ARCHIVÉ - Plan stratégique de l’Agence de la santé publique du Canada : 2007 – 2012, Information, Savoir, Action

 

Priorités quinquennales

Objectif stratégique no3 :
Favoriser le développement de la main-d'œuvre professionnelle spécialisée de l'ASPC en lui fournissant les outils et le leadership dont elle a besoin, et en instaurant une culture qui lui est favorable

Renforcement des capacités et de la responsabilisation de l'Agence

Le meilleur atout de l'ASPC est son personnel. Afin de maintenir ses normes d'excellence et de graver dans l'esprit des Canadiens que l'ASPC est un organisme prestigieux où il est intéressant de faire carrière, l'Agence doit attirer, recruter, retenir et rajeunir ses effectifs très qualifiés, compétents et motivés. Pour ce faire, on améliorera et on simplifiera les stratégies, les politiques et les pratiques en matière de ressources humaines. L'ASPC adoptera le principe de la formation continue, notamment les plans de perfectionnement professionnel particuliers. Elle maintiendra des effectifs représentatifs et l'on encouragera l'usage des deux langues officielles du Canada. Enfin, l'Agence favorisera une culture d'équité, de soutien, de santé et de sécurité.

En se dotant d'une philosophie d'agence, l'ASPC renforcera sa gouvernance en instaurant des mécanismes transparents et responsables pour accroître son leadership en matière d'élaboration de politiques et de programmes, d'examen des capacités, de gestion du risque, de vérification, de surveillance et de relations entre les différents portefeuilles. Un système de gouvernance coordonné assurera une gestion opportune, efficiente et efficace des questions qui préoccupent l'Agence.

Une gouvernance plus efficace de l'Agence se traduira aussi par une participation et un leadership plus actifs aux forums sur le portefeuille et aux forums interministériels. L'Agence doit avoir la capacité de gérer des dossiers dans l'ensemble du portefeuille de la Santé et entre les ministères (p. ex. déterminants sociaux de la santé), de fournir des commentaires de santé publique opportuns et cohérents selon les priorités d'autres ministères (p. ex. sécurité publique, santé des aînés, invalidité, stratégie en matière de drogues, aliments santé), et de coordonner l'atteinte des objectifs de santé publique de concert avec les autres priorités du gouvernement. Par-dessus tout, l'Agence doit faire preuve de leadership en fournissant au ministre de la Santé des conseils éclairés, de grande qualité et très respectés en matière de santé publique.

Reconnaissant le fait que la gestion du risque ministériel et des risques sanitaires est cruciale pour l'efficacité et la crédibilité de l'ASPC, la haute direction de l'Agence adoptera un cadre formel et intégré en matière de gestion du risque afin de superviser, de reconnaître, d'évaluer, de divulguer, de gérer et d'atténuer les risques. Ce travail suppose une meilleure intégration entre la reconnaissance et le profilage du risque dans l'élaboration des politiques et les processus décisionnels de l'Agence. Un agent principal de gestion des risques agira comme pivot des responsabilités pour la mise en œuvre systématique et cohérente de cette fonction dans toutes les activités de l'ASPC.

L'ASPC travaillera à la réalisation d'une vision pour des bureaux régionaux de l'Agence qui prendront part à la gamme de priorités et d'activités de l'ASPC, en tablant sur le fait que les bureaux régionaux de l'Agence seront proches des collectivités et des partenaires provinciaux et territoriaux. Cette vision suppose une harmonisation et une cohérence entre les ordres régional et national en ce qui a trait à la structure, à la gouvernance, aux priorités et à la responsabilisation afin d'atteindre les objectifs stratégiques de l'ASPC. Le travail se poursuivra pour veiller à ce que les bureaux régionaux participent pleinement en fournissant de l'information et des conseils stratégiques d'un point de vue régional afin d'influer sur le processus décisionnel et d'y participer.

Lisa Fernando
Lisa Fernando, biologiste, fait partie de l'équipe de déploiement du Laboratoire national de microbiologie (LNM). Elle et son équipe sont chargées d'intervenir en cas d'éclosion de maladies infectieuses mortelles partout dans le monde. Le LNM dispose de deux laboratoires mobiles qui permettent d'effectuer des tests diagnostics sur le terrain grâce à de l'équipement entièrement transportable. Une équipe de spécialistes hautement qualifiés est prête à être déployée dans un délai aussi court que deux heures.

On continuera de travailler pour établir une forte présence à Winnipeg, en s'appuyant sur le sens commun et en tablant sur les capacités de recherche scientifique de classe mondiale de la ville. L'Agence s'appuiera sur la réputation du Laboratoire national de microbiologie et renforcera les liens avec les organismes de santé universitaires et publics à l'échelle nationale et internationale.

La capacité de l'Agence à gérer ses efforts pour la réalisation de ses priorités dépendra grandement de la mise en place d'une administration et d'une responsabilisation efficaces. L'ASPC améliorera son efficacité dans la gestion et le contrôle à l'appui de l'information, des actifs, des ressources financières, des individus et des services. L'élaboration de systèmes, de mécanismes et de processus financiers et de planification efficaces, cohérents et intégrés sera un élément essentiel de cette amélioration. Un cadre complet de contrôle de gestion et de fortes capacités de vérification interne renforcera les capacités de l'Agence à gérer ses ressources de façon crédible et à se conformer aux exigences des organismes centraux. La réaffectation des ressources et l'harmonisation reposeront sur un exercice d'évaluation des capacités à l'échelle de l'Agence. Conformément aux principes de l'excellence en gestion, les responsabilités seront clairement distribuées pour veiller à ce qu'elles soient assumées avec efficacité.

aide en cas d'urgence
Si un accident se produit et que des agents pathogènes y jouent un rôle, les membres du Plan d'aide en cas d'urgence interviennent en confinant tout déversement et en appliquant des mesures de décontamination.
Pam Amulaku
Pam Amulaku est conseillère en programmes pour la région de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest. Par l'intermédiaire du Programme d'action communautaire sur le sida, elle collabore étroitement avec les organismes communautaires qui ont pour mandat d'aider à prévenir la transmission du VIH et de promouvoir la santé des personnes atteintes du VIH/sida.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :