Bactériémies associées aux cathéters veineux centraux (BACVC) dans les unités de soins intensifs des hôpitaux canadiens de soins de courte durée (2006, 2009 à 2011)

Les lecteurs que désirent consulter le rapport en format PDF peuvent le télécharger ou le visualiser. Pour recevoir une copie électronique du rapport de surveillance BACVC, veuillez, s'il-vous-plaît, envoyer une demande par courriel à ccdic-clmti@phac-aspc.gc.ca

Sommaire

Unités de soins intensifs pour adultes

Parmi les unités de soins intensifs pour adultes, les taux de bactériémies associées aux cathéters veineux centraux (BACVC) à l'échelle nationale ont diminué de manière significative depuis 2006. À l'échelle régionale, les taux de BACVC de la région ouest parmi toutes les unités de soins intensifs pour adultes demeurent relativement inchangés depuis 2006, mais ils ont diminué dans la région du centre et la région est.

Les taux d'utilisation des cathéters dans l'ensemble des unités de soins intensifs pour adultes ont légèrement augmenté depuis 2006 dans les régions ouest et du centre, et ont légèrement diminué dans la région est. Parmi les unités de soins intensifs médicaux, chirurgicaux et mixtes pour adultes, les taux de BACVC ont diminué de manière importante depuis 2006. Les taux d'utilisation des cathéters parmi les unités de soins intensifs médicaux, chirurgicaux et mixtes pour adultes demeurent relativement inchangés depuis 2006, mais ils ont augmenté dans la région du centre et ont diminué dans la région de l'est. Parmi les unités de soins intensifs de chirurgie cardio-vasculaire pour adultes, les taux nationaux de BACVC et d'utilisation des cathéters ont augmenté depuis 2006.

Le staphylocoque à coagulase négative (SCN) reste le micro-organisme prédominant des BACVC dans les unités de soins intensifs pour adultes. Les autres micro-organismes sont demeurés relativement inchangés, à l’exception des entérocoques résistant à la vancomycine (ERV) dont la proportion est passée de 0 % en 2006 à 4 % en 2011. La plupart des micro-organismes décelés dans les unités de soins intensifs pour adultes sont des organismes à Gram positif (63 % en 2011), et aucun changement significatif dans les proportions n'a été enregistré depuis 2006 (70 %).

La plupart des patients (71 % en 2011) dans les unités de soins intensifs pour adultes sont en vie 30 jours après l'apparition d'une BACVC et aucun changement significatif dans cette proportion n'a été constaté depuis 2006 (74 %).

La décroissance des taux de BACVC et la proportion de staphylocoques à coagulase négative (SCN) détectés dans les BACVC enregistrées dans les unités de soins intensifs pour adultes est similaire à ce qui est observé à l'échelle internationale.

Unités pédiatriques de soins intensifs

Depuis 2006, les taux nationaux de BACVC ont considérablement diminué dans les unités de soins intensifs pédiatriques, tandis que ceux d’utilisation des cathéters ont varié au fil des temps avec une tendance à croître.

Le staphylocoque à coagulase négative (SCN) reste le micro-organisme prédominant des BACVC identifiées dans les unités de soins intensifs pédiatriques. Les autres micro-organismes sont demeurés relativement inchangés sauf l'entérocoque dont la proportion est passée de 3 % en 2006 à 21 % en 2011. La plupart des micro-organismes décelés dans les unités de soins intensifs pédiatriques sont des organismes à Gram positif (68 % en 2011), et leur proportion n'a connu aucun changement significatif  depuis 2006 (68 %).

La plupart des patients (88 % en 2011) dans les unités de soins intensifs pédiatriques sont en vie 30 jours après l'apparition d'une BACVC, et aucun changement significatif dans cette proportion n'a été constaté depuis 2006 (91 %).

La décroissance des taux de BACVC dans ces unités Canadiennes de soins intensifs pédiatriques est similaire à la tendance observée à l'échelle internationale.

Unités néonatales de soins intensifs

Les taux nationaux de BACVC (globaux, par poids à la naissance et par type de cathéter) dans toutes les unités néonatales de soins intensifs ont diminué de manière significative  depuis 2006, tandis que ceux (globaux et par poids à la naissance) d'utilisation de cathéters dans ces unités néonatales sont demeurés relativement inchangés.

Le staphylocoque à coagulase négative (SCN) reste le micro-organisme prédominant des BACVC identifiées dans les unités néonatales de soins intensifs. Les autres micro-organismes sont demeurés relativement inchangés à   l’exception de la proportion d'Escherichia coli qui est passée de 2 % en 2006 à 10 % en 2011. La plupart des micro-organismes observés dans les unités néonatales de soins intensifs sont des organismes à Gram positif (70 % en 2011).

La plupart des patients (93 % en 2011) dans les unités néonatales de soins intensifs sont en vie 30 jours après l'apparition d'une BACVC, et aucun changement dans cette proportion n'a été constaté depuis 2006 (92 %).

La décroissance des taux de BACVC et de la proportion de staphylocoques à coagulase négative (SCN) détectés dans les BACVC qu’affichent ces données Canadiennes des unités néonatales de soins intensifs correspond à la tendance observée à l'échelle internationale.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :