Chapitre 3 : Rapport de L’administrateur en chef de la santé publique sur l’état de la santé publique au Canada 2008 – Notre santé

Notre population et notre santé en chiffres

Notre santé 

La population canadienne étant très diversifiée, comment déterminer son état de santé et les facteurs qui la conditionnent? La solution se trouve dans des données statistiques appelées indicateurs de la santé, qui mesurent et suivent les tendances dans notre pays. Les indicateurs présentés dans le tableau 3,1 indiquent combien de temps une personne peut espérer vivre en moyenne, quelle proportion de la population souffre de problèmes particuliers ou à quelle fréquence les Canadiens contractent telle maladie ou deviennent invalides. Ces valeurs, dont l'utilité est largement reconnue pour évaluer la santé générale d'une population, permettent de se faire une idée de l'état de santé des Canadiens au fil du temps et d'établir des comparaisons avec d'autres pays137, 138.

Deux grandes catégories d'indicateurs composent le tableau 3,1 : les indicateurs qui proviennent de sources officielles de données et d'informations, tels les recensements, les registres de décès, les dossiers d'hospitalisation, les déclarations de maladies ou les mesures directes; les indicateurs qui sont recueillis lors d'enquêtes réalisées auprès d'échantillons représentatifs de la population. Au cours de ce genre d'enquêtes, les répondants déclarent avoir souffert d'une maladie précise, avoir reçu tel diagnostic ou vivre avec une incapacité particulière. Ils évaluent aussi leur état de santé générale et mentale. La plupart de ces indicateurs se présentent sous la forme de taux ou de proportions de la population d'ensemble.

Espérance de vie

L'espérance de vie au Canada a énormément augmenté au cours du dernier siècle. Selon les taux actuels de mortalité dans tous les groupes d'âge, une personne qui naît aujourd'hui au Canada peut espérer vivre à peu près 80 ans139. Il est possible que certaines années soient vécues en mauvaise santé, mais autant que 70 années le seront en parfaite santé140. Ce chiffre s'obtient au moyen de l'espérance de vie ajustée en fonction de la santé, qui est une mesure de la santé générale de la population qui tient compte des effets de la maladie ou de l'invalidité sur la qualité de vie de ses membres. Par conséquent, les Canadiens peuvent s'attendre à vivre longtemps en bénéficiant d'une bonne santé pendant la majorité de ces années.

L'espérance de vie des Canadiens à la naissance en 2004 excédait légèrement 80 ans, l'une des plus longues qui soient - 2,5 années de plus qu'aux États-Unis et 2 années de moins qu'au Japon (82 ans, la plus élevée au monde)141. La figure 3,2 montre la progression régulière de cet indicateur dans six pays de l'OCDE, dont le Canada, au cours des 25 dernières années. Elle indique également que, si l'espérance de vie de nos concitoyens augmente, le rythme est plus lent chez nous que dans certains pays très bien classés sur le plan de la santé, tels le Japon et l'Australie.

Figure 3,2 Espérance de vie à la naissance, certains pays de l'OCDE, 1980-2004

Figure 3,2 Espérance de vie à la naissance, certains pays de l'OCDE, 1980-2004

Source : Agence de la santé publique du Canada, au moyen du système
DAIS (Data Analysis and Information System) de Santé Canada, données
sur la santé, Organisation de coopération et de développement
économiques (OCDE), 2007.


 

Le gradient socio-économique de la santé désigne la tendance constante à l'amélioration de l'état de santé quand on s'élève dans l'échelle socio-économique142.

 

Bien que globalement l'espérance de vie soit bonne au Canada, il existe des écarts au sein de la population. Dans les régions métropolitaines du Canada, les Canadiens qui ont un niveau de scolarité moins élevé et ceux qui vivent dans des quartiers pauvres ont une espérance de vie plus courte143. Dans la figure 3,3, la population des régions métropolitaines est divisée en quintiles (Q), c'est-à-dire en cinquièmes, selon le pourcentage des habitants du quartier qui se situent sous le seuil de faible revenu144. Le cinquième de la population qui est établie dans les quartiers où les revenus sont les plus élevés (Q1) jouit d'une plus grande espérance de vie que les habitants des quartiers où les revenus sont moindres (Q2 à Q5). L'amélioration de l'état de santé à chaque progression du niveau de revenu est appelée gradient social de la santé145, 146. La figure 3,3 indique également que le gradient social est beaucoup plus prononcé chez les hommes que chez les femmes.

Figure 3,3 Espérance de vie à la naissance selon le revenu du quartier et le sexe, dans les régions métropolitaines du Canada, 2001

Figure 3,3 Espérance de vie à la naissance selon le revenu du quartier et le sexe, dans les régions métropolitaines du Canada, 2001

Q - Population divisée en cinquièmes selon le pourcentage des
habitants du quartier qui se situent sous le seuil de faible revenu
Source : Wilkins et al. (2007), Statistique Canada.


 

La figure 3,4 révèle que l'espérance de vie a régulièrement progressé au fil des ans dans toutes les classes de revenu144. Les écarts entre les habitants des quartiers les plus riches et les plus pauvres et entre les hommes et les femmes s'amenuisent, mais ils persistent toutefois depuis le début des années 1970; les femmes dont les revenus sont les plus faibles ont même une espérance de vie plus grande que les hommes dont les revenus sont les plus élevés. Le rétrécissement de ces écarts est éloquent - il représente l'allongement de l'espérance de vie qu'il a fallu plus de deux décennies à obtenir dans de nombreux pays (voir la figure 3,2)141. 

Figure 3,4 Espérance de vie à la naissance selon le revenu du quartier et le sexe, dans les régions métropolitaines du Canada, 1971-2001

Figure 3,4 Espérance de vie à la naissance selon le revenu du quartier et le sexe, dans les régions  métropolitiaines du Canada, 1971-2001

Q - Population divisée en cinquièmes selon le pourcentage des
habitants du quartier qui se situent sous le seuil de faible revenu
Source : Wilkins et al. (2007), Statistique Canada.


 

Les membres des Premières nations dont le nom figure dans le Registre des Indiens, conformément aux dispositions de la Loi sur les Indiens, ont eux aussi une espérance de vie plus courte147, 148. Comme cela est montré dans la figure 3,5, l'espérance de vie des Indiens inscrits s'est allongée depuis 1980 mais elle reste inférieure à celle de la population en général pour les deux sexes149. Bien que l'écart se resserre, une différence persiste entre les Premières nations et les autres Canadiens.

Figure 3,5 Espérance de vie à la naissance selon le
sexe,
Indiens inscrits et population générale, Canada, 1980-2001

Figure 3,5 Espérance de vie à la naissance selon le  sexe, Indiens inscrits et population générale, Canada, 1980-2001

Source : Affaires indiennes et du Nord Canada, Données ministérielles de
base, 2004.


 

Tableau 3,1 Notre santé

Valeur

Description

Année

Notre population   

Nombre d'habitants

31,6

millions de personnes

2006

Peuples autochtones

1,17

million de personnes

2006

Premières nations

0,70

million de personnes

2006

Métis

0,39

million de personnes

2006

Inuits

0,05

million de personnes

2006

Immigrants

6,2

millions de personnes

2006

Selon le lieu de naissance

Afrique

0,37

million de personnes

2006

Asie et Moyen-Orient

2,53

millions de personnes

2006

Caraïbes et Bermudes

0,32

million de personnes

2006

Amérique centrale

0,13

million de personnes

2006

Europe

2,28

millions de personnes

2006

Océanie et autres

0,06

million de personnes

2006

Amérique du Sud

0,25

million de personnes

2006

États-Unis d'Amérique

0,25

million de personnes

2006

Selon le nombre d'années depuis l'immigration

Immigration récente (<=10 ans)

2,0

millions de personnes

2006

Immigration ancienne (>10 ans)

4,2

millions de personnes

2006

Population urbaine

80,2

pour cent de la population

2006

Notre santé

Espérance de vie et santé déclarée

Espérance de vie à la naissance

80,4

années d'espérance de vie

2005

Espérance de vie à la naissance ajustée en fonction de la santé

69,6

années d'espérance de vie en santé

2001

Taux de mortalité infantile

5,4

décès pour 1 000 naissances vivantes

2005

Excellente ou très bonne santé *

60,1

pour cent de la population âgée de 12 ans et plus

2005

Excellente ou très bonne santé mentale *

72,9

pour cent de la population âgée de 12 ans et plus

2005

Principales causes de mortalité

Maladies de l'appareil circulatoire

227,5

décès pour 100 000 habitants par an

2004

Tumeurs malignes

209,4

décès pour 100 000 habitants par an

2004

Maladies de l'appareil respiratoire

61,3

décès pour 100 000 habitants par an

2004

Causes de mortalité prématurée (de 0 à 74 ans)

Tumeurs malignes

1 574

années potentielles de vie perdues pour 100 000 habitants par an

2001

Maladies de l'appareil circulatoire

854

années potentielles de vie perdues pour 100 000 habitants par an

2001

Blessures non intentionnelles

640

années potentielles de vie perdues pour 100 000 habitants par an

2001

Suicides et lésions intentionnelles

394

années potentielles de vie perdues pour 100 000 habitants par an

2001

Maladies de l'appareil respiratoire

162

années potentielles de vie perdues pour 100 000 habitants par an

2001

Virus de l'immunodéficience humaine (VIH)

46

années potentielles de vie perdues pour 100 000 habitants par an

2001

Causes de mauvaise santé et d'incapacité

Maladies chroniques

Tumeur maligne

2,6

pour cent de la population

2003

Diabète

5,5

pour cent de la population âgée de 1 an et plus

2004-2005

Obésité

24,3

pour cent de la population âgée de 18 ans et plus

2005

Arthrite ou rhumatisme *

16,4

pour cent de la population âgée de 12 ans et plus

2005

Asthme *

8,3

pour cent de la population âgée de 12 ans et plus

2005

Cardiopathie *

4,8

pour cent de la population âgée de 12 ans et plus

2005

Hypertension artérielle *

18,3

pour cent de la population âgée de 20 ans et plus

2005

Maladie pulmonaire obstructive chronique *

4,4

pour cent de la population âgée de 35 ans et plus

2005

Maladie mentale

Schizophrénie

0,3

pour cent de la population âgée de 12 ans et plus

2002

Dépression majeure

4,8

pour cent de la population âgée de 15 ans et plus sur 12 mois

2002

Dépendance envers l'alcool

2,6

pour cent de la population âgée de 15 ans et plus sur 12 mois

2002

Troubles de l'anxiété

4,8

pour cent de la population âgée de 15 ans et plus sur 12 mois

2002

Alzheimer et autres démences *

6,0-10,0

pour cent de la population âgée de 65 ans et plus, Amérique du Nord

2003

Maladies infectieuses

VIH

2 300-4 500

nouveaux cas (estimation)

2005

Chlamydia

202,2

nouveaux cas pour 100 000 habitants

2006

Gonorrhée

33,1

nouveaux cas pour 100 000 habitants

2006

Syphilis infectieuse

4,6

nouveaux cas pour 100 000 habitants

2006

* Données reposant sur l'état auto-déclaré
Note : Les données ne sont pas toujours comparables. Voir les précisions données dans l'annexe D (Définitions et sources de données des indicateurs)

Sources : Agence de la santé publique du Canada, à partir de données de Statistique Canada et du Système national de surveillance du diabète.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :