Un embryon, un bébé : transfert d'un seul embryon

Le but d'un traitement de l'infertilité devrait toujours être la naissance d'un bébé en santé, avec le moins de risques possibles pour la mère. Si vous subissez une fécondation in vitro (FIV), le médecin pourrait vous conseiller d’opter pour le transfert d’un seul embryon (TSE) dans votre utérus, afin de prévenir une naissance multiple.

Votre clinique sera plus encline à vous suggérer un TSE si vous avez moins de 37 ans, si vous n’avez pas déjà eu des traitements de FIV qui ont échoué et si vos embryons sont de bonne qualité, mais elle tiendra d’abord compte de votre situation. Le personnel de la clinique voudra s’assurer que vous avez toutes les chances de mener à bien une grossesse et d’accoucher d’un bébé en santé. 

Risques pour la santé et probabilités de devenir enceinte

Le saviez-vous?

Le risque le plus grand associé aux traitements de fertilité est celui d’une grossesse et d’une naissance multiples.

Avoir des jumeaux ou des triplés peut sembler être l’issue idéale pour une personne qui subit des traitements contre l’infertilité, mais une grossesse multiple présente le risque le plus élevé pour les bébés conçus par FIV. Une grossesse gémellaire sur douze se termine par le décès d'au moins un bébé ou la naissance d'un bébé ayant un handicap important. Le TSE réduira de façon considérable votre risque de grossesse multiple.

Vous craignez peut-être que le transfert d’un seul embryon lors d’une FIV ne réduise vos chances de devenir enceinte. Ce n’est pas toujours le cas. Ainsi, le transfert de plus d’un embryon ne double pas les chances de réussite, chez certaines patientes, mais il augmente certainement la probabilité de grossesse multiple, avec tout les risques que cela comporte.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l'embryologiste évaluera la qualité de vos embryons avant le transfert. L'embryon de la meilleure qualité sera transféré, et les autres pourront être congelés et stockés en vue d'une utilisation ultérieure. Les taux de réussite sont similaires avec un TSE ou un transfert de deux embryons (TDE) si les patientes ayant les meilleures chances de devenir enceintes à la suite d'un TSE sont sélectionnées avec soin.

Mythes sur le transfert d’un seul embryon

Voici quelques méprises fréquentes au sujet du TSE et quelques explications sur la technique elle-même.

Toutes les patientes devraient avoir un TSE

Le TSE ne convient pas toujours. Vous et le médecin ou le spécialiste devez choisir en fonction de ce qui est le mieux pour vous. Chaque clinique a ses critères d’évaluation des patientes. Un TSE est normalement recommandé pour les femmes les plus à risque d'avoir une grossesse multiple. Beaucoup d'autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte, comme votre âge et la qualité de vos embryons.

Le TSE a pour but de permettre au système de santé d’économiser des coûts

Il ne s’agit pas d’économiser – mais de sauver des vies. Les jumeaux naissent prématurément et ont un faible poids de naissance, près de la moitié du temps s’il y a deux bébés et presque toujours s’il y en a plus. Parfois, les bébés ont besoin d’un plus grand suivi sur le plan médical et celui du développement. Le TSE a pour but d’augmenter le nombre de bébés conçus par FIV qui naissent en bonne santé.

Faire transférer deux embryons augmentera mes chances de devenir enceinte

Avant, les patientes qui recouraient à la FIV devaient parfois prendre des risques et se soumettre au transfert d'embryons multiples pour régler les problèmes les empêchant de concevoir. Mais les traitements contre l’infertilité se sont beaucoup améliorés, de sorte que le transfert d’un seul embryon ne signifie plus que la probabilité d’obtenir une grossesse est diminuée. Pour certaines femmes, le transfert de plus d'un embryon n'augmente pas la probabilité de devenir enceintes, mais augmente le risque d'avoir une grossesse multiple. Si vous êtes une bonne candidate pour le TSE, la probabilité de devenir enceinte sera la même, peu importe qu’un ou deux embryons soient transférés.

Je suis en santé, donc prête à courir le risque d'avoir des jumeaux

Le fait que vous soyez en santé ne signifie pas que vous éviterez les complications associées à une grossesse multiple. La plupart des risques pour la santé sont attribuables à la prématurité, plus fréquente en cas de naissance multiple. Personne ne veut prendre de risques avec la santé de son enfant s’il est possible de faire autrement.

Je connais beaucoup de jumeaux en parfaite santé

De nombreux jumeaux vont bien, mais de très nombreux autres ne vont pas bien. Chez les femmes qui conçoivent un enfant sans recourir à la FIV, seulement un ou deux pour cent des grossesses sont multiples. Mais chez celles qui conçoivent après un traitement de FIV, mais autrement que par TSE, presque 30 % des grossesses sont multiples. Cela signifie que les risques de grossesse à problèmes, de fausse-couche, de déficience et de décès, sont plus élevés. Nous pouvons réduire le taux de naissances multiples et conserver de bonnes chances de réussite en sélectionnant avec soin les patientes qui auront un TSE.

Je préfère prendre le risque d’être enceinte de jumeaux que de ne pas être enceinte

Les femmes qui attendent des jumeaux après le transfert de deux embryons sont celles qui ont le plus de chance de devenir enceintes après un TSE. En cas de doutes sur votre traitement et le nombre d’embryons qui devraient être transférés, demandez à parler à un membre de l’équipe médicale à votre clinique de fertilité. Cette personne pourra vous recommander la meilleure option dans votre situation.

Ces renseignements sont adaptés de documents qui ont été rédigés par l’Infertility Network du R.-U., en collaboration avec One at a Time et la Multiple Births Foundation,  dans le cadre d’un projet financé par le ministère de la Santé du R.-U.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :