Plan stratégique sur la Santé des Premières nations et des Inuits : Un parcours partagé vers l'amélioration de la santé

Table des matières

Message du sous-ministre adjoint principal

La Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits (DGSPNI) de Santé Canada a longtemps assumé le rôle d'appuyer la prestation des services de santé aux Premières nations et aux Inuits. Les travaux que nous avons entrepris avec nos partenaires ont contribué à de nombreuses améliorations et innovations dans la façon dont les programmes et les services de santé sont offerts.

Rapport complet

En même temps, les soins de santé deviennent un secteur de politique publique de plus en plus compliqué et interdépendant. À l'heure actuelle, les enjeux en matière de santé des Premières nations et des Inuits croisent de nombreuses autres priorités clés du gouvernement, notamment dans les secteurs comme la politique sociale et économique, la sécurité communautaire, l'environnement et les relations fédérales-provinciales-territoriales. De plus, la façon dont nous choisissons d'aborder les enjeux en matière de santé des Premières nations et des Inuits est un point important à considérer dans la manière dont le Canada gère sa relation continue avec les peuples autochtones.

C'est pourquoi améliorer la santé et le bien-être globaux des Premières nations et des Inuits est non seulement un élément important du mandat de Santé Canada, mais il dépend aussi de la participation d'un plus grand nombre de partenariats.

Ce premier Plan stratégique sur la santé des Premières nations et des Inuits établit la façon dont le Ministère planifie exécuter son mandat fondamental qui est de fournir des services de santé, tout en renforçant ses efforts avec ses partenaires clés de sorte à faire progresser les priorités mutuelles en vue d'une santé améliorée. Ces priorités ont été établies en collaboration avec les Premières nations et les Inuits, les autres gouvernements et avec les employés de Santé Canada à l'échelle nationale et régionale. Les bureaux régionaux de la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits (DGSPNI) sont les intervenants clés qui assurent la réussite de la mise en œuvre de ce plan.

Nous espérons que ce plan stratégique deviendra une ressource importante pour les employés, les partenaires et les intervenants à mesure que nous continuons d'accomplir un parcours partagé vers l'amélioration de la santé des Premières nations et des Inuits.

Michel Roy
Sous-ministre adjoint principal
Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits

Introduction

Au cours des six dernières décennies, de nombreuses réalisations ont contribué à de meilleurs résultats en matière de santé pour les Premières nations et les Inuits. Malheureusement, leur état de santé, tel qu'il a été mesuré selon les principaux indicateurs de santé, demeure inférieur à celui de la population canadienne. Ces écarts proviennent de divers facteurs historiques, politiques, culturels, géographiques et liés à la compétence, ce qui a engendré le besoin de cadres multi-sectoriels et pluri-gouvernementaux qui encouragent l'appartenance collective et la responsabilité individuelle des Premières nations et des Inuits.

Aujourd'hui, nous faisons face à un milieu encore plus complexe et difficile, comportant des pressions financières conflictuelles, des défis démographiques importants, de nouvelles technologies en matière de santé, des pénuries de professionnels de la santé, ainsi que des attentes encore plus élevées parmi les Premières nations, les Inuits, les provinces et les territoires de transformer les mécanismes de prestation des services de santé ciblant les Premières nations et les Inuits.

En ayant pour but ultime de situer Santé Canada afin de mieux prévoir ces défis et ces possibilités et d'y répondre plus adéquatement, nous avons travaillé pendant un an à concevoir un plan stratégique pour les Premières nations et les Inuits qui décrit les directions et les activités qui auront la priorité au cours des prochaines années. Le plan vise à établir un parcours qui nous permettra de tirer parti de nos réalisations, tout en admettant que nous ne puissions pas tout faire à la fois ou de la même façon et en tous lieux.

Comment en sommes-nous arrivés là?

Notre première étape fut d'entreprendre un examen des approches stratégiques actuelles et antérieures axées sur la santé des Premières nations et des Inuits, des recommandations précédentes provenant d'examens indépendants et gouvernementaux et d'un grand nombre de documents de recherche ou de documents stratégiques décrivant des directions possibles. Nous avons cherché à obtenir l'aide de l'Association canadienne des médicaments et des technologies de la santé afin d'entreprendre une analyse documentaire et une analyse du contexte des données probantes pertinentes ayant trait aux interventions en santé pour les populations contenant de plus grandes disparités socio-économiques.

Au cours de la dernière année, nous avons aussi cherché à obtenir des commentaires des employés de Santé Canada à l'échelle nationale, régionale et locale, de la part d'organismes des Premières nations et des Inuits, de nos collègues fédéraux, provinciaux et territoriaux, de professionnels de la santé, de groupes consultatifs nationaux, de chercheurs et d'experts dans le domaine de la santé des Premières nations et des Inuits.

Plusieurs groupes et personnes ont contribué à l'élaboration du présent plan stratégique. Nous aimerions souligner particulièrement les contributions des personnes et organismes suivants :

  • les employés qui ont participé au processus d'engagement, y compris les membres du Groupe de travail sur le plan stratégique, le Groupe de travail sur les sous-indicateurs et le Réseau des employés autochtones;
  • l'Assemblée des Premières Nations (APN), le Réseau des techniciens en santé des Premières nations, le conseil des jeunes de l'APN et le Comité consultatif sur la santé publique;
  • l'Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), le Comité inuit national de la santé et le Conseil des jeunes Inuits;
  • les organisations régionales, provinciales et territoriales des Premières nations, les organismes régis par un traité et les autorités sanitaires, de même que les directeurs des Premières nations;
  • [Accord] tripartite de cogestion régionale;
  • le Centre de gouvernance de l'information des Premières nations;
  • l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC);
  • le conseil consultatif de l'Institut de la santé des Autochtones, Instituts de recherche en santé du Canada;
  • Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC);
  • les représentants provinciaux et territoriaux, y compris le Réseau de santé publique et le Comité du soutien en santé;
  • le Comité consultatif national du Fonds d'intégration des services de santé de la DGSPNI, le Comité consultatif sur le développement communautaire et le renforcement des capacités, le Comité consultatif sur la santé mentale des Premières nations et des Inuits et les principaux conseillers en soins infirmiers;
  • le Conseil consultatif des sciences de Santé Canada.

Ce que nous faisons

Les soins de santé pour les Premières nations et les Inuits au Canada sont offerts dans le contexte d'un système de santé complexe, dynamique et interdépendant gouverné par les compétences fédérales, provinciales, territoriales, ainsi que des Premières nations et des Inuits.

Par conséquent, il est fondamental pour la DGSPNI de collaborer avec les autres compétences et partenaires possédant de l'expertise en santé et dans d'autres domaines, puisque la DGSPNI ni même le gouvernement fédéral ne détiennent pas un grand nombre des leviers nécessaires pour apporter des changements. 

Le mandat actuel de la DGSPNI est issu de la Politique de 1979 sur la santé des Indiens. Ce fondement de la politique n'a pas changé de manière importante depuis sa création. Bien que la Politique de 1979 sur la santé demeure valide, il est de plus en plus clair que nous devons fournir une plus grande orientation sur la façon de gérer les nouvelles possibilités et les nouveaux défis qui se manifestent dans cet environnement dynamique.  

En fonction de ce mandat actuel et des résultats de nombreuses séances internes et de mobilisation entreprises au cours de 2011-2012, nous avons élaboré une vision et confirmé de nouveau notre résultat stratégique pour la Direction générale.

Un environnement complexe pour la santé des Premières nations et des Inuits

  • Les provinces fournissent des programmes de soins hospitaliers, de soins offerts par les médecins et de santé publique à tous les Canadiens et toutes les Canadiennes, y compris aux Premières nations et aux Inuits, mais n'administrent généralement pas de services de santé directs dans les réserves.
  • Santé Canada finance les soins primaires dans 85 collectivités éloignées ou isolées des Premières nations, les soins infirmiers en santé publique, les programmes de promotion de la santé et de prévention des maladies, les services de l'hygiène du milieu et les soins à domicile et en milieu communautaire dans plus de 600 collectivités. 
  • Santé Canada offre aussi des prestations de santé supplémentaires pour certains services médicalement nécessaires lorsque les personnes ne sont pas couvertes par d'autres programmes publics ou privés (médicaments sur ordonnance, fournitures et équipements médicaux, soins dentaires, soins de la vue, counseling en cas de crise de santé mentale à court terme et transport pour des raisons médicales) aux Premières nations et aux Inuits admissibles, peu importe l'endroit où ils demeurent.
  • Les Premières nations et les Inuits ont pris diverses responsabilités pour diriger, gérer et offrir différents services de santé financés sur le plan fédéral.
  • Les territoires fournissent des services et des programmes de santé assurés à tous leurs citoyens, y compris aux Premières nations et aux Inuits. Toutefois, la DGSPNI fournit du financement supplémentaire pour les soins à domicile et en milieu communautaire, et aux programmes de promotion de la santé et de prévention des maladies aux Premières nations (y compris celles qui sont autonomes) et aux Inuits dans les territoires. Au Yukon, la DGSPNI fournit le Programme des services de santé non assurés (SSNA) complet aux Premières nations admissibles, alors que dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) et au Nunavut (NU), le programme est offert en partenariat avec les gouvernements territoriaux.

Plan stratégique de santé canada sur la santé des Premières nations et des Inuits : Un parcours partagé vers l'amélioration de la santé

Notre vision

Des individus, des familles et des communautés en santé chez les Premières nations et les Inuits

Notre résultat stratégique

Dans le cadre des programmes de santé fédéraux de Santé Canada, les communautés inuites et les Premières nations ainsi que les membres de ces communautés reçoivent des services et des prestations de santé répondant à leurs besoins, de manière à améliorer leur état de santé.

Santé Canada (SC) appuie les Premières nations et les Inuits pour atteindre leurs objectifs en matière de santé et de bien-être, en travaillant de concert avec eux ainsi qu'avec les provinces et les territoires, dans le but de promouvoir des modèles concertés en santé et en soins de santé qui appuient les personnes, les familles et les communautés, dans une perspective holistique, tout en respectant les rôles, les responsabilités et les compétences de chacun.

Nous favoriserons la réalisation de nos objectifs stratégiques en bâtissant et en maintenant des relations significatives avec les Premières nations, les Inuits, les provinces, les territoires, les membres du portefeuille de la Santé, (qui comprend Santé Canada, l'Agence de la santé publique du Canada, et les Instituts de recherche en santé du Canada), Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC), les autres ministères fédéraux et d'autres partenaires (tels que des organismes professionnels ou à but non lucratif, des universités et des organismes du secteur privé). Nous mobiliserons les Premières nations et les Inuits dans le cadre de la surveillance et de l'obligation de rendre compte des cadres supérieurs pour l'avancement du Plan stratégique, ainsi que de l'établissement de partenariats avec d'autres gouvernements et organisations.   

Le Plan stratégique permettra d'orienter nos mesures à court, à moyen et à long terme, dont les résultats seront :

  • Services de santé de haute qualité
  • Planification et relations concertées
  • Rendement efficace et efficient
  • Milieu de travail positif, permettant aux employés d'exceller

Nos principes

Santé Canada renforcera ses relations de travail avec les Premières nations en fonction d'une approche de respect mutuel et de collaboration accrue pour l'établissement d'un partenariat solide. Pour y parvenir, Santé Canada mobilisera les Premières nations dans le cadre de processus qui réuniront l'ensemble des compétences et des intervenants pertinents, conformément à la relation historique persistante et à l'engagement du Canada visant à respecter les droits reconnus des Premières nations et les rapports fondés sur des traités. Ces types de processus doivent être déterminés conjointement avec les Premières nations, en misant sur les réalisations actuelles et en adoptant de nouveaux processus, le cas échéant.

Santé Canada respectera les principes et les processus tels qu'ils sont établis dans les ententes sur des revendications territoriales dans le cadre de sa relation avec les Inuits, reconnaîtra que la prestation de services dans les régions inuites est complexe (unique), mobilisera les Inuits en vue de l'élaboration et de la prestation des programmes et des politiques de Santé Canada qui ont des incidences sur les Inuits et démontrera sa volonté de collaborer avec les gouvernements inuits et publics dans les régions inuites.      

Nos programmes, nos services et nos relations démontreront que nous valorisons les principes suivants :

Bien-être - en favorisant les perspectives holistiques qui permettent de protéger et de promouvoir la santé, la sécurité et le bien-être des Premières nations et des Inuits

Excellence - en visant l'amélioration continue de la qualité, l'apprentissage et l'innovation

Réciprocité et confiance - en travaillant de concert avec les Premières nations, les Inuits, les provinces, les territoires, les ministères fédéraux et d'autres partenaires dans un cercle de partage en matière de responsabilité, de responsabilisation et de gérance

Intendance financière - en mettant en œuvre une saine gestion financière, en observant des mesures de responsabilisation financière et en optimisant les ressources

Flexibilité - en répondant aux besoins des personnes tout au long de leur vie, de même qu'aux besoins des familles et des communautés, tout en tenant compte des circonstances régionales distinctes et des différences entre les sexes

Culture - en reconnaissant que les pratiques culturelles et les traditions sont des aspects essentiels de la santé et du bien-être des Premières nations et des Inuits

Engagement et communications - en communiquant de manière transparente et en faisant appel aux Premières nations et aux Inuits dans l'élaboration, la réalisation et la gestion des politiques et programmes nationaux et régionaux.

Notre organisation

En réalisant son mandat et en s'efforçant d'atteindre les buts stratégiques, la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits (DGSPNI) fournit ou finance une gamme de programmes et de services, y compris les suivants :

  • des programmes communautaires de promotion de la santé et de prévention des maladies offerts dans les communautés des Premières nations et des Inuits, dans des domaines tels que les enfants, la jeunesse, la santé mentale, les toxicomanies, la prévention des maladies chroniques et des blessures; 
  • des services de soins primaires dans les communautés éloignées et isolées où les services provinciaux ne sont pas facilement accessibles, ainsi que des services de soins à domicile et de soins communautaires dans l'ensemble des communautés des Premières nations et des Inuits; 
  • des programmes visant à contrôler les maladies transmissibles, à aborder les questions relatives à l'hygiène du milieu dans les communautés des Premières nations et des Inuits à l'extérieur des territoires, ainsi que des initiatives liées à l'évaluation des risques pour l'hygiène du milieu et à la contamination;
  • des services de santé non assurés (SSNA) qui prévoient une gamme de produits et de services médicaux nécessaires aux Indiens inscrits et aux Inuits admissibles, peu importe où ils vivent, ce qui complète les services prévus dans le cadre des programmes privés, provinciaux ou territoriaux.

Objectif stratégique 1 : Services de santé de haute qualité

Les résultats pour la santé des Premières nations et des Inuits sont déterminés par une série de facteurs, dont la qualité des services de santé offerts. L'organisation des services de santé des Premières nations et des Inuits, ainsi que leurs interactions avec l'ensemble du système de la santé sont des éléments essentiels à prendre en considération pour assurer un accès équitable aux services de soins de santé. Il s'agit également de domaines où Santé Canada a plus particulièrement le mandat de favoriser des progrès. Voilà pourquoi l'accès à des services de santé de qualité constitue un objectif stratégique clé pour la Direction générale.    

Objectifs

1. 1  Renforcer l'accès, la qualité et la sécurité des services de santé dans l'ensemble du continuum des soins offerts aux personnes, aux familles et aux communautés :

« Nous voulons transformer plutôt que combler le vide. »

  1. garantir l'amélioration continue de la qualité et une pratique professionnelle qui correspondent aux exigences réglementaires et législatives provinciales en élaborant, à l'égard de la prestation des services de santé, des cadres de références des pratiques exemplaires comparables aux systèmes provinciaux et harmonisés, dans la mesure du possible;
  2. définir les exigences obligatoires ou de base des programmes pour l'ensemble des programmes et des services et, en conséquence, harmoniser les méthodes de financement;
  3. examiner et renouveler les modèles de soins de santé primaires dans les communautés éloignées et isolées des Premières nations, et dresser un bilan des résultats pertinents pour améliorer la qualité des services dans d'autres communautés;
  4. faire participer les clients et les communautés aux initiatives continues d'amélioration de la qualité, en élargissant l'accréditation aux établissements de soins primaires ainsi qu'aux postes de soins infirmiers et aux centres de santé fédéraux;
  5. mobiliser des équipes de santé interdisciplinaires composées de professionnels, de paraprofessionnels, de guérisseurs traditionnels et des clients eux-mêmes, ou en faciliter la création, afin d'améliorer les soins primaires financés par le gouvernement fédéral, la protection de la santé, la prévention des maladies et les services de protection de la santé dans les communautés des Premières nations;
  6. continuer d'appuyer et de suivre les progrès réalisés relativement aux cinq principes de base du Cadre stratégique en matière de santé publique pour les Premières nations (DGSPNI, 2009) : l'organisation du système, la main-d'œuvre, l'information, les déterminants sociaux de la santé et la transformation du système;
  7. promouvoir le déploiement et l'utilisation de technologies émergentes interexploitables en matière de gestion, de soins cliniques et de services de santé publique.
1.2  Favoriser l'accès à une gamme complète de services de qualité et de produits et services de santé médicalement nécessaires :

« Tout ce que nous faisons devrait être axé sur le client afin que les personnes qui en ont besoin puissent obtenir un service, et que celui-ci soit de bonne qualité »

  1. mettre à jour de façon continue et appliquer des décisions fondées sur des données probantes en ce qui concerne les soins couverts;
  2. assurer l'élaboration d'une politique de prestations et de programmes fondés sur des données probantes (conformes aux pratiques exemplaires de la prestation de services de santé);
  3. améliorer les activités visant la sécurité des clients et promouvoir l'utilisation appropriée des médicaments en vue d'obtenir les meilleurs résultats possible pour la santé des clients des Premières nations et des clients inuits;
  4. surveiller et évaluer l'incidence des interventions et de la collaboration avec des experts-conseils, des intervenants et d'autres acteurs clés, afin de déterminer d'autres améliorations possibles du Programme des SSNA.
1.3 Améliorer la capacité de collaborer avec des partenaires à l'échelle régionale, afin de favoriser la prestation de services de haute qualité dans l'ensemble d'un continuum de soins :
  1. assurer la transition du bureau national de la DGSPNI vers un rôle de soutien accru en région, en améliorant la qualité des services et des programmes de la DGSPNI et en assurant l'harmonisation avec les services et les systèmes provinciaux, le cas échéant; 
  2. assurer la transition des bureaux régionaux de la DGSPNI vers une expertise renforcée en matière de santé et de bien-être;
  3. mettre sur pied, dans les régions, des comités consultatifs multilatéraux qui fourniront des conseils concernant les questions reliées à la planification et à l'établissement des priorités à l'échelle régionale et communautaire, et qui aideront la région à s'acquitter de ses responsabilités fondées sur les résultats.
1.4 Appuyer un continuum de programmes et de services de bien-être mental s'inspirant de travaux antérieurs et en cours entrepris par Santé Canada en collaboration avec les Premières nations et les Inuits :
  1. élaborer une vision globale des services de santé mentale qui renforcera les programmes existants de bien-être mental, en cernant des possibilités de tabler sur les forces communautaires et d'améliorer le contrôle des ressources;
  2. promouvoir le cadre renouvelé du Programme national de lutte contre l'abus de l'alcool et des drogues chez les Autochtones (PNLAADA), qui a notamment pour objet le traitement des nouvelles toxicomanies comme l'accoutumance aux médicaments délivrés sur ordonnance;
  3. renforcer les liens entre les programmes communautaires et les services de santé non assurés, afin de favoriser l'utilisation sécuritaire des médicaments délivrés sur ordonnance et de promouvoir des pratiques qui contribueront à protéger la santé et la sécurité des Premières nations et des Inuits;
  4. continuer à soutenir des équipes pluridisciplinaires de bien-être mental au niveau régional qui offrent de l'aide et divers services culturellement sécuritaires en matière de santé mentale et de toxicomanies aux communautés des Premières nations et des Inuits et qui englobent des approches communautaires, culturelles et cliniques des services de bien-être mental, ce qui contribue à élargir le continuum de soins;
  5. appuyer les Premières nations et les Inuits dans l'élaboration de programmes communautaires de prévention du suicide, qui tiendront compte des priorités communautaires, feront place à la culture traditionnelle, cibleront les populations à risque et mettront en place des réseaux officiels d'intervention en situation de crise suicidaire.

Objectif stratégique 2 : Planification et relations concertées

« L'aîné Elmer Courchene nous a rappelé que les mots avec lesquels nous décrivons nos relations sont importants. Il nous a dirigés vers le mot "Weechitiwin" en Ojibway pour exprimer l'intégration d'une autre manière. Il signifie collaborer, fondre les familles ensemble. »

L'amélioration des résultats pour la santé des Premières nations et des Inuits ne se limite pas seulement aux services efficaces de la DGSPNI. Nous reconnaissons que d'autres ministères fédéraux, des territoires et des partenaires des Premières nations et des Inuits disposent d'un grand nombre de leviers et de compétences lorsqu'il s'agit d'améliorer les résultats pour la santé et que, pour relever les défis en matière de santé des Premières nations et des Inuits avec un maximum d'efficacité, ces partenaires doivent s'associer. Dans le système de soins de santé moderne d'aujourd'hui, il devient de plus en plus nécessaire de nouer des partenariats novateurs avec ceux qui partagent la responsabilité des solutions. Voilà pourquoi la planification et les relations concertées sont présentées comme un objectif stratégique clé.    

Objectifs

2.1  Définir et faire progresser les priorités communes avec les Premières nations, les Inuits, les autres ministères fédéraux, les provinces et les territoires ainsi que d'autres partenaires, dans le cadre d'une planification concertée adaptée à la culture et d'initiatives coordonnées visant l'amélioration de la santé :

« Tout le monde s'entend pour dire que le renforcement des capacités est ce qui compte. Si rien ne bouge à l'échelle des personnes, rien ne se réalisera à l'échelle des indicateurs. La capacité influencera les déterminants sociaux et permettra aux collectivités de "posséder" leurs services de santé. »

  1. appuyer le développement des capacités des Premières nations et des Inuits afin qu'ils participent efficacement à la planification concertée ainsi qu'à la prestation de services;
  2. appuyer l'autorité sanitaire des Premières nations de la Colombie-Britannique et évaluer les résultats en vue des futures initiatives trilatérales;
  3. envisager des approches possibles au nord du 60e parallèle, de concert avec les Premières nations, les Inuits et les gouvernements territoriaux qui ont l'intérêt commun d'améliorer la prestation de services et de relever les défis liés à la santé de la population; 
  4. préciser le rôle de Santé Canada par rapport aux Premières nations et aux Inuits qui ont réussi à obtenir une autonomie gouvernementale ou des ententes sur des revendications territoriales, et s'acquitter de ce rôle afin de renforcer la capacité des programmes de santé;
  5. appuyer l'amélioration de la planification et de la coordination entre les services communautaires et les services provinciaux ou territoriaux (p. ex., dans les secteurs de la promotion de la santé, de la prévention et de la gestion des maladies chroniques, de la santé publique);
  6. travailler de concert avec les provinces, les territoires, AADNC et autres, afin d'apporter un meilleur soutien dans l'ensemble du continuum de soins, y compris à la population vieillissante dans les communautés des Premières nations et des Inuits.
2.2  Appuyer les Premières nations et les Inuitsdans leur objectif consistant à influencer les programmes et services de santé qui les touchent, à les gérer et/ou à les contrôler :

« Notre intention est de "co-concevoir" des approches avec les Premières nations. Nous pouvons pourvoir certaines aptitudes, mais les collectivités comprennent le mieux leur propre situation et leurs propres besoins. Les programmes et les initiatives sont infiniment meilleurs si les personnes y participent dès le départ. »

« Nous progressons d'une manière non linéaire. Il s'agit d'un processus itératif selon lequel nos capacités diminuent au rythme auquel celles des Premières nations augmentent. »

« Sans ouverture, la relation n'est pas égale. »

  1. renforcer les mécanismes afin que les représentants des Premières nations et des Inuits puissent influencer le processus décisionnel aux échelons des cadres supérieurs régionaux et nationaux;
  2. utiliser les plans de santé des Premières nations et des Inuits, notamment les plans de santé communautaires et les évaluations de santé de la population, dans l'élaboration des politiques, des plans, des programmes et des services nationaux et régionaux;
  3. promouvoir des modèles globaux de gouvernance des services de santé dirigés par les Premières nations, avec une capacité suffisante pour appuyer des groupes de communautés dans la gestion et la prestation de programmes et de services;
  4. appuyer les Premières nations et les Inuits dans l'établissement de modèles de gouvernance efficaces pour les programmes et les services de santé, ce qui réduit de façon considérable le nombre d'interventions administratives requises; 
  5. renforcer le développement des capacités des gestionnaires en santé et des travailleurs de la santé communautaire des Premières nations, par exemple, en mettant à profit l'Initiative sur les ressources humaines en santé autochtone;   
  6. collaborer avec les gouvernements provinciaux, territoriaux et inuits ainsi qu'avec d'autres partenaires fédéraux afin d'élaborer une approche en matière de santé des Inuits qui éclairera la planification au sein de Santé Canada.

Objectif stratégique 3 : Rendement efficace et efficient

Tous les Canadiens escomptent un rendement efficient et efficace du système canadien de la santé et une saine gestion budgétaire. Or cette attente s'applique également à la santé des Premières nations et des Inuits. Par ailleurs, les entités impliquées dans la santé des Premières nations et les Inuits doivent surmonter, en ce qui concerne les données, les mécanismes de financement et la gouvernance, des difficultés particulières qui se répercutent sur leur capacité de gérer les programmes et les services avec efficacité. Un bon nombre de ces obstacles requièrent une attention immédiate, afin de maintenir le dynamisme de l'innovation et de la prestation des programmes. Voilà pourquoi le rendement efficient et efficace est présenté comme un objectif stratégique clé pour la DGSPNI, en tant que partenaire clé dans le secteur de la santé des Premières nations et des Inuits. 

Objectifs

3.1 Améliorer la disponibilité de données de grande qualité ainsi que l'accès à ces données afin d'améliorer la prise de décisions, depuis l'étape de la planification jusqu'au point de service :
  1. élaborer, en collaboration avec les Premières nations et les Inuits, un cadre d'orientation des ententes de partage des données avec les Premières nations, les Inuits et les gouvernements provinciaux ou territoriaux pour la collecte, l'utilisation et la diffusion des données;
  2. orienter les initiatives actuelles sur les données relatives aux Premières nations et aux Inuits et respecter la prise en charge, le contrôle, l'accès et la possession par ceux-ci de leurs données collectives et individuelles;  
  3. collaborer, en temps opportun, à la recherche et aux évaluations des interventions et des nouveaux modèles de prestation de services, de manière à orienter la planification;
  4. relever, avec les Premières nations et les Inuits, les possibilités d'investir dans des données et une infrastructure qui seront interexploitables avec les systèmes provinciaux;
  5. élaborer et mettre en œuvre pour la DGSPNI un cadre de surveillance et d'information qui est compatible avec les stratégies de surveillance provinciales ou territoriales, intégré à celles-ci et pertinent à l'échelle communautaire et régionale;
  6. accroître l'appui aux Premières nations et aux Inuits en ce qui concerne la collecte et l'analyse des données afin de mieux éclairer le processus décisionnel et l'établissement des priorités.
3.2 Gestion efficace de services de santé supplémentaires qui sont rentables, fondés sur des données probantes, et qui contribuent à améliorer l'état de santé des Premières nations et des Inuits au Canada :
  1. examiner des possibilités de coordonner les services et les procédures avec d'autres plans dans le cadre du Programme des SSNA;
  2. favoriser les relations concertées avec les Premières nations, les Inuits, les fournisseurs de services et leurs organisations, afin de faciliter la prestation de services, y compris en rapprochant les services du lieu de résidence dans la mesure du possible et en optimisant l'utilisation des ressources de transport pour raison médicale, de même que celle des programmes communautaires;
  3. assurer l'amélioration continue de la communication permanente avec les clients, les fournisseurs et leurs représentants en ce qui concerne les soins couverts dans le cadre du Programme des SSNA et leur administration;
  4. utiliser les données des SSNA afin de documenter les évaluations de santé de la population, l'efficacité des interventions de prévention et de traitement et l'élaboration de programmes et de politiques, dans la mesure du possible. 
3.3 Rationaliser et harmoniser la gestion des subventions et des contributions, y compris en travaillant de concert avec Affaires autochtones et Développement du Nord Canada et d'autres ministères fédéraux :
  1. établir un seul protocole fédéral normalisé de présentation de l'information financière, y compris les états financiers consolidés vérifiés, à l'intention des bénéficiaires communs;
  2. normaliser les modèles et les gabarits des accords de financement;
  3. examiner des possibilités d'harmoniser davantage les modalités des programmes, les pouvoirs et les exigences en matière de rapport axées sur les résultats avec des approches de planification communautaire globale et de développement communautaire;
  4. démontrer la valeur des processus administratifs en les examinant avec les Premières nations et en reconnaissant les connaissances spécialisées de celles-ci.
3.4 Créer des liens pertinents entre les programmes et les services de la DGSPNI et ceux d'autres ministères fédéraux, afin d'appuyer une approche axée sur la santé de la population et une approche pangouvernementale à l'égard des déterminants sociaux de la santé :

« Nous nous trouvons dans un milieu où la prestation des services de soins de santé n'est qu'un élément de ce qui mène à de bons résultats pour la santé. »

  1. exploiter les programmes et les ressources afin de promouvoir le développement communautaire et mettre l'accent sur la prévention en vue de répondre aux besoins que les communautés ont cernés dans le cadre de leur planification de la santé;
  2. coordonner et promouvoir une approche de planification axée sur les déterminants sociaux de la santé ainsi que des initiatives particulières fondées sur des données probantes, de concert avec des partenaires fédéraux et d'autres partenaires intéressés, ce qui permettra d'obtenir de meilleurs résultats pour la santé à long terme, et ce, en accordant une attention particulière aux enfants et aux jeunes;
  3. travailler de concert avec les ministères fédéraux ou les autres partenaires qui possèdent les leviers nécessaires à la poursuite des stratégies visant des secteurs clés, afin de définir des objectifs raisonnables et réalisables (p. ex., l'eau, les logements, la sécurité alimentaire ou les facteurs de protection pour la jeunesse, comme la culture et les liens familiaux);
  4. élaborer une approche exhaustive du développement de l'enfant en tenant compte des liens entre les services sociaux, de santé, à l'enfance et à la famille, l'éducation et d'autres secteurs qui influencent la santé et le bien--être des enfants des Premières nations et inuits. 

Objectif stratégique 4 : Milieu de travail positif, permettant aux employés d'exceller

Un milieu de travail positif, permettant aux employés d'exceller, tributaire de l'interaction entre l'employé, son gestionnaire et le milieu de travail. Une organisation qui exige le rendement maximal de ses employés et qui les motive et les encourage à y parvenir obtiendra fort probablement les résultats souhaités. Voilà pourquoi la promotion d'un milieu de travail positif, permettant aux employés d'exceller, est présentée comme un objectif stratégique clé.

Objectifs

4.1 Assurer un milieu conforme aux valeurs et à l'éthique de la fonction publique, axé plus particulièrement sur l'importance d'un milieu de travail respectueux.
4.2 Promouvoir le perfectionnement professionnel et l'apprentissage continu :
  1. collaborer avec les Premières nations et les Inuits afin d'élaborer des outils de compétence sur le plan culturel pour la formation des employés de la DGSPNI à l'administration centrale et dans les régions;
  2. modifier les processus administratifs de façon à permettre aux employés d'innover et d'exploiter leurs connaissances spécialisées et leur expérience en santé, afin qu'ils participent à la réalisation des mesures et des objectifs stratégiques.

« Les employés de SC doivent faire preuve de sincérité s'ils veulent aider les collectivités. Nous devons comprendre par où elles sont passées et les raisons pour lesquelles de nombreuses personnes semblent empreintes de désespoir. »

4.3 Élaborer une approche des ressources humaines propre à la SPNI :
  1. tenir compte des besoins et des défis propres aux employés de la SPNI, notamment en matière de sécurisation culturelle, de recrutement, de maintien en poste et de soutien professionnel;
  2. appuyer des initiatives ciblées à l'intention des employés inuits, métis et des Premières nations, y compris les postes désignés, la restructuration du Programme de perfectionnement des cadres autochtones, un nouveau programme de gestion de carrière pour les employés autochtones et un programme d'activités spéciales. 

Suivi des progrès

Le plan stratégique comporte un processus systématique pour assurer le suivi et rendre compte des progrès réalisés à l'égard des mesures de poursuite des objectifs. Le plan en tant que tel offre la base des suggestions de la DGSPNI pour le Plan opérationnel intégré ministériel. Les plans opérationnels annuels permettent d'établir les activités prioritaires de la Direction générale au cours de l'année à venir, et des budgets précis y sont joints. Les indicateurs de rendement sont aussi associés à ces activités.

En plus d'inclure la mesure du rendement à la planification opérationnelle, la DGSPNI a élaboré un cadre exhaustif des indicateurs qui fournira l'outil principal servant à mesurer les progrès réalisés par rapport aux objectifs stratégiques.

L'établissement de rapports sur les plans stratégiques et opérationnels ainsi que la surveillance des tendances dans le cadre d'indicateurs seront effectués en collaboration avec les Premières nations et les Inuits à l'échelle nationale et régionale.

Bien que les progrès continus soient suivis au cours de la planification opérationnelle annuelle, la DGSPNI s'engage à examiner le plan stratégique en profondeur tous les trois ans, et à produire une version à jour du plan à la fin de cet examen. Nous reconnaissons que les objectifs stratégiques nécessiteront un effort sérieux à long terme, mais nous croyons fermement que l'on peut réaliser des changements importants à court et à moyen terme.

Annexe - Sources des analyses documentaires

Rapports du gouvernement du Canada et publications ministérielles fédérales

  • Politique sur la santé des Indiens, 1979
  • Commission royale des peuples autochtones (CRPA) - Rapport définitif, 1996
  • Rassembler nos forces, 1998
  • Rapport Romanow, 2002
  • Plan directeur de la santé des Autochtones, 2005
  • Rapport final du Sous-comité sénatorial sur la santé des populations, 2009
  • Plan d'action stratégique pour le mieux-être mental des Premières nations et des Inuits, 2007
  • Cadre stratégique pour les accords régionaux tripartites sur la santé des Premières nations, 2011
  • Honorer nos forces : Cadre renouvelé du programme de lutte contre les toxicomanies chez les Premières nations du Canada, 2011
  • Plan stratégique de l'ASPC, 2007-2012
  • Profil statistique de la santé des Premières nations au Canada : Déterminants de la santé, de 1999 à 2003
  • [Dossier de présentation sur la gouvernance et la responsabilisation envers la santé des Premières nations et des Inuits (Sommaire de la séance de stratégie, DGSPNI), 2004]
  • Programme de santé de la DGSPNI (napperon), 2008
  • Programme des Autochtones de l'AINC, 2008
  • Mandat de la DGSPNI : intranet de la DGSPNI, 2008
  • Cadre de la DGSPNI sur la recherche et les activités de recherche, 2008
  • Site Web de Santé Canada : section sur le mandat de la DGSPNI, 2008
  • Cadre stratégique pour le rôle de la santé publique de la DGSPNI dans les communautés des Premières nations, 2010
  • Programme à moyen et à long terme (MLT) de la DGSPNI, août 2010
  • Programme à moyen et à long terme (MLT) : annexe des SSNA, août 2010
  • Santé Canada, Budgets des dépenses Partie III - Rapport sur les plans et les priorités, 2010-2011
  • [Rapport du SCT sur les programmes temporaires : Rapport sur les programmes des systèmes de santé pour les communautés autochtones renouvelés au printemps, 2010]
  • Discussion du RHD sur la vision stratégique, 2010
  • Analyse de l'environnement de Santé Canada, apport de la DGSPNI (Dossier de présentation), 2010
  • Plan stratégique de la Direction générale des régions et des programmes (DGRP), 2009-2012
  • Rapport annuel des SSNA, 2009-2010
  • Rapport sur la sécurité des bénéficiaires, SSNA, octobre 2010
  • [Le développement communautaire : Établir une stratégie pour la refonte de politiques et de programmes, Discussion des annexes de la DGSPNI et des SSNA de SC, 2010]
  • Plan d'action stratégique sur le bien-être mental, 2010
  • [Ingredients for a Healthy Indigenous Community], 2011
  • Structure de l'Architecture des activités de programmes de la DGSPNI, 2011
  • Plan opérationnel du Ministère, 2011-2012
  • [Activités et investissements d'infrastructure de la cybersanté et de la GI/TI de la DGSPNI, 2010-2020]
  • Knowledge Synthesis Toward a National Report Card in Nursing, février 2011
  • Innovations in Indigenous Health Services and Health Governance Paper, préparé pour la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits par le SACO, mars 2009
  • Orientations stratégiques, Plan stratégique quinquennal du Conseil canadien de la santé, 2011
  • L'état de santé des premières nations, des métis et des inuits du canada : Document de travail joint à Renouvellement des soins de santé au Canada : Accélérer le changement, Conseil canadien de la santé, 2005

Rapports provinciaux et régionaux

  • Plan de santé des Premières nations de la C.-B., 2006
  • People First Strategy de Vancouver Coastal Health, Aboriginal Health and Wellness Plan de Vancouver Coastal Health, 2008-2011
  • Entente de cogestion de l'Alberta, 1996
  • Strategic Direction de l'Alberta Health Services, 2009-2012
  • Defining Our Focus et Measuring Our Progress (Alberta), le 30 juin 2009
  • WAHBUNG: Our Tomorrows - The Indian Tribes of Manitoba, octobre 1971
  • Assembly of Manitoba Chiefs - Manitoba First Nations Health & Wellness Strategy, Action Plan - A 10 Year Plan for Action, 2005 -2015
  • Alberta Region 2010-2015 Co-Management Priorities - Alberta Co Management - Prevention Sub-Committee - Primary/Secondary Priorities, décembre 2008
  • Alberta Co-Management Committee - Key Priorities and secondary priorities as identified by the Children and Youth Sub-committee, décembre 2008
  • Alberta Co-Management Committee - Key Priorities and secondary priorities as identified by the NIHB Sub-committee, décembre 2008
  • Evaluation of the Implementation of the 2007 Co-Management Review, juin 2010
  • Alberta Co-Management Review, 2007
  • [Stratégie de la région de l'Alberta sur la santé et le bien-être mental]
  • Programme national de lutte contre l'abus d'alcool et de drogues chez les Autochtones, Cogestion de la région de l'Alberta
  • [Plan d'affaires du Comité sur les partenariats, 2007-2012]
  • [Document d'information de la Stratégie de la région de l'Alberta sur la santé et le bien-être mental]
  • Focus on Fundamentals: A Population Health and Community Development Approach to First Nations and Inuit Health System Renewal, Université du Manitoba, 2001
  • [A Commentary on FNIHB Working Papers on Renewal, octobre 2001]
  • Voies d'accès à l'équité en matière de santé pour les peuples autochtones - Initiative phare du plan stratégique des IRSC, 2012
  • Toward a New Era of Policy: Health Care Service Delivery to First Nations, Miranda D. Kelly, 2011
  • Sommaire des initiatives prévues des IRSC, février 2011
  • [Building Quality Healthcare, octobre 2010]
  • [Strategic Plan 2010-2014 Reconciliation and Healing: Research & KT to address the underlying causes of the poor health of First Nations, Inuit and Métis Peoples, Malcom King, 2011]
  • Évaluation des retombées de la Stratégie globale à long terme pour la guérison des Innus du Labrador, 2009
  • Saskatchewan Health System Strategic Framework, 2010
  • Saskatchewan First Nations Wellness Plan, 2011
  • Manitoba Health Annual Report, 2010-2011 (Manitoba Aboriginal and Northern Health Office)
  • Document d'information de l'Ontario sur le budget des dépenses et la planification axée sur les résultats, 2010-2011
  • Plan stratégique du Québec, 2009-2013
  • Nouveau-Brunswick - Transformer le système de santé du Nouveau-Brunswick : le Plan provincial de la santé, 2008-2012
  • PEI Health System Strategic Plan, 2009 -2012
  • Healthier Together: A Strategic Health Plan for Newfoundland and Labrador
  • T.N.-O. : Building on Our Foundation: A Strategic Plan for the NWT Health and Social Services System, 2011-2016
  • Jeter les assises d'une collectivité en santé : Une stratégie de santé publique pour le Nunavut
  • [Présentation des régions de la SPNI sur l'engagement des P et T, 2010]
  • [Engagement avec les provinces de l'Atlantique, 2010]
  • [Engagement de la SPNI avec les provinces et les territoires - Région de la Colombie-Britannique, 2010]
  • [Engagement de la SPNI avec les provinces et les territoires - Manitoba, 2010]
  • [Engagement de la SPNI avec les provinces et les territoires - Région du Nord, 2010]
  • [Engagement de la DGSPNI avec les provinces et les territoires - Ontario, 2010]
  • [Engagement de la DGSPNI avec les provinces et les territoires - Québec, 2010]
  • [Modèle des priorités régionales - Région de l'Atlantique, 2010]
  • [Modèle des priorités régionales - Région du MB, 2010]
  • [Modèle des priorités régionales - Région de l'ON, 2010]
  • [Framework for Investment Priorities, Specific Activities - Région de l'ON, 2010]
  • [Modèle des priorités régionales - Région de la SK, 2010]
  • [Plan stratégique de 2011-2012 de la région du Nord, janvier 2011]

Documents des OAN

  • Assemblée des Premières nations et Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits, groupe mixte de réflexion sur « Le partenariat et les nouvelles relations », 1999
  • APN - Plan d'action sur la santé des Premières nations, 2004
  • [La santé publique des Premières nations : un cadre pour améliorer la santé de notre peuple et de nos collectivités - APN, novembre 2006]
  • APN - Plan de santé des Premières nations, 2011
  • Plan stratégique de l'ITK, 2007-2009
  • Plan de travail ITK-SC-ASPC, 2010

Études et rapports internationaux

  • Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones
  • The Wharerata Declaration, International Journal of Leadership in Public Service, 2010
  • National Aboriginal Strategy de l'Australie, 1998
  • Innovations in Indigenous Health Services and Health Governance - Document préparé pour la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits par le Service d'assistance canadienne aux organismes (SACO) - Alwyn Moyer, IA Ph.D. et Katherine Stewart, mars 2009
  • ASTEC Final Summary Report - Evaluation of health interventions in 15 EU member states, mars 2002
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :