Stigmatisation

La plupart d'entre nous connaissent au moins une personne se trouvant aux prises avec un problème de consommation de substances. Les statistiques relatives aux décès liés à des surdoses démontrent que la crise des opioïdes touche les Canadiens de tous les milieux. Toutefois, les personnes concernées par ce problème se sentent stigmatisées.

La stigmatisation et les attitudes et croyances négatives qui lui sont liées peuvent avoir un impact majeur sur la qualité de vie des personnes aux prises avec un problème de consommation de drogue ou qui recouvrent d'un trouble lié à la consommation. Elle a aussi un impact sur la qualité de vie de leurs familles.

Elle peut même avoir pour effet d'empêcher certaines personnes de chercher à obtenir de l'aide. Elle peut également avoir pour résultat de réduire la qualité de l'aide reçue par celles-ci et aggraver ainsi leur état.

Il est cependant possible de contrer la stigmatisation et il est important que nous le fassions.

Sur cette page

Définir la stigmatisation

La stigmatisation et les attitudes et les croyances négatives qui lui sont liées visent un groupe de personnes du fait même de leur situation personnelle. La stigmatisation se caractérise par la discrimination et les préjugés.  Elle va également de pair avec :

  • le jugement moral négatif
  • l'étiquetage péjoratif
  • l'exclusion
  • le stéréotypage négatif

Il existe trois catégories principales de stigmatisation auxquelles doivent faire face les consommateurs de drogue, leurs familles et leurs proches :

  • Stigmatisation sociale
    • adopter une attitude négative envers les consommateurs de drogue ou leurs proches
    • se servir d'étiquettes péjoratives dans les conversations quotidiennes et les médias
    • présenter des images négatives des consommateurs de drogue ou de leur famille
    • ignorer les personnes souffrant d'un trouble lié à la consommation de substances ou leurs familles
  • Stigmatisation structurale
    • stigmatisation sociale provenant de personnes qui offrent des services publics, comme :
      • les premiers intervenants
      • les professionnels de la santé
      • les représentants du gouvernement
    • qui consiste à ignorer les personnes aux prises avec un problème de consommation de substances ou à ne pas prendre leurs demandes au sérieux
    • et à omettre de référer les personnes aux services sociaux ou de santé en raison de leur problème de consommation de substances
    • à concevoir les services sociaux ou de santé de façon à renforcer la stigmatisation, comme
    • de refuser la prestation de services de santé ou d'autres services jusqu'à ce que la consommation de substances soit mieux maîtrisée
  • Autostigmatisation
    • intériorisation de la stigmatisation sociale et structurale où :
      • les personnes reçoivent les messages négatifs véhiculés à propos des consommateurs de drogue et de leurs familles comme s'ils leur étaient adressés personnellement

La raison pour laquelle la question de la stigmatisation est importante

La stigmatisation peut avoir un impact majeur sur la qualité de vie des :

  • consommateurs de drogue
  • personnes qui recouvrent d'un trouble lié à la consommation
  • familles des consommateurs de drogue

Ces personnes affirment que la stigmatisation structurelle qu'ils subissent de la part des représentants des services de santé et des services sociaux est un obstacle majeur à l'obtention de services essentiels que bon nombre d'entre nous prenons pour acquis. La stigmatisation peut affecter leur capacité à se trouver un logement ou un emploi, ce qui affectera ensuite leur état de santé en général ainsi que leur qualité de vie.

Lorsque les consommateurs de drogue subissent la stigmatisation dans le système de santé, cela réduit d'autant la qualité de soins qu'ils reçoivent. La personne est également moins susceptible de mener à bien un programme de traitement par crainte de devoir affronter à nouveau la stigmatisation.

La stigmatisation empêche les consommateurs de drogue de recevoir l'aide dont ils ont besoin. De plus, elle peut empêcher les consommateurs de drogue et leurs familles de demander de l'aide.

Lorsqu'une personne est confrontée à la stigmatisation, elle peut ressentir :

  • de la crainte
  • de la colère
  • de la culpabilité
  • de la honte
  • une forme de rejet
  • de l'impuissance
  • de la tristesse
  • de la détresse
  • des impulsions suicidaires
  • une forme d’exclusion
  • une forme de rabaissement
  • de l’isolement
  • une perte de contrôle

Si une personne a connu la stigmatisation sociale ou structurale, elle est moins susceptible de demander de nouveau de l'aide.

Comment vous pouvez la contrer

La mesure la plus importante que nous pouvons tous prendre pour contrer la stigmatisation est de parler :

  • de l'utilisation de substances
  • des troubles liés à la consommation de substances 
  • des personnes qui sont aux prises avec ces problèmes

Nous devons avoir des discussions :

  • franches
  • respectueuses
  • humaines

Nous pouvons :

  • en apprendre davantage sur les troubles liés à l'utilisation de substances et nous renseigner sur ce problème d'ordre médical
  • discuter avec la personne d'abord, avant d'aborder son problème de consommation de substances
  • éviter d'employer des mots d'argot ou péjoratifs comme :
    • drogué
    • « junkie »
  • utiliser un langage montrant de la bienveillance et une inquiétude, plutôt qu'exprimant un jugement
  • rappeler que les troubles liés à l'utilisation de substances constituent un problème d'ordre médical méritant autant d'attention que tout autre problème
  • utiliser des propos soulignant le fait qu'il est tout à fait possible de se rétablir des troubles liés à l'utilisation de substances
  • intervenir si nous voyons ou entendons une personne traitée irrespectueusement, ou remarquons qu'on parle d'elle de manière irrespectueuse

Renseignements connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :