ARCHIVÉE - Stratégie intégrée en matière de modes de vie sains et de maladies chroniques - composante fonctionnelle « modes de vie sains »

 

Principales conclusions

4.1 Conclusions générales

Le Programme des modes de vie sains est toujours pertinent. Il a été bien conçu et documenté dans le plan d’action en matière de modes de vie sains, et les intervenants indiquent clairement qu’il faut continuer l’exécution de l’ensemble du Programme. Les volets du Programme sont bien harmonisés avec l’ensemble de la Stratégie intégrée en matière de modes de vie sains et de maladies chroniques.

Les résultats et les activités du Programme sont en grande partie réalisés à l’intérieur des échéanciers révisés. On observe quelques réussites précoces dans les secteurs de résultats. Les populations cibles et les approches à l’égard de l’alimentation saine et du poids santé ne sont pas bien intégrées au Programme.

Le Fonds pour la promotion des modes de vie sains a mis en place des accords de contribution appropriés et a signé des accords bilatéraux. Cependant, le long processus de demande de soumissions et d’approbation des fonds nationaux ainsi que les retards dans la signature des projets bilatéraux ont nui au succès de ce volet. Le volet DEC connaît du succès dans ses extrants et ses secteurs de résultats, et il a la possibilité d’élargir le transfert des connaissances avec les projets du Fonds pour la promotion des modes de vie sains. Bien qu’au début le RIPMVS ait mis du temps à entreprendre des activités, il a commencé à s’en occuper. Il est nécessaire de définir clairement les rôles du Réseau et du GMVS. Certaines activités de marketing social ont été entreprises; toutefois, il faudra avoir des discussions avec l’Unité des modes de vie sains pour assurer la mise en place de processus efficaces pour gérer les prochains accords de contribution de marketing social.

4.2 Conclusions par question d’évaluation

Pertinence

Le Programme des modes de vie sains s’harmonise bien avec les objectifs de l’ASPC. En général, les intervenants ont fait preuve d’un grand appui, et ils ont déterminé un besoin continu pour les volets Fonds pour la promotion des modes de vie sains, DEC et Marketing social. Les intervenants ont exprimé des opinions diversifiées quant à la pertinence du RIPMVS, ce qui pourrait s’expliquer par un manque de sensibilisation au Réseau.

On n’a observé aucun chevauchement entre les quatre volets. Toutefois, on a déterminé qu’il fallait accroître l’intégration parmi les volets.

Des structures de gouvernance efficaces ont été mises en place au sein de la SIMVSMC pour le Programme des modes de vie sains. Elles permettent généralement d’assurer la coordination et de gérer le potentiel de chevauchement entre les volets du Programme des modes de vie sains et les volets fonctionnels. Le volet Marketing social, géré séparément des autres volets, a suscité des préoccupations concernant l’harmonisation avec les autres volets.

Réussite

En général, les résultats et les activités des volets FPMVS et DEC ont été réalisés comme il a été prévu. Dans le cadre de son parcours actuel, le RIPMVS réalisera beaucoup des résultats qu’il a promis, mais il risque de ne pas réaliser de progrès dans certains de ces secteurs de résultats clés définis. Les activités et les résultats du volet Marketing social comprennent l’accord de contribution avec ParticipACTION, l’initiative Annonceurs responsables en publicité pour enfants, la campagne pour une grossesse en santé et une contribution unique de ressources pour faciliter la distribution et l’entreposage des différentes versions du Guide d’activité physique canadien.

Les stratégies de sensibilisation des populations cibles ne sont pas bien intégrées à la conception des quatre volets. Toutefois, certaines initiatives précises sont axées sur les populations déterminées.

Des partenariats se forment à la suite des activités des volets Fonds pour la promotion des modes de vie sains et DEC, ainsi que de certaines activités de marketing social comme la campagne pour une grossesse en santé et l’initiative des Annonceurs responsables en publicité pour enfant. Actuellement, le RIPMVS ne forme pas de partenariats de manière efficace parmi ses membres, même si une première couche de partenariats a été établie par l’entremise du GMVS, particulièrement le secteur FPT et avec les ONG.

Bien que les renseignements soient donc très limités concernant l’obtention des résultats liés au Fonds pour la promotion des modes de vie sains, les répondants affirment que les activités et les résultats sont en harmonie et qu’ils contribueront probablement aux résultats déterminés. Des progrès ont été effectués relativement aux résultats du volet DEC. Bien qu’on ait pris soin de réaliser les résultats et les activités déterminés pour le RIPMVS, on ne semble pas avoir obtenu les résultats désirés en raison d’un changement d’orientation et du renforcement du rôle du GMVS. Dans le volet Marketing social, des données indiquent le succès de la campagne ParticipACTION. Toutefois, la campagne pour une grossesse en santé et l’initiative Annonceurs responsables en publicité pour enfants n’ont pas été surveillées. Le manque d’efforts de marketing social en lien avec le poids santé est une source de préoccupation.

Les activités du Fonds pour la promotion des modes de vie sains ont entraîné un résultat involontaire. Les longs processus d’approbation au sein de l’ASPC ainsi que des provinces et des territoires ont eu une incidence négative sur l’exécution des projets et les relations entre l’ASPC, les provinces et les territoires ainsi que les bénéficiaires d’un financement au sein du Fonds pour la promotion des modes de vie sains (volets national et régional).

Conception et exécution

Dans l’ensemble, les thèmes de l’alimentation saine et du poids santé du Programme des modes de vie sains ne sont pas bien intégrés à la conception du Programme ou à ses volets individuels. Certains écarts précis ont été déterminés dans les volets.

Parmi les leçons apprises jusqu’à présent, soulignons la possibilité d’accroître efficacement les investissements stratégiques et l’importance cruciale de la libération des fonds en temps opportun pour assurer la réussite des projets.

L’OCDP a été mis en oeuvre pour surveiller les projets des volets Fonds pour la promotion des modes de vie sains et DEC, et il semble efficace quant à la surveillance régulière. Les bénéficiaires d’un financement ont mis en question la pertinence de certaines questions de l’OCDP. Le RIPMVS, qui n’a actuellement pas de plan de surveillance, en mettra un en oeuvre par l’entremise du GMVS, en 2009. Le marketing social est surveillé de manière ad hoc par la surveillance efficace de campagnes précises.

Les processus de financement pour le Fonds pour la promotion des modes de vie sains sont bien documentés et fonctionnent de manière transparente. Les améliorations des processus concernent principalement l’amélioration des délais d’exécution et de l’efficacité. Le volet DEC est bien géré par le maintien de bonnes relations avec les intervenants clés. Le GMVS est bien géré, et il fonctionne efficacement. Les activités du volet Marketing social sont gérées séparément des autres volets, et les mécanismes de planification et d’établissement de rapports montrent des lacunes.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :