Résumé des conseils du CCNI sur la vaccination avec les vaccins contre la COVID-19 à la suite d’une myocardite (avec ou sans péricardite)

Publié : 14 janvier 2022

Sur cette page

Aperçu

Le CCNI continue de recommander ce qui suit :

Dans la plupart des cas, et par mesure de précaution jusqu’à ce que de plus amples renseignements soient disponibles, il convient de différer l’administration d’autres doses de vaccins à ARNm contre la COVID-19 chez les personnes ayant souffert d’une myocardite (avec ou sans péricardite) dans les 6 semaines suivant l’administration d’une dose précédente de ce type de vaccin. Cela inclut toute personne ayant subi un examen cardiaque anormal, y compris un électrocardiogramme, des troponines élevées, un échocardiogramme ou une imagerie par résonance magnétique cardiaque après une dose d’un vaccin à ARNm.

Voici les nouvelles recommandations du CCNI :

Les personnes dont les antécédents sont compatibles avec une péricardite et qui n’ont pas subi de bilan cardiaque ou dont les examens cardiaques étaient normaux peuvent recevoir leur prochaine dose dès lors qu’elles ne présentent plus de symptômes et qu’au moins 90 jours se sont écoulés depuis la vaccination.

Certaines personnes présentant une myocardite (avec ou sans péricardite) confirmée après une dose du vaccin à mRNA contre la COVID-19 peuvent choisir de recevoir une autre dose de vaccin après en avoir discuté des risques et des avantages avec leur professionnel de la santé. Si une autre dose de vaccin leur est proposée, il convient d’offrir le vaccin Pfizer-BioNTech (30 mcg) en raison du taux plus faible de myocardite et/ou de péricardite rapporté après l’administration de ce vaccin par rapport au vaccin Moderna (100 mcg). Le consentement éclairé doit inclure une discussion sur le risque inconnu de récurrence de la myocardite et/ou de la péricardite après l’administration de doses supplémentaires du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 chez les personnes ayant des antécédents de myocardite et/ou de péricardite confirmés après une dose précédente du vaccin à mRNA contre la COVID-19, ainsi que sur la nécessité d’obtenir une évaluation et des soins médicaux immédiats en cas de symptômes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :