Diabète

Nouveau 2011 rapport sur le diabète maintenant disponible -  Le diabète au Canada : Perspective de santé publique sur les faits et chiffres

Le 15 décembre 2011, l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a publié le rapport intitulé Le diabète au Canada : Perspective de santé publique sur les faits et chiffres. Il s'agit du rapport le plus exhaustif produit par l'ASPC à ce jour. L'information contenue dans ce rapport soutiendra le développement de politiques publiques et de programmes de santé visant à prévenir et à contrôler le diabète au Canada. Il constitue une riche source d'information pour tout lecteur s'intéressant au sujet.

Le diabète de type 2 constitue une préoccupation chez les Premières nations et les Inuits du Canada. Lorsque le diabète n'est pas diagnostiqué, qu'il n'est pas traité ou qu'il est mal contrôlé, le risque de complications au niveau des yeux ou des reins ainsi que des systèmes nerveux, circulatoire ou cardiovasculaire augmente. Les Premières nations qui vivent dans des réserves présentent un taux de diabète de trois à cinq fois plus élevé que les autres Canadiens. On s'attend à ce que les taux de diabète augmentent de façon importante chez les Inuits dans l'avenir en raison de facteurs de risque élevés comme l'obésité, l'inactivité physique et les mauvaises habitudes alimentaires.

Initiative sur le diabète chez les Autochtones

Créée en 1999, l'Initiative sur le diabète chez les Autochtones (IDA) a reçu un financement initial de 58$ millions pour une période de cinq ans. L'Initiative a ensuite été élargie en 2005 avec un budget de 190$ millions sur cinq ans. Présentement, Santé Canada investit plus de 50M$ par année pour mener à bien la troisième phase de l'IDA, ainsi le Gouvernement poursuit son appui aux activités et services visant la promotion de la santé et la prévention du diabète.

Phase 3 de l'IDA (2010-2015)

L'IDA a pour but de réduire l'incidence et la prévalence du diabète de type 2 chez les Autochtones en supportant des activités et des services de promotion de la santé et de prévention primaire offerts par des travailleurs communautaires en prévention du diabète et des intervenants en matière de santé ayant été formés. Le renouvellement du financement permet à plus de 600 communautés des Premières nations et des Inuits à travers le Canada de continuer à bâtir sur les succès passés.

L'IDA assure la prestation de tout un éventail de programmes et de services en matière de prévention primaire, de dépistage et de traitement en partenariat avec des conseils tribaux, des organisations autochtones, des groupes communautaires Inuits et les gouvernements provinciaux et territoriaux.

Dans le cadre de ses activités, l'IDA appuie des initiatives de prévention, promotion de la santé, dépistage et prestation de traitements qui sont axées sur les besoins des communautés et qui tiennent compte des différences culturelles.

Cette Initiative renouvelée comprend plusieurs domaines qui feront l'objet d'une importance accrue :

  • Initiatives pour les enfants, les jeunes, les parents et les familles;
  • Diabète avant la grossesse et pendant la grossesse;
  • Plans de sécurité alimentaire communautaires pour améliorer l'accès aux aliments sains, incluant les aliments traditionnels et les aliments commerciaux; et
  • Amélioration de la formation sur les lignes directrices des bonnes pratiques cliniques et les stratégies de gestion des maladies chroniques pour les professionnels de la santé.

En utilisant les connaissances locales, les communautés des Premières nations et des Inuits sont encouragées à développer des approches innovatrices et culturellement appropriées visant à accroître le bien-être de la communauté et ultimement, à réduire le fléau du diabète de type 2. Les activités communautaires financées par l'IDA varient d'une communauté à une autre et peuvent inclure des clubs de marche, des groupes de motivation de perte de poids, des ateliers sur le diabète, des classes de conditionnement physique, des cuisines collectives, des jardins communautaires et des politiques favorisant une saine alimentation dans les écoles.

Dans la phase 3 de l'IDA, les Premières nations et les Inuits qui vivent à l'extérieur de leurs collectivités traditionnelles ainsi que pour les Métis continuent également à recevoir un appui de durée limitée pour les projets de promotion de la santé et de prévention du diabète pour grâce à le volet sur la Prévention du diabète chez les Premières nations, les Inuits en milieu urbain et les Métis (PDPNIMUM). Une grande importance est accordée aux efforts continus pour renforcer les relations et établir des liens avec des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux et les Premières nations, les Inuits et les Métis afin d'accroître les activités de promotion de la santé et de prévention du diabète.

Dans le cadre de l'IDA, un processus d'appel de demandes a récemment été mené à bien pour le volet PDPNIMUM, qui octroie du financement à durée limitée à des projets de prévention du diabète et de promotion de la santé qui sont culturellement adaptés. Grâce à ce processus, le volet PDPNIMUM finance actuellement 28 projets de prévention du diabète et de promotion de la santé destinés à des Premières nations, des Inuits et des Métis de partout au Canada.

L'IDA soutient un réseau d'intervenants spécialisés dans la prévention du diabète et promotion de la santé en milieu communautaire par le biais de formation continue, du partage d'information, d'outils et de modèles basés sur les pratiques exemplaires.

Phase 2 de l'IDA (2005-2010)

Le Budget 2005 a alloué 190 millions de dollars sur cinq ans pour renforcer les activités de promotion de la santé et de prévention du diabète, accroître le nombre d'intervenants en matière de santé et améliorer les services de dépistage et de traitements.

Prévention primaire et promotion de la santé

Une gamme élargie d'activités communautaires et culturellement appropriées de prévention du diabète et de promotion de la santé ont été offertes dans plus de 600 communautés des Premières nations et des Inuits afin de promouvoir la sensibilisation au diabète, la saine alimentation et l'activité physique en tant que parties intégrantes d'un mode de vie sain.

Les activités ont varié d'une communauté à l'autre et ont compris des clubs de marche, des groupes de motivation de perte de poids, des cours de conditionnement physique, des cuisines collectives et des jardins communautaires, ainsi qu'une gamme d'activités pour les enfants fréquentant l'école. Des projets de l'IDA, en collaboration avec les écoles locales, ont permis d'élaborer des politiques visant à favoriser une saine alimentation. L'une des conséquences majeures a été le retrait dans de nombreuses écoles des distributeurs automatiques qui vendent des boissons gazeuses additionnées de sucre et des collations à haute teneur en sucre et en matière grasse aux enfants.

Au nombre des initiatives communautaires, mentionnons des activités traditionnelles telles que la cueillette des baies, des pique-niques, des danses et des jeux. Ces activités apportent d'importants bienfaits sociaux et permettent également aux communautés de préserver et de partager un savoir traditionnel précieux.

Certaines communautés ont choisi d'investir dans des tapis roulants et des vélos stationnaires afin d'accroître les possibilités de faire de l'activité physique; et pour répondre à la demande croissante, de nombreuses communautés ajoutent chaque année de nouveaux appareils à leur centre de conditionnement physique. L'établissement de partenariats est particulièrement bénéfique pour favoriser les activités physiques : par exemple, les membres de la communauté utilisent les installations scolaires en dehors des heures de classe, ou des agents de police et autres membres de la communauté agissent comme entraîneurs.

Les programmes communautaires ont dû faire preuve de créativité car les travailleurs de la santé cherchent à faire participer un nombre toujours plus important de personnes aux activités. Les formats bien connus de certains jeux et émissions télévisés ont été adaptés pour en faire des outils éducatifs efficaces. Des moyens visuels, tels que des spectacles de marionnettes, des sketchs et d'autres activités et supports interactifs, ont été mis à contribution pour montrer les avantages d'une saine alimentation ou les conséquences du diabète. Des cours de cuisine conçus pour tous les groupes d'âge ont fait appel à toute une série d'approches pour mettre en valeur différentes méthodes de promotion de la santé dans la préparation de plats locaux.

Dépistage et traitement

L'IDA prône un dépistage régulier et accru afin de favoriser le diagnostic précoce des complications du diabète et s'emploie à sensibiliser et à soutenir les personnes atteintes du diabète et les membres de leur famille. L'objectif fut d'accroître la gestion autonome du diabète et d'établir des liens en vue d'améliorer la coordination et l'intégration de services.

Actuellement, il y a des initiatives de dépistage du diabète dans des laboratoires mobiles en place dans quatre régions (en Colombie-Britannique, en Alberta, au Manitoba et au Québec). Dans d'autres régions, le dépistage est effectué par des fournisseurs de soins de santé locaux. Certaines communautés ont même conclu des partenariats avec des services de santé provinciaux voisins afin d'accroître les possibilités de dépistage.

Renforcement des capacités et formation

Cette composante de l'IDA a permis la formation de 300 intervenants spécialisés dans la prévention du diabète en milieu communautaire. Ces intervenants agissent comme agents de liaison pour les activités de prévention du diabète et travaillent en partenariat avec les professionnels de la santé et d'autres membres de leur communauté. De la formation continue a également été offerte à des professionnels de la santé et des paraprofessionnels travaillant dans les communautés, dans des domaines tels que l'éducation sur le diabète, la promotion de la santé, les soins des pieds et le savoir-faire culturel.

Recherche, surveillance, évaluation et supervision

Cette composante de l'IDA a englobé plusieurs priorités, dont les suivantes :

  • Établir des partenariats avec des organismes et des établissements de recherche pertinents afin de financer conjointement des recherches prioritaires;
  • Appuyer l'étude épidémiologique sur la gestion clinique du diabète chez les Premières nations du Canada (CIRCLE) visant à déterminer la qualité des soins du diabète au sein de 19 communautés des Premières nations;
  • Appuyer les études d'évaluation et les programmes de supervision aux niveaux local, régional et national.

Prévention primaire pour les Métis, les Autochtones hors réserve et les Inuits en milieu urbain

La deuxième phase de l'IDA a également supporté une autre composante, celle du Programme de prévention et de promotion auprès des Métis, des Autochtones hors réserve et des Inuits en milieu urbain (PPMAHRIMU). Par un processus d'appels de demandes, le PPMAHRIMU a octroyé du financement à durée limitée à des projets de prévention du diabète et de promotion de la santé qui sont culturellement adaptés à ces peuples Autochtones. Entre 2006 et 2010, soixante-six (66) projets ont été financés.

Phase 1 de l'IDA (1999-2004)

En 1999, la Stratégie canadienne sur le diabète fut financée avec un budget de 115$ millions sur cinq ans et l'Initiative sur le diabète chez les Autochtones (IDA) en était une des principales composantes.

Compte-tenu de l'amplitude du problème chez les Premières nations, l'IDA s'est vue allouer $58 millions du budget total de $115 millions. Ce financement a permis de bâtir une solide base de sensibilisation permettant la mise en œuvre de programmes de prévention et de promotion de la santé dans les communautés autochtones.

En résumé, l'IDA encourage les communautés à répondre à leurs propres besoins, en optimisant leurs points forts et à puiser dans leurs traditions afin d'aider les membres de leurs communautés à prévenir le diabète, dans la mesure du possible, et à offrir le soutien nécessaire pour gérer ou retarder cette maladie de manière efficace. Les communautés des Premières nations et des Inuits font preuve d'innovation dans leurs stratégies de lutte contre le diabète, en constituant des partenariats solides quand c'est nécessaire, en utilisant les connaissances locales et en travaillant ensemble afin de réduire le fardeau du diabète de type 2.

Feuillets de renseignements

Ressources connexes

Pour de plus amples renseignements au sujet de l'Initiative sur le diabète chez les Autochtones, veuillez communiquer avec le La Direction des conseils interprofessionnels et aide aux programmes. Pour en savoir plus sur ce qui se passe dans les régions, veuillez contacter les bureaux régionaux.

Pour plus d'information sur les éléments de programmation de l'Initiative sur le diabète chez les Autochtones, consultez le Cadre de programme sur l'Initiative sur le diabète chez les Autochtones 2010-2015.

Pour des exemples de meilleures pratiques sur la façon de retarder et prévenir l'apparition du diabète de type 2 dans les communautés Autochtones, consultez le rapport Communautés en action.

Afin d'intégrer l'activité physique à votre quotidien, consultez les Conseil pour être actif pour enfants, jeunes, adultes et aînés de l'Agence de Santé Publique du Canada. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les nouvelles directives canadiennes en matière d'activité physique, consulte la Société canadienne de physiologie de l'exercice (SCPE).

Pour obtenir de l'information sur une saine alimentation, consultez le Guide alimentaire canadien destiné aux Premières nations, aux Inuits et aux Métis. Vous pouvez également trouver de l'information générale sur la page Aliments et nutrition du site Web de Santé Canada.

Pour plus d'informations sur la cessation du tabagisme et les effets du tabagisme sur le diabète, visitez le programme Vie 100 Fumer et le programme Vivez Sans fumée de l'Agence de Santé Publique du Canada.

La section Rapports et publications offre des guides, des fiches d'information et des rapports sur une variété de sujets liés à la santé. Vous pouvez utiliser le formulaire de commande en ligne pour sélectionner et commander des copies imprimées.

Invitation à présenter des demandes - Volet Développement et échange des connaissances du Programme des modes de vie sains.

L'Agence de la santé publique du Canada, en collaboration avec la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits (DGSPNI) de Santé Canada, a annoncé le lancement d'une invitation visant l'élaboration d'outils et de ressources qui aideront les intermédiaires travaillant auprès des Premières nations, des Inuits et des Métis à promouvoir l'activité physique comme moyen pour inciter les Canadiennes et les Canadiens à mener une vie plus saine. Cette invitation à soumettre une demande est maintenant fermée. Pour en savoir plus, à titre d'information, vous pouvez consulter le site Web suivant :  Volet Développement et échange des connaissances du Programme des modes de vie sains.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :