Aperçu – Impact des décès par surdose de drogue sur l'espérance de vie à la naissance en Colombie-Britannique

Xibiao Ye, Ph. D.Références 1; Jenny Sutherland, M. Sc.Références 1; Bonnie Henry, M.D.Références 1; Mark Tyndall, M.D.Références 2; Perry Robert William Kendall, M.D.Références 1

https://doi.org/10.24095/hpcdp.38.6.05f

Rattachement des auteurs :

Référence 1

Office of the Provincial Health Officer, ministère de la Santé de la Colombie-Britannique, Victoria (Colombie-Britannique), Canada

Retour à la première référence de la référence 1

Référencee 2

BC Centre for Disease Control, Vancouver (Colombie-Britannique), Canada

Retour à la référence 2

Correspondance : Xibiao Ye, Office of the Provincial Health Officer, ministère de la Santé de la Colombie-Britannique, 4e étage, 1515, rue Blanshard, Victoria (Colombie-Britannique)  V8W 3C8; tél. : 250-952-2026; courriel : xibiao.ye@gov.bc.ca

Résumé

Nous avons quantifié la contribution des principales causes de décès et de surdose à l'évolution de l'espérance de vie à la naissance et aux disparités en matière de sexe et de situation socioéconomique en Colombie-Britannique. Entre 2014 et 2016, l'espérance de vie à la naissance a diminué de 0,38 an et les décès par surdose (principalement liés aux opioïdes) ont contribué à ce recul pour 0,12 an. L'analyse a également montré que le taux plus élevé de mortalité par surdose constaté chez les hommes et les membres des catégories socioéconomiques plus défavorisées a contribué à une diminution différentielle dans ces deux groupes de l'espérance de vie à la naissance.

Mots-clés : décès par surdose d'opioïdes, espérance de vie à la naissance, inégalité

Points saillants

  • L'espérance de vie à la naissance en Colombie-Britannique a diminué de 0,38 an entre 2014 et 2016, et les surdoses mortelles de drogue (la majorité mettant en cause des opioïdes) expliquent 32 % de cette baisse.
  • En 2016, l'espérance de vie à la naissance des hommes était de 4,59 ans inférieure à celle des femmes, et la mortalité par surdose contribuait à cet écart pour 9 %.
  • En 2016, l'espérance de vie à la naissance dans les collectivités ayant l'indice de défavorisation le plus élevé (quintile 5 ou situation socioéconomique la plus basse) était inférieure de 5,58 ans comparativement aux membres des collectivités ayant l'indice de défavorisation le plus faible (quintile 1 ou situation socioéconomique la plus élevée), et la mortalité par surdose contribuait à cet écart pour 7 %.

Introduction

Le nombre de décès par surdose de drogue illicite a considérablement augmenté en Colombie-Britannique depuis 2014, passant de 369 à 1 208 décès (compte tenu des cas suspectés) au 31 octobre 2017Références 1. Le fentanyl et ses analogues, en combinaison avec d'autres drogues, sont à l'origine de la majeure partie de ces décèsRéférences 2. En réaction à l'aggravation de cette crise des surdoses, une urgence en santé publique a été déclarée le 14 avril 2016 en Colombie-BritanniqueRéférences 3.

La contribution des décès par surdose aux variations de l'espérance de vie a rarement été quantifiée. Entre 2000 et 2014, les intoxications accidentelles (le plus souvent par surdose de drogue ou d'alcool) ont fait perdre 0,338 an d'espérance de vie à la naissance au sein de la population blanche d'origine non hispanique aux États-Unis. C'est là l'incidence négative la plus marquante par cause de décèsRéférences 4. Les décès par surdose d'opioïdes ont représenté plus spécifiquement une perte de 0,21 an d'espérance de vie à la naissance entre 2000 et 2015 à l'échelle de la population américaineRéférences 5. Dans cet article, nous avons voulu appliquer cette analyse au contexte de la Colombie-Britannique et l'approfondir en chiffrant la contribution qu'apportent les décès par surdose d'opioïdes ou d'autres drogues aux disparités en matière d'espérance de vie selon le sexe et la situation socioéconomique (SSE).

Méthodologie

Nous avons obtenu les données sur les décès relevés par le bureau de l'état-civil de Colombie-Britannique (BC Vital Statistics Agency) pour 2001-2016. Nous avons utilisé la Classification statistique internationale des maladies, traumatismes et causes de décès, 10e révision (CIM-10) pour en classer les causes. Nous avons dénombré les décès liés aux opioïdes (T40.0, T40.1, T40.2, T40.3, T40.4 et T40.6), à la cocaïne (T40.5) et à d'autres drogues (T40.7, T40.8 et T40.9). Les décès causés par des blessures involontaires (X40-X44) ou relevant d'une intention indéterminée (Y10-Y14) ont été inclus dans l'analyse. Nous avons calculé les taux de mortalité en nous reportant à la population assurée de la province et nous avons pris la population de 2001 comme référence pour normaliser les taux.

Nous avons appliqué la méthode de ChiangRéférences 6 pour la construction des tables de survie par période et calculé les écarts d'espérance de vie à la naissance entre 2001 et 2016 et entre 2014 et 2016. Nous avons examiné les disparités d'espérance de vie à la naissance selon le sexe et l'indice de défavorisation. Cet indice, qui livre une mesure régionale de la SSE incluant une dimension matérielle (variable composite du revenu du ménage, du chômage et de l'achèvement des études secondaires) et une dimension sociale (variable composite de l'état matrimonial, du fait de vivre seul et de la stabilité résidentielle), a été construit à l'aide des données du recensement du Canada de 2011 en utilisant la méthode employée par Pampalon et ses collaborateursRéférences 7. Une valeur faible de l'indice correspond à une meilleure situation socioéconomique (c'est-à-dire à moins de défavorisation). Nous avons réparti les écarts en fonction de l'âge et des principales causes de décès, dont les surdoses, au moyen de la méthode de décomposition d'ArriagaRéférences 8. Nous avons utilisé SAS version 9.3 (SAS Institute Inc., Cary, Caroline du Nord, États-Unis) pour nos analyses.

Résultats

En Colombie-Britannique, l'espérance de vie à la naissance a augmenté entre 2001 et 2014, passant de 80,27 ans (intervalle de confiance [IC] à 95 % : 80,12 à 80,42) à 83,02 ans (IC à 95 % : 82,88 à 83,16). Entre 2014 et 2016, elle a diminué de 0,38 an pour atteindre 82,64 ans (IC à 95 % : 82,50 à 82,77) (tableau 1). La réduction des taux de mortalité par cancer, cardiopathie, maladie cérébrovasculaire et accident a contribué en majeure partie à cette progression de 2,37 ans de l'espérance de vie à la naissance entre 2001 et 2016. Il reste que les décès liés à la drogue ont fait reculer cette espérance de 0,15 an au cours de l'ensemble de la période. Les décès liés spécifiquement aux opioïdes constituaient près de 80 % de l'ensemble des décès par surdose en 2001, et ce pourcentage est passé à 90 % en 2016. L'augmentation du nombre de décès attribuables aux opioïdes a entraîné une perte de 0,16 an de l'espérance de vie à la naissance entre 2001 et 2016. Les décès par surdose lui ont fait perdre 0,12 an entre 2014 et 2016, soit 32 % du recul sur cette période.

Tableau 1. Contributions des principales causes de décès et de surdose de drogue à l'évolution de l'espérance de vie à la naissance en Colombie-Britannique
Catégorie/cause de décès 2001 2014 2016 Changements et contributions (en années) selon certaines causes de décès à l'espérance de vie à la naissance en 2016
Nombre Taux Nombre Taux Nombre Taux Changement par rapport à 2001 ContributionsVoir la note a du tableau 1 Changement par rapport à 2014 ContributionsVoir la note a du tableau 1
Espérance de vie (en années) - 80,27 - 83,02 - 82,64 2,37 - −0,38 -
Nombre de décès et taux de mortalité normalisé selon l'âge (pour 100 000 habitants) par cause de décès
Cancer 7 799 196,4 9 948 170,2 10 170 162,8 −17,1 % 0,66 −4,3 % 0,15
Maladies du cœur 6 875 173,2 6 121 95,2 6 456 93,5 −46,0 % 1,27 −1,8 % 0,02
Maladie vasculaire cérébrale 2 297 57,9 2 175 34,1 2 320 33,7 −41,8 % 0,36 −1,2 % 0,01
Maladies chroniques des voies respiratoires inférieures 1 299 32,7 1 590 26,1 1 801 27,5 −16,1 % 0,08 5,1 % −0,03
Diabète 707 17,8 1 595 26,2 1 670 25,8 45,1 % −0,13 −1,3 % 0,01
Blessures non intentionnelles 1 018 25,6 1 088 19,6 816 13,7 −46,7 % 0,39 −30,4 % 0,17
Influenza/pneumonie 1 181 29,7 1 091 16,5 1 261 17,9 −40,0 % 0,17 8,4 % −0,03
Maladie d'Alzheimer et autres démences 1 041 26,2 2 487 36,3 2 726 37,2 41,8 % −0,15 2,5 % −0,02
Maladie chronique du foie 269 6,8 463 8,1 480 8,1 20,2 % −0,03 0,7 % 0,00
Suicide 459 11,6 604 12,4 427 8,7 −24,7 % 0,07 −29,9 % 0,10
Maladie de Parkinson 204 5,1 322 5,4 357 5,6 8,2 % 0,00 2,8 % 0,00
Hypertension primaire et maladies rénales 110 2,8 279 4,3 301 4,2 51,6 % −0,02 −1,2 % 0,00
Surdose 272 6,9 369 8,1 528 11,7 70,7 % −0,15 43,9 % −0,12
Opioïde et cocaïne
64 1,6 128 2,9 192 4,3 166,3 % −0,08 48,0 % −0,04
Opioïde avec d'autres drogues sauf la cocaïne
153 3,9 194 4,2 277 6,1 58,9 % −0,08 45,2 % −0,07
Cocaïne avec d'autres drogues sauf opioïdes
55 1,4 47 1,0 58 1,3 −9,4 % 0,01 23,9 % −0,01
Autres drogues sans opioïdes ou cocaïne
0 - 0 - S - - - - 0,00
Autres maladies (y compris les causes indéterminées) 4 716 118,8 5 486 92,5 7 095 116,7 −1,7 % −0,14 26,2 % −0,63

Abréviation : S, valeur supprimée car le nombre de décès est de moins de 5.

Notes du tableau 1

Note a du tableau 1

La valeur de la contribution est négative quand le taux de mortalité imputable à une cause a augmenté au fil des ans en diminuant donc l'espérance de vie à la naissance.

Retour à la référence de la note a du tableau 1

En 2001, l'espérance de vie à la naissance des hommes était de 5,01 ans inférieure à celle des femmes (tableau 2). Le taux plus élevé de mortalité masculine par surdose expliquait 0,20 an de l'écart, mais dans la majorité des cas la cause du décès était attribuable aux cancers, aux cardiopathies ou aux blessures (accidents et suicides). Alors que la disparité d'espérance de vie à la naissance entre les sexes a baissé pour atteindre 4,59 ans en 2016, la contribution des décès par surdose a dans le même temps doublé pour atteindre 0,42 an (9 % de l'écart). Les taux de mortalité par surdose se sont révélés en relation inverse avec l'indice de défavorisation matérielle et sociale. En 2011, l'espérance de vie à la naissance pour la population présentant le niveau global de défavorisation le plus élevé (dernier quintile ou SSE la plus basse) était de 5,50 ans inférieure à celle de la population ayant le niveau global de défavorisation le plus faible (premier quintile ou SSE la plus élevée). De cette valeur, 0,31 an était attribuable aux décès par surdose. En 2016, la contribution des décès par surdose est passée à 0,39 an (soit 7 % de l'écart global). Aux deux dates, les disparités liées à la défavorisation sociale l'emportaient sur les disparités liées aux disparités matérielles.

Tableau 2. Contribution des surdoses de drogue aux disparités d'espérance de vie à la naissance (en nombre d'années) en fonction du sexe et de l'indice de défavorisation, Colombie-Britannique
Facteur 2001 ou 2011Voir la note a du tableau 2 2016
Différence d'espérance de vie Contribution des surdoses Différence d'espérance de vie Contribution des surdoses
Sexe (hommes par rapport aux femmes)Voir la note b du tableau 2 −5,01 −0,20 −4,59 −0,42
Indice de défavorisation (quintile 5 par rapport au quintile 1)Voir la note c du tableau 2
Défavorisation matérielle −1,65 −0,16 −1,88 −0,16
Défavorisation sociale −5,62 −0,26 −5,43 −0,33
Défavorisation totale −5,50 −0,31 −5,58 −0,39

Notes du tableau 2

Note a du tableau 2

Années 2001 pour l'analyse selon le sexe et 2011 pour l'analyse par l'indice de défavorisation.

Retour à la référence de la note a du tableau 2

Note b du tableau 2

Une valeur négative de contribution représente une perte d'espérance de vie à la naissance chez les hommes attribuable à un taux de mortalité supérieur dû aux surdoses.

Retour à la référence de la note b du tableau 2

Note c du tableau 2

Une valeur négative de contribution représente une perte d'espérance de vie à la naissance dans la population la plus défavorisée sur le plan socioéconomique attribuable à un taux de mortalité supérieur dû aux surdoses. Une valeur faible de l'indice correspond à une meilleure situation socioéconomique (c'est-à-dire à moins de défavorisation).

Retour à la référence de la note c du tableau 2

Analyse

Nos analyses nous ont permis de mesurer une augmentation de 2,37 ans de l'espérance de vie à la naissance entre 2001 et 2016, mais une diminution de 0,38 an entre 2014 et 2016 (dont 0,12 an attribuable aux décès par surdose). Alors que la disparité d'espérance de vie à la naissance selon le sexe a légèrement diminué entre 2001 et 2016, la contribution des décès par surdose à cette disparité a doublé. Entre 2011 et 2016, la disparité d'espérance de vie à la naissance en fonction du niveau de défavorisation (entre les quintiles 1 et 5) est demeurée relativement stable, mais la contribution des décès par surdose à cette disparité s'est élevée.

Entre 2000 à 2015, les surdoses ont fait perdre 0,28 an d'espérance de vie à la naissance aux États-Unis. Sur ce total, 0,21 an était attribuable aux décès par surdose d'opioïdes5. Dans cette analyse, nous avons démontré que les décès par surdose, en particulier d'opioïdes, ont fait reculer considérablement l'espérance de vie à la naissance en Colombie-Britannique. Toutefois, cette contribution a été plus faible que pour l'ensemble des États-Unis du fait de moindres taux comparatifs de mortalité (ainsi, le taux de mortalité par surdose d'opioïdes pour les deux sexes était de 16,3 pour 100 000 Américains en 2015Références 5 et de 11,9 pour 100 000 Britanno-Colombiens en 2016). L'espérance de vie à la naissance s'est améliorée ces dernières décennies aux États-Unis pour culminer à 78,9 ans en 2014, mais a ensuite fléchi légèrement pour atteindre 78,8 ans en 2015 et 78,6 en 2016. Cette baisse est largement attribuable à l'augmentation du nombre de décès chez les plus jeunes et de décès par blessures involontaires, dont par surdose de drogueRéférences 4,Références 9. De manière similaire, nous avons constaté une diminution en Colombie-Britannique depuis 2014 et celle-ci est attribuable en partie à une progression du nombre de décès par surdose, en particulier chez les hommes. D'autres provinces ont également vu progresser le nombre de décès par surdoseRéférences 10,Références 11,Références 12, mais on ne sait pas au juste quel en sera l'effet sur l'espérance de vie à l'échelle nationale.

Il a été fait état de disparités d'espérance de vie à la naissance selon le sexe et selon la situation socioéconomique à différents niveaux géographiquesRéférences 13,Références 14,Références 15,Références 16. Ces études ont fait clairement ressortir des différences, mais sans que l'on sache véritablement quelle contribution apportent respectivement les causes de décès et les facteurs de risque associés au sexe et à la SSE. Dans cette analyse, nous avons montré que les décès par surdose expliquaient en 2016 à eux seuls environ 9 % des pertes relatives en matière d'espérance de vie à la naissance entre les hommes et les femmes. Cette contribution a doublé au cours des 15 dernières années en raison de l'augmentation appréciable du nombre de décès par surdose chez les hommes. Le taux de mortalité par surdose était trois fois plus élevé au sein des catégories socioéconomiques les plus défavorisées par rapport aux catégories les plus favorisées (données non présentées), représentant 7 % de la perte d'espérance de vie à la naissance. Ces résultats illustrent l'effet marquant qu'ont eu les décès par surdose sur l'ensemble de la population de la Colombie-Britannique, et en particulier les différences de cet effet négatif dans le cas des hommes et des plus défavorisés sur le plan socioéconomique dans la province. Cela devrait affermir notre volonté de nous attaquer à cette cause de décès largement évitable.

La contribution des décès par surdose pourrait avoir été sous-estimée, car seuls les cas confirmés sont pris en compte et les coroners peuvent prendre jusqu'à deux ans et même plus pour établir la cause de décès. En 2016, le service des coroners de la Colombie-Britannique a signalé 985 décès par surdose de drogueRéférences 1, mais en utilisant les données de l'état civil, nous en avons recensé 528 et nous avons dénombré plus de 1 200 cas dont la cause de décès était indéterminée. Une proportion appréciable de ces cas indéterminés sera probablement considérée comme liée aux opioïdes, ce qui fera monter la contribution des décès par surdose d'opioïdes (probablement de plus de 50 %). Une étude récente indique en effet que, dans une proportion de 30 %, les décès imputables à la drogue dans le registre de toxicologie médicolégale de la Suède ne sont pas enregistrés dans la base des données de l'état civil de ce pays, d'où une sous-déclaration d'environ 20 % de la mortalité liée aux droguesRéférences 17. En tenant compte d'autres sources d'information comme ce registre pour identifier des décès par drogue supplémentaires, on pourra affiner cette estimation.

Conclusion

L'espérance de vie à la naissance chez les habitants de la Colombie-Britannique a augmenté de trois ans entre 2001 et 2014, puis a diminué de 0,38 an de 2014 à 2016. La crise des surdoses d'opioïdes a grandement contribué à cette perte. La hausse du taux de mortalité liée aux surdoses d'opioïdes a également contribué à une diminution de l'espérance de vie chez les hommes comparativement aux femmes, et chez les membres des collectivités ayant l'indice de défavorisation le plus élevé comparativement aux membres des collectivités ayant l'indice de défavorisation le plus faible.

Remerciements

Les auteurs remercient M. Kim Reimer pour ses commentaires sur le manuscrit.

Conflits d'intérêts

Les auteurs n'ont aucun conflit d'intérêts à déclarer.

Contributions des auteurs et avis

XY a conceptualisé la méthodologie de l'étude et rédigé l'ébauche du manuscrit. JS a dirigé l'analyse des données. PK, BH et MT ont contribué à la conception de l'étude, à l'analyse et l'interprétation des données, et à la rédaction et la révision du manuscrit. Tous les auteurs ont lu et approuvé la version finale du manuscrit.

Le contenu de l'article et les points de vue qui y sont exprimés n'engagent que les auteurs et ne sont pas nécessairement représentatifs de ceux du gouvernement du Canada.

Références

Référence 1

Bureau du coroner en chef, BC Ministry of Public Safety and Solicitor General. Illicit Drug Overdose Deaths in BC. 2017. En ligne à : https://www2.gov.bc.ca/assets/gov/public-safety-and-emergency-services/death-investigation/statistical/illicit-drug.pdf

Retour à la première référence de la référence 1

Référencee 2

Bureau du coroner en chef, BC Ministry of Public Safety and Solicitor General. Fentanyl-Detected Illicit Drug Overdose Deaths. 2017. En ligne à : https://www2.gov.bc.ca/assets/gov/public-safety-and-emergency-services/death-investigation/statistical/fentanyl-detected-overdose.pdf

Retour à la référence 2

Référence 3

BC Gov News. Provincial health officer declares public health emergency [Internet]. 2016 [consulté le 29 décembre 2017]. En ligne à : https://news.gov.bc.ca/releases/2016HLTH0026-000568

Retour à la référence 3

Référence 4

Kochanek KD, Murphy SL, Xu J, Arias E. Mortality in the United States, 2016 Key Findings Data from the National Vital Statistics System. NCHS Data Brief. 2016:293:1-8. En ligne à : https://www.cdc.gov/nchs/data/databriefs/db293.pdf

Retour à la première référence de la référence 4

Référencee 5

Dowell D, Arias E, Kochanek K, Anderson R, Guy GP, Losby JL et collab. Contribution of opioid-involved poisoning to the change in life expectancy in the United States, 2000-2015. JAMA. 2017;318(11):1065-1067. doi: 10.1001/jama.2017.9308.

Retour à la première référence de la référence 5

Référence 6

Chiang C.L. On constructing current life tables. J Am Stat Assoc. 1972;67(339):538-541.

Retour à la référence 6

Référence 7

Pampalon R, Hamel D, Gamache P, Philibert MD, Raymond G, Simpson A. Un indice régional de défavorisation matérielle et sociale pour la santé publique au Québec et au Canada. Revue canadienne de santé publique. 2012;103(8):17-22. En ligne à : http://journal.cpha.ca/index.php/cjph/article/view/3156/2711

Retour à la référence 7

Référencee 8

Arriaga EE. Measuring and explaining the change in life expectancies. Demography. 1984;21(1):83-96.

Retour à la référence 8

Référence 9

Xu J, Murphy SL, Kochanek KD, Arias E. Mortality in the United States, 2015 Key Findings Data from the National Vital Statistics System, Mortality. NCHS Data Brief. 2016;267:3-8. En ligne à : https://www.cdc.gov/nchs/data/databriefs/db267.pdf

Retour à la référence 9

Référence 10

Santé publique Ontario. Morbidité et mortalité liées aux opioïdes en Ontario [Internet]. [consulté le 7 janvier 2018]. En ligne à : https://www.publichealthontario.ca/fr/dataandanalytics/pages/opioid.aspx

Retour à la référence 10

Référencee 11

Santé Alberta, Analytics and Performance Reporting Branch. Alberta Health Opioids and Substances of Misuse Alberta Report, 2017 Q3. Edmonton (Alb.) : Gouvernment of Alberta; 2017. En ligne à : https://open.alberta.ca/dataset/1cfed7da-2690-42e7-97e9-da175d36f3d5/resource/e69ffcb0-6d34-4e2b-bf35-7d13ec35de59/download/Opioids-Substances-Misuse-Report-2017-Q3.pdf

Retour à la référence 11

Référence 12

Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Rapport national : décès apparemment liés à la consommation d'opioïdes (de janvier 2016 à mars 2017) [Internet]. Ottawa (Ont.) : ASPC; 2017 [consulté le 7 janvier 2018]. En ligne à : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/toxiconomie/abus-medicaments-ordonnance/opioides/deces-lies-opioides.html

Retour à la référence 12

Référence 13

Wang H, Naghavi M, Allen C, Barber RM, Bhutta ZA, Carter A et collab. Global, regional, and national life expectancy, all-cause mortality, and cause-specific mortality for 249 causes of death, 1980-2015: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2015. Lancet. 2016;388(10053):1459-1544. doi: 10.1016/S0140-6736(16)31012-1.

Retour à la référence 13

Référencee 14

Dwyer-Lindgren L, Stubbs RW, Bertozzi-Villa A, Morozoff C, Callender C, Finegold SB et collab. Variation in life expectancy and mortality by cause among neighbourhoods in King County, WA, USA, 1990-2014: a census tract-level analysis for the Global Burden of Disease Study 2015. Lancet Public Health. 2017;2(9):e400-410. doi: 10.1016/S2468-2667(17)30165-2.

Retour à la référence 14

Référence 15

Zhang LR, Rasali D. Life expectancy ranking of Canadians among the populations in selected OECD countries and its disparities among British Columbians. Arch Public Health. 2015;73(1):17. doi: 10.1186/s13690-015-0065-0.

Retour à la référence 15

Référence 16

Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Outil de données sur les inégalités en santé à l'échelle du Canada, édition 2017. Une initiative conjointe de l'Agence de la santé publique du Canada, du Réseau pancanadien de santé publique, de Statistique Canada et de l'Institut canadien d'information sur la santé [Internet]. Ottawa (Ont.) : ASPC; 2017 [consulté le 5 janvier 2018]. En ligne à : https://infobase.phac-aspc.gc.ca/health-inequalities/index-fr.aspx

Retour à la référence 16

Référencee 17

Fugelstad A, Ramstedt M, Thiblin I, Johansson LA. Drug-related deaths: Statistics based on death certificates miss one-third of cases. Scand J Public Health. 2017;1-9. doi: 10.1177/1403494817745187.

Retour à la référence 17

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :