Projet de décision d’homologation PRD2020-17, Imazapyr et herbicide Habitat Aqua

Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Le 18 décembre 2020
ISSN : 1925-0908 (version PDF)
Numéro de catalogue : H113-9/2020-17F-PDF (version PDF)

Résumé

Cette page est un résumé du document de consultation. Si vous désirez nous faire part de commentaires, veuillez demander la version intégrale du document de consultation.

Pour obtenir la version intégrale du projet de décision d'homologation PRD2020-17, Imazapyr et herbicide Habitat Aqua, veuillez communiquer avec notre bureau des publications.

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, n'hésitez pas à communiquer avec le Service de renseignements sur la lutte antiparasitaire.

Table des matières

Projet de décision d'homologation concernant l'imazapyr

L'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada, en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, propose l'homologation à des fins de vente et d'utilisation de l'herbicide technique Imazapyr et de l'herbicide Habitat Aqua, contenant le principe actif de qualité technique imazapyr, dans le cadre de la lutte contre certains végétaux envahissants qui poussent dans les sites aquatiques et à proximité.

L'imazapyr est actuellement homologué pour la lutte contre les mauvaises herbes dans les sites non cultivés et dans les cultures de canola et de lentilles tolérant à l'imazapyr.

Pour obtenir plus de détails sur l'utilisation de l'imazapyr dans les sites non cultivés, voir le projet de décision de réévaluation PRVD2008-10 et la décision de réévaluation RVD2008-17.

Pour obtenir plus de détails sur l'utilisation dans les cultures de canola et de lentilles tolérant à l'imazapyr, voir le projet de décision d'homologation PRD2011-12 et la décision d'homologation RD2012-10.

L'évaluation des renseignements scientifiques disponibles révèle que, dans les conditions d'utilisation approuvées, la valeur des produits antiparasitaires ainsi que les risques sanitaires et environnementaux qu'ils présentent sont acceptables.

Ce résumé décrit les principaux points de l'évaluation, tandis que l'évaluation scientifique du Projet de décision d'homologation PRD2020-17, Imazapyr et herbicide Habitat Aqua offre des renseignements techniques détaillés sur la valeur et sur l'évaluation des risques pour la santé humaine et pour l'environnement associés à l'imazapyr et à l'herbicide Habitat Aqua.

Fondements de la décision d'homologation de Santé Canada

L'objectif premier de la Loi sur les produits antiparasitaires est de prévenir les risques inacceptables que présente l'utilisation des produits antiparasitaires pour les personnes et pour l'environnement. Les risques sanitaires ou environnementaux sont acceptables s'il existe une certitude raisonnable qu'aucun dommage à la santé humaine, aux futures générations ou à l'environnement ne résultera de l'exposition au produit ou de l'utilisation de celui-ci, compte tenu des conditions d'homologation proposées. La Loi exige aussi que les produits aient une valeur lorsqu'ils sont utilisés conformément au mode d'emploi figurant sur leur étiquette. Les conditions d'homologation peuvent comprendre l'ajout de mises en garde particulières sur l'étiquette d'un produit en vue de réduire davantage les risques.

Pour en arriver à une décision, l'ARLA se fonde sur des méthodes et des politiques modernes et rigoureuses d'évaluation des risques. Ces méthodes tiennent compte des caractéristiques uniques des sous-groupes de la population qui sont les plus sensibles chez l'humain (par exemple, les enfants) et des organismes présents dans l'environnement. Ces méthodes et ces politiques consistent également à examiner la nature des effets observés et à évaluer les incertitudes associées aux prévisions sur les répercussions découlant de l'utilisation des pesticides. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter les pages suivantes :

Avant de rendre une décision finale concernant l'homologation de l'imazapyr et de l'herbicide Habitat Aqua, l'ARLA de Santé Canada examinera tous les commentaires reçus du public en réponse au présent document de consultation. Santé Canada publiera ensuite un document de décision d'homologation sur l'imazapyr et l'herbicide Habitat Aqua, dans lequel il présentera sa décision, les raisons qui la justifient, un résumé des commentaires formulés au sujet du projet de décision d'homologation et sa réponse à ces commentaires.

Pour obtenir des précisions sur les renseignements exposés dans ce resumé, veuillez consulter l'évaluation scientifique du PRD2020-17.

Qu'est-ce que l'imazapyr?

L'imazapyr est actuellement homologué au Canada en tant qu'herbicide relativement non sélectif utilisé pour la lutte contre un large éventail de mauvaises herbes et de broussailles dans des sites agricoles, non agricoles, forestiers ou industriels. L'imazapyr est appliqué en post-levée sur les mauvaises herbes et les broussailles, qui l'absorbent ensuite par leurs feuilles et leurs racines. Il migre rapidement dans toute la plante et inhibe l'activité d'une enzyme essentielle. Peu après le traitement, les plantes sensibles cessent de croître et meurent.

Le projet d'homologation concerne la vente de produits contenant de l'imazapyr en vue de leur utilisation en milieu aquatique dans les zones non cultivées, pour la lutte contre certains végétaux envahissants qui poussent dans les sites aquatiques et à proximité.

Considérations relatives à la santé

Les utilisations approuvées de l'imazapyr peuvent-elles nuire à la santé humaine?

Il est peu probable que l'herbicide Habitat Aqua, contenant de l'imazapyr, nuise à la santé humaine s'il est utilisé conformément au mode d'emploi proposé figurant sur l'étiquette.

L'imazapyr a déjà été évalué pour les utilisations terrestres dans le cadre des projets de décision de réévaluation et d'homologation de l'ARLA concernant l'imazapyr (PRVD2008-10 et PRD2011-12) et des décisions réglementaires correspondantes (RVD2008-17 et RD2012-10). Ces documents contiennent un résumé des précédentes évaluations des risques de l'imazapyr pour la santé humaine.

Une personne peut être exposée à l'imazapyr par le régime alimentaire (nourriture et eau potable) et pendant la manipulation ou l'application de produits qui en contiennent. Au cours de l'évaluation des risques pour la santé, deux facteurs importants sont pris en considération : les doses n'ayant aucun effet sur la santé des animaux de laboratoire et les doses auxquelles les gens peuvent être exposés. Les doses utilisées pour évaluer les risques sont établies de façon à protéger les sous-populations humaines qui sont les plus sensibles (par exemple, les mères qui allaitent et les enfants). Ainsi, l'évaluation des risques tient compte du sexe et du genre des sujets. Seules les utilisations entraînant une exposition à des doses bien inférieures à celles n'ayant eu aucun effet chez les animaux de laboratoire sont considérées comme acceptables pour l'homologation.

Les études toxicologiques effectuées sur des animaux de laboratoire permettent de décrire les effets sur la santé qui pourraient découler de divers degrés d'exposition à un produit chimique donné et de déterminer la dose à laquelle aucun effet n'est observé. Les effets sur la santé constatés chez les animaux se produisent à des doses plus de 100 fois supérieures (et souvent davantage) aux doses auxquelles les humains sont normalement exposés lorsque les produits antiparasitaires sont utilisés conformément au mode d'emploi figurant sur leur étiquette.

Chez les animaux de laboratoire, le principe actif de qualité technique imazapyr s'est révélé faiblement toxique à une dose aiguë par voie orale et par voie cutanée, et légèrement toxique par inhalation. L'imazapyr n'est pas irritant pour la peau et n'a pas causé de réaction allergique cutanée, mais il a provoqué une grave irritation oculaire. Ainsi, les mises en garde « ATTENTION – POISON » et « DANGER – IRRITANT POUR LES YEUX » doivent figurer sur l'étiquette.

La toxicité aiguë de la préparation commerciale, l'herbicide Habitat Aqua, était faible par voie orale, par voie cutanée et par inhalation. Elle n'a pas causé d'irritation cutanée, mais a provoqué une irritation oculaire minime. Elle n'a entraîné aucune réaction allergique cutanée. Aucun énoncé concernant les dangers aigus n'est exigé sur l'étiquette.

Les essais de toxicité à court et à long terme (durée de vie) chez les animaux qui ont été fournis par le titulaire ont été évalués afin de déterminer les risques de neurotoxicité, d'immunotoxicité, de toxicité chronique, de cancérogénicité, de toxicité pour la reproduction et le développement, de dommages génétiques et divers autres effets que présente l'imazapyr. L'effet le plus sensible pour l'évaluation des risques a été une légère hausse de la mortalité à la suite de l'administration de doses élevées pendant une longue période. Rien n'indiquait que les jeunes étaient plus sensibles que les animaux adultes à l'imazapyr. L'évaluation des risques confère une protection contre les effets indiqués ci-dessus et contre tout autre effet potentiel en faisant en sorte que les doses auxquelles les humains sont susceptibles d'être exposés soient bien inférieures à la dose la plus faible ayant provoqué ces effets chez les animaux soumis aux essais.

Résidus présents dans l'eau et les aliments

Les risques liés à la consommation d'eau potable et d'aliments ne sont pas préoccupants pour la santé.

L'utilisation proposée de l'imazapyr sur les végétaux indésirables dans les zones non cultivées, y compris dans les sites aquatiques précis ou à proximité, ne devrait pas contribuer à l'accumulation accidentelle de résidus dans les cultures et le bétail; elle ne présenterait donc pas de risque préoccupant pour la santé d'aucun sous-groupe de la population, y compris les nourrissons, les enfants, les adultes et les aînés.

L'imazapyr ne se bioaccumule pas dans les organismes dulcicoles ou marins, et la consommation de poissons ou d'oiseaux aquatiques provenant d'un environnement aquatique traité n'est pas préoccupante.

L'exposition à l'imazapyr dans l'eau potable résultant des utilisations proposées ne devrait pas dépasser l'exposition à l'imazapyr dans l'eau potable résultant des utilisations actuellement homologuées pour les zones terrestres, industrielles et non cultivées. Par conséquent, le risque associé à l'exposition à l'imazapyr par consommation d'eau potable n'est pas préoccupant.

Les risques associés à l'imazapyr en milieu résidentiel et autres milieux non professionnels ne sont pas préoccupants pour la santé.

L'exposition à l'imazapyr en milieu résidentiel après l'application se produit lorsqu'on se baigne dans des eaux traitées. En ce qui concerne les expositions liées à la baignade dans des eaux traitées, il n'y a aucun risque préoccupant pour la santé de tous les sous-groupes de la population.

Risques liés à la manipulation de l'herbicide Habitat Aqua en milieu professionnel

En milieu professionnel, les risques ne sont pas préoccupants lorsque l'herbicide Habitat Aqua est utilisé conformément au mode d'emploi proposé figurant sur l'étiquette, qui prévoit des mesures de protection.

Les préposés qui mélangent, chargent ou appliquent de l'imazapyr et les travailleurs qui retournent dans des zones fraîchement traitées peuvent être directement exposés par contact aux résidus d'imazapyr présents sur la peau. Par conséquent, l'étiquette précise que quiconque mélange, charge ou applique de l'imazapyr doit porter un vêtement à manches longues, un pantalon long, des gants résistant aux produits chimiques, des chaussures et des chaussettes. L'étiquette doit aussi préciser que les travailleurs ne doivent pas entrer dans les zones traitées avant que les résidus soient secs. Compte tenu de ces énoncés d'étiquette, du nombre d'applications et de la période d'exposition anticipée pour les préposés à la manipulation et les travailleurs, les risques pour ces personnes ne sont pas préoccupants.

L'exposition des non-utilisateurs devrait être largement inférieure à celle des travailleurs et est donc jugée négligeable. Les risques pour la santé des non-utilisateurs ne sont donc pas préoccupants.

Considérations relatives à l'environnement

Qu'arrive-t-il lorsque l'imazapyr est introduit dans l'environnement?

Les risques pour l'environnement sont jugés acceptables lorsque l'imazapyr est utilisé conformément au mode d'emploi proposé figurant sur l'étiquette.

L'imazapyr a déjà été évalué pour les utilisations terrestres dans le cadre des projets de décision de réévaluation et d'homologation de l'ARLA (PRVD2008-10 et PRD2011-12), des décisions réglementaires correspondantes (RVD2008-17 et RD2012-10) et de l'examen spécial (REV2014-03) connexe. Ces documents contiennent un résumé du devenir de l'imazapyr dans l'environnement et de sa toxicité.

L'imazapyr peut pénétrer dans l'environnement lorsqu'il est utilisé comme herbicide de post-levée pour lutter contre les végétaux envahissants.

L'imazapyr est actuellement homologué en tant qu'herbicide commercial de post-levée (appliqué sur le sol) pour lutter contre un certain nombre de mauvaises herbes (y compris les phragmites envahissants) dans les zones non cultivées (sites industriels, fossés ne servant pas à l'irrigation et emprises), les zones non pâturées et pour la préparation des sites forestiers.

L'herbicide Habitat Aqua sera utilisé à la fois dans des sites terrestres (appliqués sur le sol) et aquatiques, pour lutter contre trois espèces envahissantes : les espèces de roseaux exotiques envahissants communément appelés phragmites envahissants, le butome à ombelle (Butomus umbellatus) et les espèces marines du genre Spartina (spartines). L'application de ce produit dans les sites aquatiques représente un nouveau profil d'emploi de l'imazapyr. L'herbicide Habitat Aqua est destiné à être appliqué directement sur les parties émergées des plantes plutôt qu'à la surface du plan d'eau.

Pour lutter contre les phragmites envahissantset le butome à ombelle, l'imazapyr sera appliqué dans les sites terrestres (y compris les sites industriels, les fossés ne servant pas à l'irrigation et les emprises, sites qui sont déjà homologués), ainsi que dans les sites aquatiques (y compris les zones humides, les sites aquatiques et les zones de transition entre les sites terrestres et aquatiques). Pour lutter contre les spartines envahissantes émergentes, l'imazapyr sera appliqué dans les zones intertidales des milieux estuariens ou marins, à marée basse.

Lorsqu'il est utilisé pour lutter contre les espèces envahissantes dans les sites terrestres, l'imazapyr peut atteindre la surface du sol où il persiste et se dégrade lentement par les bactéries. À la suite des applications terrestres, l'imazapyr peut atteindre les eaux de surface par ruissellement et les eaux souterraines par lessivage. L'herbicide Habitat Aqua sera principalement utilisé dans les sites aquatiques et à proximité, ainsi que dans les sites terrestres non cultivés où la croissance des végétaux est intense. La majeure partie de la pulvérisation destinée aux végétaux terrestres envahissants devrait donc être interceptée par les plantes en croissance et n'atteindra pas la surface du sol et ne sera pas lessivée. Le lessivage de l'imazapyr jusqu'aux eaux souterraines ne devrait pas être une voie de dissipation pertinente pour les applications dans les plans d'eau et à proximité, étant donné la faible profondeur de la nappe phréatique et les interactions entre les systèmes d'eaux souterraines et d'eaux de surface à la périphérie du plan d'eau.

L'imazapyr peut pénétrer dans les plans d'eau pendant ou après une application sur des plantes émergentes vivant dans l'eau ou sur les rivages, ou par le ruissellement de surface après une application terrestre. Une fois dans l'eau, l'imazapyr devrait rester dans la colonne d'eau, où il est non persistant et se décomposera en présence de lumière pour former plusieurs produits de transformation, dont la plupart ne sont pas persistants. L'imazapyr ne devrait pas migrer dans l'air à partir de la surface de l'eau ou des sols humides, et ne devrait pas s'accumuler dans les tissus des organismes.

L'imazapyr et ses produits de dégradation présentent un risque acceptable pour la plupart des organismes non ciblés (oiseaux, mammifères sauvages de petite taille, abeilles, poissons, algues, amphibiens et invertébrés comme les lombrics et les daphnies). En raison de ses propriétés herbicides, l'imazapyr peut avoir des effets sur les végétaux non ciblés; par conséquent, des renseignements seront fournis sur l'étiquette pour protéger les végétaux désirables et non ciblés. Lorsque le produit Habitat Aqua est utilisé conformément au mode d'emploi figurant sur l'étiquette, son utilisation aura l'effet souhaité de lutter contre les espèces végétales envahissantes ciblées qui présentent un risque pour les habitats des zones humides.

Considérations relatives à la valeur

Quelle est la valeur de l'herbicide Habitat Aqua?

L'herbicide Habitat Aqua est destiné à lutter contre les végétaux envahissants qui poussent dans certains sites aquatiques et à proximité.

Un certain nombre de provinces tentent d'avoir accès à des herbicides pour lutter contre les végétaux envahissants dans certains sites aquatiques et à proximité. Au Canada, il existe très peu d'options homologuées pour ce type d'utilisation. Après l'application de l'herbicide Habitat Aqua pour lutter contre les végétaux envahissants, les plantes indigènes pourront se rétablir. L'homologation de l'herbicide Habitat Aqua fournira un outil précieux aux intervenants, notamment aux autorités provinciales, pour aider à lutter contre ces espèces envahissantes et à les éliminer dans certains sites aquatiques et à proximité, dans le cadre d'une stratégie de gestion plus vaste, pour le bénéfice à long terme de l'environnement.

Mesures de réduction des risques

Les étiquettes des produits antiparasitaires homologués indiquent le mode d'emploi propre aux produits. On y trouve notamment des mesures de réduction des risques visant à protéger la santé humaine et l'environnement. Les utilisateurs sont tenus par la loi de s'y conformer.

Pour réduire les risques relevés dans le cadre de la présente évaluation, il est proposé que l'étiquette de l'herbicide Habitat Aqua mentionne les mesures suivantes.

Principales mesures de réduction des risques

Santé humaine

Les préposés au mélange et au chargement doivent porter l'équipement de protection individuelle suivant : un vêtement à manches longues, un pantalon long, des gants résistants aux produits chimiques ainsi que des chaussettes et des chaussures. Si l'application est réalisée à partir d'une cabine fermée, le port de gants n'est pas nécessaire.

Environnement

Prochaines étapes

Avant de rendre une décision finale concernant l'homologation de l'imazapyr et de l'herbicide Habitat Aqua, l'ARLA de Santé Canada examinera tous les commentaires reçus du public en réponse au PRD2020-17. Santé Canada acceptera les commentaires écrits au sujet du projet de décision pendant une période de 45 jours suivant sa date de parution. Veuillez faire parvenir tout commentaire aux Publications. Santé Canada publiera ensuite un document de décision d'homologation dans lequel seront exposés sa décision, les raisons qui la justifient, un résumé des commentaires formulés au sujet de la décision proposée et sa réponse à ces commentaires.

Autres renseignements

Lorsque Santé Canada aura pris sa décision relative à l'homologation de l'imazapyr et de l'herbicide Habitat Aqua, il publiera un document de décision d'homologation (reposant sur l'évaluation scientifique du PRD2020-17). En outre, il sera possible de consulter, sur demande, les données d'essai citées dans le présent document de consultation dans la salle de lecture de l'ARLA, située à Ottawa.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :