Rapport 2 : Le fardeau économique de la maladie au Canada, 2005-2008 – Coût des médicaments selon l’étude FEMC, 2005-2008

Deuxième rapport : Coût des médicaments selon l’étude FEMC, 2005-2008

1. Contexte

Les estimations du coût des médicaments incluent le coût privé et public des médicaments sur ordonnance et en médicaments sans ordonnance (c.‑à‑d. des médicaments en vente libre) vendus au détail. Il correspond au coût final au consommateur, qui comprend notamment les honoraires professionnels, la marge commerciale et les taxes applicables. Les médicaments administrés dans les hôpitaux et les autres établissements sont exclus du calcul; le coût des médicaments administrés dans les hôpitaux fait partie de la composante de coût correspondant aux soins hospitaliers dans le cadre de l’étude FEMC (5).

Dans le cadre de l’étude FEMC, les estimations du coût des médicaments ne tiennent compte que du coût des médicaments sur ordonnance; le coût des médicaments sans ordonnance n’a pu être réparti entre les catégories de l’étude FEMC (catégories et sous‑catégories de diagnostics, sexe, groupe d’âge et province ou territoire). Le présent rapport décrit les sources de données et les méthodes utilisées en vue d’estimer le coût des médicaments de 2005 à 2008. Il présente et analyse aussi les résultats et les limites des données utilisées.

2. Sources de données

Les données proviennent de deux ensembles de données d’IMS Brogan (une division d’IMS Health Inc.) : les données de 2006 à 2008 de l’Index canadien des maladies et traitements (ICMT) et les données de 2005 à 2008 de CompuScript (CS)Note de bas de page 54.

2.1 Index canadien des maladies et traitements

L’ICMT est une enquête qui fournit de l’information sur les habitudes en matière d’ordonnance de 652 médecins exerçant en cabinet au Canada (41)Note de bas de page 55. Il renferme des renseignements sur les caractéristiques démographiques des patients (p. ex. le sexe et l’âge), le diagnostic (code CIM‑9) et les médicaments prescrits (p. ex. nom du produit, concentration, forme, posologie et fait qu’il s’agit d’un nouveau traitement ou d’un traitement qui se poursuit). L’ICMT ne contient pas de données sur les territoires; les données des provinces des Prairies (Manitoba, Saskatchewan et Alberta) et des Maritimes (Terre‑Neuve‑et‑Labrador, Nouvelle‑Écosse, Île‑du‑Prince‑Édouard et Nouveau‑Brunswick) ne sont pas enregistrées séparément, mais plutôt regroupées par région (41, 42).

Les données sur les médicaments de l’ICMT sont normalisées et classifiées selon leur type et leur classe thérapeutique au moyen de l’Uniform System of Classification (USC). Le code USC, composé de cinq chiffres, permet de classer les médicaments en quatre catégories, de la plus générale (USC2) à la plus précise (USC5). L’exemple 1 présente les codes USC correspondant à un médicament de traitement bronchique (41).

Exemple 1 – Code USC de stéroïdes en inhalation pour traitement bronchique
Code USC Classe Nbre de chiffres Description
28000 USC2 2 Traitement bronchique
28300 USC3 3 Asthme
28310 USC4 4 Traitement de l’asthme
28312 USC5 5 Stéroïdes en inhalation

2.2 Compuscript

Compuscipt (CS) contient des renseignements sur le coût total des médicaments sur ordonnance (au prix de vente au détail, plus frais d’ordonnance) et la quantité de médicaments sur ordonnance (nombre d’ordonnances) vendus dans près de 70 % des pharmacies de détail au Canada, exclusion faite des territoires (41, 42). Les données de CS reflètent les coûts totaux des médicaments sur ordonnance et leur quantité selon le code USC et la province.

3. Méthodes

3.1 Méthodes d’estimation du coût des médicaments de l’étude FEMC, de 2006 à 2008

Pour l’estimation du coût des médicaments dans le cadre de l’étude FEMC, les champs suivants de l’ICMT ont été utilisés : code USC5, code CIM‑9, sexe, âge, région (Maritimes, Québec, Ontario, Prairies ou Colombie‑Britannique) et utilisation du médicamentNote de bas de page 56. De façon similaire, les champs de CS utilisés sont le code USC, la province, le nombre d’ordonnances et le coût total des médicaments sur ordonnance. Les données de l’ICMT et de CS ont été appariées, selon le code USC5 et la région ou la province, de manière à créer une base de données mixte ICMT‑CSNote de bas de page 57. L’exemple 2 expose un cas simplifié de données tirées de la base mixte et appariées en fonction de la province et du code USC5.

Exemple 2 – Base de données mixte ICMT‑CS
Code USC5 (CS et ICMT) Province ou région
(CS et ICMT)
Code CIM‑9 (ICMT) Sexe (ICMT) Âge (ICMT) Utilisa-tion du médica-ment (ICMT) Nombre d’ordonnances (CS) Coût total des médica-ments (CS)
Remarque : Le code CIM‑9 n’est pas nécessairement toujours le même pour tous les enregistrements portant le même code USC5 dans une même province ou région.
28312 Ontario 493 Homme 14 50 20 1000
28312 Ontario 493 Femme 35 25 20 1000
28312 Ontario 493 Femme 20 25 20 1000

Comme le montre l’exemple 2, tous les enregistrements portant le même code USC5 dans une même province ou région seront associés au même nombre d’ordonnances et au même coût total. Une fois la base de données ICMT‑CS créée, le nombre d’ordonnances et le coût total des médicaments de chaque groupe défini selon le code USC5 et la province ont été répartis entre les enregistrements du groupe en fonction de la répartition de l’utilisation du médicament. L’exemple 3 illustre le processus à l’aide des données de l’exemple 2.

Exemple 3 – Base de données ICMT‑CS après répartition des totaux
Code USC5 (CS et ICMT) Province ou région
(CS et ICMT)
Code CIM‑9 (ICMT) Sexe (ICMT) Âge (ICMT) Nombre d’ordonnances
(CS)
Coûts des médicaments (CS)
Remarque : Le code CIM‑9 n’est pas nécessairement toujours le même pour tous les enregistrements portant le même code USC5 dans une même province ou région.
28312 Ontario 493 Homme 14 10 500
28312 Ontario 493 Femme 35 5 250
28312 Ontario 493 Femme 20 5 250

Comme l’ICMT comprend un champ « région » plutôt qu’un champ « province », il a été supposé que pour chaque province des Maritimes et des Prairies, la répartition des enregistrements selon le code CIM, le sexe, l’âge et l’utilisation du médicament était la même que pour la région dont elle fait partie. Par exemple, si 10 % de l’utilisation des médicaments associés au code CIM 493 dans les Prairies était attribuable aux hommes de 15 à 34 ans selon l’ICMT, alors 10 % du coût des médicaments associé à ce code CIM seraient attribués aux hommes de 15 à 34 ans en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba.

Une fois le nombre d’ordonnances et le coût total des médicaments répartis entre les enregistrements de chaque groupe portant un même code USC5 dans une même province ou région, le coût a été ventilé selon la catégorie ou la sous‑catégorie de diagnostics de l’étude FEMC, le sexe, le groupe d’âge de l’étude FEMC (de 0 à 14 ans, de 15 à 34 ans, de 35 à 54 ans, de 55 à 64 ans, de 65 à 74 ans et 75 ans et plus) et la province. Le coût des médicaments dans les territoires n’a pas été estimé aux fins de l’étude FEMC, car l’ICMT et le CS ne contiennent pas de données sur ces territoires de compétence.

3.2 Répartition du coût des médicaments dans le cas des enregistrements pour lesquels l’âge ou le sexe sont inconnus, de 2006 à 2008

Dans l’ICMT, pour un faible pourcentage des enregistrements, le sexe (2,4 %) ou l’âge (2,0 %) sont inconnus. Par conséquent, le coût associé à ces enregistrements n’a pas pu être réparti parmi les catégories de sexe et d’âge. Même si le nombre d’enregistrements pour lesquels ces données sont inconnues est faible, il a été décidé d’en répartir le coût parmi les catégories d’âge et de sexe, au moyen des méthodes de substitution décrites aux sections 3.2.1 à 3.2.3. Un exemple fictif portant sur les médicaments contre l’asthme en Ontario est utilisé dans chaque section.

3.2.1 Enregistrements pour lesquels l’âge est inconnu

Le coût associé aux enregistrements pour lesquels le sexe est connu et l’âge est inconnu a été réparti proportionnellement parmi tous les autres enregistrements pour lesquels le sexe était le même et pour lesquels l’âge, la province et la catégorie de diagnostics étaient connus, à la lumière de la répartition du coût parmi ces enregistrements. L’exemple 4 donne un exemple chiffré de répartition du coût des enregistrements pour lesquels l’âge est inconnu. Même si l’étude FEMC comporte six groupes d’âge, l’exemple ne tient compte que de deux groupes d’âge (les personnes de 35 à 54 ans et celles de 55 à 64 ans) pour plus de simplicité. Un coût de 2 M$ est réparti entre les autres enregistrements associés au même sexe, à la même catégorie de diagnostics et à la même province, et pour lesquels l’âge est connu.

Exemple 4 – Répartition du coût des enregistrements pour lesquels l’âge est inconnu
  Coût des médicaments contre l’asthme
(âge et sexe connus)
Coût des médicaments contre l’asthme (hommes dont l’âge est inconnu) Hommes de 35 à 54 ans Hommes de 55 à 64 ans
Coût des médicaments contre l’asthme % du coût total Coût des médicaments contre l’asthme % du coût total
Coût avant répartition 100 M$ 2 M$ 75 M$ 75 % 25 M$ 25 %
Coût après répartition 102 M$ 0 M$ 75 M$ + (75 % x 2 M$) = 76,5 M$ 75 % 25 M$ + (25 % x 2 M$) = 25,5 M$ 25 %
3.2.2 Enregistrements pour lesquels le sexe est inconnu

Le coût associé aux enregistrements pour lesquels l’âge est connu et le sexe est inconnu a été réparti entre les enregistrements des deux sexes associés au même groupe d’âge, à la même catégorie de diagnostics et à la même province, à la lumière de la répartition du coût entre ces enregistrements. L’exemple 5 donne un exemple chiffré de répartition des coûts des enregistrements pour lesquels le sexe est inconnu.

Exemple 5 – Répartition du coût des enregistrements pour lesquels le sexe est inconnu
  Coût des médicaments contre l’asthme
(âge et sexe connus)
Coût des médicaments contre l’asthme (personnes de 15 à 34 ans, sexe inconnu) Hommes de 15 à 34 ans Femmes de 15 à 34 ans
Coût des médicaments contre l’asthme % du coût total Coût des médicaments contre l’asthme % du coût total
Coût avant répartition 100 M$ 3 M$ 60 M$ 60 % 40 M$ 40 %
Coût après répartition 103 M$ 0 M$ 60 M$ + (60 % x 3 M$) = 61,8 M$ 60 % 40 M$ + (40 % x 3 M$) = 41,2 M$ 40 %
3.2.3 Enregistrements pour lesquels l’âge et le sexe sont inconnus

Pour les enregistrements dont l’âge et le sexe sont tous deux inconnus, le coût a été réparti entre les enregistrements associés à la même catégorie de diagnostics et à la même province mais pour lesquels l’âge et le sexe sont connus, à la lumière de la répartition du coût entre ces enregistrements. L’exemple 6 donne un exemple chiffré de répartition du coût des enregistrements pour lesquels l’âge et le sexe sont inconnus. Pour plus de simplicité, il a été supposé qu’il n’y a que deux groupes d’utilisateurs de médicaments contre l’asthme dont le sexe et l’âge sont connus en Ontario (soit les hommes de 55 à 64 ans et les femmes de 15 à 34 ans).

Exemple 6 – Répartition du coût des enregistrements pour lesquels l’âge et le sexe sont inconnus
  Coût des médicaments contre l’asthme
(âge et sexe connus
Coût des médicaments contre l’asthme
(âge et sexe inconnus)
Hommes de 55 à 64 ans Femmes de 15 à 34 ans
Coût des médicaments contre l’asthme % du coût total Coût des médicaments contre l’asthme % du coût total
Coût avant répartition 100 M$ 5 M$ 20 M$ 20 % 80 M$ 80 %
Coût après répartition 105 M$ 0 M$ 20 M$ + (20 % x 5 M$) = 21 M$ 20 % 80 M$ + (80 % x 5 M$) = 84 M$ 80 %

3.3 Méthodes d’estimation du coût des médicaments de l’étude FEMC, 2005

Au moment où les analyses destinées à l’actuelle édition de l’étude FEMC ont commencé, les données de CS n’étaient pas disponibles pour l’année 2005, car IMS Brogan ne conserve ces données que pour 72 mois. Le coût total des médicaments en 2005 pour chaque groupe USC5‑province a été estimé d’après les données des années 2006 à 2010 de CS. Plus précisément, pour chaque groupe USC5‑province, le coût total des médicaments en 2005 a été estimé en multipliant un coût par ordonnance estimatif par le nombre d’ordonnances. Le coût par ordonnance associé selon le code USC5 et selon la province en 2005 a été estimé en fonction du taux de croissance annuel moyen, ajusté pour tenir compte de l’inflation, du coût par ordonnance dans chaque groupe USC5‑province de 2006 à 2010 selon CS (coût des médicaments/nombre d’ordonnances). Le nombre d’ordonnances selon le code USC5 et selon la province en 2005 a aussi été estimé en fonction du taux de croissance annuel moyen du nombre d’ordonnances dans chaque groupe USC5‑province de 2006 à 2010 selon CS. En outre, le taux de croissance annuel moyen du coût des médicaments et du nombre d’ordonnances dans chaque groupe USC5‑province a été estimé en fonction de séries de données de CS portant sur au moins trois années. Les enregistrements de 2005 de l’ICMT pour lesquels les valeurs de certains champs étudiés étaient inconnues (CIM‑9, sexe, âge et région) ont été supprimés avant l’appariement avec les données (estimatives) de 2005 de CS. Une fois les données (estimatives) de 2005 de CS appariées aux données de 2005 de l’ICMT, 99,5 % des enregistrements de l’ICMT avaient été appariés à un coût; les enregistrements qui ne l’avaient pas été ont été supprimés. Comme pour les autres années de l’analyse, le coût des médicaments et le nombre d’ordonnances associées à un groupe USC5‑province donné a ensuite été réparti entre les enregistrements de ce groupe à la lumière de la répartition de l’utilisation des médicaments.

4. RésultatsNote de bas de page 58

4.1 Coût selon la catégorie de diagnostics

Le tableau 6 présente un sommaire du coût des médicaments selon la catégorie de diagnostics de l’étude FEMC, à l’échelle nationale, de 2005 à 2008. En 2008, les cinq catégories associées aux coûts les plus élevés ont été les maladies cardiovasculaires (4,3 G$, 15,3 %), les affections neuropsychiatriques (3,6 G$, 12,7 %), les maladies musculosquelettiques (2,0 G$, 7,1 %), les troubles endocriniens (1,7 G$, 6,2 %) et les maladies digestives (1,4 G$, 5,1 %). Ensemble, ces cinq catégories de diagnostics expliquent un peu plus de 46 % du coût total des médicaments. Les coûts non attribuables dans le cadre de l’étude FEMC sont obtenus en faisant la différence entre le coût total des médicaments selon la BDDNS et le total des coûts des médicaments ayant pu être répartis entre les catégories de l’étude. Eu égard aux médicaments, des coûts totalisant 6,7 G$ (24,1 %) n’ont pu être attribués à une catégorie de diagnostics dans le cadre de l’étude FEMC 2008, à l’échelle nationale.

4.2 Coût selon la catégorie de diagnostics et le sexe

Le tableau 7 montre le coût des médicaments de l’étude FEMC 2008 selon la catégorie de diagnostics et le sexe. En 2008, les hommes ont été source de 45,9 % (9,7 G$) du coût des médicaments, et les femmes, de 54,1 % (11,5 G$) de ce coût. Les trois catégories de diagnostics associées aux coûts les plus élevés chez les hommes sont les maladies cardiovasculaires (2,4 G$), les affections neuropsychiatriques (1,5 G$) et les troubles endocriniens (0,9 G$). Chez les femmes, il s’agit des affections neuropsychiatriques (2,0 G$), des maladies cardiovasculaires (1,9 G$) et des maladies musculosquelettiques (1,3 G$).

En 2008, les cinq catégories de diagnostics pour lesquelles la répartition du coût entre les sexes est la plus inégale sont celles des carences alimentaires (21,5 % pour les hommes, 78,5 % pour les femmes), les autres tumeurs (25,7 % pour les hommes, 74,3 % pour les femmes), les anomalies congénitales (30,1 % pour les hommes, 69,9 % pour les femmes), les tumeurs malignes (32,3 % pour les hommes, 67,7 % pour les femmes) et les maladies musculosquelettiques (33,0 % pour les hommes, 67,0 % pour les femmes). La catégorie des « affections maternelles » n’est pas comprise dans ce classement puisque l’ensemble de ses coûts peut être attribué aux femmes. Par ailleurs, il n’a pas été possible d’estimer le montant des coûts des médicaments non attribuables selon le sexe.

4.3 Coût selon la catégorie de diagnostics et le groupe d’âge

La figure 16 montre le coût des médicaments de l’étude FEMC 2008 selon le groupe d’âge. Les personnes de 0 à 14 ans sont source du plus faible pourcentage des coûts (4,8 %), et les personnes de 35 à 54 ans, du pourcentage le plus élevé (30,0 %).

La figure 17 montre le coût des médicaments de l’étude FEMC 2008 selon la catégorie de diagnostics et le groupe d’âge pour les cinq catégories de diagnostics associées aux coûts les plus élevés. Les personnes de 35 à 54 ans expliquent la part la plus importante des coûts, sauf dans la catégorie des maladies cardiovasculaires.

5. Limites

Les estimations du coût des médicaments de l’étude FEMC 2005-2008 ne tiennent compte que des médicaments sur ordonnance et excluent les médicaments sans ordonnance (c.‑à‑d. en vente libre). Par conséquent, l’étude pourrait sous‑estimer le coût total des médicaments, comme le donne à penser la part du coût des médicaments n’ayant pu être attribuée à une catégorie de 2005 à 2008 (24 % à 25 %). Les renseignements sur les médicaments sans ordonnance selon la catégorie de diagnostics auraient été utiles, car ils auraient permis de diminuer les coûts non attribuables de cette composante. Les renseignements sur le coût des médicaments sans ordonnance pourraient aussi être utiles compte tenu du fait que la répartition de ce coût pourrait être sensiblement différente de celle du coût des médicaments sur ordonnance. Une fois réparti le coût des médicaments sans ordonnance, le coût associé à certaines catégories de diagnostics pourrait augmenter par rapport à celui d’autres catégories. Or, la collecte de données sur les médicaments sans ordonnance pourrait être difficile, car ces médicaments sont souvent utilisés pour le traitement de problèmes de santé multiples. Par ailleurs, la répartition du coût des médicaments entre les catégories de l’étude FEMC (de même que la répartition du coût des soins hospitaliers entre ces catégories) pourrait aussi changer s’il était possible d’extraire le coût des médicaments administrés dans les hôpitaux de la composante de coût correspondant aux soins hospitaliers.

La principale limite des estimations du coût des médicaments dans le cadre de l’étude FEMC 2005-2008 tient au fait que les données de l’ICMT servent à répartir le coût total des médicaments entre les catégories de l’étude FEMC (diagnostic, sexe, âge et province). L’ICMT est la seule source de données qui fournit le coût des médicaments selon la catégorie de diagnostics pour tous les problèmes de santé. Cependant, l’ICMT repose sur les réponses de seulement 652 médecins (1 % de la population totale de médecins) interrogés deux jours par trimestre (41)Note de bas de page 59. Étant donné la petite taille de l’échantillon et la courte période d’observation de l’ICMT, il est possible que la répartition du coût des médicaments de l’étude FEMC 2005-2008 ne corresponde pas à la réalité. En outre, les données de l’ICMT pour les provinces des Prairies et des Maritimes sont regroupées, alors qu’en réalité, l’utilisation des médicaments pourrait varier d’une province à l’autre dans ces régions. Même si l’ICMT reflète les habitudes d’ordonnance des médecins, aucune donnée ne permet de déterminer si les ordonnances ont bel et bien été exécutées.

Comme les données de CS n’étaient pas disponibles pour 2005, les données de CS de 2006 à 2010 ont servi à estimer le nombre d’ordonnances et le coût des médicaments pour chaque groupe USC5‑province; il se pourrait que ces estimations ne soient pas exactes.

Le coût des médicaments associés aux enregistrements de 2006 à 2008 pour lesquels le sexe ou l’âge étaient inconnus dans la base de données ICMT‑CS a été réparti entre les enregistrements correspondants pour lesquels ces valeurs étaient connues; malheureusement, il se pourrait que cela ait faussé la représentativité du coût des médicaments selon la catégorie de l’étude FEMC.

Les sources de données disponibles ne contenaient aucune information sur le coût des médicaments sur ordonnance dans les territoires. Plusieurs méthodes d’estimation de ce coût ont été envisagées, mais elles n’ont pas été jugées appropriées pour l’actuelle édition de l’étude FEMCNote de bas de page 60. La principale préoccupation concernait les différences dans la répartition de la population, des maladies et des blessures de même que la variation des prix entre les territoires et les autres provinces ou régions.

Étant donné les limites susmentionnées, il est possible que la répartition du coût des médicaments de l’étude FEMC 2005-2008 ne reflète pas fidèlement la répartition réelle de ce coût entre les catégories de l’étude FEMC. On présume que le coût des médicaments associé à certaines catégories ou sous‑catégories de diagnostics (et possiblement à certains groupes définis selon le sexe ou l’âge) a été sous‑estimé ou surestimé; le sens et l’ampleur de ces erreurs sont inconnus.

6. Conclusion

Le coût des médicaments de l’étude FEMC 2005-2008 a été estimé selon la catégorie ou la sous‑catégorie de diagnostics, le sexe, le groupe d’âge et la province ou le territoire. En 2008, 75,9 % du coût total des médicaments a pu être réparti entre les catégories de l’étude FEMC. Les trois catégories de diagnostics associées aux coûts les plus élevés sont les maladies cardiovasculaires (4,3 G$, 15,3 %), les affections neuropsychiatriques (3,6 G$, 12,7 %) et les maladies musculosquelettiques (2,0 G$, 7,1 %). Les hommes expliquent 45,9 % des coûts des médicaments en 2008, et les femmes, 54,1 %. Les personnes de 0 à 14 ans ont été source de la plus faible proportion du coût des médicaments (4,8 %) et les personnes de 35 à 54 ans, de la proportion la plus élevée (30,0 %).

Le coût des médicaments sans ordonnance influe sur les estimations des coûts non attribuables, car l’estimation du coût des médicaments tiré de l’étude FEMC ne tient compte que de médicaments sur ordonnance (hors hôpital). En outre, les estimations de l’étude FEMC 2005‑2008 ne tiennent pas compte du coût des médicaments dans les territoires. Les estimations du coût des médicaments de l’étude FEMC ont été réparties selon la catégorie ou la sous‑catégorie de diagnostics, le sexe, le groupe d’âge et la province en fonction des résultats d’une enquête sur les médicaments prescrits par les médecins. Malheureusement, en raison de la petite la taille de l’échantillon et de la courte période d’échantillonnage de cette enquête, il est donc possible que les estimations de l’étude FEMC ne reflètent pas fidèlement la répartition réelle du coût des médicaments entre les catégories de l’étude.



Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :