cette pratique. Un pot-de-vin, c'est la corruption de n'importe quelle personne influente en échange de la promotion d'un produit ou d'un service, comme celle de disc-jockeys pour promouvoir des disques. Mais plus d'une décennie plus tard le tabagisme à l'écran est encore plus courant qu'avant l'interdiction.
 

Cinéma enfumé

Selon une étude de la American Lung Association menée par des jeunes, en 1997-1998, 88 % des 50 succès de salle comportaient des scènes montrant l'usage de tabac, et dans 74 % d'entre eux, les vedettes principales fumaient.
 
Smoke Free Movies prétend également que, pour les 25 succès de salle les plus rentables réalisés l'an dernier en Amérique, neuf films sur dix affichent l'usage du tabac à l'écran. plus de un film sur quatre montrent une marque particulière... les acteurs affichent ou fument ces marques publicisées dix fois plus qu'avant l'interdiction des pots-de-vin de 1989.
 
L'Organisation mondiale de la Santé fait remarquer qu'aucune étiquette d'avertissement n'est requise lorsque des acteurs ou des actrices s'allument une cigarette. Ce que le jeune voit, c'est une vedette au style de vie enviable... faisant usage de tabac. Cela signifie qu'un grand nombre de jeunes perçoivent le tabagisme comme une « activité très souhaitable », car les films ne montrent pas les faits réels : la dépendance, la maladie et la mort.
 
Dans Titanic (qui a reçu un visa 13 ans et plus aux États-Unis), Leonardo DiCaprio et la co-vedette Kate Winslet fument, ce qui a pour effet d'inciter probablement 100 millions d'acheteurs de billets partout dans le monde à associer la cigarette aux histoires sentimentales et à la contestation de l'autorité. Ce type d'appui par des célébrités a une valeur presque inestimable. Et il continuera de se perpétuer par le biais du cinéma maison et de la télévision.


On peut lire des  pubs comme celle-ci dans le New York Times et Variety, le journal quotidien du cinéma commercial.

Pensez-y!

Plutôt que de simplement « montrer la réalité », Hollywood exagère de toute évidence le nombre et le statut des fumeurs à l'écran. Ce sont les riches, les puissants, les personnes séduisantes et les vedettes qui fument dans les films. Mais en réalité, les données démographiques sur les fumeurs sont bien différentes.
 
Les compagnies de tabac ont besoin des films pour piéger sans cesse les jeunes spectateurs du monde entier au moyen des salles de cinéma, du cinéma maison et de la télévision. L'industrie du tabac sait que son propre avenir dépend de l'acceptation de la cigarette par la société. Alors imaginez ce que valent des vedettes comme Julia Roberts, Gwyneth Paltrow, Brad Pitt et Leonardo DiCaprio lorsqu'elles fument à l'écran. C'est comme si ces personnes appuyaient personnellement le tabagisme.


Besoin de plus d'informations?

L'information de la présente section provient d'un certain nombre de sources, y compris :

  • Pour un monde sans tabac de l'Organisation mondiale de la Santé
    http://tobacco.who.int
    Un projet qui se concentre sur l'intérêt, les ressources et l'action internationales relativement à la «pandémie mondiale du tabagisme».
  • Smoke Free Movies
    http://smokefreemovies.ucsf.edu
    Apprenez davantage sur le tabagisme et le cinéma. Une initiative visant à inciter Hollywood à cesser de promouvoir l'usage du tabac dans les films, menée par Stanton Glantz, Ph.D. (co-auteur de The Cigarette Papers et de Tobacco War), de UCSF School of Medicine.

Veuillez prendre note que les renseignements et opinions contenus dans ces liens ne sont pas nécessairement endossés par Santé Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :