Archivée : Étude de cas nº7 : Réduire les disparités sur le plan de la santé en lien avec le diabète : Leçons retenues grâce au programme communautaire de la stratégie canadienne sur le diabète

 

Étude de cas nº7: Mobilisation stratégique des jeunes des communautés ethnoculturelles pour la sensibilisation au diabète : Participation des jeunes pour accroître la sensibilisation au diabète dans la communauté

Organisation responsable

  • Conseil ethnoculturel du Canada (CEC)

Principaux partenaires

  • Organisation ibéroaméricaine Progenesis (Ottawa)
  • National Council of Jamaicans and Supportive Organizations in Canada
  • Conseil national des Canadiens d'origine chinoise
  • Société de logement communautaire d'Ottawa—district sud
  • Association d'études canadiennes
  • Association chrétienne et culturelle des Asiatiques du Sud
  • Association canadienne du diabète
  • Canadian Ethnic Media Association

Bailleur de fonds

  • Agence de la santé publique du Canada

Groupe cible

  • Les jeunes asiatiques (Chinois, Philippins, Asiatiques du Sud, Vietnamiens), les jeunes noirs (y compris des Caraïbes) et les jeunes hispaniques (hispanophones de l'Amérique du Sud et de l'Amérique centrale) de 15 à 24 ans; les familles de ces jeunes et leurs fournisseurs de soins de santé.

Communautés

  • Partout au Canada

Contexte

De nos jours, un nombre sans précédent d'enfants et de jeunes reçoit un diagnostic de diabète de type 2 et est aux prises avec les problèmes à long terme associés à cette maladie. Les résultats d'une étude de l'Hospital for Sick Children à Toronto montrent une augmentation constante des cas de diabète de type 2 chez les jeunes de 18 ans et moins entre 1994 et 2002, en particulier chez les Afro-Canadiens et les Asiatiques du Sud-Est. Malheureusement, le nombre de programmes offerts aux diabétiques est trop limité pour répondre aux besoins de cette population.

Par l'entremise du présent projet, le CEC s'est efforcé d'accroître la sensibilisation au diabète de type 2 chez les jeunes des populations ethniques, leur famille et leur communauté. Plus précisément, le projet « Mobilisation stratégique des jeunes des communautés ethnoculturelles pour la sensibilisation au diabète » a mis l'accent sur la prévention primaire du diabète de type 2 chez les jeunes des communautés ethnoculturelles qui présentent un risque élevé de diabète (d'origine africaine, asiatique et hispanique).

Mise en oeuvre

Pendant un an, les jeunes et leurs intervenants de différentes communautés ethnoculturelles ont participé aux trois grandes activités suivantes.

  • Consultations locales avec des groupes de discussion—pour évaluer la sensibilisation au diabète de type 2 des jeunes de la communauté. Des groupes de discussion ont été organisés dans cinq provinces canadiennes, avec un total de 234 participants;
  • Symposium national—en vue d'obtenir des données de base sur le diabète de type 2 chez les jeunes et de mettre en oeuvre les stratégies de prévention des spécialistes des domaines de la médecine, de la diététique et des sports (66 participants).
  • Séance d'information d'une journée à l'intention de la communauté nationale—cette journée a été l'occasion de divulguer l'information provenant des consultations auprès des jeunes, des communautés, des professionnels de la santé et des médias ethniques. Elle a offert une tribune en vue d'élaborer des stratégies pertinentes pour la distribution et la diffusion des trois ressources élaborées à partir des consultations et du symposium (voir la section Ressources ci-dessous).

Le projet a permis aux jeunes d'obtenir l'information nécessaire pour sensibiliser les membres de leur communauté et de leur famille sur le diabète et sa prévention. Avant le symposium, nous avons clairement informé les participants que nous nous attendions à ce qu'ils agissent après le symposium. Chacun des participants a adopté une approche unique.

Évaluation

Les participants au programme et chacun des organismes ont apporté leur contribution par le biais d'un sondage d'évaluation détaillé. Nous avons mené 50 sondages au total. Nous avons également mené des entrevues téléphoniques auprès de six personnes-ressources.

Résultats

  • 88 % des répondants ont indiqué qu'ils connaissaient mieux le diabète de type 2 grâce à l'information tirée des trois ressources (voir ci-dessous).
  • 62 % des répondants ont déclaré que les conclusions du projet les avaient motivés à faire plus d'activité physique.
  • 64 % des répondants ont déclaré qu'en raison de leur participation au programme, ils avaient réduit leur consommation d'aliments qui contiennent du sucre, des graisses et du sel.
  • Au moment du sondage, 576 jeunes et 1 723 adultes avaient déjà pris connaissance de l'information contenue dans les ressources.
  • 76 % des répondants ont déclaré que le projet avait eu des conséquences positives pour leur communauté, leur famille et leurs amis.

Rejoindre la population

  • Ce programme reposait en partie sur un réseau de partenaires et d'organismes travaillant avec les jeunes des populations ethniques, qui ont permis d'identifier les jeunes participants. Ces jeunes devaient communiquer l'information recueillie sur le diabète dans leur communauté respective.
  • En utilisant des moyens appropriés à leur l'âge, comme YouTube, et en faisant participer les jeunes à l'élaboration des messages sur le diabète, ce programme a pu rejoindre un nombre important de jeunes.

Leçons retenues

  • Pour maintenir l'élan et l'intérêt des jeunes, un suivi fréquent et en temps opportun est nécessaire. La durée et les ressources du programme étant limitées, il était difficile d'assurer la viabilité du réseau. Par conséquent, des stratégies novatrices sont nécessaires pour assurer sa survie.
  • La participation au sondage de suivi a été plus faible que prévu. Quelques facteurs ont contribué au faible taux de participation.

    • Premièrement, les organismes communautaires ayant participé à ce programme dépendent de bénévoles ou d'un personnel limité. Il est donc difficile de trouver le temps nécessaire à l'évaluation de suivi.
    • Deuxièmement, de nombreux organismes n'organisent pas d'activités au cours de l'été, pendant que les nôtres avaient lieu.
À l'avenir, le moment et la durée de l'évaluation, de même que le temps accordé aux participants pour remplir l'évaluation, devront faire l'objet d'un examen minutieux.

« Il faut identifier les personnes-ressources et les leaders appropriés dans la communauté ou au sein des organismes de la communauté qui appuieront notre projet. »

Coordonnateur du projet

Ressources

Le CEC a élaboré quatre principales ressources :

  • un rapport sur la sensibilisation de la communauté;
  • une analyse démographique;
  • un guide des ressources;
  • une vidéo sur YouTube.

Ces ressources, axées sur les jeunes, donnent des renseignements sur la façon de minimiser les facteurs de risque qui peuvent être modifiés en vue d'élaborer quelques stratégies de prévention primaire du diabète. Il donne également des détails sur les moyens de relever les défis de la prévention primaire.

De plus, ces ressources contiennent une liste de livres de cuisine, des guides de planification des repas, un lexique qui définit les termes couramment utilisés dans le domaine de la prévention du diabète de type 2 et une liste de sites Web fiables et utiles.

Vous pouvez consulter ces ressources (en anglais) et visionner la vidéo à l'adresse suivante :

www.ethnocultural.ca/projects/none/diabetes

Pour en savoir davantage
Conseil ethnoculturel du Canada
Courriel : cec@web.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :