Évaluation de la transmission de la COVID‑19 et mesures de santé publique dans les écoles : Lignes directrices pour les enquêtes sur les éclosions

Sur cette page

Préambule

Ces lignes directrices appuient les enquêtes de grande qualité qui contribueront à la compréhension collective, sur le plan de la santé publique, de la transmission de COVID­19 dans tous les types de milieux scolaires et de l’utilité des mesures d’atténuation qui ont été mises en place. Une approche systématique de l’intervention en cas d’éclosion, y compris une enquête qui examine les cas, les contacts, leurs interactions et leur environnement, contribuera à produire des données probantes de meilleure qualité et permettra aux responsables de la santé publique de prendre des décisions stratégiques éclairées par des données probantes.

Ces lignes directrices fourniront des informations applicables à tout type d’enquête sur les éclosions et mettront en évidence les considérations propres aux éclosions survenant dans un milieu éducatif, notamment dans les garderies et les écoles.

Les présentes lignes directrices ont comme public cible le personnel de santé publique qui interviendra directement en cas d’éclosion de COVID-19 dans les écoles, et plus particulièrement le personnel qui apporte un soutien épidémiologique à l’enquête. Les professionnels occupant ce poste auront divers niveaux d’expérience dans l’épidémiologie des maladies transmissibles et l’intervention en cas d’éclosion, ainsi que dans la gestion des cas et des contacts. Il peut s’agir d’épidémiologistes de terrain fédéraux du Programme canadien d’épidémiologie de terrainNote de bas de page 1, d’agents de santé publique du Service de la santé publique du Canada, ainsi que de chercheurs en santé publique des autorités de santé publique locales, régionales, provinciales ou territoriales et fédérales, et les autorités de santé publique des Premières Nations et des Autochtones. Ces lignes directrices devraient être une ressource complémentaire aux directives locales, régionales et provinciales ou territoriales en matière de santé publique. Le mandat de lutte contre les éclosions relève de l’autorité local compétente en santé publique.

Connaissances actuelles concernant les éclosions en milieu scolaire

Au Canada, il reste des possibilités d’apporter d’importantes contributions à la base de données probantes émergentes liées à la COVID-19 chez les enfants d’âge scolaire et les jeunes, comme les suivantes :

Les enquêtes épidémiologiques sur les éclosions, ainsi que la recherche en santé publique, peuvent contribuer à la nouvelle base de connaissances qui aidera à répondre à ces questions et à d’autres, et mener à l’amélioration des mesures de prévention des éclosions et de lutte contre celles-ci. De plus, l’apparition des variants préoccupants (VP) et des variants d’intérêt (VI) du SRAS-CoV-2 a montré la nécessité d'enquêtes épidémiologiques pour comprendre le rôle des VP et des VI dans ce contexte.

Un cadre pour les enquêtes sur les éclosions

Les éléments clés présentés dans ces lignes directrices fournissent un cadre d’enquête sur les activités liées à la COVID-19 dans les écoles ou s’y rapportant. Ces éléments clés sont présentés de manière séquentielle, bien qu’ils soient rarement entrepris de manière strictement linéaire. Les éléments d’une enquête sur une éclosion suivent en gros un cycle de préparation, d’enquête/d’intervention et d’apprentissage. Les activités de préparation, y compris la compréhension du contexte dans lequel l’éclosion se produit, se déroulent idéalement avant le début d’une éclosion. Toutefois, l’enquête sur une éclosion permette de mieux comprendre le contexte et de gérer et prévenir efficacement d’autres éclosions. Les chercheurs pourraient suivre ces étapes et s’en servir comme cadre pour planifier leur méthode d’enquête, et peuvent augmenter et adapter les étapes en fonction du contexte précis de l’éclosion.

En raison des contraintes connues en matière de ressources, il pourrait être impossible de mener une enquête épidémiologique exhaustive sur chaque éclosion en milieu scolaire au sein d’une administration. Les chercheurs pourraient accorder la priorité aux enquêtes sur les éclosions où il y a :

Questionnaires

L’utilisation de questionnaires communs facilite la collecte de données standard au sein des administrations et entre elles. Il serait donc possible de comparer les éclosions ou de centraliser l’analyse de plusieurs éclosions au sein d’une commission scolaire, d’une région sanitaire ou d’une administration. Des questionnaires permettant d’obtenir et d’enregistrer des informations sur le milieu scolaire ainsi que sur le ou les cas et leurs activités à l’école sont annexés aux présentes lignes directrices. Lorsque des informations supplémentaires sur des sujets précis sont indiquées en fonction des réponses du répondant à ce questionnaire, vous serez invité à remplir des questionnaires supplémentaires. Tous les questionnaires sont disponibles en format PDF imprimable et en format MS Word modifiables.

Ces deux questionnaires sont les suivants :

Définition des mots-clés

Les chercheurs doivent se conformer aux définitions utilisées par l’autorité locale de santé publique pour les enquêtes sur les éclosions et la prise en charge des cas et des contacts. L’ASPC met régulièrement à jour la définition de cas nationale et les directives sur la prise en charge des cas et des contacts.

Définition nationale de cas : Les définitions de cas pour la surveillance des pathogènes permettent de standardiser la classification des cas et les déclarations faites à l’Agence de la santé publique du Canada. Elles sont fondées sur le niveau actuel de preuves épidémiologiques et d’incertitude et sur les objectifs de santé publique. Ces définitions changent à mesure que de nouveaux renseignements deviennent disponibles

Période d’incubation : Intervalle entre l’exposition à un agent infectieux et l’apparition des symptômes de la maladie. Veuillez consulter les définitions de « période d’incubation » des autorités locales de santé publique ou de l’ASPC.

Période de transmissibilité : Période pendant laquelle un agent infectieux est transmissible d’une personne infectée à d’autres personnes. Veuillez consulter les définitions de « période de transmissibilité » ou de « période de contagion » des autorités locales de santé publique ou de l’ASPC

Cas index : Premier cas d’une éclosion, au sein d’un groupe défini, dont l’autorité de santé publique est informée. Ce cas peut ne pas être le premier d’une chaîne de transmission.

Un lien épidémiologique est l’exposition à un milieu commun, la présence à un rassemblement ou le temps passé dans un endroit ou un lieu commun, lorsqu’il y a des preuves raisonnables que la transmission aurait pu se produire.

Les preuves raisonnables de transmission en milieu scolaire pourraient comprendre les éléments suivants :

Le terme « école » désigne les établissements d’enseignement qui offrent des cours de la maternelle à la douzième année. Ces lignes directrices concernent un membre du personnel ou un élève qui fréquente physiquement l’école. Toutefois, les chercheurs peuvent adapter le contenu pour répondre aux éclosions dans d’autres milieux éducatifs, comme les garderies.

Le terme « personnel » s’applique à toute personne qui travaille à l’école régulièrement, y compris les administrateurs, les éducateurs, personnel d’entretien, les entrepreneurs et les bénévoles.

Un contact est une personne qui a été en contact avec un cas confirmé en laboratoire pendant la période de transmissibilité du cas. Une évaluation individuelle des risques déterminera le niveau de risque d’exposition de chaque contact afin de déterminer les mesures de santé publique requises (c.‑à‑d., la détermination d’un « contact étroit » dans un milieu scolaire).

Le terme « cohorte » désigne un groupe défini d’élèves, de membres du personnel ou de bénévoles dont la composition ne change pas d’un jour d’école à l’autre et qui évite tout contact étroit avec les membres des autres cohortes. La formation de cohortes est une stratégie visant à réduire le nombre de personnes qui entrent en contact les unes avec les autres.

Éléments clés : Préparation pour une enquête sur une éclosion

Comprendre et consigner le contexte de l’éclosion dans une l’école

Comme les cas dans les écoles proviennent de la collectivité, il est important de comprendre l’épidémiologie locale actuelle de la COVID-19 lorsqu’on enquête sur des éclosions dans les écoles, surtout lorsqu’on essaie de comprendre s’il y a eu plusieurs introductions de cas de COVID-19 à l’école, une transmission de l’infection au sein de l’école, ou une combinaison des deux.

Il sera important de comprendre les caractéristiques de l’école et de sa population, les stratégies d’atténuation de la propagation de l’infection en place et la conformité à ces stratégies pour éclairer l’enquête sur l’éclosion. L’Agence de la santé publique du Canada utilise une approche fondée sur les risques pour établir les directives sur la planification pour l’année scolaire dans le cadre de la vaccination contre la COVID-19 Note de bas de page 2 et des directives précédentes pour les école de la maternelle à la 12e année Note de bas de page 3. Les provinces et les territoires ont des dispositions et des lignes directrices différentes pour l’atténuation des risques dans les milieux éducatifs et scolaires. De plus, chaque commission scolaire, ainsi que chaque école et garderie publique, privée et alternative, peut fonctionner différemment et mettre en œuvre des mesures différentes. Il sera essentiel de comprendre le contexte et la situation uniques de chaque établissement d’enseignement pour mener l’enquête sur l’éclosion.

Le questionnaire d’enquête en milieu scolaire normalisé comprend une liste de questions qui permettent de mieux comprendre le contexte de l’école (annexe I). Ces renseignements pourraient être recueillis à l’avance auprès des écoles ou des commissions scolaires locales afin d’aider les autorités locales ou régionales de la santé publique à se préparer à d’éventuelles éclosions. Ces renseignements pourraient également aider les écoles ou les commissions scolaires locales à préparer le niveau de documentation nécessaire pendant l’enquête sur l’éclosion.

Déterminer les objectifs de l’enquête sur l’éclosion

Dès le début de l’enquête, ou même avant celle-ci, il faut tenir compte des objectifs, car ils contribueront à orienter l’enquête. Les questions clés auxquelles l’enquête répondra orienteront les données recueillies et les analyses effectuées. L’objectif primordial de la gestion de l’éclosion est de cerner tous les cas et contacts associés à l’éclosion afin de limiter la propagation et de neutraliser l’éclosion. Habituellement, cela se fait dans le cadre de la gestion des cas et des contacts, et une enquête officielle sur l’éclosion n’en fait pas nécessairement partie. Il y a d’autres objectifs dont il est important de tenir compte avant de lancer une enquête sur une éclosion, notamment :

Les chercheurs sur les éclosions devraient intégrer une perspective d’équité dans les objectifs de leurs enquêtes. Il faut prendre en compte les aspects de la mise en œuvre qui sont propres aux mesures de santé publique et examiner si l’équité et l’accessibilité des interventions non pharmacologiques et l’éducation en matière de santé ont joué un rôle sur l’efficacité.

Le rôle du séquençage du génome entier du virus SRAS-CoV-2 pourrait permettre de mieux comprendre la transmission lors d’éclosions en permettant de savoir si les cas sont infectés par des virus de souches communes ou différentes. Les chercheurs doivent faire appel au laboratoire de santé publique de leur administration s’ils souhaitent que le séquençage du génome entier soit fait.

Collecte et gestion des données

Les outils de collecte de données et les protocoles de gestion nécessaires à l’enquête sur une éclosion doivent être élaborés et mis en œuvre, ou mis à jour si nécessaire, avant l’apparition d’une éclosion. Les exigences propres aux données relatives aux Autochtones reposent notamment sur les principes PCAP (propriété, contrôle, accès, possession), les identifiants des Premières Nations, des Inuits et des Métis, et l’accès des organisations de services de santé aux Autochtones aux données de leur propre collectivité.

Les présentes lignes directrices visent à appuyer la collecte de données en fournissant un questionnaire d’enquête standard supplémentaire sur les cas scolaires (voir annexe II). Le questionnaire d’enquête sur les cas en milieu scolaire comprend des questions propres aux contacts et aux risques en milieu scolaire afin d’obtenir des informations sur l’acquisition et la transmission potentielles de la COVID-19 pendant l’école ou le trajet vers l’école. Toutefois, les chercheurs peuvent vouloir modifier ou adapter le questionnaire ou son format en fonction des besoins locaux. Le questionnaire d’enquête sur les cas en milieu scolaire devrait compléter, mais non remplacer les éléments de données standards qui sont recueillis sur tous les cas de COVID-19 selon le formulaire national de déclaration de casNote de bas de page 4 dans le cadre de l’enquête régulière sur un cas ou de la recherche des contacts. Le formulaire national de déclaration de cas comprend des données démographiques, des facteurs de risque, des sources possibles d’acquisition et des résultats. Le questionnaire d’enquête sur les cas scolaires est beaucoup plus détaillé pour enquêter sur les cas exposés ainsi que sur les contacts en milieu scolaire.

Dans la mesure du possible, les données d’enquête sur les cas sont recueillies en format électronique afin de gagner du temps pour la saisie des données et de réduire le risque d’erreurs de transcription. Les données devraient être hébergées dans une base de données sécurisée permettant l’extraction des données dans des formats tabulaires reconnus par la plupart des logiciels statistiques (.csv, .tsv, .xlsx, .xls). En plus des entrevues avec les cas et les contacts, d’autres sources de données devraient être recueillies, comme les dossiers administratifs de l’école, les horaires des classes et les dossiers de présence, une carte ou un plan d’étage de l’école, et des plans de salle. Lorsque cela est possible, les chercheurs devraient visiter l’école et les salles de classe touchées pour avoir une meilleure compréhension du contexte de l’éclosion.

Les données devraient être gérées de manière à faciliter les analyses souhaitées; par exemple, si des analyses de réseaux sociaux doivent être effectuées, les données sur les liens entre tous les cas et les contacts doivent être consignées. Un exemple de la structure de données formée en vue de l’analyse des réseaux sociaux se trouve à l’annexe III.

Éléments clés : Une enquête épidémiologique sur la COVID-19 dans une école

Détection de cas liée à une école (cas de référence)

Les responsables de la santé publique, au cours de celle-ci, détermineront s’il s’agit d’un élève, d’un membre du personnel ou s’il est lié d’une autre manière à l’école. L’entrevue d’enquête sur le cas comprendra une évaluation de la présence du cas à l’école ou dans toute activité scolaire pendant la période de transmissibilité, une évaluation qui vise à déterminer si le cas était présent à l’école ou dans une activité scolaire pendant la période d’incubation (ce qui sera examiné parmi d’autres déplacements de cas pendant l’étude de sources potentielles d’acquisition), et une évaluation des déplacements et des activités du cas pendant la période de transmissibilité pour déceler les contacts potentiels. L’enquête permettra de cerner et d’évaluer les contacts, comme il est décrit plus bas.

Les autorités de santé publique peuvent utiliser, ou explorer, divers moyens d’être alertées d’une possible activité de COVID-19 au sein d’une école. Ces approches d’alerte ou de détection précoce, tout comme leur utilité et leurs limites, n’entrent pas dans le champ d’application des présentes lignes directrices, mais elles méritent d’être prises en considération lors de la planification de l’intervention en cas d’éclosion à l’école.

Enquête sur les contacts et recherche de cas

Une définition propre à la situation des personnes à risque d’exposition élevé (p. ex. un contact étroit) aidera les chercheurs à cibler efficacement leur enquête sur les contacts et leurs efforts de recherche de cas. La définition de « contact étroit » élaborée pour l’enquête sur l’éclosion ne doit pas remplacer celle établie par l’autorité de santé publique pour déterminer les exigences relatives à l’isolement et à la quarantaine.

En milieu scolaire, le port d’un masque non médical peut ne pas changer la classification des contacts étroits : les contacts étroits qui ont toujours porté un masque non médical à l’école pourraient être considérés comme des contacts étroits du cas. Les facteurs affectant le risque de transmission doivent être pris en compte pour déterminer ce qui constitue un contact étroit. La compréhension du niveau de réduction des risques associé aux mesures de santé publique et de ses incidences sur la pratique évolue, et les autorités sanitaires locales devraient en tenir compte dansl’évaluation du risque de transmission et la gestion de la santé publique.

Les connaissances de la santé publique sur la dynamique de transmission du virus en milieu scolaire sont en constante évolution, étant donné la situation des variants et les effets de la vaccination. Il est donc recommandé d’adopter une définition élargie des contacts étroits dans le contexte des éclosions dans les écoles. Ce faisant, il est certes possible d’inclure des contacts qui n’auraient pas été réellement en contact étroit avec le cas, mais la possibilité que de vrais contacts étroits soient échappés s’en trouve grandement réduite.. Une telle approche appuie la recherche de cas et réduit au minimum le risque d’omettre des maillons dans la chaîne de transmission. La plupart des écoles au Canada ont mis t en place des mesures de santé publique, notamment l’utilisation de masques non médicaux, le regroupement du personnel et des élèves et l’augmentation des protocoles de nettoyage. Une évaluation spécifique de l'exposition et une évaluation des contacts à haut risque sont nécessaires. La compréhension du risque d’exposition évolue, notamment en ce qui concerne les variants préoccupants et la vaccination.. En fonction de cette évaluation, l’autorité sanitaire locale peut déterminer ce qui constitue un contact étroit, les niveaux de risque de transmission connexes associés et les mesures de gestion appropriées.

Dans les cas où le risque d’exposition est difficile à déterminer en fonction des facteurs ci‑dessus, l’Agence de la santé publique du Canada recommande de considérer tous les membres de la cohorte comme des contacts étroits d’un cas, si le cas était transmissible pendant sa présence à l’école. En plus des membres de la cohorte, les autres contacts étroits comprennent les personnes qui ont partagé un espace clos ou confiné avec le cas pendant qu’il était contagieux ou qui ont partagé des objets qui pourraient avoir été contaminés par ses liquides organiques (p. ex., salive, gouttelettes respiratoires, excrétions).

Les enquêtes sur les éclosions peuvent nécessiter un suivi des personnes qui ne répondent pas à la définition de contact étroit du cas, mais qui sont jugées pertinentes parce qu’elles ont un lien épidémiologique avec le cas.

Les responsables de la santé publique détermineront quels contacts doivent faire l’objet d’une enquête et à quel niveau de priorité, en fonction de l’information obtenue lors de leur entrevue du cas et d’autres sources d’information incluant celles des écoles, comme les listes de cohortes, les dossiers de présence et les schémas de l’aménagement des salles de classe et les plans d’étage, ainsi que la participation à des activités parascolaires. Les contacts qui ont passé plus de temps avec le cas, ou qui se sont trouvés plus près de celui-ci, devraient être suivis de manière prioritaire.

Les principales raisons d’enquêter sur les contacts sont les suivantes :

Afin de déterminer si les contacts sont eux-mêmes des cas, on procédera à un dépistage des symptômes pendant l’entrevue. Les contacts (tant symptomatiques qu’asymptomatiques) peuvent être dirigés vers des installations de dépistage ou une évaluation médicale, selon les directives de santé publique locales, provinciales ou territoriales en vigueur ou dans le cadre d’une enquête sur une éclosion

Il est important, pour l’enquête sur l’éclosion, de consigner méticuleusement et de façon exhaustive les détails obtenus au cours de l’entrevue avec le contact étroit, même si les contacts ne deviennent pas des cas. Les renseignements sur les contacts qui ne deviennent pas des cas peuvent éclairer les chercheurs sur la dynamique de transmission autant que ceux sur les contacts qui deviennent des cas. Les chercheurs doivent être conscients du risque de biais de classification erronée lorsqu’ils font des comparaisons entre des cas et des non-cas. Plus précisément, si des personnes non désignées en tant que cas sont en fait des cas asymptomatiques, les conclusions tirées des différences entre les cas et les non-cas seraient inexactes. C’est pourquoi il peut être important de tester les contacts pour renforcer la confiance dans l’exactitude de la classification. En outre, les limites de la spécificité des tests de laboratoire doivent être prises en compte. Des conseils pour comprendre les résultats des tests COVID­19 sont présentés ailleursNote de bas de page 6.

Déclaration d’une éclosion

Les administrations ont des seuils, des définitions et des protocoles différents pour déclarer une éclosion. On peut déclarer une éclosion dans une école lorsqu’il y a deux cas ou plus de COVID-19 liés sur le plan épidémiologique à une école dans une période de 14 joursNote de bas de page 7 et qu’une transmission est vraisemblablement survenue à l’école ou pendant des activités scolaires. Cette déclaration indiquerait que les premières étapes de l’enquête ont conduit à l’hypothèse qu’il existe des preuves raisonnables d’une transmission dans le cadre scolaire concerné. Une enquête plus approfondie pourrait être justifiée pour déterminer quels sont les facteurs associés aux cas et quelles mesures doivent être mises en place pour endiguer l’éclosion et prévenir toute nouvelle transmission. Avec la détection de cas subséquents de COVID-19 associés à une école, en plus des activités d’enquête sur les cas et les contacts décrites ci-dessus, l’enquête et l’intervention en cas d’éclosion peuvent être élargies pour englober d’autres activités, comme les suivantes :

Définition de cas d’éclosion

Une définition de cas d’éclosion devra être élaborée pour chaque éclosion de COVID-19 dans une école afin de déterminer les cas qui font partie d’une éclosion particulière dans une école. La définition d’un cas d’éclosion confirmé sera probablement un cas de COVID-19 confirmé en laboratoire qui est associé sur le plan épidémiologique à l’école dans une période précise. Les chercheurs voudront peut-être élaborer des définitions supplémentaires (p. ex., cas suspect d’éclosion) afin d’englober les personnes qui ne correspondent pas à la définition de cas d’éclosion et qu’ils souhaitent également suivre ou inclure dans leurs analyses (p. ex., les personnes symptomatiques qui n’ont pas été testées).

Analyse des données

Épidémiologie descriptive

Des analyses descriptives devraient être effectuées pour décrire l’éclosion en fonction de la personne, du lieu et du moment. Par exemple, le nombre de cas et la ventilation par âge, sexe, classe et rôle dans l’école (c.-à-d., enseignant, élève, administrateur, etc.) seront probablement des extrants initiaux importants des analyses; ils sont souvent présentés sous forme de tableaux.

Des techniques de visualisation des données peuvent être utilisées dans le cadre d’analyses descriptives. Les diagrammes de Gantt peuvent être utilisés pour visualiser la chronologie des cas. Ils indiquent la date d’apparition des symptômes (ou la date à laquelle l’échantillon a été prélevé pour un cas asymptomatique dont l’échantillon est positif), la période estimée de la transmissibilité et la période d’exposition estimée. Ces outils peuvent contribuer à cerner les chevauchements entre les périodes de transmissibilité et d’exposition possible des cas et à formuler des hypothèses sur les chaînes de transmission potentielles ou les cas de transmission lorsque des renseignements détaillés sur la transmission ne sont pas disponibles. Ils peuvent également favoriser la recherche des contacts en déterminant les moments où des cas contagieux étaient présents à l’école. Ce type de visualisation des données peut être très utile lorsque l’on travaille avec un petit nombre de cas, sur une courte période, avec un petit nombre d’expositions communes. Les diagrammes de Gantt doivent être interprétés dans le contexte de l’épidémiologie locale et d’autres informations provenant des entrevues avec les cas.

Plusieurs choix logiciels servent à créer des diagrammes de Gantt. Une version simple peut être créée avec Microsoft Excel en attribuant une ligne pour chaque cas, une colonne pour chaque jour de la période d’intérêt et en utilisant l’ombrage pour la période d’incubation et la période de transmissibilité de chaque cas, en employant différentes couleurs pour représenter les périodes d’exposition et les périodes de transmissibilité probables. La période d’incubation maximale est considérée comme une approximation de la date d’exposition probable la plus ancienne. Les chercheurs peuvent souhaiter utiliser différentes nuances pour démontrer la période de chevauchement entre la période d’exposition probable et la période présumée de transmissibilité. Cette période pendant laquelle un cas peut être transmissible, mais pas encore symptomatique peut être particulièrement intéressante, car le cas fait probablement partie de ses activités régulières. Une période d’incubation moyenne de cinq jours pourrait également être indiquée sur le diagramme, car la date d’exposition et donc la période d’incubation sont généralement inconnues.

Un exemple de diagramme de Gantt des cas de COVID-19 dans une salle de classe est présenté à la figure 1. Dans cet exemple, une interprétation est que ce diagramme de Gantt montre les périodes d’exposition et les périodes de transmissibilité probables de huit cas de COVID-19 en milieu scolaire. Les deux premiers cas (cas 1 et 6) ont commencé à présenter des symptômes à la même date, ce qui semble indiquer deux introductions simultanées de COVID-19 dans l’école. Les périodes de transmissibilité de ces deux premiers cas se chevauchent avec les périodes d’exposition probables des cas suivants, ce qui indique la possibilité que la transmission entre les cas se soit produite à l’école. Le chevauchement des périodes de transmission et d’incubation laisse entendre qu’il aurait pu y avoir jusqu’à trois générations de transmission (des cas 1 et 6 aux cas 2 et 4; des cas 2 et 4 aux cas 3, 5 et 7; des cas 3, 5 et 7 au cas 8) à l’école. Il est également possible que deux cas (ou en fait plusieurs) dont les symptômes sont apparus à la même date (ou à une date proche) proviennent d’une exposition commune inconnue une génération auparavant. Des enquêtes supplémentaires seraient nécessaires pour mieux comprendre les chaînes de transmission probables décrites ci-dessus.

Figure 1 : Exemple de diagramme de Gantt de huit cas de COVID-19 dans une salle de classe

La période d’incubation (durée maximale et durée la plus probable), la période présumée de transmissibilité et la date d’apparition des symptômes ou de prélèvement des échantillons sont indiquées pour chaque cas.

Figure 1

Figure 1: Description textuel

Définitions des dates importantes affichées :

Période d’incubation : jusqu’à 14 jours entre l’exposition et l’apparition des symptômes

Période d’incubation moyenne : 5 jours avant la date d’apparition

Chevauchement de la période d’incubation et de la période de transmissibilité : 2 jours avant la date d’apparition des symptômes

Période de transmissibilité pour les personnes symptomatiques : 2 jours avant l’apparition et 10 jours après l’apparition ou la résolution des symptômes, selon la plus longue des deux périodes

Période de transmissibilité pour les personnes asymptomatiques : 2 jours avant la date de prélèvement du spécimen et 10 jours après la confirmation du laboratoire

Figure 1 : Exemple de diagramme de Gantt de 8 cas de COVID-19 détectés dans une salle de classe (à noter : les points de départ et de fin des premières périodes d’incubation et des dernières périodes de transmissibilité sont en dehors de la période indiquée dans le graphique de Gantt).
ID du cas Date de l’apparition des symptômes Date du prélèvement des spécimens Date de début de la période d’incubation Date moyenne de début de la période d’incubation Période de transmissibilité Chevauchement entre la période d’incubation et de la période de transmissibilité
1 12 sept. S.O. Avant le 3 sept. 7 sept. Du 10 sept. au 22 sept. 10 et 11 sept.
2 14 sept. S.O. Avant le 3 sept. 09 sept. Du 12 sept. au 24 sept. 12 et 13 sept.
3 S.O. 21 sept. 7 sept. 16 sept. Du 19 sept. au 1er oct. 19 et 20 sept.
4 14 sept. S.O. Avant le 3 sept. 09 sept. Du 12 sept. au 24 sept. 12 et 13 sept.
5 S.O. 20 sept. 06 sept. 15 sept. Du 18 sept. au 30 sept. 18 et 19 sept.
6 12 sept. S.O. Avant le 3 sept. 7 sept. Du 10 sept. au 22 sept. 10 et 11 sept.
7 20 sept. S.O. 06 sept. 15 sept. Du 18 sept. au 30 sept. 18 et 19 sept.
8 S.O. 28 sept. 14 sept. 23 sept. Du 26 sept. au 5 oct. 26 et 27 sept.

L’analyse des réseaux sociaux fournit une représentation visuelle du réseau élargi des cas et des contacts ainsi que de leurs liens. Des codes de couleur ou des symboles peuvent être utilisés pour distinguer les cas des non-cas. Les emplacements ou les différents types de contacts peuvent également être représentés visuellement (p. ex., pour distinguer les contacts au domicile, en classe, dans l’autobus scolaire et au sein des équipes sportives). Les utilisateurs peuvent ainsi établir visuellement les liens entre les élèves ou d’autres personnes touchées, où la transmission a eu lieu ou n’a pas eu lieu, et surtout, où la coupure des « liens » au sein d’un réseau social peut réduire la transmission entre des groupes de personnes.

Un diagramme de réseau social est composé de nœuds et de frontières. Les nœuds (parfois appelés acteurs, points, agents ou sommets) peuvent être utilisés pour représenter des personnes (p. ex., des cas et des contacts), des établissements, des emplacements géographiques ou des événements. Les nœuds sont reliés par des frontières (parfois appelées liens, arcs ou lignes) qui représentent les connexions et les relations entre deux nœuds. Les groupes de nœuds connectés sont appelés composants.

Il existe de nombreux logiciels qui permettent de visualiser les réseaux sociaux, notamment des logiciels spécialisés d’analyse des réseaux sociaux comme Gephi ou NetDraw. Bon nombre des progiciels statistiques disposent de fonctions d’analyse des réseaux sociaux, par exemple, le progiciel R epicontacts. Dans l’analyse des réseaux sociaux, les « nœuds » tels que les cas, les contacts ou les événements, sont reliés entre eux par des « frontières » ou des lignes. Consulter l’annexe III pour des exemples de structure de base de données recommandée pour l’analyse des réseaux sociaux.

Il existe certaines méthodes d’analyse pour effectuer des analyses statistiques des réseaux sociaux, par exemple pour mesurer le niveau global de connectivité au sein d’un élément ou pour dégager les nœuds les plus importants en ce qui concerne leurs liens et les liens de leurs liens. Les chercheurs sur les éclosions pourraient vouloir explorer davantage ces méthodes d’analyse. Cependant, souvent, la plus grande valeur de l’utilisation de l’analyse des réseaux sociaux dans le cadre d’une enquête sur une éclosion provient de l’inspection visuelle pour :

Un exemple de diagramme de réseau social est présenté ci-dessous à la figure 2, à partir des ensembles de données présentés à l’annexe III. Ce schéma montre les liens constatés entre deux cas (nœuds 2 et 3); par exemple, les cas peuvent être assis l’un à côté de l’autre en classe. Un cas supplémentaire (nœud 1) a été lié à un événement (nœud 4), p. ex., une pratique de groupe. Deux contacts (nœuds 5 et 6) ont été reconnus comme étant présents lors du même événement, même s’ils n’ont pas été nommés comme contacts par le cas.

Figure 2 : Exemple de diagramme d’analyse de réseau social d’une éclosion, élaboré à partir des ensembles de données présentés à l’annexe III

Figure 2

Figure 2: Description textuel

Le diagramme se compose de 6 nœuds. Les nœuds 1, 2 et 3 sont des cas. Le nœud 4 est un événement. Les nœuds 5 et 6 sont des contacts.

Le nœud 2 est lié au nœud 3. Le nœud 1 est lié au nœud 4.

Les nœuds 5 et 6 sont liés au nœud 4.

Si les chercheurs prévoient d’utiliser l’analyse des réseaux sociaux dans le cadre de leur enquête sur l’éclosion, ils pourraient juger pertinent d’y insérer des questions liées aux réseaux sociaux dans le cadre de leur enquête sur le cas et des entrevues de recherche des contacts, notamment :

Les diagrammes de chaîne de transmission offrent une représentation visuelle de la transmission de l’infection entre les cas, les flèches indiquant la direction, c.-à-d., le cas qui est présumé avoir infecté un cas subséquent, dans les cas où la direction peut être déterminée. Les méthodes utilisées pour élaborer les diagrammes de chaîne de transmission sont semblables aux méthodes décrites ci-dessus pour l’analyse des réseaux sociaux en ce qui concerne les choix de logiciels et la gestion des données. Cependant, pour les chaînes de transmission, les nœuds représenteraient des cas et les frontières s’accompagneraient de flèches indiquant la direction de la transmission lorsque celle-ci est connue. La figure 3 présente un exemple de diagramme de chaîne de transmission. Cet exemple illustre trois générations de transmission. Le cas 1 est le cas de référence qui a probablement transmis la COVID-19 au cas 7 et au cas 3. Le cas 3 a probablement transmis l’infection au cas 9 qui a probablement transmis l’infection au cas 4. Le cas 7 a probablement transmis l’infection au cas 2 et au cas 6, qui à leur tour ont probablement transmis l’infection aux cas 5 et 8. Remarque : Les cas sont numérotés dans l’ordre dans lequel ils se sont présentés à la santé publique et pas nécessairement dans l’ordre dans lequel ils ont été infectés ou ont présenté des symptômes.

Figure 3 : Exemple de diagramme de chaîne de transmission présentant la chaîne de transmission présumée entre neuf cas de COVID-19 (tiré de Dcoatzee, Wikipédia)

Figure 2

Figure 3: Description textuel

Transmission initiale : du cas 1 au cas 7; du cas 1 au cas 3

Transmission secondaire : du cas 7 au cas 2 et au cas 6; du cas 3 au cas 9

Transmission tertiaire : du cas 6 au cas 5 et au cas 8; du cas 9 au cas 4

Il ne sera pas toujours possible d’établir les chaînes de transmission, en particulier lorsque plusieurs cas sont présents ou lorsqu’il y a eu de multiples expositions qui auraient pu mener à la transmission. Les chaînes de transmission potentielles peuvent être indiquées par des liens épidémiologiques connus entre les cas et le moment de l’apparition des symptômes et les périodes de contact (l’utilisation du diagramme de Gantt décrit ci-dessus peut être utile) et peuvent être renforcées par des données génomiques de laboratoire montrant que les cas sont liés.

L’analyse et la visualisation spatiales peuvent être utilisées pour explorer les relations spatiales entre les cas, les contacts et leur environnement. Ces techniques peuvent être utilisées pour examiner les modes de transmission et la façon dont ils peuvent être influencés par la proximité des contacts et d’autres facteurs environnementaux (p. ex., débit d’air, obstacles). Elles pourraient également être utilisées pour déceler les contacts à risque plus élevé afin d’établir l’ordre de priorité des contacts pour le suivi.

Voici quelques exemples de la façon dont l’analyse et la visualisation spatiales pourraient être utilisées lors d’éclosions dans les écoles :

Dans l’exemple suivant (figure 4), une visualisation d’une salle de classe est utilisée pour représenter une chaîne de transmission potentielle et l’hypothèse qu’un ventilateur a pu contribuer à la transmission. Le pupitre rouge indique un cas primaire, dont les symptômes sont apparus le 22 septembre, et trois cas secondaires, dont les symptômes sont apparus les 27 et 28 septembre.

Figure 4 : Exemple de diagramme de classe illustrant quatre cas de COVID-19, leurs dates d’apparition de la maladie et la propagation hypothétique dans la classe entre un cas primaire et deux cas secondaires assis à proximité du cas primaire.

Figure 4

Figure 4 : Description textuel

Il y a un diagramme d’une salle de classe avec un pupitre d’enseignant près de l’entrée de la salle. Une barrière en plexiglas se trouve devant le bureau de l’enseignant. Un ventilateur se trouve directement à droite du bureau de l’enseignant. Le débit d’air du ventilateur est représenté comme traversant l’avant de la pièce de droite à gauche. Les bureaux des élèves sont disposés en cinq colonnes et quatre rangées face au bureau de l’enseignant.

Identifiant du cas Date d’apparition Emplacement (par rapport au ventilateur)
Cas primaire 22 sept. Place dans la première rangée, dans la deuxième colonne, à partir du ventilateur.
Cas secondaire 1 27 sept. Place dans la première rangée, dans la troisième colonne, à partir du ventilateur. Directement à gauche du cas primaire.
Cas secondaire 2 28 sept. Place dans la première rangée, dans la quatrième colonne, à partir du ventilateur. Directement à gauche du cas secondaire 1.
Cas secondaire 3 28 sept. Place dans la troisième rangée, dans la quatrième colonne à partir du ventilateur, deux sièges directement derrière le cas secondaire 2

Voici quelques exemples d’analyses et de visualisations spatiales qui ont été utilisées pour les éclosions de COVID-19 que l’on retrouve dans deux études récemment publiées. Park et coll. (2020)Note de bas de page 8 ont créé le plan d’étage d’un immeuble de bureaux présentant une éclosion de COVID-19. Le plan montrait la proximité de plusieurs des cas les uns par rapport aux autres dans un espace de travail ouvert où les travailleurs sont assis les uns en face des autres.

Lu et coll. (2020)Note de bas de page 9 ont créé le plan d’un restaurant où des personnes assises à trois tables adjacentes mangent en même temps que le cas de référence qui a ensuite eu des symptômes de la COVID-19. Le plan d’étage comprenait la disposition des sièges des cas et la circulation d’air de l’unité de climatisation du restaurant qui poussait l’air à travers les trois tables adjacentes.

Épidémiologie analytique

Les analyses descriptives peuvent aboutir à la génération d’hypothèses qui nécessitent une rigueur d’investigation supplémentaire pour caractériser le risque de transmission en milieu scolaire. Si une hypothèse émerge en ce qui concerne une source ou un mode probable de transmission, il pourrait être possible de mener une étude épidémiologique analytique d’observation, par exemple une étude de cohorte ou cas-témoins. Les inférences importantes tirées d’études analytiques exigent une puissance statistique adéquate; puisque les éclosions en milieu scolaire pourraient être faibles en raison du nombre de cas, il pourrait être préférable de mettre en commun des données entre de multiples éclosions dans un ou plusieurs secteurs de compétence afin de renforcer les inférences possibles. S’il est possible que les données sur les éclosions soient agrégées avec les données d’autres écoles ou d’autres administrations, un outil et un processus de collecte de données standards seront essentiels pour assurer la comparabilité (voir annexe I et annexe II). Les plans d’études analytiques possibles qui pourraient être envisagés pour les éclosions dans les écoles sont brièvement décrits ci-dessous. Si vous envisagez d’entreprendre une étude épidémiologique analytique, vous pouvez consulter des sources épidémiologiques supplémentaires et/ou demander l’aide d’un épidémiologiste de terrain du Programme canadien d’épidémiologie de terrain.

Les études de cohorte rétrospectives évaluent les expositions (facteurs de risque, interventions) et les résultats (p. ex., infection confirmée ou soupçonnée par la COVID-19) dans une cohorte définie d’individus (p. ex., une salle de classe, une école, un autobus scolaire, une section cohorte d’une école). Un plan d’étude de cohorte peut être envisagé s’il y a plusieurs cas au sein d’une cohorte ou d’un réseau scolaire et s’il est possible de joindre l’ensemble du groupe fermé pour recueillir des renseignements sur l’exposition et les résultats. Si une cohorte entière ne peut être contactée, une étude cas-témoins imbriquée pourrait être appropriée. Les études de cohorte pourraient servir à évaluer l’incidence de l’exposition pour différentes interventions ou activités de contrôle des infections sur le résultat de l’infection par la COVID-19. L’ensemble de la cohorte d’étude est évalué pour que soient déterminés les risques liés à la COVID-19 et son exposition, et testé en vue de détecter l’infection par la COVID-19. Les chercheurs pourront ainsi déterminer quelles expositions ont probablement mené à la maladie. Comme il y a possibilité d’infection asymptomatique, il sera important de soumettre tous les membres de la cohorte à des dépistages pour en déterminer le résultat. Parmi les mesures des résultats se trouve le risque relatif de devenir un cas ainsi que les taux d’attaque au sein de la cohorte.

Un exemple d’études de cohortes utilisées pour enquêter sur les épidémies de COVID-19 dans les écoles peut être trouvé dans une publication préliminaire de Dub et coll. (2020)Note de bas de page 10.

Les études cas-témoins comparent les expositions entre les individus qui présentent les résultats d’intérêt (cas) et des individus ne présentant pas le résultat d’intérêt (témoins) et qui ont été sélectionnés pour les comparer aux cas. Souvent, les témoins sont choisis en fonctions de caractéristiques qui pourraient autrement confondre les analyses, comme l’âge et le sexe. Dans le cadre d’une étude plus vaste, on pourrait regrouper de nombreux cas d’écoles, de classes ou d’éclosions différentes ainsi que des témoins appariés. Ce pourrait être une occasion d’évaluer le risque lorsqu’il n’y a qu’un petit nombre de cas dans chaque école ou classe.

Il convient de noter que, pour les études de cohorte et les études cas témoins, si l’objectif de l’étude est d’évaluer la transmission en milieu scolaire, il serait important de déterminer s’il faut exclure les cas primaires s’il a été établi qu’ils ont contracté l’infection ailleurs et l’ont introduite en milieu scolaire.

Interprétation des analyses

Les résultats des analyses doivent être interprétés pour éclairer les recommandations et les mesures de santé publique. En font partie la caractérisation de la validité des conclusions ou des inférences tirées ainsi qu’un examen des limites des analyses. Les chercheurs doivent tenir compte de ce qui suit lorsqu’ils interprètent leurs résultats :

Les résultats des analyses épidémiologiques, en particulier les analyses descriptives, peuvent amener des hypothèses qui peuvent être approfondies par des études analytiques. Si les études analytiques ne sont pas réalisables, les résultats de l’épidémiologie descriptive peuvent néanmoins être instructifs. Il peut être utile de valider les résultats des analyses avec des membres de la population scolaire, qui peuvent apporter des éléments supplémentaires à l’interprétation des données.

Recherche épidémiologique appliquée

Si une étude de recherche est souhaitée, les chercheurs devraient consulter le protocole d’étude désigné s’il y en a un en place, p. ex. le guide à venir de l’OMSNote de bas de page 11 sur les enquêtes prospectives sur les cas constatés dans les écoles. Les chercheurs devraient tenir compte de la nécessité d’obtenir l’approbation éthique de la recherche dans leur secteur de compétence ou milieu d’études.

Dans le cas des projets d’études de recherche dans des collectivités autochtones, les chercheurs doivent se renseigner sur les autorisations et les procédures auprès des dirigeants de ces collectivités.

Enquêtes additionnelles

En plus des évaluations environnementales de routine qui pourraient être entreprises dans le cadre d’une éclosion, il pourrait être utile d’examiner de plus près l’aération des écoles ou des salles de classe en tant que facteur potentiel de transmission de la COVID-19. La Harvard T.H. Chan School of Public Health dispose de ressourcesNote de bas de page 12 sur l’aération des écoles, notamment des conseils sur la mesure des taux de ventilation des salles de classe qui pourraient être utiles aux chercheurs. Les chercheurs pourraient souhaiter obtenir les services d’experts en dehors du milieu de la santé publique, comme des hygiénistes industriels, des ingénieurs ou des spécialistes du chauffage, de la ventilation et de la climatisation (CVC), si on soupçonne qu’il y a transmission par un système de ventilation.

Prendre des mesures et communiquer les risques

Au moment de l’élaboration de ces lignes directrices, les éclosions de COVID-19 dans les écoles du Canada représentent un défi de santé publique nouveau et inconnu. Les résultats des enquêtes épidémiologiques peuvent éclairer les pratiques de santé publique ainsi que les décisions politiques dans le système éducatif. Des preuves convaincantes devraient être présentées sans délai à ceux qui sont en mesure de renforcer ou de modifier les mesures dans les écoles.

Les plans de communication en cas d’éclosion doivent inclure des relations avec les médias et être élaborés par les provinces et les territoires en concertation avec le secteur de l’éducation et les parties prenantes de la collectivité. La communication des risques doit suivre les principes définis par l’administration pour une réponse et une atténuation efficaces des éclosions.

Déclaration de la fin d’une éclosion dans un milieu scolaire

Les chercheurs devraient envisager de créer des lignes directrices sur la façon de déclarer la fin d’une éclosion par leur autorité de santé publique respective. En l’absence d’une telle définition, les lignes directrices nationales peuvent être appliquées.

En principe, la fin d’une éclosion de COVID-19 peut être déclarée 28 jours après la dernière exposition connue liée au contexte de l’éclosion, sans détection de nouveaux cas primaires (c.-à-d. zéro nouveau cas associé sur le plan épidémiologique au contexte de l’éclosion dans les 14 jours).

Une période de 28 jours équivaut à deux fois la période d’incubation maximale et devrait confirmer l’interruption de la transmission de personne à personne dans le milieu de l’éclosion. Compte tenu de l’occurrence de cas asymptomatiques, une période de 28 jours prend en considération la possibilité qu’une génération de cas ne soit pas détectée dans une chaîne de transmission.

Si la date de la dernière exposition connue ne peut être définie ou est inconnue, la période de 28 jours peut être comptée à partir de la date d’apparition de la maladie du dernier cas ou (s’il est asymptomatique) de la date à laquelle l’échantillon de laboratoire de diagnostic a été prélevé. Les cas détectés au moyen de dépistages de masse de contacts asymptomatiques pendant une éclosion devraient faire partie des données au moment de déterminer le début de la période de 28 jours pour déclarer la fin d’une éclosion. Les cas secondaires (p. ex., les cas liés sur le plan épidémiologique à des cas d’éclosion, mais qui ne sont pas liés sur le plan épidémiologique au milieu ou au lieu de l’éclosion eux-mêmes) ne devraient pas faire partie de la période de 28 jours pour déclarer la fin d’une éclosion.

Production de rapports et communication des connaissances

Il convient de recourir à des canaux de communication appropriés pour transmettre les résultats de l’enquête aux collectivités associées à l’enquête sur l’éclosion.

Compte tenu des données probantes limitées et du faible nombre de rapports publiés sur les éclosions de COVID-19 dans les écoles, les chercheurs sont encouragés à publier leurs rapports sur les éclosions. Dans les collectivités autochtones, les dirigeants des collectivités participent à l’autorisation des publications.

Compte tenu des données probantes limitées et du faible nombre de rapports publiés sur les éclosions de COVID-19 dans les écoles, les chercheurs sont encouragés à publier leurs rapports sur les éclosions. L’information sur les éclosions peut être diffusée de façon informelle au sein de la communauté canadienne de la santé publique sous forme d’une alerte de santé publique sur le Réseau canadien de renseignements sur la santé publique (RCRSP). Les rapports d’éclosion peuvent également être transmis en vue de la publication dans le Relevé des maladies transmissibles au CanadaNote de bas de page 13.

Débreffage

Les chercheurs devraient, dans la mesure du possible, convoquer des représentants de l’école, du milieu scolaire et de la santé publique pour communiquer les renseignements et les apprentissages acquis, ainsi que pour examiner comment les enquêtes futures sur les éclosions pourraient être améliorées. Cela peut se faire officiellement, au moyen d’une réunion, d’un groupe de discussion ou d’un sondage en ligne. Le débreffage du processus d’enquête sur une éclosion peut être une expérience positive pour les personnes concernées et peut permettre de mettre fin à une expérience qui peut avoir été stressante ou difficile.

Annexe I : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire sur le milieu scolaire

Objectif : Ce questionnaire détaillé est destiné à obtenir des données sur le milieu scolaire qui peuvent être pertinentes pour une enquête sur un cas ou une éclosion. Ce questionnaire peut être rempli par une autorité scolaire ou de santé publique locale avant la détection d’un cas de COVID-19 dans une école, car il reflète les politiques en place dans une école. Veuillez annexer le plan d’intervention de l’établissement ou de la commission scolaire en cas de COVID-19 s’il y a lieu. Les bureaux de santé publique et les administrations sont encouragés à modifier et à personnaliser ces modèles au besoin.

Étant donné que les mesures de santé publique peuvent changer au fil du temps, il se peut que les réponses à ce questionnaire ne correspondent pas aux mesures qui étaient en place pendant l’éclosion. Nous vous prions de vous assurer que toutes les réponses sont pertinentes pour la période visée.

Lorsque des renseignements supplémentaires sur des sujets précis sont nécessaires en fonction des réponses du répondant à ce questionnaire, vous serez invité à remplir des questionnaires supplémentaires. Ces questionnaires supplémentaires pour les sections 6, 8 et 9 se trouvent à l’annexe I - Questionnaires supplémentaires.

Téléchargez et imprimez l'annexe I : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire sur le milieu scolaire en format PDF ou Word.

Informations générales

  1. Date à laquelle le questionnaire a été rempli : (jj/mm/aaaa) :
  2. L’école est-elle actuellement touchée par une éclosion?
    • Oui
      • Un variant préoccupant a-t-il été identifié pour cette éclosion?
        • Oui
          • Indiquez le nom du VP (par exemple B.1.1.7)
        • Non
        • Ne sait pas
    • Non
    • Ne sait pas
  3. L'école a-t-elle déjà été touchée par une éclosion?
    • Oui
      • Date de début, date de fin, nombre total de cas (personnel, étudiant)
    • Non
    • Ne sait pas

Vaccination du personnel

  1. Est-ce que le personnel est vacciné?
    • Oui,
      • Si oui, veuillez fournir des détails :
    • Non.
    • Ne sait pas

Renseignements sur le participant

  1. Nom du participant :
  2. Poste/titre du poste :
  3. Courriel :
  4. Numéro de téléphone :

Section 1 : Caractéristiques du milieu scolaire

  1. Nom/identification de l’établissement :
  2. Adresse:
    • Numéro et rue :
    • Ville :
    • Province/territoire:
    • Code postale:
  3. Commission scolaire :
  4. Population scolaire :
    • Préscolaire 4 ans
    • Préscolaire
    • 1re année
    • 2e année
    • 3e année
    • 4e année
    • 5e année
    • 6e année
    • 7e année/Sec 1
    • 8e année/Sec 2
    • 9e année/Sec 3
    • 10e année/Sec 4
    • 11e année/Sec 5
    • 12e année
  5. Nombre habituel d’élèves, avant la COVID-19 :
  6. Nombre habituel d’employés, avant la COVID-19 :
  7. Nombre actuel d’élèves qui assistent aux cours en personne chaque jour :
  8. Nombre actuel d’employés présents en personne chaque jour :
  9. Programme de garde avant les cours?
    • Oui
    • No
  10. Programme de garde après les cours?
    • Oui
    • Non

Section 2 : Utilisation de masques non médicaux à l’école

1. L’école a-t-elle une politique sur le masque/couvre-visage?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez joindre ou décrire la politique :
  2. Non
  3. Ne sait pas

2. Est-ce que tout le personnel doit porter un masque à l’école?

Enseignants

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Enseignants suppléants

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Administrateurs

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Personnel d’entretien

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Santé

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Counseling

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Personnel des services alimentaires

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Autre (préciser):

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

3. Où le personnel doit-il porter un masque? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

  1. Salles de classe
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  2. Couloirs
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  3. Toilettes
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  4. Bibliothèque
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  5. Gymnase
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  6. Terrain de jeu / cour / terrains extérieurs
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  7. Salle du personnel / salle de pause
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  8. Autre :
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis

4. Des membres du personnel sont-ils dispensés de porter un masque?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez décrire :
  2. Non
  3. Ne sait pas

5. Tous les élêves doivent-ils porter un masque?

  1. Oui
    • Si non, indiquez les années/classes pour lesquelles les masques ne sont pas requis :
  2. Non
  3. Ne sait pas

6. Où les élèves doivent-ils porter un masque? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

  1. Salles de classe
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  2. Couloirs
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  3. Toilettes
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  4. Bibliothèque
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  5. Gymnase
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  6. Terrain de jeu / cour / terrains extérieurs
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  7. Cafétéria / salle à manger
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  8. Autres:
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis

7. Des élèves sont-ils dispensés de porter un masque?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez décrire :
  2. Non
  3. Ne sait pas

8. Les personnes suivantes doivent-elles porter un masque? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

  1. Parents
    • Interdit d’accès
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  2. Visiteurs
    • Interdit d’accès
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  3. Entrepreneurs
    • Interdit d’accès
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis
  4. Autres :
    • Interdit d’accès
    • Toujours
    • Lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique
    • Non requis

9. Est-ce que certaines personnes visées à la Q8 ci-dessus sont dispensées de porter un masque?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez décrire :
  2. Non
  3. Ne sait pas

Section 3 : Nettoyage

10. L’école a-t-elle mis en œuvre une politique de nettoyage plus rigoureux (par exemple, augmentation de la fréquence de nettoyage)?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez joindre ou décrire la politique :
  2. Non
  3. Ne sait pas

11. Les zones suivantes font-elles l’objet d’un nettoyage rigoureux?

  1. Zone utilisée par un seul élève (p. ex., bureau et casier)
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  2. Surfaces fréquemment touchées (p. ex., poignées de porte, interrupteurs, tables, bureaux et chaises, claviers, jouets)
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  3. Toilettes (p. ex., poignées de porte, chasse d’eau des toilettes, interrupteurs)
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas

12. Veuillez indiquer la fréquence du nettoyage :

  1. Zone utilisée par un seul élève (p. ex., bureau et casier)
    • Fréquence (p. ex., 2 fois).
    • Unité (p. ex., par jour, par heure)
  2. Surfaces fréquemment touchées (p. ex., poignées de porte, interrupteurs, tables, bureaux et chaises, claviers, jouets)
    • Fréquence (p. ex., 2 fois).
    • Unité (p. ex., par jour, par heure)
  3. Toilettes (p. ex., poignées de porte, chasse d’eau des toilettes, interrupteurs)
    • Fréquence (p. ex., 2 fois).
    • Unité (p. ex., par jour, par heure)

Section 4 : Hygiène personnelle

13. Une évaluation quotidienne des symptômes est-elle en place?

  1. Oui
    • Active
    • Passive
    • Si oui, veuillez joindre ou décrire la politique d’évaluation des symptômes :
  2. Non
  3. Ne sait pas

14. Qui est soumis à une évaluation des symptômes? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

  1. Personnel
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  2. Élèves
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  3. Parents
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  4. Visiteurs
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  5. Entrepreneurs
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  6. Autres personnes:
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas

15. Dans quelles conditions les personnes se verraient-elles refuser l’accès à l’école? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

  1. Si elles présentent des symptômes de COVID-19 (symptômes indiqués par l’autorité de la santé publique)
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  2. S’il s’agit d’un voyageur de retour de l’étranger sans avoir passé 14 jours en auto-isolement
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  3. S’il s’agit d’un voyageur de retour de l’extérieur de la province sans avoir passé 14 jours en auto-isolement
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  4. Si elles ont été en contact avec un cas connu de COVID-19
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  5. Si un membre de leur ménage présente des symptômes de la COVID-19
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas
  6. Si un membre de leur ménage fait l’objet d’un test de dépistage de la COVID-19 (p. ex., résultat du test en attente)
    • Oui
    • Non
    • Ne sait pas

16. L’école a-t-elle une politique sur l’hygiène des mains?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez joindre ou décrire la politique :
  2. Non
  3. Ne sait pas

17. Le désinfectant pour les mains est-il à base d’alcool contenant au moins 60 % d’alcool?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez décrire l’emplacement des postes d’hygiène des mains :
  2. Non
  3. Ne sait pas

18. Outre les éviers, y a-t-il des postes d’hygiène des mains (p. ex., désinfectant pour les mains) à l’école?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

19. Des postes de désinfection des mains sont-ils disponibles aux endroits où le personnel et les élèves mangent?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Section 5 : Gestion de la maladie à l’école

20. L’école a-t-elle une politique relativement à la gestion d’un membre du personnel ou d’un élève qui tombe malade à l’école?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez joindre ou décrire la politique ou le processus de gestion d’une personne symptomatique à l’école :
  2. Non
  3. Ne sait pas

21. Lorsqu’un membre du personnel ou un élève manifeste des symptômes de la COVID-19 à l’école, quels éléments ci-après sont nécessaires? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

Utilisation d’un masque par la personne symptomatique

  1. Oui, type de masque:
  2. Non
  3. Ne sait pas

Utilisation d’un masque par toute personne prenant soin de la personne symptomatique

  1. Oui, type de masque:
  2. Non
  3. Ne sait pas

Utilisation d’un écran facial par la personne symptomatique

  1. Oui, type de masque:

Utilisation d’un écran facial par toute personne prenant soin de la personne symptomatique

  1. Oui, type de masque :
  2. Non
  3. Ne sait pas

Distanciation physique entre la personne symptomatique et la personne qui s’occupe de la personne symptomatique

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Lieu distinct pour isoler la personne symptomatique jusqu’à ce qu’elle puisse quitter l’école

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

La personne symptomatique doit quitter l’école.

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Section 6 : Distanciation physique et regroupement

22. L’un ou l’autre des éléments suivants a-t-il été mis en œuvre pour accroître la distance physique entre les élèves et le personnel à l’école? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

Réorganisation de la salle de classe pour permettre une plus grande distance physique

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Réduction de la taille des classes

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Places attribuées dans les classes

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Temps de rotation à l’extérieur

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Cours donnés en plein air

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Cohorte ou regroupement d’élèves, de personnel ou des deux

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Affectation des toilettes par classe

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Limitation des activités scolaires

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Autre (préciser) :

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

23. L’école a-t-elle une politique relativement aux enseignants suppléants?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez annexer la politique ou décrire les restrictions liées à la COVID-19 pour les enseignants suppléants :
  2. Non
  3. Ne sait pas

24. Laquelle des situations ci-après décrit le mieux la limitation des interactions dans votre établissement?

  1. En général, les élèves sont dans la même salle de classe, avec les mêmes camarades, toute la journée, avec le même enseignant.
    • Cette situation s’applique aux niveaux/classes :
  2. En général, les élèves sont dans la même salle de classe, avec les mêmes camarades, toute la journée, et deux enseignants ou plus se présentent en classe.
    • Cette situation s’applique aux niveaux/classes :
  3. En général, les élèves se trouvent dans deux classes ou plus, avec les mêmes camarades de classe, pendant la journée avec deux enseignants ou plus.
    • Cette situation s’applique aux niveaux/classes :
  4. En général, les élèves se trouvent dans deux classes ou plus, avec différents camarades de classe, avec deux enseignants ou plus.
    • Cette situation s’applique aux niveaux/classes :

Section 7 : Articles partagés

25. L’école a-t-elle pour politique d’éviter le partage des fournitures scolaires?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez annexer ou décrire la politique sur les fournitures scolaires partagées :
  2. Non
  3. Ne sait pas

26. Pour ce qui est de l’équipement comme les ordinateurs, les tablettes et les autres appareils électroniques qui sont partagés, y a-t-il une politique de nettoyage entre les utilisations?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez joindre ou décrire la politique de nettoyage pour les appareils électroniques partagés.
  2. Non
  3. Ne sait pas

27. Y a-t-il des fournitures communes dans les cours ou les activités parascolaires?

  1. Oui
    • Si des fournitures courantes sont utilisées, dans quelles fournitures et dans quelles classes sont-elles utilisées? (liste ci-dessous)
      • Fournitures :
      • Classe :
  2. Non
  3. Ne sait pas

28. Les fournitures sont-elles nettoyées avant chaque utilisation?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Section 8 : Services alimentaires

29. Où les élèves prennent-ils leurs repas et leurs collations?

30. Où le personnel prend-il ses repas et ses pauses?

  1. En salle de classe
  2. À la cafétéria
  3. Dans la salle du personnel/bureau du département
  4. Autre (préciser) :

31. L’école offre-t-elle des services alimentaires?

Cafétéria

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Programmes nutritionnels

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Autre (préciser) :

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Section 9 : Autobus scolaire

32. Quel est le pourcentage approximatif d’élèves qui prennent l’autobus scolaire?

  1. Fournir le pourcentage :

33. Le fournisseur de transport scolaire par autobus a-t-il un plan en cas de COVID-19?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Section 10 : Soutien supplémentaire

34. Depuis le début de l’année scolaire, l’école a-t-elle déjà manqué de désinfectant pour les mains?

  1. Oui
    • Si oui, indiquez les dates approximatives des pénuries :
  2. Non
  3. Ne sait pas

35. L’établissement a-t-il accès à des thermomètres sans contact?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

36. Le personnel et les élèves de l’école ont-ils un meilleur accès aux tests de dépistage de la COVID-19, soit un accès plus grand que ce que la santé publique offre au grand public?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez préciser :
      • Le personnel et les élèves ont un accès prioritaire aux tests de dépistage de la COVID-19 dans les mêmes établissements que le grand public.
        1. Oui
        2. Non
        3. Ne sait pas
      • Le personnel et les élèves ont un accès prioritaire aux tests de dépistage de la COVID-19 dans des établissements désignés (sur place, par exemple).
        1. Oui
        2. Non
        3. Ne sait pas

Section 11 : Ventilation

  1. Est-ce que la fonction de ventilation à la demande est désactivée?
  2. Les filtres du système CVC sont-ils de la bonne taille et sont-ils remplacés conformément aux exigences?
  3. Des purificateurs d’air portables sont-ils utilisés dans les salles de classe ou ailleurs?
  4. Y a-t-il d’autres renseignements que vous aimeriez fournir?

Section 12 : Renseignements supplémentaires

Veuillez joindre ou décrire tout autre renseignement pertinent.

Annexe I : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire sur le milieu scolaire - questionnaires supplémentaires

Supplément à la section 6 : Questionnaire sur la distanciation physique et le regroupement dans le milieu scolaire

Vous avez indiqué que vous avez mis en œuvre des mesures de distanciation physique à votre école. Veuillez joindre la politique qui s’y rapporte, le cas échéant, et fournir plus de détails en répondant aux questions suivantes.

Téléchargez et imprimez l'Annexe I : Supplément à la section 6 : Questionnaire sur la distanciation physique et le regroupement dans le milieu scolaire en format PDF ou Word.

Section 1 : Réorganisation des salles de classe et des horaires

1. Les salles de classe et/ou les horaires ont-ils été réorganisés pour permettre une plus grande distance physique?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez annexer ou décrire la politique ou le processus de réorganisation des salles de classe et des horaires :
  2. Non
  3. Ne sait pas

2. Quelle est la taille maximale permissible d’une classe et diffère-t-elle selon le niveau scolaire?

3. Les élèves ont-ils une place assignée dans une salle de classe?

Section 2 : Cohortes et regroupement

4. L’école utilise-t-elle une forme quelconque de cohorte ou de regroupement d’élèves?

  1. Oui
    Si oui, quels groupes d’élèves font partie d’une cohorte pour limiter leurs interactions à l’école et comment?
    • Spécifier le(s) niveau(x) :
      1. Par étage
      2. Par niveau
      3. Par salle de classe
    • Spécifier le(s) niveau(x) :
      1. Par étage
      2. Par niveau
      3. Par salle de classe
    • Spécifier le(s) niveau(x) :
      1. Par étage
      2. Par niveau
      3. Par salle de classe
  2. Non
  3. Ne sait pas

4a. Remarques :

5. L’organisation des cohortes est-elle différente de celle des étages, des niveaux ou des salles de classe?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez annexer ou décrire la politique relative aux cohortes :
  2. Non
  3. Ne sait pas

6. Les cohortes d’élèves comprennent-elles les enseignants? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

7. Quelle est la taille maximale permise des cohortes d’élèves?

8. Pour les cohortes d’élèves, décrivez les types d’activités, d’emplacements et/ou d’espaces à l’école qui peuvent mener à l’interaction de différentes cohortes.

9. L’école utilise-t-elle une forme quelconque de cohorte ou de regroupement du personnel?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

9a. Si oui, quels groupes de membres du personnel font partie d’une cohorte pour limiter leurs interactions à l’école?

9b. Si oui, veuillez décrire comment l’école met en œuvre l’établissement de cohortes parmi le personnel.

  1. Personnel enseignant
  2. Administrateurs
  3. Personnel d’entretien
  4. Personnel de santé
  5. Personnel de counseling
  6. Autre (préciser) :

Section 3 : Aires communes, activités et rassemblements

10. Y a-t-il des repères visibles, à l’école, pour faciliter la circulation (p. ex., panneaux, utilisation de poteaux et marquage au sol)?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

11. Les toilettes sont-elles assignées individuellement par salle de classe, cohorte, niveau, étage, ou sont-elles partagées par tous les élèves et le personnel?

  1. Oui

    Si oui, choisissez les réponses qui s’appliquent :

    • Assignées par salle de classe
    • Assignées par cohorte
    • Assignées par niveau scolaire
    • Assignées par étage
    • Assignées uniquement pour les élèves
    • Assignées uniquement pour le personnel
    • Assignées pour tous les élèves et le personnel
  2. Non
  3. Ne sait pas

12. Quelle est la politique de l’école en matière d’activités parascolaires comme les clubs, les sports d’équipe et les événements? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

13. Quels types d’activités parascolaires se produisent actuellement? (veuillez les énumérer ci-dessous)

  1. Intérieur (p. ex., équipes sportives, orchestre, clubs, chorale) :
  2. Extérieur (p. ex., clubs, sports) :

14. L’école a-t-elle une politique relativement au regroupement d’élèves, par exemple les assemblées?

  1. Oui

    Si oui, y a-t-il une limite à la taille des rassemblements des élèves et du personnel?

    • Nombre maximal d’élèves :
  2. Non
  3. Ne sait pas

15. Si oui, veuillez annexer ou décrire la politique sur les rassemblements d’élèves :

Section 4 : Rotation et récréations à l’extérieur

16. L’école a-t-elle instauré des périodes extérieures en rotation comme moyen de réduire le risque de transmission de la COVID-19?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

16a. Si oui, veuillez choisir toutes les façons d’utiliser le temps à l’extérieur.

16b. Si oui, veuillez annexer ou décrire la politique ou le processus d’utilisation du temps à l’extérieur.

17. L’école a-t-elle une politique relativement aux périodes de récréation?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez l’ajouter en annexe ou décrire l’exigence.
  2. Non
  3. Ne sait pas

18. Les cohortes sont-elles ensemble pendant les récréations?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

18a. Veuillez décrire comment les cohortes se mélangent ou comment on les empêche de se mélanger avant l’école, pendant la récréation, pendant les exercices d’évacuation et à la fin de la journée.

Section 5 : Renseignements supplémentaires

19. Pour les cohortes qui comprennent des élèves, décrivez les types d’activités, d’emplacements et/ou d’espaces dans l’école qui peuvent mener à des interactions entre les membres de différentes cohortes qui n’ont pas été l’objet des questions antérieures.

Retour à la section 6 de l’Annexe I : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - Questionnaire sur le milieu scolaire

Annexe I : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire sur le milieu scolaire - questionnaires supplémentaires

Supplément à la section 8 : Questionnaire sur les services d’alimentation en milieu scolaire

Vous avez indiqué que des services d’alimentation sont offerts dans votre école. Veuillez fournir plus de détails en remplissant ce questionnaire.

Téléchargez et imprimez l'annexe I : Supplément à la section 8 : Questionnaire sur les services d’alimentation en milieu scolaire en format PDF ou Word.

Section 1 : Services alimentaires

1. Quels types de services alimentaires sont offerts à l’école?

2. Des couverts, des condiments ou des produits alimentaires sont-ils offerts en commun?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

3. L’heure du dîner et des autres repas et les pauses nutritionnelles sont-elles décalées?

4. Si les élèves prennent leur repas à la cafétéria ou dans un autre espace communautaire, y a-t-il :

Section 2 : Renseignements supplémentaires

5. Veuillez fournir tout renseignement supplémentaire que vous souhaitez partager.

Retour à la section 8 de l’Annexe I : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - Questionnaire sur le milieu scolaire

Annexe I : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire sur le milieu scolaire - questionnaires supplémentaires

Supplément à la section 9 : Questionnaire sur les autobus scolaires

Vous avez indiqué qu’une partie de votre population scolaire utilise l’autobus scolaire. Vous avez également indiqué que vous travaillez avec un fournisseur de transport scolaire par autobus qui a un plan en cas de COVID-19. Veuillez joindre le plan, s’il est disponible, et fournir plus de détails ci-dessous.

Téléchargez et imprimez l'annexe I : Supplément à la section 9 : Questionnaire sur les autobus scolaires en format PDF ou Word.

Section 1 : Mesures de santé publique dans les autobus

1. Le nombre d’itinéraires a-t-il changé en raison de la COVID-19?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

2. Veuillez décrire l’organisation des itinéraires d’autobus scolaires.

3. La capacité des autobus scolaires a-t-elle changé en raison de la COVID-19?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

4. L’autobus scolaire a-t-il des sièges assignés?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

5. Existe-t-il des procédures d’embarquement et de débarquement des autobus scolaires pour favoriser la distanciation physique?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez décrire le processus d’embarquement et de débarquement.
  2. Non
  3. Ne sait pas

6. Les chauffeurs sont ils tenus de porter un masque à bord de l’autobus?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

7. Les passagers sont ils tenus de porter un masque à bord de l’autobus?

  1. Oui
  2. À l’embarquement et au débarquement seulement. Années :
  3. Non
  4. Ne sait pas

Section 2 : Ventilation et nettoyage de l’autobus

8. Y a-t-il une politique relativement à l’utilisation des fenêtres ou à la ventilation dans les autobus?

  1. Oui
    • Si oui, veuillez décrire la politique sur l’utilisation de la ventilation et des fenêtres :
  2. Non
  3. Ne sait pas

9. Les surfaces fréquemment touchées des autobus scolaires sont-elles désinfectées (p. ex., poignée de porte, fenêtres, poteaux, volant, mains courantes, dispositifs mobiles et GPS)?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

10. À quelle fréquence les surfaces fréquemment touchées des autobus scolaires sont-elles désinfectées?

  1. Après chaque itinéraire
  2. Entre les ramassages du matin et du soir
  3. À la fin de chaque jour

Section 3 : Renseignements supplémentaires

11. Veuillez fournir tout renseignement supplémentaire que vous souhaitez partager :

Retour à la section 9 de l’Annexe I : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - Questionnaire sur le milieu scolaire

Annexe II : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire complémentaire de cas

Téléchargez et imprimez l'annexe II : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire complémentaire de cas en format PDF ou Word.

Objectif

L’objectif primordial de l’enquête sur l’éclosion est de cerner tous les cas et contacts associés à l’éclosion afin de limiter la propagation de cette dernière et de la neutraliser. Pour ce faire, il faut enquêter sur les cas d’éclosion et rechercher les contacts. Toutefois, les renseignements supplémentaires recueillis au cours de l’enquête peuvent contribuer à la base de connaissances émergente liée à la dynamique de transmission, aux facteurs de risque d’introduction et de propagation, et à l’efficacité des interventions de santé publique et des adaptations administratives qui ont été mises en œuvre dans des contextes particuliers. À la réouverture des écoles, les données recueillies lors des enquêtes épidémiologiques approfondies contribueront à notre compréhension de la manière dont la COVID-19 peut se propager dans les écoles, afin d’atténuer le risque d’infection par la COVID-19.

Ce questionnaire détaillé doit être utilisé en plus des formulaires habituels de déclaration de cas recueillis sur tous les cas de COVID-19, et ne peut être mis en œuvre qu’à la discrétion de l’autorité de santé publique par suite de la déclaration d’une éclosion dans une école. Il n’est pas destiné à être utilisé pour les cas isolés ou les cas sentinelles dans une école. Lorsque des renseignements supplémentaires sur des sujets précis sont indiqués en fonction des réponses du répondant à ce questionnaire, l’intervieweur sera invité à remplir des questionnaires supplémentaires. Ces modules supplémentaires se trouvent à l’annexe II – Questionnaires supplémentaires. L’intervieweur devrait préparer tous les questionnaires, y compris les questionnaires supplémentaires, avant l’entrevue.

Ce questionnaire est conçu pour obtenir des données sur les activités relatives à un cas d’éclosion dans les 14 jours précédant le début de la maladie, ou un test de laboratoire positif, ainsi que recueillir des données sur les sources potentielles d’exposition à l’école. Ces questions aideront également les enquêteurs à identifier les contacts dans l’école ou le milieu scolaire dont il faut évaluer l’exposition pendant la période de transmissibilité du cas. Selon l’âge et le niveau de développement du cas, un parent ou un tuteur peut être tenu de participer à l’entrevue. Dans la mesure du possible, des aide-mémoire comme des calendriers, des horaires de cours et de transport, ainsi que les politiques de la commission scolaire devraient être utilisés pour aider le cas à se rappeler les détails de ses déplacements et activités. Les enquêteurs doivent faire preuve de discrétion lorsqu’ils interrogent des cas qui peuvent avoir des besoins particuliers ou qui ne peuvent pas porter de masque, ou encore respecter une distance physique en raison de leurs besoins développementaux, physiques ou psychologiques.

Consentement à la participation

Le consentement à la participation est obtenu auprès des personnes interrogées ou de leurs représentants (par exemple, les parents interrogés pour le compte de leur enfant [ou avec leur enfant]). Les enfants plus âgés et les adolescents peuvent donner eux-mêmes leur consentement ou exiger le consentement des parents; les exigences imposées et à quel âge dépendent de la province ou du territoire de résidence. Le niveau de langue doit être simplifié au niveau approprié pour les cas et leurs représentants en fonction de l’âge, des capacités linguistiques et de la compréhension.

Définitions

Consultez la section de la définition des mots-clés.

Section 1 : Renseignements administratifs

  1. Date d’administration du questionnaire (jj/mm/aaaa) :
  2. Numéro de cas P/T (pour l’associer au formulaire de signalement d’un cas):
  3. Nom de l’intervieweur :
    1. Poste/titre du poste
    2. Courriel
    3. Numéro de téléphone
  4. Nom de famille du cas :
  5. Prénom du cas :
  6. Le répondant est-il un mandataire?
    1. Oui
      1. Si oui, expliquez la raison de la procuration :  
      2. Relation entre le mandataire et le cas :
    2. Non
  7. Nom de famille du répondant:
  8. Prénom du répondant:
  9. Courriel du répondant:
  10. Numéro de téléphone du répondant:

Script d’introduction

(L’intervieweur doit lire ce script au cas ou à au mandataire).

Aujourd’hui, je vais vous poser quelques questions sur le temps que vous avez passé au travail/à l’école au cours des dernières semaines. Les autorités de santé publique utiliseront cette information pour mieux comprendre quand et où vous avez pu être exposé à la COVID-19 et si nous pouvons faire davantage pour assurer votre sécurité et celle des autres pendant votre séjour au travail ou à l’école. Il se peut que nous vous demandions d’identifier d’autres personnes par leur nom. Nous pourrons ainsi évaluer si elles sont susceptibles d’avoir été exposées à la COVID-19 et si elles doivent être interrogées elles aussi. Vous fournissez l’information que vous voulez bien fournir, et elle restera confidentielle. Votre contribution est précieuse et appréciée. Nous vous remercions d’avoir pris le temps de répondre à ces questions.

La première partie du questionnaire porte sur vos symptômes ou ceux de votre enfant.

Section 2 : Données cliniques

Une grande partie des données recueillies dans cette section auront déjà été recueillies lors du premier suivi de santé publique. Veuillez envisager de remplir au préalable cette section et d’utiliser l’entrevue de cas comme vérification

1. Est-ce que votre enfant ou vous-même avez présenté des symptômes de COVID-19?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

Les symptômes peuvent comprendre un ou plusieurs des éléments suivants : toux, fièvre (≥ 38 °C), fièvre/frissons, mal de gorge, écoulement nasal, essoufflement/difficulté à respirer, nausées/vomissements, maux de tête, faiblesse générale, douleurs (musculaires, thoraciques, abdominales, articulaires), irritabilité/confusion, diarrhée.

2. Est-ce que vous ou l’enfant avez présenté des symptômes de COVID-19?

  1. Date (JJ/MM/AAAA) :
  2. Asymptomatique

3. Quand l’échantillon positif à l’égard de la COVID-19 a t il été prélevé

  1. Date (JJ/MM/AAAA) :

4. Est-ce qu’un VP a été identifié?

  1. Oui
    • Préciser le nom du VP (p. ex. B.1.1.7. ou P.1)
  2. Non
  3. Ne sait pas

En fonction de la technique d’entrevue que vous préférez, vous pouvez envisager de poser des questions ouvertes sur d’éventuelles expositions à la COVID-19.

5. Selon vous, comment votre enfant ou vous-même avez été exposé à la COVID-19?
Connaissez-vous quelqu’un qui a été récemment reçu un diagnostic de COVID-19?

6. Est ce que vous ou l’enfant avez des problèmes de santé?

  1. Oui, veuillez expliquer :
  2. Non
  3. Ne sait pas

7. Est ce que vous ou l’enfant êtes immunodéprimé?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

8. Est-ce que vous ou l’enfant avez été reçu un vaccin?

  1. Oui
    1. Si oui, lequel (nom du vaccin) :
    2. Date de la 1re dose :
    3. Date de la 2e dose (s’il y a lieu) :
  2. Non
  3. Ne sait pas

9. Avez-vous déjà eu la COVID-19?

  1. Oui
    1. Date de début des symptômes ou si asymptomatique, la date à laquelle l’échantillon de laboratoire de diagnostic a été prélevé.
    2. Précisez le nom du VP (p. ex. B.1.1.7. ou P.1), le cas échéant
  2. Non
  3. Ne sait pas

10. Calculer:

  1. Meilleure date d’observation (choisissez une réponse) Cette date doit être utilisée tout au long du questionnaire en tant que [Meilleure Date d’observation]. (jj/mm/aaaa)
    1. Date de l’apparition des symptômes, ou
    2. Date de collecte d’un échantillon positif :
  2. Période d’incubation
    1. (14 jours avant [Meilleure Date d’observation] à [Meilleure Date d’observation])
  3. Période de transmissibilité
    1. de 48 heures avant la [Meilleure Date d’observation] jusqu’à 10 jours de disparition complète des symptômes [Meilleure Date d’observation]

Script d’introduction pour la section 3

(L’intervieweur doit lire ce script au cas ou au mandataire).

La prochaine série de questions porte sur le temps que vous ou votre enfant avez passé à l’école avant que vous ou votre enfant ne tombiez malades.

Section 3 : Renseignements sur l’école et les présences

Ces renseignements sont recueillis pour aider les chercheurs à comprendre le milieu où la maladie a pu être contractée par le cas et pour permettre d’établir des liens avec d’autres documents au sujet de l’école (p. ex. questionnaire d’enquête sur l’école).

  1. Nom/identification de l’établissement :
  2. Adresse :
    1. Numéro et rue
    2. Ville
    3. Province/Territoire
    4. Code postal
  3. Veuillez indiquer votre présence pour chaque jour d’école, dans les 14 jours qui ont précédé le [Meilleure Date d’observation] Fournissez les informations suivantes pour chacun des 14 jours.
    1. Date (jj/mm/aaaa) :
    2. Présent
      1. AM
      2. PM
      3. Journée complète
    3. Non présent
    4. Non requis
    5. Ne sais pas
  4. Êtes-vous allé à l’école entre [Meilleure Date d’observation] et dix jours après [Meilleure Date d’observation]?
    1. Oui
      1. Si oui, à quelles dates avez-vous fréquenté l’école?
    2. Non
    3. Ne sait pas
  5. Êtes-vous un membre du personnel ou un élève?
    1. Élève : Aller à Section 3a : Élève
    2. Personnel : Aller à Section 3b : Personnel

Section 3a : Élève

Les questions suivantes sont destinées à un élève qui est un cas de COVID-19.

Dans la mesure du possible, veuillez envisager de recueillir des données à partir des documents de l’école et des documents administratifs de l’école avant l’entrevue, afin d’aider le cas/le représentant pendant l’entrevue.

1. Pouvez-vous fournir un horaire de cours?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

2. En quelle année et dans quelle classe êtes-vous (par exemple, septième année, classe 7B)?

  1. Année :
  2. Classe :
  3. Salle :

3. Êtes-vous dans la même salle de classe pour tous vos cours, ou dans des salles de classe différentes?

  1. Oui
  2. Non
    1. Si non, veuillez indiquer chacun de vos cours et, pour chacun, préciser le nom de l’enseignant, l’endroit où il se donne et s’il se donne dans le bâtiment de l’école ou dans une classe mobile. Veuillez indiquer la classe titulaire, le cas échéant.De plus, veuillez inclure toutes les séances d’éducation spéciale, les réunions du DSI, les réunions d’orientation, etc. auxquelles vous avez assisté. (S'il y a plus d'une classe, veuillez énumérer chaque classe)
      1. Date(s) (jj/mm/aaaa) ou jour de la semaine (si récurrent
      2. Classe / Session
      3. Enseignant
      4. Numéro ou emplacement de la salle
      5. Bâtiment ou salle de classe mobile
  3. Ne sait pas

Section 3b : Personnel

Les questions suivantes s’adressent à un membre du personnel qui est un cas de COVID-19. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation].

  1. Quel est votre rôle à l’école? Choisissez toutes les options qui s’appliquent.
    1. Travailleur en éducation (enseignant, éducateur de la petite enfance, assistant d’éducation, travailleur auprès des enfants et des jeunes),
      1. Aller à Section 3c : Travailleur de l’éducation
    2. Rôle autre que travailleur en éducation (Veuillez choisir les réponses pertinentes.) Continuez dans cette section.
      1. Administrateur
      2. Administration de bureau
      3. Entretien
      4. Santé
      5. Counseling
      6. Surveillant pendant le dîner
      7. Services alimentaires
      8. Service de garde (avant/après l’école)
      9. Chauffeur d’autobus
      10. Autre (précisez) :
  2. Travaillez-vous dans plus d’un établissement d’enseignement?
    1. Oui
      1. Si oui, veuillez indiquer tout établissement d’enseignement supplémentaire et/ou tout autre lieu de travail où vous avez travaillé au cours des 14 derniers jours avant le [Meilleure Date d’observation]. (S'il y a plus d'une école supplémentaire où vous travaillez, veuillez toutes les énumérer) :
        1. École
        2. Dates
        3. Rôle
    2. Non
    3. Ne sait pas
  3. Avez-vous passé du temps dans des espaces ou des salles communes de l’école avec d’autres membres du personnel ou des élèves dans les 14 jours avant [Meilleure Date d’observation]? Il peut s’agir d’un bureau, d’un gymnase, d’une cafétéria, d’une bibliothèque, d’un couloir pendant une période de surveillance, etc.
    1. Oui
      1. Si oui, veuillez indiquer le nom de l’espace commun, l’endroit où il se trouve, et des dates précises. (S'il y en a plus d'un, veuillez fournir ces informations pour chaque espace partagé
        1. Nom de l’espace partagé
        2. Endroit
        3. Bâtiment ou salle de classe mobile
        4. Dates
    2. Non
    3. Ne sais pas

Section 3c : Travailleur de l’éducation

Les questions suivantes sont destinées à un membre du personnel qualifié en tant que travailleur en éducation (enseignant, éducateur de la petite enfance, assistant d’éducation, travailleur auprès des enfants et des jeunes) qui est un cas de COVID-19. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation]. Élèves et autre membre du personnel, allez à Section 4 : Exposition aux espaces partagés dans les écoles.

En fonction de la technique d’entrevue que vous préférez, vous pouvez envisager de poser des questions ouvertes en plus des questions ci-dessous afin de recueillir des renseignements sur l’horaire de travail quotidien des cas, leurs classes/groupes et leurs déplacements pendant la journée.

Par exemple : En général, veuillez décrire une journée de travail type au cours des 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation]. Dans votre réponse, il serait utile que vous indiquiez comment vous vous rendez à l’école (mode de transport), l’heure à laquelle vous arrivez habituellement à l’école, où vous allez lorsque vous arrivez pour la première fois dans le bâtiment et des détails sur la façon dont votre journée de travail est planifiée/structurée. Veuillez également fournir de l’information sur les salles de classe et autres lieux de l’établissement où vous passez fréquemment du temps dans la journée (où vous prenez votre dîner, où vous passez du temps de préparation et/ou de récréation, et si vous avez passé du temps au gymnase et/ou à la bibliothèque).

1. Travaillez-vous dans plus d’une école?

  1. Oui
    1. Veuillez énumérer toutes les autres écoles où vous travaillez :
  2. Non
  3. Ne sait pas

2. Pouvez-vous nous faire part de votre horaire d’enseignement?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

3. Veuillez indiquer les niveaux, le cours, la salle de classe, et si la classe se trouve à l’intérieur du bâtiment de l’école ou s’il s’agit d’une classe mobile pour chacun de vos cours. Veuillez indiquer la classe titulaire, le cas échéant. (S'il y en a plus d'un, veuillez fournir des informations pour toutes les niveaux et classes que vous enseignez)

  1. Année
  2. Classe
  3. Salle de classe ou lieu
  4. Bâtiment ou salle de classe mobile

4. Avez-vous passé des périodes de quinze minutes ou plus dans des espaces ou des salles communes de l’école avec d’autres membres du personnel ou des élèves dans les 14 jours avant le [Meilleure Date d’observation]? Il peut s’agir d’un bureau, d’un gymnase, d’une cafétéria, d’une bibliothèque, etc.

  1. Oui
    1. Si oui, veuillez indiquer le nom de l’espace commun, l’endroit où il se trouve, et des dates précises. (Veuillez fournir les informations suivantes pour tous les espaces partagés)
      • Nom de l’espace partagé,
      • Endroit,
      • Bâtiment ou salle de classe mobile,
      • Dates (dans les 14 jours précédant le début/diagnostic)
  2. Non
  3. Ne sait pas

Script d’introduction pour la section 4

(L’intervieweur doit lire ce script au cas ou au mandataire).

La prochaine série de questions porte sur les endroits où vous êtes allé pendant que vous étiez au travail/à l’école. Veuillez noter que des questions plus précises sur le port du masque et la distanciation physique seront posées à la fin de l’entrevue.

Section 4 : Exposition aux espaces partagés dans les écoles, distanciation physique et port du masque

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation].

Dans la mesure du possible, veuillez envisager de recueillir des données auprès de l’école sur les politiques qui entourent les masques avant l’entrevue, afin d’aider le cas/le mandataire lors de l’entrevue.

1. Décrivez la politique sur le port du masque dans votre école. La plupart des élèves et du personnel suivent-ils cette politique? Est-ce que vous ou l’enfant respectez la politique? Si non, veuillez expliquer.

(Questions d’incitation : Les gens doivent-ils porter un masque tout le temps ou seulement dans certaines zones? De quel type (p. ex.,masque non médical)? Dans quels secteurs? Portez-vous toujours un masque quand vous mangez et que vous buvez? Portez-vous un masque à l’extérieur? Avez-vous l’impression que la plupart des autres élèves et membres du personnel portent des masques dans les zones communes? Y a-t-il un endroit où les élèves et le personnel ne portent jamais de masque? En général, est ce que vous et les autres utilisez le masque correctement? (c.-à-d. que le masque couvre le nez et la bouche)? Que se passe-t-il si quelqu’un oublie son masque ou n’en a pas? Y a-t-il des masques à disposition à l’école pour ceux qui en ont besoin?)

2. Décrivez la politique sur le port du masque dans votre école. La plupart des élèves et du personnel suivent-ils cette politique? Est-ce que vous/l’enfant suivez la politique? Si non, veuillez donner une description.

(Questions d’incitation : Les gens respectent-ils la distanciation physique d’au moins deux mètres en tout temps ou seulement dans certains secteurs? Dans quels secteurs? Où ne le font-ils pas? Portez-vous toujours un masque quand nous ne pouvez pas vous tenir à distance? Vous tenez-vous à distance quand vous êtes à l’extérieur? Avez-vous l’impression que la plupart des autres élèves et membres du personnel appliquent la règle de distanciation physique dans les zones communes? Y a-t-il un endroit où les élèves et le personnel ne portent jamais de masque?

3. Faites-vous partie d’une cohorte à l’école?

  1. Oui
    1. Si oui, vous devez remplir l’annexe II : Supplément à la section 4 : Questionnaire sur l’exposition dans la cohorte/une salle de classe à l’école
  2. Non
  3. Ne sait pas

Une cohorte est un groupe d’élèves, de membres du personnel ou de bénévoles qui restent ensemble tous les jours et évitent tout contact étroit avec les membres des autres cohortes. La formation de cohortes est une stratégie visant à réduire le nombre de personnes qui entrent en contact les unes avec les autres. Consultez le questionnaire de l’école pour obtenir des détails sur les pratiques de création de cohortes à l’école.

4. À l’extérieur de votre cohorte, veuillez nommer les personnes avec qui vous avez eu des contacts étroits à partir de deux jours avant le [Meilleure Date d’observation] : (Veuillez fournir les informations suivantes pour toutes les personnes).

5. Dans quels espaces communs (couloirs, toilettes, bibliothèque, cafétéria ou autres) étiez-vous le plus susceptible de ne pas porter de masque? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

6. Dans quels espaces communs (couloirs, toilettes, bibliothèque, cafétéria ou autres) avez-vous remarqué que les autres élèves ou membres du personnel autour de vous étaient les plus susceptibles de ne pas porter de masque? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

Script d’introduction pour la section 5

(L’intervieweur doit lire ce script au cas ou au mandataire).

La prochaine série de questions concerne les heures de repas et la cafétéria au travail/à l’école. Veuillez noter que des questions plus précises sur le port du masque et la distanciation physique seront posées à la fin de l’entrevue.

Section 5 : Expositions pendant les repas/à la cafétéria

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation].

1. Avez-vous apporté votre propre dîner, utilisé les services de restauration de l’école, mangé à l’extérieur ou êtes-vous rentré chez vous pour manger?

  1. Apporté le dîner
  2. Utilisé les services alimentaires scolaires
  3. Mangé à l’extérieur
  4. Mangé à la maison
  5. Autre (préciser) :

2. Avez-vous utilisé des produits alimentaires partagés, comme une salière ou poivrière ou une bouteille de ketchup?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

3. Avez-vous utilisé du matériel communautaire (réfrigérateur, bouilloire, micro-ondes, cafetière, etc.),

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

4. La plupart des jours, où preniez-vous vos repas?

  1. En salle de classe
  2. Cafétéria / salle à manger
  3. Extérieur
  4. Maison
  5. Autre (préciser) :

5. La plupart des jours, avez-vous pris vos repas seul (à une distance d’au moins deux mètres des autres) ou à moins de deux mètres des autres?

  1. Reste toujours à au moins 2 mètres de distance
  2. Reste parfois à 2 mètres de distance
  3. Ne reste jamais à 2 mètres de distance
  4. Ne se souvient pas/ne sait pas

Script d’introduction pour la section 6

(L’intervieweur doit lire ce script au cas ou au mandataire).

La prochaine série de questions porte sur la façon dont vous ou votre enfant vous rendez au travail ou à l’école chaque jour. Veuillez noter que des questions plus précises sur le port du masque et la distanciation physique seront posées à la fin de l’entrevue.

Section 6 : Expositions pendant le transport

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation]. Dans la mesure du possible, veuillez envisager de recueillir des données auprès de l’école au sujet des politiques de transport avant l’entrevue, afin d’aider le cas/le représentant lors de l’entrevue.

En fonction de la technique d’entrevue que vous préférez, vous pouvez envisager de poser des questions ouvertes afin de recueillir des données sur le mode de transport du cas, les itinéraires, les horaires ainsi que sur les personnes qui se trouvaient à proximité/à côté du cas pendant le transport. Puisqu’il est difficile de se rappeler les déplacements et les actions d’autres personnes un jour donné, il peut donc être utile de demander au cas de décrire un « trajet type » pour se rendre à l’établissement d’enseignement et en revenir.

1. Veuillez décrire de manière aussi détaillée que possible comment vous vous êtes rendu à l’établissement d’enseignement et en êtes revenu au cours des 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation]. Veuillez inscrire des renseignements relatifs au mode de transport, à l’horaire, à l’itinéraire et aux éventuels transferts, ainsi que des renseignements sur les personnes assises près de vous, et si elles et/ou votre enfant vous portiez un masque.

2. Dans les 14 jours qui ont précédé le [Meilleure Date d’observation], comment vous êtes-vous rendu à l’école chaque jour? Veuillez sélectionner tout ce qui s’applique.

  1. Marche/vélo (Allez à Section 7 : Expositions pendant les activités parascolaires)
    1. Dates
  2. Véhicule privé (Remplir le questionnaire supplémentaire sur le transport (annexe II – 6A)
    1. Dates
  3. Autobus scolaire (Remplir le questionnaire supplémentaire sur le transport (annexe II – 6B)
    1. Dates
  4. Transport en commun (Remplir le questionnaire supplémentaire sur le transport (annexe II – 6C)
    1. Dates
  5. Autre (précisez) :
    1. Dates

Script d’introduction pour la section 7

(L’intervieweur doit lire ce script au cas ou au mandataire).

La prochaine série de questions porte sur les activités parascolaires de l’enfant. Veuillez noter que des questions plus précises sur le port du masque et la distanciation physique seront posées à la fin de l’entrevue.

Section 7 : Expositions pendant les activités parascolaires

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation].

1. Est-ce que l’enfant ou vous-même avez participé à des activités parascolaires (p. ex., service de garde avant/après l’école, orchestre, sports, clubs, événements, fêtes, jeux)?

  1. Oui
    1. Vous devez remplir l’annexe II-7 : Questionnaire supplémentaire sur l’exposition aux activités parascolaires.
  2. Non
  3. Ne sais pas

Script d’introduction pour la section 8

(L’intervieweur doit lire ce script au cas ou au mandataire).

La prochaine série de questions porte sur le temps que vous passez chez vous.

Section 8 : Comportements et expositions à la maison

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation].

1. Avez-vous fait une auto-évaluation avant d’aller à l’école chaque jour?

  1. Toujours
  2. Parfois
  3. Jamais
  4. Je ne m’en souviens pas

2. Quel est votre processus d’auto-évaluation? Veuillez le décrire.

3. Dans les quatorze jours avant le [Meilleure Date d’observation] l’un des énoncés suivants s’applique-t-il à vous?

Script d’introduction pour la section 9

(L’intervieweur doit lire ce script au cas ou au mandataire).

Enfin, nous aimerions vous interroger au sujet de vos habitudes – et celles de votre enfant – quant au port du masque et de vos pratiques de distanciation physique, et celles des personnes qui vous entourent en général lorsque vous étiez au travail/à l’école.

Section 9 : Pratiques du port du masque et de distanciation physique - résumé

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation].

1. À quelle fréquence vous ou votre enfant avez porté un masque?

  1. Véhicule privé
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  2. En attendant l’autobus scolaire
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  3. Autobus scolaire
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  4. En attendant le transport en commun
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  5. Transports en commun
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  6. Salle de classe
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  7. Corridors de l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  8. Toilettes de l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  9. Bibliothèque de l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  10. Cafétéria/salle à manger
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  11. Terrain de jeu ou cour de l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  12. Bureau
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  13. Pendant les activités/événements parascolaires à l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  14. Service de garde avant et après l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  15. Autre (préciser) :
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet

2. À quelle fréquence les autres autour de vous/l’enfant ont-ils porté un masque?

  1. Véhicule privé
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  2. En attendant l’autobus scolaire
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  3. Autobus scolaire
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  4. En attendant le transport en commun
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  5. Transports en commun
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  6. Salle de classe
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  7. Corridors de l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  8. Toilettes de l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  9. Bibliothèque de l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  10. Cafétéria / salle à manger
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  11. Terrain de jeu ou cour de l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  12. Bureau
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  13. Pendant les activités/événements parascolaires
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  14. Service de garde avant et après l’école
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  15. Autre (préciser) :
    1. Porté le masque en tout temps
    2. Parfois porté le masque
    3. Jamais porté le masque
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet

3. Dans quels cours ou activités était-il difficile de porter un masque de manière constante (c’est-à-dire à l’heure du dîner ou de la collation)?

  1. En classe
  2. Lieu
  3. Activité

4. À quelle fréquence l’enfant ou vous-même avez-vous maintenu une distance physique d’au moins 2 mètres des autres?

  1. Véhicule privé
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  2. En attendant l’autobus scolaire
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  3. Autobus scolaire
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  4. En attendant le transport en commun
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  5. Transports en commun
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  6. Salle de classe
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  7. Corridors de l’école
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  8. Toilettes de l’école
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  9. Bibliothèque de l’école
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  10. Cafétéria / salle à manger
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  11. Terrain de jeu ou cour de l’école
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  12. Bureau
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  13. Pendant les activités/événements parascolaires
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  14. Service de garde avant et après l’école
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet
  15. Autre (préciser) :
    1. Toujours distancé
    2. Parfois distancé
    3. Jamais distancé
    4. Ne se souvient pas
    5. Sans objet

5. Dans quelles situations avez-vous eu de la difficulté à maintenir une distance physique?

  1. En classe
  2. Lieu
  3. Activité

6. Avez-vous d’autres commentaires avant que nous ne mettions fin à l’entrevue?

Annexe II - Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire complémentaire de cas - questionnaires supplémentaires

Supplément à la section 4 : Questionnaire sur l’exposition dans la cohorte/une salle de classe à l’école

Téléchargez et imprimez l'annexe II : Supplément à la section 4 : Questionnaire sur l’exposition dans la cohorte/une salle de classe à l’école en format PDF ou Word.

Section 4 : Exposition dans la cohorte/une salle de classe à l’école

S’applique à tous les cas qui font partie d’une cohorte. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation].

Dans la mesure du possible, veuillez envisager de recueillir des données auprès de l’école au sujet des politiques de transport avant l’entrevue, afin d’aider le cas/le mandataire lors de l’entrevue.

1. Votre cohorte porte-t-elle un nom? (joindre une liste des membres) :,

2. Choisissez la meilleure description de votre cohorte :

  1. Toujours les mêmes personnes dans la cohorte
  2. Parfois, les mêmes personnes dans la cohorte
  3. Jamais les mêmes personnes dans la cohorte (changent constamment)
  4. Ne sais pas/Je ne m’en souviens pas

3. Pouvez-vous décrire votre cohorte de façon générale? (c.-à-d. le nombre de personnes, comprend-il un mélange d’enseignants/employés et d’élèves, y a-t-il des cohortes de classe et ensuite des « cohortes d’études » ou des « sous-cohortes » également, etc.)?

4. À votre connaissance, y a-t-il des élèves, des enseignants ou des membres du personnel de votre cohorte qui ont présenté des symptômes de COVID-19?

  1. Élève 
    1. Oui
      1. Nom 
      2. Classes partagées avec le cas
    2. Non
    3. Ne sait pas
  2. Enseignant
    1. Oui
      1. Nom 
      2. Classes partagées avec le cas
    2. Non
    3. Ne sait pas
  3. Personnel
    1. Oui
      1. Nom 
      2. Classes partagées avec le cas
    2. Non
    3. Ne sait pas

5. À votre connaissance, y a-t-il des élèves ou des membres du personnel de votre cohorte qui ont reçu un diagnostic de COVID-19 ou dont le test est positif?

  1. Élève 
    1. Oui
      1. Nom 
      2. Classes partagées avec le cas
    2. Non
    3. Ne sait pas
  2. Enseignant
    1. Oui
      1. Nom 
      2. Classes partagées avec le cas
    2. Non
    3. Ne sait pas
  3. Personnel
    1. Oui
      1. Nom 
      2. Classes partagées avec le cas
    2. Non
    3. Ne sait pas

6. La plupart du temps, portiez-vous un masque lorsque vous utilisiez des espaces partagés au sein de votre cohorte?

  1. Toujours
  2. Quelquefois
  3. Jamais
  4. Ne sait pas

7. Lorsqu’ils interagissent avec les membres de votre cohorte, les autres élèves ou membres du personnel portent-ils généralement un masque?

  1. Élève 
    1. Toujours
    2. Quelquefois
    3. Jamais
    4. Ne sait pas
  2. Enseignant
    1. Toujours
    2. Quelquefois
    3. Jamais
    4. Ne sait pas
  3. Personnel
    1. Toujours
    2. Quelquefois
    3. Jamais
    4. Ne sait pas

8. Au sein de votre cohorte, y avait-il des cours et/ou des activités pendant lesquels il était difficile de porter un masque de façon constante?

  1. Aucune difficulté
  2. Parfois difficile
  3. Toujours difficile
  4. Ne sait pas

9. Dans quelles situations avez-vous eu de la difficulté à porter un masque? (S'il y a plus d'une situation où vous avez eu du mal à porter un masque, veuillez énumérer chaque classe)

  1. En classe
  2. Lieu
  3. Activité

10. Au sein de votre cohorte, y avait-il des cours et/ou des activités pendant lesquels il était difficile de rester à deux mètres les uns des autres?

  1. Aucune difficulté
  2. Parfois difficile
  3. Toujours difficile
  4. Ne sait pas

11. Dans quelles situations avez-vous eu de la difficulté à maintenir une distance physique? (S'il y a plus d'une situation où vous avez trouvé difficile de maintenir la distance physique, veuillez énumérer chaque classe)

  1. En classe
  2. Lieu
  3. Activité

12. Est-ce que des fenêtres sont laissées ouvertes?

  1. Toujours
  2. Parfois
  3. Jamais
  4. Ne sait pas

13. Veuillez fournir des détails et des commentaires supplémentaires sur les expositions en classe ou au sein de votre cohorte :

Retour à la section 4 de l’Annexe II : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire – Questionnaire complémentaire de cas

Annexe II : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire complémentaire de cas - questionnaires supplémentaires

Supplément à la section 6 : Questionnaire sur l’exposition liée au transport

Téléchargez et imprimez l'Annexe II : Supplément à la section 6 : Questionnaire sur l’exposition liée au transport en format PDF ou Word.

Section 6a : Véhicule privé

Veuillez répondre aux questions suivantes si vous avez utilisé un véhicule privé dans les 14 jours avant le [Meilleure Date d’observation].

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation]. Dans la mesure du possible, veuillez envisager de recueillir des données auprès de l’école au sujet des politiques de transport avant l’entrevue, afin d’aider le cas/le mandataire lors de l’entrevue.

1. Qui était dans le véhicule? (Veuillez choisir les réponses pertinentes.)

  1. Parents/tuteurs
  2. Frères et sœurs
  3. Ami(s) adulte(s)
  4. Ami(s) enfant(s)
  5. Collègues
  6. Autre :

2. Veuillez fournir les informations suivantes pour toutes les personnes qui étaient dans le véhicule qui n'étaient pas membres du ménage deux jours avant [Meilleure Date d’observation] :

  1. Nom(s) :(ex. Jeanne Unetelle)
  2. Siège dans l’auto par rapport au cas : (ex. à côté du cas sur le siège arrière)

3. Avez-vous d’autres renseignements à partager ou des commentaires?

Section 6b : Autobus scolaire

Veuillez répondre aux questions suivantes si vous avez pris l’autobus scolaire dans les 14 jours avant le [Meilleure Date d’observation].

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation]. Dans la mesure du possible, veuillez envisager de recueillir des données auprès de l’école au sujet des politiques de transport avant l’entrevue, afin d’aider le cas/le mandataire lors de l’entrevue.

1. Êtes-vous en mesure de décrire l’itinéraire ou le numéro du bus, le lieu et l’heure d’embarquement?

  1. De la maison à l’école
    1. Route (numéro / nom)
    2. Numéros de rangée et de siège
    3. Point de départ
    4. Heure de départ
  2. De l’école à la maison
    1. Route (numéro / nom)
    2. Numéros de rangée et de siège
    3. Point de départ
    4. Heure de départ
  3. Autre
    1. Route (numéro / nom)
    2. Numéros de rangée et de siège
    3. Point de départ
    4. Heure de départ

2. Un siège vous a-t-il été assigné à bord de l’autobus?

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

3. Dans les 14 jours qui ont précédé le [Meilleure Date d’observation], votre attribution de siège a-t-elle changé?,

  1. Oui
  2. Non
  3. Ne sait pas

4. La plupart des jours où vous preniez l’autobus scolaire, y avait-il quelqu’un assis près de vous? (c.-à-d. partageant le même siège, à moins de deux rangées devant ou derrière, à moins de deux sièges sur le côté et en diagonale devant et derrière),

  1. Oui
    1. Veuillez fournir les informations suivantes pour toutes les personnes qui étaient assises près de chez vous dans le bus et qui n'étaient pas membres du ménage deux jours avant le [Meilleure Date d’observation] :
      1. Nom(s) :(ex. Marie Unetelle)
      2. Siège dans l’autobus par rapport au cas : (ex. Assis dans le siège directement derrière le cas)
  2. Non
  3. Ne sait pas

5. Avez-vous d’autres renseignements à partager ou des commentaires?

Section 6c : Transport public

Veuillez répondre aux questions suivantes si vous avez pris les transports en commun dans les 14 jours avant le [Meilleure Date d’observation].

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation]. Dans la mesure du possible, veuillez envisager de recueillir des données auprès de l’école au sujet des politiques de transport avant l’entrevue, afin d’aider le cas/le mandataire lors de l’entrevue.

1. Décrivez l’itinéraire et l’heure prévue lorsque vous avez pris les transports en commun (autobus, train, train léger). (Par exemple, avez-vous pris les mêmes itinéraires chaque jour? Quels jours étaient différents? Êtes-vous habituellement assis dans la même section du véhicule chaque jour?) (Si vous avez parcouru différents itinéraires chaque jour, veuillez fournir les informations suivantes pour chaque jour)

  1. Direction du déplacement (c.à.d. de la maison à l’école, de l’école à la maison)
  2. Date(s)
  3. Route (numéro / nom)
  4. Point de départ
  5. Heure de départ

2. Commentaires :

Annexe II : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire complémentaire de cas - questionnaires supplémentaires

Retour à la section 6 de l’Annexe II : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire - questionnaire complémentaire de cas

Supplément à la section 7 : Questionnaire sur l’exposition aux activités parascolaires

Veuillez remplir cette section si le cas indique qu’ils participent à des activités parascolaires et sociales. Les activités en ligne ne sont pas prises en compte.

Téléchargez et imprimez l’Annexe II : Supplément à la section 7 : Questionnaire sur l’exposition aux activités parascolaires en format PDF ou Word.

Section 7 : Expositions aux activités parascolaires

S’applique à tous les cas. Toutes les questions renvoient aux 14 jours précédant le [Meilleure Date d’observation].

1. Veuillez fournir une liste avec les informations suivantes des activités parascolaires en personne. Les services de garde avant et après l’école sont compris dans cette liste.

  1. Activité (c.-à-d. Orchestre, sports, club d’échecs, etc.),
  2. Affiliée à l’école?
    1. Oui
    2. Non
    3. Ne sait pas
  3. Dates
  4. Lieux
  5. Cohorte (indiquer)
    1. Même cohorte qu’à l’école
    2. Pas la même cohorte qu’à l’école
    3. Élèves/ membres du personnel de l’extérieur

2. L’enfant est-il allé au service de garde avant/après l’école?

  1. Oui
    1. Nom du programme de garde avant et après l’école
    2. Dates
    3. Lieux
    4. Cohorte (indiquer)
      1. Même cohorte qu’à l’école
      2. Pas la même cohorte qu’à l’école
      3. Élèves/ membres du personnel de l’extérieur
    5. Au service de garde avant ou après l’école, y avait-il des personnes qui présentaient des symptômes de COVID-19 ?
      1. Oui
        1. Veuillez indiquer son nom :
        2. Veuillez indiquer la date à laquelle vous l’avez vue pour la dernière fois :
      2. Non
      3. Ne sait pas
      4. s.o.
  2. Non
  3. Ne sait pas

3. L’enfant est-il allé au service de garde hors de l’école, avant/après l’école?

  1. Oui
    1. Nom du programme de garde avant et après l’école
    2. Dates
    3. Lieux
    4. Cohorte (indiquer)
      1. Même cohorte qu’à l’école
      2. Pas la même cohorte qu’à l’école
      3. Élèves/ membres du personnel de l’extérieur
    5. Au service de garde hors de l’école, avant ou après l’école, y avait-il des personnes qui présentaient des symptômes de COVID-19 ?
      1. Oui
        1. Veuillez indiquer son nom :
        2. Veuillez indiquer la date à laquelle vous l’avez vue pour la dernière fois :
      2. Non
      3. Ne sait pas
      4. s.o.
  2. Non
  3. Ne sait pas

4. En dehors des cours, des espaces communs à l’école, des repas et des activités parascolaires, avez-vous interagi socialement (par exemple, une fête d’anniversaire, une réunion informelle, une visite au centre commercial, etc.)?

  1. Oui
    1. Veuillez indiquer :
      1. Activité/événement
      2. Date
      3. Lieu
      4. Nom des contacts
      5. Même école
        1. Oui
          1. Même cohorte à l’école
          2. Cohorte différente à l’école
        2. Non
    2. Une personne qui a participé à ces activités a-t-elle reçu un diagnostic de COVID-19?
      1. Oui
        1. Veuillez indiquer son nom :
        2. Veuillez indiquer la date à laquelle vous l’avez vue pour la dernière fois :
      2. Non
      3. Ne sait pas
      4. s.o.
  2. Non
  3. Ne sait pas
  4. s.o.

5. Veuillez fournir des détails supplémentaires sur les activités parascolaires et les réunions sociales liées à l’école. (c.-à-d. les personnes portaient-elles un masque? Les personnes se tenaient-elles à distance les unes des autres? Ont-elles partagé des aliments? Ont-elles partagé des jouets ou de l’équipement?)

Retour à la section 7 de l’Annexe II : Enquête sur les éclosions de COVID-19 en milieu scolaire – Questionnaire complémentaire de cas

Annexe III : Structure de la base de données d’analyse des réseaux sociaux

Pour établir les données en vue d’une analyse de réseau social, deux ensembles de données sont nécessaires, ce qui exige probablement une certaine manipulation des données pour configurer. Ces ensembles de données peuvent ensuite être utilisés dans un logiciel de visualisation de données pour créer un diagramme de réseau social. Il existe de nombreux logiciels qui permettent de visualiser les réseaux sociaux, notamment des logiciels spécialisés d’analyse des réseaux sociaux comme Gephi ou NetDraw. De nombreux progiciels statistiques disposent de fonctions d’analyse des réseaux sociaux, par exemple, le progiciel R epicontacts.

1. Une liste linéaire des cas/contacts/événements et de leurs attributs (chaque ligne représente un nœud). La figure 5 ci-dessous donne un exemple de configuration de liste linéaire :

Figure 5 : Exemple de liste linéaire de nœuds individuels pour l’analyse du réseau social
Id A B C D
1 No du nœud Description du nœud Type de nœud Emplacement du nœud
2 Nœud 1 Cas 1 Cas Famille 1
3 Nœud 2 Cas 2 Cas Famille 1
4 Nœud 3 Cas 3 Cas Famille 1
5 Nœud 4 BBQ 1 Événement Famille 2
6 Nœud 5 Contact 1 Contact Famille 2
7 Nœud 6 Contact 2 Contact Famille 2

2. Liste linéaire de connexions appariées entre les nœuds (chaque ligne représente une frontière). La figure 6 ci-dessous donne un exemple de connexions dans une liste linéaire :

Figure 6 : Exemple de frontières (connexions entre nœuds) dans une liste linéaire pour l’analyse du réseau social
Id A B
1 De Vers
2 Nœud 1 Nœud 2
3 Nœud 1 Nœud 3
4 Nœud 1 Nœud 4
5 Nœud 2 Nœud 3
6 Nœud 2 Nœud 4
7 Nœud 3 Nœud 4
8 Nœud 4 Nœud 5
9 Nœud 4 Nœud 6

Notes de fin de document

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Gouvernement du Canada (2020). Programme canadien d’épidémiologie de terrain. [Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/pratique-sante-publique/programme-canadien-epidemiologie-terrain.html]

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Planification pour l’année scolaire 2021 2022 dans le cadre de la vaccination contre la COVID-19 (Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/document-orientation/planification-annee-scolaire-2021-2022-vaccination.html)

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Gouvernement du Canada (2020) Directives relatives à la COVID-19 à l’intention des écoles de la maternelle à la 12e année Mis à jour le 17 septembre 2020 [Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/professionnels-sante/orientation-ecoles-services-garde.html]

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Gouvernement du Canada (2020). Formulaire de déclaration de cas d’infection – maladie à coronavirus (COVID-19) [Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection/health-professionals/2019-nCoV-case-report-form-fr.pdf]

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Consulter les directives locales ou provinciales/territoriales sur la gestion des contacts en matière de santé publique.

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

Gouvernement du Canada (2020) Comprendre le dépistage de la COVID-19. Mis à jour le 21 septembre 2020. [Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/comprendre-depistage-covid-19.html]

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

Consulter les directives locales ou provinciales/territoriales sur la gestion des contacts en matière de santé publique.

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Note de bas de page 8

Park S, Kim Y, Yi S, et coll. Coronavirus Disease Outbreak in Call Center, South Korea. Emerging Infectious Diseases. 2020;26(8):1666-1670. Doi:10.3201/eid2608.201274 (en anglais seulement).

Retour à la référence de la note de bas de page 8

Note de bas de page 9

Lu J, Gu J, Li K, et coll. COVID-19 Outbreak Associated with Air Conditioning in Restaurant, Canton, Chine, 2020. Emerging Infectious Diseases. 2020;26(7):1628-1631. Doi:10.3201/eid2607.200764 (en anglais seulement)

Retour à la référence de la note de bas de page 9

Note de bas de page 10

Dub T, Erra E, Hagberg L, et coll. Transmission of SARS-CoV-2 following exposure in school settings: experience from two Helsinki area exposure incidents. medRxiv 2020.07.20.20156018; doi: https://doi.org/10.1101/2020.07.20.20156018 (en anglais seulement).

Retour à la référence de la note de bas de page 10

Note de bas de page 11

Organisation mondiale de la Santé. (‎2020)‎. Protocole d’enquête sur la transmission de la maladie à coronavirus 2019 (‎COVID-19)‎ dans les écoles et les autres établissements d’enseignement, 30 septembre 2020, version 1.1. https://apps.who.int/iris/handle/10665/336623. License: CC BY-NC-SA 3.0 IGO

Retour à la référence de la note de bas de page 11

Note de bas de page 12

Harvard T.H. Chan School of Public Health (2020). Schools for Health: COVID-19 (en anglais seulement) [Disponible à l’adresse : https://schools.forhealth.org/]

Retour à la référence de la note de bas de page 12

Note de bas de page 13

Gouvernement du Canada (2020). Relevé des maladies transmissibles au Canada (RMTC). [Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc.html]

Retour à la référence de la note de bas de page 13

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :