Projet de décision d’homologation PRD2018-08, Isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera et Helicovex

Cette consultation est maintenant terminée.

 

Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Le 11 mai 2018
ISSN : 1925-0908 (version PDF)
Numéro de catalogue : H113-9/2018-8F-PDF (version PDF)

Cette page est un résumé du document de consultation. Si vous désirez nous faire part de commentaires, veuillez demander la version intégrale du document de consultation.

Pour obtenir la version intégrale du projet de décision d’homologation PRD2018-08, Isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera et Helicovex, veuillez communiquer avec notre bureau des publications.

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, n'hésitez pas à communiquer avec le Service de renseignements sur la lutte antiparasitaire.

Résumé

Table des matières

Projet de décision d’homologation concernant l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera

En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires et de ses règlements d’application, l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada propose l’homologation complète à des fins de vente et d’utilisation du produit technique HearNPV et de Helicovex, contenant le principe actif de qualité technique qu’est l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera, comme insecticide pour lutter contre le ver de l’épi du maïs sucré.

Après l’évaluation des renseignements scientifiques à sa disposition, l’ARLA juge que, dans les conditions d’utilisation approuvées, le produit a une valeur et ne présente aucun risque inacceptable pour la santé humaine ou l’environnement.

Ce résumé décrit les principaux points de l’évaluation, tandis que l’Évaluation scientifique du Projet de décision d’homologation PRD2018-08, Isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera et Helicovex présente des renseignements techniques détaillés sur les évaluations des risques pour la santé humaine et pour l’environnement, ainsi que sur la valeur du produit technique HearNPV et de Helicovex.

Fondements de la décision d’homologation de Santé Canada

L’objectif premier de la Loi sur les produits antiparasitaires est de prévenir les risques inacceptables pour les personnes et l’environnement que présente l’utilisation des produits antiparasitaires. L’ARLA considère que les risques pour la santé ou l’environnement sont acceptables s’il existe une certitude raisonnable qu’aucun dommage à la santé humaine, aux générations futures ou à l’environnement ne résultera de l’exposition au produit ou de l’utilisation de celui-ci, compte tenu des conditions d’homologation proposées. La Loi exige aussi que les produits aient une valeur lorsqu’ils sont utilisés conformément au mode d’emploi figurant sur l’étiquette. Les conditions d’homologation peuvent comprendre l’ajout de mises en garde particulières sur l’étiquette d’un produit en vue de réduire davantage les risques.

Pour en arriver à une décision, l’ARLA applique des méthodes et des politiques modernes et rigoureuses d’évaluation des risques. Ces méthodes tiennent compte des caractéristiques uniques des sous-populations humaines sensibles (par exemple, les enfants) et des organismes présents dans l’environnement. Les méthodes et les politiques tiennent également compte de la nature des effets observés et de l’incertitude des prévisions concernant les répercussions de l’utilisation des pesticides. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter les pages suivantes :

Avant de rendre une décision finale concernant l’homologation de l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera et de Helicovex, l’ARLA examinera tous les commentaires reçus du public en réponse au document PRD2018-08. L’Agence publiera ensuite un document de décision d’homologation concernant l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera et Helicovex, dans lequel elle présentera sa décision, les raisons qui la justifient, un résumé des commentaires formulés au sujet du Projet de décision d’homologation et sa réponse à ces commentaires.

Afin d’obtenir des précisions sur les renseignements exposés dans ce résumé, veuillez consulter l’Évaluation scientifique du document PRD2018-08.

Qu’est-ce que l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera?

L’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera est un virus qui s’attaque aux insectes et qui peut donc servir d’insecticide. Isolé à l’origine de la noctuelle de la tomate (Helicoverpa armigera), ce baculovirus est connu pour n’infecter que des espèces d’insectes étroitement apparentées. Il doit être ingéré pour causer une infection, qui est mortelle pour les insectes sensibles. Il est le principe actif de la préparation commerciale Helicovex, qui permet de réprimer le ver de l’épi du maïs (Helicoverpa zea) dans le maïs sucré.

Considérations relatives à la santé

Les utilisations approuvées de l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera peuvent-elles nuire à la santé humaine?

Il est peu probable que l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera nuise à la santé lorsque Helicovex est utilisé conformément au mode d’emploi figurant sur l’étiquette.

L’exposition potentielle à l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera peut se produire lors de la manipulation et de l’application de Helicovex et en raison de la présence possible de résidus dans l’eau et les aliments. Au moment d’évaluer les risques pour la santé, plusieurs facteurs importants sont pris en considération :

  • les propriétés biologiques du microorganisme (par exemple, son cycle d’infection);
  • les déclarations d’incident;
  • son potentiel pathogène ou toxique tel qu’il est déterminé dans les études toxicologiques;
  • le degré d’exposition possible à cet isolat par comparaison avec le degré d’exposition possible à d’autres isolats de ce microorganisme déjà présents dans la nature.

Les doses utilisées pour évaluer les risques sont établies de façon à protéger les sous-populations humaines les plus sensibles (par exemple, les enfants et les mères qui allaitent). Pour cette raison, le sexe est pris en considération dans l’évaluation des risques. Seules les utilisations qui ne présentent aucun risque pour la santé sont jugées acceptables aux fins de l’homologation.

Les études sur des animaux de laboratoire permettent de décrire les effets sur la santé qui pourraient découler d’une exposition importante à un microorganisme et de relever tout problème de pathogénicité, d’infectiosité et de toxicité. Lorsque d’autres baculovirus ont été testés sur des animaux de laboratoire et dans des cultures tissulaires, aucun signe de toxicité ou de maladie significative n’a été constaté. De plus, aucun effet nocif n’a été déclaré malgré le fait que les baculovirus sont naturellement très répandus dans l’environnement, et le caractère limité de la gamme d’hôtes des baculovirus est bien connu.

Résidus dans l’eau et les aliments

Les risques liés à la consommation d’eau et d’aliments ne sont pas préoccupants.

Après l’application foliaire de l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera sur des cultures agricoles, il peut subsister des résidus sur les cultures traitées au moment de la récolte. Bien que les baculovirus, y compris l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera, soient abondants dans la nature, aucun effet nocif dû à l’exposition par le régime alimentaire n’a été attribué aux populations naturelles du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera. De plus, aucun effet nocif n’a été signalé dans les études de toxicité aiguë par voie orale et dans les cultures tissulaires avec d’autres baculovirus. De plus, la probabilité que les résidus contaminent les réserves d’eau potable est jugée faible. Par conséquent, les risques par le régime alimentaire sont jugés faibles et non préoccupants.

Risques en milieu résidentiel et autres milieux non professionnels

Le risque estimé lié à l’exposition non professionnelle n’est pas jugé préoccupant.

On propose l’utilisation de Helicovex sur les grandes cultures, en l’occurrence le maïs sucré. Il n’y a pas d’utilisations résidentielles, et l’étiquette comporte les mesures nécessaires pour empêcher l’exposition occasionnelle, notamment par dérive de pulvérisation depuis le site de traitement. De plus, l’étiquette interdit aux personnes non protégées d’entrer dans le site pendant l’application du produit. Même en cas d’exposition, le risque pour la population générale n’est pas préoccupant, car aucun signe de maladie ou de toxicité n’a été relevé dans les études toxicologiques réalisées avec les baculovirus.

Risques professionnels liés à la manipulation de Helicovex

Les risques professionnels ne sont pas préoccupants lorsque Helicovex est utilisé conformément au mode d’emploi figurant sur l’étiquette qui comprend des mesures de protection.

Les travailleurs qui manipulent Helicovex peuvent entrer en contact direct avec l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera par la peau ou les yeux, ou par inhalation. Pour cette raison, le mode d’emploi du produit précisera que les travailleurs doivent porter des gants à l’épreuve des produits chimiques, un vêtement à manches longues, un pantalon long, un masque ou un respirateur filtrant les brouillards, des lunettes de protection, ainsi que des chaussettes et des chaussures. De plus, pour réduire l’exposition après le traitement, il est interdit aux travailleurs de pénétrer dans les sites traités avec Helicovex pendant les 4 heures suivant l’application ou jusqu’à ce que le brouillard de pulvérisation soit sec.

Considérations relatives à l’environnement

Qu’arrive-t-il lorsque l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera est introduit dans l’environnement?

Les risques pour l’environnement ne sont pas préoccupants.

L’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera est un baculovirus présent à l’état naturel qui infecte particulièrement les lépidoptères. Les baculovirus sont communs et persistants dans les écosystèmes terrestres et aquatiques.

Helicovex est une nouvelle préparation commerciale que l’on propose d’utiliser comme insecticide pour lutter contre le ver de l’épi du maïs dans les cultures de maïs sucré, et il n’est pas destiné à des applications aquatiques. L’utilisation au champ de Helicovex ne devrait pas entraîner d’augmentation soutenue des concentrations de l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera dans les milieux aquatiques et terrestres au-delà des concentrations naturelles.

D’après les études sur des animaux et les justifications scientifiques, aucun effet important sur les oiseaux, les mammifères sauvages, les poissons, les arthropodes terrestres et aquatiques non ciblés et les plantes ne devrait se manifester lorsque Helicovex est appliqué conformément au mode d’emploi figurant sur l’étiquette.

Considérations relatives à la valeur

Quelle est la valeur de Helicovex?

Helicovex offrira un nouveau mode d’action pour lutter contre les larves du ver de l’épi du maïs et les dommages qu’elles causent au maïs sucré, et il pourrait être utilisé dans la production biologique.

Appliqué en pulvérisation foliaire sur le maïs sucré, Helicovex lutte contre les larves du ver de l’épi du maïs et les dommages qu’elles causent. Il contient un nouveau principe actif offrant un nouveau mode d’action pour cet utilisation, et il peut être appliqué en rotation avec des produits de remplacement homologués pour aider à la gestion de la résistance. En outre, il peut être utilisé contre le ver de l’épi du maïs dans la production biologique de maïs sucré, pour laquelle aucun produit de remplacement n’est actuellement homologué.

Mesures de réduction des risques

Les étiquettes apposées sur les contenants des produits antiparasitaires homologués précisent le mode d’emploi figurant sur le produit. On y trouve notamment des mesures de réduction des risques visant à de protéger la santé humaine et l’environnement. Les utilisateurs sont tenus par la loi de s’y conformer.

Les principales mesures de réduction des risques proposées sur les étiquettes du produit technique HearNPV et de Helicovex pour réduire les risques potentiels relevés dans l’évaluation sont présentées ci-dessous.

Principales mesures de réduction des risques

Santé humaine

Le produit technique HearNPV et Helicovex sont considérés comme des irritants oculaires. En outre, tous les microorganismes, y compris l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera, contiennent des substances potentiellement sensibilisantes et, par conséquent, une sensibilité respiratoire et cutanée est susceptible d’apparaître chez les individus exposés à des quantités potentiellement importantes de l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera. Par conséquent, les travailleurs qui manipulent ou appliquent Helicovex doivent porter des gants à l’épreuve des produits chimiques appropriés, un vêtement à manches longues, un pantalon long, des lunettes de protection, un masque ou un respirateur filtrant les brouillards, des chaussettes et des chaussures. De plus, afin de réduire au minimum l’exposition après le traitement, il est interdit aux travailleurs de pénétrer dans les sites traités pendant le traitement et dans les 4 heures suivant l’application ou tant que le brouillard de pulvérisation n’a pas séché.

Des mises en garde standard concernant la dérive de pulvérisation doivent également figurer sur l’étiquette de Helicovex afin de réduire au minimum la possibilité de dérive vers les habitations humaines ou les secteurs d’activité humaine, comme les maisons, les chalets, les écoles et les aires récréatives.

Environnement

L’étiquette de la préparation commerciale doit comporter des mises en garde visant à assurer la protection de l’environnement et à empêcher le ruissellement et la contamination des systèmes aquatiques attribuables à l’utilisation de Helicovex.

Prochaines étapes

Avant de rendre une décision finale concernant l’homologation de l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera et de Helicovex, l’ARLA examinera tous les commentaires reçus du public en réponse au document PRD2018-08. Elle acceptera les commentaires écrits au sujet du document PRD2018-08 pendant une période de 45 jours à compter de sa date de publication. Veuillez faire parvenir tout commentaire aux Publications. L’Agence publiera ensuite un document de décision d’homologation dans lequel elle présentera sa décision, les raisons qui la justifient, un résumé des commentaires formulés au sujet du projet de décision d’homologation et sa réponse à ces commentaires.

Autres renseignements

Une fois qu’elle aura pris sa décision concernant l’homologation de l’isolat BV-0003 du nucléopolyédrovirus de Helicoverpa armigera et de Helicovex, l’ARLA publiera un document de décision d’homologation (reposant sur l’évaluation scientifique du document PRD2018-08). En outre, les données des essais cités en référence seront mises à la disposition du public, sur demande, dans la salle de lecture de l’ARLA située à Ottawa.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :