Membres du comité consultatif de l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH, 2012

Le gouvernement du Canada et la Fondation Bill et Melinda Gates sont heureux de vous présenter la nouvelle coprésidente du Comité consultatif de l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH, Dre Nina Russell. La Dre Russell remplacera le Dr José Esparza à la coprésidence du Comité, aux côtés du Dr Bhagirath Singh. Ils superviseront les travaux de l'Initiative et de l'Alliance de recherche et de développement.  Les autres membres du Comité consultatif sont  le  Dr James Blanchard, le Dr Lorne Babiuk, Mme Siobhan Malone, la Dre Amy J. Weiner et le Dr Greg Hammond.

Pour consulter les notices biographiques des membres du comité consultatif de recherche et de développement de l'ICVV, suivez les liens ci‑dessous.

Dr Bhagirath Singh

Le DrBhagirath Singh a fait des études post‑doctorales à l'Université de Liverpool, en Angleterre. En 1973, il s'est joint au département d'immunologie de l'Université de l'Alberta, à Edmonton. Il est devenu professeur d'immunologie en 1986. En 1992, il a accepté un poste de professeur et celui de directeur du département de microbiologie et d'immunologie de l'Université de Western Ontario, à London (1992‑2000).

Le Dr Singh a été directeur scientifique de l'Institut des maladies infectieuses et immunitaires, Instituts de recherche en santé du Canada, jusqu'en décembre 2009. Il a également occupé le poste de directeur adjoint du John P. Robarts Research Institute (1997‑2000) et celui de codirecteur du programme d'immunologie (1992‑1997). Le Dr Singh a été codirecteur et chercheur principal au sein du groupe de recherche sur le diabète de la Fondation de la recherche sur le diabète du CRM/IRSC et du groupe d'immunorégulation du CRM.

Le Dr Singh a obtenu une bourse de recherche de l'Alberta Heritage Foundation for Medical Research. En 2004, il est devenu membre de la Société royale du Canada.

Le laboratoire du Dr Singh a réalisé d'importantes recherches en immunologie moléculaire et cellulaire et a étudié le rôle des pathogènes microbiens dans le traitement de maladies autoimmunes comme le diabète juvénile. Le Dr Singh est considéré comme un chef de file dans les domaines de l'immunologie des peptides et du traitement de maladies autoimmunes.

Dr James Blanchard

Au cours des dix dernières années, le Dr Blanchard a effectué de nombreux travaux de recherche et d'élaboration de programmes de santé publique en matière de VIH/sida en Inde et dans d'autres pays de l'Asie du Sud. De 2001 à 2007, il était installé à Bangalore, en Inde, pour participer à l'établissement et à la mise en œuvre du vaste programme de recherche sur le VIH et de programmation en santé publique de l'université de cette ville. Outre ses travaux en tant que chercheur et de directeur de programme, le Dr Blanchard a offert des conseils techniques à des organisations nationales et internationales, notamment les programmes nationaux de lutte contre le sida de l'Inde, du Nigeria, du Pakistan et du Sri Lanka et la Banque mondiale. Ses recherches portent sur l'épidémiologie et l'enrayement de l'épidémie de VIH. Récemment, il a dirigé une initiative internationale baptisée « Program Science », qui réunit des scientifiques, des décideurs et des exécutants afin de favoriser l'application des connaissances scientifiques dans la conception et la mise en œuvre de programmes améliorés de prévention du VIH.

Le Dr Blanchard est titulaire d'un diplôme de médecine de l'Université du Manitoba. Il a ensuite fait des études en épidémiologie et en santé publique à la Johns Hopkins School of Hygiene and Public Health, où il a obtenu une maîtrise en santé publique en 1990 et un doctorat en épidémiologie en 1997.

Le Dr Blanchard est actuellement professeur aux départements des sciences de la santé communautaire et de microbiologie médicale de l'Université du Manitoba, où il occupe également les fonctions de directeur du Centre for Global Public Health. En 2004, il a obtenu une chaire de recherche du Canada de niveau 2 en épidémiologie et en santé publique mondiale. Au cours de sa carrière universitaire, il a reçu de nombreux prix, notamment le prix Banting de l'Association canadienne du diabète et, en 2006, le Rh Award for Health Sciences de l'Université du Manitoba, remis par la Winnipeg Rh Institute Foundation.

Dr Lorne Babiuk

Lorne Babiuk s'est joint à l'Université de l'Alberta à titre de vice-président (recherche) le 1er juillet 2007. Auparavant, il a œuvré pendant 34 ans comme professeur à l'Université de la Saskatchewan, où la majorité de son mandat a été associé à l'établissement d'un institut de recherche qui connaît un grand succès, soit la Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO). Sous la direction de Lorne Babiuk, la VIDO a acquis à l'échelle internationale la réputation d'un chef de file dans la mise en point de nouveaux vaccins. En 2005, il a vu l'aboutissement de travaux d'agrandissement de 19,4 millions de dollars et, juste avant son départ, il a réussi à rassembler les 140 millions de dollars nécessaires pour la construction d'une installation de bioconfinement de niveau trois pour la réalisation de travaux sur les maladies infectieuses (InterVac).

Outre ses fonctions de vice-président (recherche) et d'ancien directeur de la VIDO, il a fait partie d'un grand nombre de conseils et comités consultatifs scientifiques industriels et gouvernementaux et a aussi agi à titre d'expert-conseil auprès de multiples entreprises. Il a été le mentor de plus de 90 étudiants des cycles supérieurs et détenteurs de bourses postdoctorales et a publié quelque 500 manuscrits examinés par des pairs et 100 chapitres ou comptes rendus de livre. Lorne Babiuk possède 28 brevets, et 18 sont en attente. Il est membre de la Infectious Disease Society of America, de la Société royale du Canada et de l'Académie européenne des sciences ainsi qu'officier de l'Ordre du Canada. En septembre 2007, il a été nommé membre honoraire du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Il est aussi titulaire de doctorats honorifiques ès sciences de l'Université d'État du Colorado (2007) et de l'Université de Guelph (2008). En 2009, la Société royale du Canada lui a décerné la médaille McLaughlin, attribuée en reconnaissance de travaux de recherche importants et d'une excellence soutenue dans le domaine des sciences médicales.

Dr Nina Russell

La Dre  Nina Russell, directrice adjointe, VIH, dirige l'initiative sur les vaccins contre le VIH de la Fondation Bill et Melinda Gates. Au cours des sept dernières années à la Fondation, Dre Russell a joué un rôle essentiel dans la conception, la création et la gestion de la Collaboration for AIDS Vaccine Discovery (CAVD) et mené la section du développement clinique de la stratégie sur les vaccins contre le VIH de la Fondation; elle a entre autre représenté la Fondation au sein du Pox‑Protein Public Private Partnership.

L'engagement de Dre Russell à la prévention et au traitement du VIH remonte à 1986 à San Francisco, où elle a travaillé dans le cadre d'un essai de la phase II sur AZT, le premier médicament offert pour le traitement du VIH. Après avoir terminé ses études médicales et sa formation sur les maladies infectieuses, elle a travaillé au Fred Hutchinson Cancer Research Center, dans un laboratoire d'immunologie cellulaire, à l'élaboration et à la validation d'épreuves immunologiques à utiliser dans le cadre d'essais cliniques sur les vaccins contre le VIH chez l'humain. Elle a ensuite géré un bassin d'essais cliniques sur les vaccins contre le VIH de phase I et II au HIV Vaccine Trials Network, où elle travaillait en étroite collaboration avec des partenaires provenant du milieu universitaire, de la biotechnologie et de l'industrie à l'avancement de nouveaux vaccins potentiels vers des essais cliniques. Elle s'est ensuite jointe à la Fondation en 2005.

Mme Siobhan Malone

Siobhan Malone est agente du programme de santé mondiale de la Fondation Bill et Melinda Gates. Depuis qu'elle s'est jointe à la Fondation en janvier 2005, Mme Malone a géré plusieurs subventions et activités découlant du portefeuille de la Fondation consacré au VIH, plus particulièrement en ce qui a trait à la sous‑stratégie pour un vaccin contre le VIH/sida et aux stratégies visant à mieux intégrer les portefeuilles de la Fondation consacrés au VIH et à la santé familiale.

Mme Malone est responsable des activités de gestion de l'alliance des 23 consortiums de recherche qui composent la Collaboration for AIDS Vaccine Discovery (CAVD), une alliance de recherche à grande échelle mise sur pied en juillet 2006 grâce à des fonds de 355 millions de dollars. La CAVD, un réseau international de consortiums de découverte de vaccins, compte cinq établissements de services centraux, financés pour appliquer de nouvelles technologies, de nouveaux concepts et de nouvelles approches au développement de vaccins sécuritaires et efficaces contre le VIH/sida. Mme Malone gère également le portefeuille d'environnement favorable de la sous-stratégie pour le vaccin contre le VIH et les activités de prévention de la transmission mère-enfant dans le cadre de la sous-stratégie de prévention fondée sur des antirétroviraux.

Avant de se joindre à la Fondation, Mme Malone a travaillé pendant sept ans dans le domaine de la prévention du VIH aux États-Unis et en Afrique de l'Ouest. En 1998, elle a reçu une bourse Fulbright pour travailler en Côte d'Ivoire au sein du programme national de lutte contre le sida et une organisation non gouvernementale se consacrant à des activités de prévention du sida chez des groupes de femmes à la grandeur du pays. En 2000, Mme Malone s'est jointe au HIV Vaccine Trials Network, où elle s'est penchée sur des questions de recrutement, de maintien en poste et de participation communautaire en ce qui a trait à des essais cliniques menés aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Mme Malone a mené des activités de recherche à Dakar, au Sénégal, et a travaillé en tant que technicienne de laboratoire d'immunologie à l'Université de Georgetown et à l'Université de Washington.

Mme Malone a obtenu un baccalauréat en sciences à l'Université de Georgetown en 1997 et une maîtrise en santé publique (épidémiologie) à l'Université de Washington en 2003. En plus de l'anglais, sa langue maternelle, elle maîtrise bien le français et l'espagnol.

Dre Amy J. Weiner

La Dre Amy J. Weiner s'est jointe à la Fondation Bill et Melinda Gates en tant qu'agente principale de programmes en santé mondiale, découverte de vaccins, en 2010. La Dre Weiner a plus de 25 ans d'expérience dans l'industrie des vaccins et de la biopharmaceutique. Elle a obtenu un doctorat en génétique moléculaire du développement de l'Université de l'Indiana, où elle a découvert, au laboratoire de Thom Kaufman, le premier gène « homéoboîte », un type de gène jouant un rôle important dans la régulation du développement corporel. En 1984, la Dre Weiner s'est jointe à Michael Houghton, à la Chiron Corporation, pour travailler à l'identification de l'agent étiologique lié à l'hépatite non A et non B, découvert en 1988 puis nommé « virus de l'hépatite C ». Au cours des années qui ont suivi, la Dre Weiner a apporté de nombreuses contributions scientifiques menant à une meilleure compréhension de la diversité génétique, de l'immunité humorale, des mécanismes d'échappement immunitaire, de la résistance virale et d'autres aspects de la virologie du virus de l'hépatite C. Ces travaux ont eu un impact direct sur la mise au point de méthodes diagnostiques et la présentation d'une drogue nouvelle de recherche, soit l'un des premiers vaccins contre le virus de l'hépatite C à faire l'objet d'essais cliniques chez l'humain. À titre de directrice de la recherche à Chiron/Novartis, la DreWeiner a mené plusieurs projets préliminaires de découverte d'antiviraux contre le virus de l'hépatite C, la mise au point de modèles animaux pour l'évaluation de composés antiviraux et la mise en œuvre de programmes de découverte de vaccins contre des virus liés à des maladies respiratoires et à l'encéphalite. La Dre Weiner a rédigé de nombreux articles et a reçu de nombreux brevets dans les domaines des vaccins, du diagnostic, des composés thérapeutiques et des modèles animaux.

Dr Greg Hammond

Le Dr Greg Hammond, B.Sc., MDCM, FRCPC, possède plus de 35 années d'expérience liée aux maladies infectieuses dans le domaine de la recherche, des soins cliniques, des politiques en santé publique et de l'élaboration de programmes, dont il fera profiter le Bureau de coordination de l'Alliance (BCA). Il est un expert chevronné en santé publique, ayant occupé de nombreuses fonctions de cadre supérieur et de dirigeant aux échelons provincial et national. Le Dr Hammond a suivi sa formation aux universités McGill, de l'Alberta, de Toronto et du Manitoba, ainsi qu'au Centres for Disease Control and Prevention à Atlanta, en Georgie. Le Dr Hammond compte à son actif de nombreuses publications dans les domaines des infections transmissibles sexuellement, de la microbiologie diagnostique et de l'immunisation. Il est professeur au Département de microbiologie médicale et à la Faculté de médecine de l'Université du Manitoba. Il est membre de l'Association canadienne pour la recherche et l'évaluation en immunisation (CAIRE) et du Réseau de recherche sur l'influenza (PCIRN) de l'Agence de la santé publique du Canada et des Instituts de recherche en santé du Canada, lequel mène des essais cliniques sur les vaccins contre l'influenza partout au Canada.

Le Dr Hammond possède une vaste expérience de la fonction publique, notamment à titre de responsable de l'unité de détection des virus et de directeur du Laboratoire provincial Cadham, établissement de santé publique manitobain. Il a été membre du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI), a occupé les fonctions de directeur de la Direction de la lutte contre les maladies transmissibles et de Santé publique (Santé Manitoba). Il a été membre du Comité consultatif sur la logistique et les technologies (TLAC) en matière d'immunisation. Le Dr Hammond travaille actuellement comme consultant clinique pour l'unité des maladies infectieuses, la Faculté de médecine, le Centre des sciences de la santé et le Grace General Hospital, et comme consultant en santé publique. Il est membre du club Rotary de Winnipeg West et soutient leur programme En finir avec la polio.

Le Dr Hammond a participé à des initiatives de lutte contre le VIH/sida, notamment en dirigeant le lancement de l'initiative de dépistage du VIH au Manitoba, dans le cadre de son rôle de président du comité consultatif sur le sida du Manitoba, lequel a élaboré des lignes directrices et du matériel de formation relatifs au dépistage du VIH et à l'interprétation des résultats, et en étant membre d'un comité spécial d'enquêtes sur la séroprévalence du VIH (Centre fédéral sur le sida) et du comité consultatif sur le sida du ministère de la Santé (Manitoba). Le Dr Hammond a été membre externe agréé du Laboratoire national des services de référence du VIH de Santé Canada et du Laboratoire sur le VIH de Santé Canada. Il a été représentant du Manitoba au sein de l'Agence canadienne du sang, et a été l'un des trois représentants du gouvernement provincial choisis pour participer à un groupe de travail national visant à mettre au point un nouveau modèle de prestation des services transfusionnels et à faire la transition vers celui-ci, selon un plan conçu par la Société canadienne du sang, à la suite de la Commission Krever (Commission d'enquête sur l'approvisionnement en sang au Canada).

Le Dr Hammond a endossé des rôles de chef, notamment celui de président du Comité consultatif technique du Laboratoire de lutte contre la maladie et du sous-comité sur les services de référence. Il a également été président et trésorier de la Société canadienne des maladies infectieuses (maintenant l'Association pour la microbiologie médicale et l'infectiologie Canada), président et membre du comité exécutif de l'Association canadienne de microbiologie clinique et des maladies infectieuses, coprésident provincial de la Stratégie nationale d'immunisation (SNI), coprésident du Comité canadien d'immunisation (CCI) et représentant du Manitoba au sein du Groupe d'experts en contrôle des maladies transmissibles du Réseau pancanadien de santé publique. Le Dr Hammond est membre et président du Comité de mise en candidature du Pan Provincial Vaccine Enterprise (PREVENT), lequel travaille en collaboration avec trois universités (Colombie-Britannique, Dalhousie et Saskatchewan) afin d'accélérer la mise au point des premiers vaccins expérimentaux.

Au cours de sa carrière, le Dr Hammond a su faire preuve de ses forces en matière de réseautage, de collaboration et de création de partenariats grâce à des initiatives publiques, privées et sans but lucratif, à l'échelle provinciale et nationale. Les années de participation du Dr Hammond à de nombreux comités et groupes de travail lui ont permis de reconnaître l'importance d'obtenir des points de vue divers sur des questions de santé et de travailler avec un vaste éventail d'intervenants, y compris des gouvernements, le milieu universitaire, des professionnels de la santé, l'industrie, des groupes d'intérêts particuliers et des organisations. Le Dr Greg Hammond possède clairement une expérience approfondie et variée, nécessaire pour diriger le Bureau de coordination de l'Alliance de recherche et de développement de l'ICVV afin qu'il remplisse son mandat et qu'il soutienne l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH (ICVV) pour accélérer la mise au point d'un vaccin sécuritaire et efficace contre le VIH, en mettant à profit l'excellence en sciences et en santé publique du Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :