Projet de décision d’homologation PRD2020-14, Souche Ve6 de Lecanicillium muscarium et insecticide biologique Mycotal

Avis au lecteur :

La période de consultation en ligne est maintenant terminée.

Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Le 6 octobre 2020
ISSN : 1925-0908 (version PDF)
Numéro de catalogue : H113-9/2020-14F-PDF (version PDF)

Résumé

Cette page est un résumé du document de consultation. Si vous désirez nous faire part de commentaires, veuillez demander la version intégrale du document de consultation.

Pour obtenir la version intégrale du projet de décision d’homologation PRD2020-14, Souche Ve6 de Lecanicillium muscarium et insecticide biologique Mycotal, veuillez communiquer avec notre bureau des publications.

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, n'hésitez pas à communiquer avec le Service de renseignements sur la lutte antiparasitaire.

Table des matières

Projet de décision d’homologation concernant la souche Ve6 de Lecanicillium muscarium

Sous le régime de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada propose l’homologation à des fins de vente et d’utilisation de l’insecticide biologique technique Mycotal et de l’insecticide biologique Mycotal, contenant comme principe actif de qualité technique la souche Ve6 de Lecanicillium muscarium, pour la répression des aleurodes sur les tomates de serre.

Une évaluation des renseignements scientifiques disponibles révèle que, dans les conditions d’utilisation approuvées, les produits antiparasitaires ont une valeur et ne présentent aucun risque inacceptable pour la santé humaine ou pour l’environnement.

Ce résumé décrit les principaux points de l’évaluation, et l’évaluation scientifique du Projet de décision d’homologation PRD2020-14, Souche Ve6 de Lecanicillium muscarium et insecticide biologique Mycotal fournit des renseignements techniques détaillés sur les évaluations des risques pour la santé humaine et pour l’environnement, ainsi que sur la valeur de la souche Ve6 de L. muscarium et de l’insecticide biologique Mycotal.

Fondements de la décision d’homologation de Santé Canada

L’objectif premier de la Loi sur les produits antiparasitaires est de prévenir les risques inacceptables pour les personnes et l’environnement que présente l’utilisation des produits antiparasitaires. Les risques pour la santé ou l’environnement sont considérés comme acceptables s’il existe une certitude raisonnable que, dans les conditions d’homologation proposées, l’utilisation des produits et l’exposition à ceux-ci ne causeront aucun tort à la santé humaine, aux futures générations ou à l’environnement. La Loi exige aussi que les produits aient une valeur lorsqu’ils sont utilisés conformément au mode d’emploi figurant sur leur étiquette respective. Les conditions d’homologation peuvent inclure l’ajout de mises en garde particulières sur l’étiquette d'un produit en vue de réduire davantage les risques.

Pour en arriver à une décision, l’ARLA se fonde sur des politiques et des méthodes modernes et rigoureuses d’évaluation des risques. Ces méthodes tiennent compte des caractéristiques uniques des sous-populations humaines qui sont sensibles (par exemple, les enfants) et des organismes présents dans l’environnement. Ces méthodes et politiques tiennent également compte de la nature des effets observés et de l’incertitude des prévisions concernant les répercussions de l’utilisation des pesticides.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter les pages suivantes :

Avant d’arrêter une décision au sujet de l’homologation de la souche Ve6 de L. muscarium et de l’insecticide biologique Mycotal, l’ARLA de Santé Canada examinera tous les commentaires reçus du public en réponse au document PRD2020-14. Santé Canada publiera ensuite un document de décision d’homologation concernant la souche Ve6 de L. muscarium et l’insecticide biologique Mycotal, dans lequel seront présentés sa décision, les raisons qui la justifient, un résumé des commentaires reçus au sujet du projet de décision et sa réponse à ces commentaires.

Afin d’obtenir des précisions sur les renseignements exposés dans ce résumé, veuillez consulter l'évaluation scientifique du document PRD2020-14.

Qu’est-ce que la souche Ve6 de Lecanicillium muscarium?

La souche Ve6 de L. muscarium est le principe actif contenu dans le produit microbien à usage commercial, l'insecticide biologique Mycotal, dont l’utilisation permet de réprimer les aleurodes sur les tomates de serre. La souche Ve6 de L. muscarium est un champignon qui tue les insectes en les contaminant et en poussant à l’intérieur de ceux-ci. Il est activé par le contact.

Considérations relatives à la santé

Les utilisations approuvées de la souche Ve6 de Lecanicillium muscarium peuvent-elles nuire à la santé humaine?

Il est peu probable que la souche Ve6 de Lecanicillium muscarium nuise à la santé humaine lorsque l’insecticide biologique Mycotal est utilisé conformément au mode d'emploi qui figure sur l’étiquette.

Une exposition à la souche Ve6 de L. muscarium peut survenir pendant la manipulation et l’application de l’insecticide biologique Mycotal, ainsi que par ingestion de produits agricoles traités avec ce produit. Au moment d’évaluer les risques pour la santé, plusieurs facteurs importants sont pris en compte :

Les doses utilisées pour évaluer les risques sont établies de façon à protéger les sous-populations humaines les plus sensibles (par exemple, les mères qui allaitent et les enfants). Ainsi, l’évaluation des risques tient compte du sexe et du genre des sujets. Seules les utilisations pour lesquelles on a démontré qu’il n’existe aucun risque préoccupant pour la santé sont jugées acceptables à des fins d’homologation.

Les études toxicologiques effectuées sur des animaux de laboratoire permettent de décrire les effets sur la santé qui pourraient découler de l’exposition à de fortes doses d’un microorganisme afin de déterminer les risques de pathogénicité, d’infectivité et de toxicité. Lorsque la souche Ve6 de L. muscarium a été testée sur des animaux de laboratoire, un signe de faible toxicité a été observé après une exposition par voie orale, par voie cutanée et par inhalation, mais aucune infectivité n’a été constatée lorsque le produit a été administré par voie intraveineuse. De plus, rien n’indique que l’agent microbien de lutte antiparasitaire (AMLA), la souche Ve6 de L. muscarium, cause des maladies ou des effets génotoxiques.

Résidus dans l’eau et les aliments

Les risques liés à la consommation d’eau et d’aliments sont acceptables.

Il est possible de trouver des résidus de la souche Ve6 de L. muscarium sur les tomates traitées au moment de la récolte, mais aucun métabolite d’intérêt toxicologique n’est produit par cette souche. De plus, aucun signe d’infectivité ou de toxicité n’a été constaté chez les animaux de laboratoire exposés à la souche Ve6 de L. muscarium. Par ailleurs, il est peu probable que des résidus de la souche Ve6 de L. muscarium contaminent l’approvisionnement en eau potable à la suite des applications proposées de l’insecticide biologique Mycotal sur les tomates de serre; par conséquent, ces résidus ne sont pas préoccupants pour la santé. Les risques liés à l’exposition par le régime alimentaire sont donc jugés acceptables pour tous les sous-groupes de la population, y compris les nourrissons, les enfants, les adultes et les aînés.

Risques en milieu résidentiel et en milieux autres que professionnels

Le risque estimé lié à l’exposition en milieu non professionnel est acceptable.

L’utilisation de l’insecticide biologique Mycotal est proposée sur les tomates cultivées en serre. L’étiquette du produit comporte des mesures visant à prévenir l’exposition des non-utilisateurs, notamment en limitant l’accès aux sites traités pendant quatre heures ou jusqu’à ce que le produit pulvérisé soit sec

L’exposition à l’insecticide biologique Mycotal en milieu résidentiel et en milieux autres que professionnels devrait donc être faible lorsque ce produit est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur son étiquette. Par conséquent, les risques liés à une exposition des résidents et du grand public sont acceptables.

Risques professionnels liés à la manipulation de l’insecticide biologique Mycotal

Les risques professionnels sont jugés acceptables lorsque l’insecticide biologique Mycotal est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur l’étiquette, y compris aux mesures de protection prescrites.

Les travailleurs qui manipulent l’insecticide biologique Mycotal peuvent entrer en contact direct avec la souche Ve6 de L. muscarium par la peau, par les yeux ou par inhalation. Afin de protéger les travailleurs de l’exposition à l’insecticide biologique Mycotal, l’étiquette doit préciser que les personnes qui mélangent, chargent et appliquent le produit doivent porter des gants imperméables, un vêtement à manches longues, un pantalon, des lunettes, un respirateur à masque filtrant approuvé par le National Institute of Occupational Safety and Health (NIOSH), des chaussettes et des chaussures. Les travailleurs doivent respecter un délai de sécurité après le traitement de quatre heures avant de se rendre dans un site traité, ou attendre que le produit pulvérisé soit sec. S’ils doivent entrer dans un site traité durant le délai de sécurité de quatre heures, ils sont tenus de revêtir l’équipement de protection individuelle décrit ci-dessus. Les risques en milieux professionnels ne sont pas préoccupants si les mises en garde sur l’étiquette sont respectées.

Considérations relatives à l’environnement

Qu’arrive-t-il lorsque la souche Ve6 de Lecanicillium muscarium est introduite dans l’environnement?

Les risques pour l’environnement sont acceptables.

Lecanicillium muscarium est un microorganisme commun qui est largement répandu dans l’environnement naturel. Il a été isolé à partir de nombreuses espèces d'insectes, d'acariens et d'araignées de régions tropicales et tempérées. Il a également été trouvé sur des aliments en décomposition et des matières organiques et il est souvent isolé depuis le sol et le bois.

L’insecticide biologique Mycotal est une nouvelle préparation commerciale dont l'utilisation est proposée sur les tomates de serre; il n’est pas destiné à être utilisé à l’extérieur. L’utilisation en serre de l’insecticide biologique Mycotal ne devrait pas entraîner d’augmentation durable de L. muscarium dans les milieux terrestres et aquatiques au‑delà des concentrations de fond naturelles. La souche Ve6 de Lecanicillium muscarium peut être introduite dans l’environnement lorsqu’on élimine des déchets végétaux traités et des milieux de croissance. Les spores de la souche Ve6 de L. muscariumne sont pas facilement dispersées par l’air et sont très sensibles à la lumière UV et à la dessiccation. Les spores qui sont transférées au sol par l’eau de pluie ont une persistance limitée à long terme dans ce milieu et ne sont pas lessivées dans les eaux souterraines. Bien que la souche Ve6 de L. muscariumpuisse pénétrer dans les milieux aquatiques par le ruissellement sur le sol ou depuis les plantes traitées, ce microorganisme ne devrait pas s’établir dans des eaux non aérées ou profondes.

Aucun effet nocif manifeste sur les oiseaux, les poissons d’eau douce et les abeilles domestiques n’a été observé au cours des essais. Aucune preuve d’effets nocifs significatifs sur les oiseaux, les poissons d’eau douce, les arthropodes terrestres non ciblés, les arthropodes aquatiques et les plantes terrestres et aquatiques n’a été trouvée dans la littérature scientifique publiée. En outre, la souche Ve6 de L. muscarium n’était ni toxique ni pathogène pour les mammifères de laboratoire par diverses voies d’exposition.

Compte tenu de l’examen critique des études, des justifications scientifiques et de l’information provenant de sources publiques, aucun effet notable n’est attendu chez les oiseaux, les mammifères sauvages, les poissons, les arthropodes terrestres et aquatiques non ciblés ou les végétaux si l’insecticide biologique Mycotal est utilisé conformément au mode d’emploi figurant sur l’étiquette.

Considérations relatives à la valeur

Quelle est la valeur de l’insecticide biologique Mycotal?

L’insecticide biologique Mycotal est un nouveau produit à usage commercial qui permet de réprimer les aleurodes sur les tomates de serre.

Les applications de l’insecticide biologique Mycotal visent le stade nymphal des aleurodes. La souche Ve6 de Lecanicillium muscarium est un nouvel organisme destiné à être utilisé contre les aleurodes sur les tomates de serre. L’insecticide biologique Mycotal peut jouer un rôle important sans le cadre d’un programme de lutte antiparasitaire intégrée destiné aux tomates cultivées en serre.

Mesures de réduction des risques

Les étiquettes des produits antiparasitaires homologués précisent leur mode d’emploi. On y trouve notamment des mesures de réduction des risques visant à protéger la santé humaine et l’environnement. Les utilisateurs sont tenus par la loi de s’y conformer.

Voici les principales mesures proposées qui devraient figurer sur l’étiquette de l’insecticide biologique technique Mycotal et de l’insecticide biologique Mycotal afin de réduire les risques relevés dans le cadre de l’évaluation.

Principales mesures de réduction des risques

Santé humaine

Tous les microorganismes, y compris la souche Ve6 de L. muscarium, contiennent des substances qui sont des sensibilisants potentiels, et les personnes exposées à des quantités potentiellement importantes de la souche Ve6 de L. muscarium peuvent acquérir une sensibilité à celles-ci. Par conséquent, les travailleurs qui manipulent ou appliquent l’insecticide biologique Mycotal doivent porter un vêtement à manches longues, un pantalon, des lunettes de protection, des gants imperméables, un respirateur à masque filtrant approuvé par le NIOSH, des chaussettes et des chaussures.

En outre, il est interdit aux travailleurs non protégés de pénétrer dans les sites traités au cours de l’application et pendant les quatre heures suivantes, ou jusqu’à ce que le produit pulvérisé soit sec.

Environnement

Pour la protection de l’environnement, l’étiquette de la préparation commerciale, l’insecticide biologique Mycotal, comprendra une mise en garde visant à prévenir la contamination des milieux aquatiques par les utilisateurs. L’étiquette de la préparation commerciale comprendra aussi une mise en garde visant à réduire le plus possible le risque environnemental pour les insectes utiles et les insectes pollinisateurs utilisés en serriculture dans le cadre des programmes de lutte antiparasitaire intégrée.

Prochaines étapes

Avant d’arrêter une décision au sujet de l’homologation de la souche Ve6 de L. muscarium et de l’insecticide biologique Mycotal, l’ARLA de Santé Canada examinera tous les commentaires reçus du public en réponse au document PRD2020-14. Santé Canada acceptera les commentaires écrits au sujet du projet de décision PRD2020-14 pendant une période de 45 jours suivant sa date de parution. Les commentaires doivent être adressés aux Publications. Santé Canada publiera ensuite un document de décision d’homologation dans lequel seront présentés sa décision, les raisons qui la justifient, un résumé des commentaires formulés au sujet du projet de décision et sa réponse à ces commentaires.

Autres renseignements

Une fois que Santé Canada aura pris sa décision concernant l’homologation de la souche Ve6 de L. muscarium, il publiera un document de décision d’homologation (reposant sur l’évaluation scientifique du document PRD2020-14. En outre, les données des essais cités dans le document PRD2020-14 seront mises à la disposition du public, sur demande, dans la salle de lecture de l’ARLA située à Ottawa.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :