Conclusion : Défaire les liens entre la pauvreté et la violence faite aux femmes: Un guide de ressources

Conclusion

La pauvreté et la violence font partie de la réalité dans la vie de trop de Canadiennes. Au fur et à mesure que l'écart entre les riches et les pauvres grandit et que des emplois stables et des logements abordables deviennent plus difficiles à trouver, les femmes vivant dans des situations violentes, ou qui viennent de s'en sortir, se retrouvent dans des positions encore plus précaires. Pis encore, au cours des dix dernières années, on a coupé ou éliminé complètement plusieurs des programmes conçus pour aider les femmes à faible revenu, tels que le soutien au revenu, le logement subventionné, la rééducation professionnelle, les services de garde subventionnés et les maisons d'hébergement.

Ensemble, nous pouvons et nous devrions faire beaucoup plus pour assurer que toutes les femmes vivent sans violence. Un faible revenu ne devrait pas constituer une barrière à leur autonomie, et les femmes de divers milieux devraient avoir accès aux services et aux programmes qui les aideront à se guérir des mauvais traitements qu'elles subissent. Il y a beaucoup à apprendre des organismes communautaires et des femmes à faible revenu elles-mêmes qui, malgré des obstacles décourageants, travaillent ensemble pour prévenir la violence et s'appuyer mutuellement.

Les femmes à faible revenu et les militantes du milieu travaillent dans des centres pour femmes, des groupes de justice sociale et des organismes axés sur la lutte contre la pauvreté pour composer avec l'injustice de la pauvreté et de la violence. Les immigrantes et les réfugiées, les Autochtones, les femmes ayant une déficience, les lesbiennes, les femmes en milieu rural ou isolé, les jeunes femmes et les femmes plus âgées participent à des programmes qui abordent leurs besoins réels. Nous offrons ce document afin de les appuyer dans leurs interventions.

Veuillez utiliser l'information dans la section La réalité de la pauvreté et de la violence pour améliorer votre compréhension de certains des stéréotypes au sujet des femmes à faible revenu victimes de violence et pour les contrer. Les feuillets de renseignements donnent une présentation graphique de cette information qui peut être utilisée pour des présentations ou à titre de documents d'information.

Les exemples dans la section Stratégies et initiatives donnent des idées qui permettent aux femmes de briser le cercle vicieux de la pauvreté et de la violence. En améliorant l'accessibilité et en répondant aux besoins réels des femmes, ces exemples font une différence dans la vie des femmes à faible revenu.

Bien que la situation des femmes à faible revenu soit critique, nous pouvons tirer une force de leur courage. Peut-être qu'ensemble nous pouvons défaire les liens entre la pauvreté et la violence..

Les différentes approches (féministe, développement communautaire, moyens de subsistance durables et autochtone) peuvent servir à bien des groupes - des groupes de justice sociale, des organisations anti-pauvreté, des fournisseurs de services sociaux et de santé et des organisations populaires de femmes - pour mieux comprendre la pauvreté et la violence de façon qui contribue au changement et pour mieux y réagir. Les modèles peuvent être combinés pour cadrer avec la philosophie du groupe qui les utilise. Des groupes qui n'ont pas travaillé ensemble jusqu'à maintenant pourraient songer à se joindre à d'autres pour élaborer des stratégies communautaires complètes et inclusives.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :