ARCHIVÉ : Création d'un cadre mondial visant à tenir compte des besoins et des apports des aînés dans les situations d'urgence – Formation

 

62. Outre les priorités précédentes, les participants du Colloque de Winnipeg ont aussi établi quatre priorités intersectorielles qui sont importantes pour le développement d'une capacité nationale visant à répondre aux besoins des aînés dans les situations d'urgence. Les mesures prises dans ces domaines, individuellement ou, plus important encore, collectivement, devraient faciliter l'élaboration et la mise en application des plans de gestion des urgences aux niveaux national et communautaire et aider à maintenir à plus long terme les efforts déployés à l'échelle internationale pour préparer les aînés aux urgences.

Formation

63. Des progrès ont été faits dans la sensibilisation des gens au sujet des besoins de certaines populations vulnérables dans les situations d'urgence, par exemple les femmes et les enfants, mais ceux des personnes âgées continuent de recevoir une attention insuffisante. Les gestionnaires des urgences, les intervenants, d'autres fournisseurs de services ainsi que les bénévoles doivent donc acquérir une connaissance plus profonde des besoins spéciaux et des capacités des aînés, par le biais de stratégies de formation intégrée. Il importe que la formation permette de développer l'expertise à l'intérieur et à travers les secteurs de la gestion des urgences, de la santé et de la gérontologie, et que les diverses disciplines mettent en commun leurs compétences et s'inspirent les unes des autres. La formation doit également permettre de développer et de renforcer les compétences en matière de préparation aux urgences au sein des organismes et secteurs de services alliés, notamment les institutions de services sociaux et les installations de soins et de soutien à domicile et les installations de soins de longue durée.

64. Tout un éventail de planificateurs, d'intervenants et de décideurs ont besoin d'une formation en matière de préparation aux urgences et d'intervention, sur des sujets tels la réalisation des évaluations de vulnérabilité; la détermination des besoins de santé, des besoins psycho-sociaux et des besoins de santé mentale; l'appréciation des invalidités liées au vieillissement. Les aînés doivent participer à ces programmes, comme ils sont rarement inclus dans la formation liée aux préparatifs d'urgence. Il est par ailleurs important d'évaluer les pratiques exemplaires pertinentes afin de déterminer les méthodes qui fonctionnent et celles qui ne fonctionnent pas (c'est-à-dire tirer des leçons des erreurs). Cette connaissance peut orienter la création de nouveaux outils et de nouveaux modèles ou aider à adapter les outils existants, en particulier lorsque ces derniers s'avèrent déjà efficaces chez d'autres fournisseurs de services humains.

65. Il est nécessaire d'effectuer une analyse environnementale à l'échelle planétaire relativement aux ressources, aux programmes et aux pratiques en matière de formation, dans la perspective de développer un cadre de formation générique que chacun des pays pourra adapter à ses propres besoins. Ce cadre devra indiquer les destinataires, les méthodes et les matières de la formation, préciser les rôles et les responsabilités des partenaires, envisager une approche à plusieurs paliers qui tienne compte des responsabilités et des besoins des différents intervenants et, enfin, définir les stratégies de financement. Il devra également prévoir comment faire participer les organisations communautaires et les bénévoles, qui seraient plus aptes à donner la formation dans les cas échéants, pour faire en sorte que les séances se déroulent dans un format qui respecte la culture et la langue locales.

Outils, ressources et pratiques exemplaires

66. Une meilleure coordination et mise en commun des outils, ressources et pratiques exemplaires actuels en matière de préparation aux urgences renforceraient considérablement les efforts de gestion des urgences.

67. Il faut en outre créer, adapter, diffuser et utiliser une grande variété de nouvelles ressources pour la préparation aux urgences. Il s'agit notamment de ce qui suit :

  1. des listes de contrôle et des outils pour évaluer la vulnérabilité des aînés et pour permettre aux particuliers et aux collectivités de s'identifier eux-mêmes et de définir leurs priorités;
  2. des lignes directrices établissant les exigences et les normes minimales en matière de soins de santé;
  3. des registres de santé qui renferment des renseignements critiques sur les patients tout en protégeant leur vie privée;
  4. des cadres de travail pour faciliter l'élaboration des plans de continuité des activités destinés aux aidants et aux fournisseurs (publics et privés); et
  5. des outils pour définir les caractéristiques des refuges appropriés pour personnes ayant des besoins spéciaux, pour évaluer les soins à prodiguer et en surveiller la prestation (par exemple, des outils de sélection) dans les refuges pour personnes ayant des besoins spéciaux et dans les installations de soins à domicile.

Renforcement des réseaux

68. La collaboration et la coopération sont essentielles à tous les niveaux afin d'assurer l'élaboration et l'exécution d'initiatives efficaces et opportunes en matière de préparation aux urgences. La complexité des enjeux et le caractère multisectoriel des mesures d'intervention obligent tous les ordres de gouvernement à participer à la gestion des catastrophes, de concert avec une foule d'intervenants parmi lesquels comptent les universitaires et les chercheurs, les organisations de la société civile et le secteur privé. Les mesures qui s'imposent comprennent le renforcement des réseaux et des partenariats existants à l'échelle mondiale, par exemple, l'amélioration des liens avec le Comité permanent sur les populations vulnérables de la International Association of Emergency Managers (association internationale des gestionnaires des urgences), et la poursuite du dialogue avec la Health Action in Crisis Unit (équipe des interventions sanitaires dans les situations de crise) de l'OMS, pour ainsi maintenir les questions touchant les aînés au premier plan de la formulation des politiques.

69. De plus, les participants du Colloque de Winnipeg ont sanctionné la création d'une alliance officielle pour promouvoir et maintenir la communication, la coordination et l'élan parmi les intervenants quant aux questions touchant les aînés et les mesures d'urgence, et pour travailler ensemble à la réalisation de progrès véritables dans le domaine. À la fin du Colloque, deux comités directeurs ont été créés et chargés de mieux préciser et d'élargir les priorités définies, de suggérer des activités à entreprendre dans l'immédiat et dans le long terme par rapport à chacune de ces priorités et, enfin, de déterminer les partenaires éventuels qui aideront à faire avancer les mesures proposées. L'un des comités s'occupe d'étudier les mesures internationales éventuelles, tandis que l'autre se concentre sur les activités canadiennes propres.

Développement de données d'appui et de recherche

70. Il est impératif d'améliorer la collecte, l'analyse et la fouille de données devant appuyer tous les efforts déployés dans le domaine des aînés et des mesures d'urgence. Ce besoin s'impose parce que les travaux associés au PAIMV en général et aux questions des aînés et des mesures d'urgence en particulier pourront s'appuyer sur des données plus concrètes et plus fiables. Celles-ci pourront en bout de ligne éclairer l'élaboration des politiques et des programmes ainsi que la prise de décisions aux niveaux local, national et international.

71. À ce chapitre, la priorité consiste à renforcer les capacités locales et nationales de recueillir, de subdiviser et d'analyser les données sur l'âge et le sexe. Il faut en outre veiller à une plus grande participation des aînés et des collectivités dans les processus de collecte des données ainsi que dans la conception et la mise en application des méthodes de recherche, y compris la recherche-action participative communautaire.

72. Des études plus poussées restent à entreprendre sur la quasi-totalité des enjeux du vieillissement, entre autres la question des aînés dans les situations d'urgence. Ces études devraient dépasser les travaux plus généraux de recherche qualitative portant sur le vécu des personnes âgées dans les urgences et menés par HelpAge International et appuyés par le Service d'Aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) et par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR); elles devraient se concentrer plutôt sur les aspects qualitatifs et quantitatifs des questions telles que le rapport entre l'isolement et la marginalisation des aînés d'une part, et leur vulnérabilité dans les crises d'autre part, et, parallèlement, les facteurs qui renforcent le plus leur capacité de résistance et leur bien-être dans ces situations.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :