ARCHIVÉ - LIGNES DIRECTRICES NATIONALES SUR LES PÉRIODES D'ADMISSIBILITÉ, D'ÉCHÉANCE ET DE RETARD POUR LES FINS DES REGISTRES D'IMMUNISATION : RECOMMANDATIONS PROVISOIRES DU RÉSEAU CANADIEN DES REGISTRES D'IMMUNISATION

 

La pierre angulaire de tout registre d'immunisation est sa capacité d'évaluer si les antécédents vaccinaux d'une personne sont complets et à jour. Cette fonction sert à identifier les personnes qui ont besoin d'un complément de vaccination, à communiquer des rappels à celles qui doivent être vaccinées et à produire des rapports sur la couverture vaccinale qui permettent d'évaluer les programmes d'immunisation.

Les lignes directrices ou «règles» qui suivent ont été formulées par le Groupe de travail sur la normalisation des données du Réseau canadien des registres d'immunisation en vue d'aider les concepteurs des registres d'immunisation à inclure l'évaluation de l'immunisation parmi les fonctions de ces registres. Les règles présentées se fondent sur le calendrier de vaccination recommandé par le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI). Dans les cas où il n'y avait pas de directives claires sur les paramètres, par exemple sur le nombre exact de jours entre les vaccinations, on s'est inspiré d'autres règles ou principes nationaux ou internationaux pour orienter les recommandations canadiennes. Dans la plupart des cas, les règles recommandées sont spécifiques du produit plutôt que de l'antigène.

Définitions

Admissibilité

Première période acceptable au cours de laquelle un vaccin peut être considéré comme une dose valide pour les fins des rapports sur la couverture vaccinale. C'est une période au cours de laquelle les événements vaccinaux sont considérés comme des doses valides, mais où la vaccination systématique n'est pas recommandée.

Échéance

Période au cours de laquelle l'immunisation est considérée à jour par rapport au calendrier du CCNI. C'est la période au cours de laquelle il est recommandé de vacciner et ce, de manière systématique.

Retard

Période au cours de laquelle l'immunisation est considérée en retard. Un intervalle de retard spécifié ne devrait pas être considéré comme un paramètre d'évaluation, mais plutôt comme un mécanisme d'ajustement de l'intervalle que le vaccinateur peut utiliser dans le cadre des processus de rappel. La période de retard commence 1 mois après la date d'échéance de la vaccination, sauf indication contraire.

Dose rejetée

Dose administrée hors de la période d'admissibilité ou d'échéance. Il peut être nécessaire de répéter le vaccin, étant donné qu'une dose rejetée n'est pas prise en considération dans les rapports sur la couverture vaccinale. Bien que rejetée aux fins de ces rapports, la dose doit être incluse dans les antécédents vaccinaux d'une personne.

Dose valide

Dose qui est jugée protectrice pour la personne et est incluse dans les rapports sur la couverture vaccinale.

Principes des règles d'admissibilité, d'échéance et de retard applicables à la vaccination systématique des enfants

  • Certaines règles sont appliquées à la vaccination primaire, de rappel et de rattrapage; elles sont décrites dans le Guide canadien d'immunisation(1). Le présent rapport renferme une interprétation de certaines des règles cliniques du Guide. Par exemple, dans le cas de la période d'admissibilité, l'intervalle minimal entre les vaccins d'une série se calcule en jours.

  • Les règles énoncées s'appliquent à la vaccination systématique des enfants. Il convient d'examiner individuellement les exceptions aux recommandations de vaccination systématique, notamment celles qui concernent la vaccination des enfants de groupes à risque élevé ou des enfants assujettis à des calendriers différents.

  • La détermination de l'admissibilité par le système est conçue pour aider les vaccinateurs dans leur travail et elle ne doit pas se substituer à leur jugement clinique.

  • Les règles se veulent proactives. La détermination de l'admissibilité à la vaccination sera l'occasion pour les vaccinateurs des services de santé publique ou autres d'envoyer des avis en vue de fixer des rendez-vous pour la vaccination.

  • La détermination de l'admissibilité à la vaccination ne devrait pas remplacer le calendrier de vaccination (échéance) recommandé, quoique les vaccinateurs puissent se prévaloir des occasions de vacciner au cours de la période d'admissibilité.

  • Les provinces/territoires ou autorités sanitaires locales peuvent choisir de ne pas appliquer les règles concernant l'admissibilité ou le retard, ou de les adapter, mais il est fortement recommandé d'appliquer les règles telles quelles, pour assurer l'uniformité dans l'ensemble du Canada. Les règles adaptées relatives à l'admissibilité (en jours) ne doivent pas être inférieures à ce qui est recommandé dans les présentes.

  • La période de retard commence toujours 1 mois après l'échéance de la vaccination, sauf indication contraire.

  • À titre d'option des registres d'immunisation, la fonction d'évaluation devrait produire une liste indiquant tous les vaccins recommandés à une date spécifiée ou le prochain vaccin recommandé selon le calendrier.

  • Lorsque l'immunisation d'une personne est à jour ou complète par rapport à toutes les séries vaccinales prévues, la fonction d'évaluation devrait être en mesure de prévoir la date la plus rapprochée à laquelle la vaccination sera de nouveau recommandée.

  • Les registres d'immunisation du Canada dont la logique ou les règles ne sont pas conformes à ces règles nationales peuvent maintenir la liste actuelle de clients dans le système de manière à moins perturber les services d'immunisation.

Lignes directrices concernant les intervalles entre l'administration d'immunoglobulines ou de sang et l'injection de vaccins à virus vivant

Selon le Guide canadien d'immunisation(1), l'administration d'immunoglobulines humaines peut entraver la réponse immunitaire aux vaccins à virus vivant. Pour de plus amples renseignements sur les recommandations relatives à l'immunisation et aux doses précises d'IG, prière de consulter la page 37 du Guide.

Le tableau qui suit expose les règles à suivre pour établir le calendrier de vaccination systématique dans le cas des vaccins contenant le virus de la rougeole vivant (RRO) et du vaccin contre la varicelle.

Vaccins à virus vivant et immunoglobulines

  • La date d'administration d'un vaccin à virus vivant moins la date de la plus récente administration d'immunoglobulines (IG) doit donner comme résultat >= 3 mois.

  • La date d'administration d'un vaccin à virus vivant moins la date de la plus récente administration d'immunoglobulines contre la rage (RIG) doit donner comme résultat >= 4 mois.

  • La date d'administration d'un vaccin à virus vivant moins la date de la plus récente administration d'immunoglobulines contre le tétanos (TIG) doit donner comme résultat >= 3 mois.

  • La date d'administration d'un vaccin à virus vivant moins la date de la plus récente administration d'immunoglobulines contre l'hépatite B (HBIG) doit donner comme résultat >= 3 mois.

  • La date d'administration d'un vaccin à virus vivant moins la date de la plus récente administration d'immunoglobulines contre la varicelle et le zona (VZIG) doit donner comme résultat >= 5 mois.

Rougeole, rubéole et oreillons (RRO)

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 12 mois (au 1er anniversaire)

ÉCHÉANCE

À 12 mois (au 1er anniversaire)

RETARD

À 13 mois

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

28 jours après la première dose

ÉCHÉANCE

À 18 mois OU à 4-6 ans

RETARD

Au 7e anniversaire


Diphtérie, coqueluche (acellulaire), tétanos (DCaT)

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 42 jours

ÉCHÉANCE

À 2 mois

RETARD

À 3 mois

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

28 jours après la première dose

ÉCHÉANCE

2 mois après la première dose

RETARD

3 mois après la première dose

Troisième dose :

ADMISSIBILITÉ

28 jours après la deuxième dose

ÉCHÉANCE

2 mois après la deuxième dose

RETARD

3 mois après la deuxième dose

Quatrième dose :

ADMISSIBILITÉ

6 mois après la troisième dose

ÉCHÉANCE

12 mois après la troisième dose

RETARD

13 mois après la troisième dose

Cinquième dose :

ADMISSIBILITÉ

6 mois après la quatrième dose et à au moins 4 ans. Cette dose n'est pas requise si la quatrième a été administrée après le 4e anniversaire.

ÉCHÉANCE

À 4-6 ans. Cette dose n'est pas requise si la quatrième a été administrée après le 4e anniversaire.

RETARD

Au 7e anniversaire


Poliomyélite (VPTI/VPTO)

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 42 jours

ÉCHÉANCE

À 2 mois

RETARD

À 3 mois

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

28 jours après la première dose

ÉCHÉANCE

2 mois après la première dose

RETARD

3 mois après la première dose

Troisième dose :

ADMISSIBILITÉ

6 mois après la deuxième dose

ÉCHÉANCE

12 mois après la deuxième dose

RETARD

13 mois après la deuxième dose

Quatrième dose :

ADMISSIBILITÉ

6 mois après la troisième dose et à 4 ans. Cette dose n'est pas requise si la troisième a été administrée après le 4e anniversaire.

ÉCHÉANCE

À 4-6 ans. Cette dose n'est pas requise si la troisième a été administrée après le 4e anniversaire.

RETARD

Au 7e anniversaire

Nota : Il convient de suivre le calendrier recommandé pour le DcaT lorsque le VPTI fait partie d'un vaccin associé.


Haemophilus influenzae de type B (Hib)

Première dose : de 2 à 6 mois

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 42 jours

ÉCHÉANCE

À 2 mois

RETARD

À 3 mois

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

28 jours après la première dose

ÉCHÉANCE

2 mois après la première dose

RETARD

3 mois après la première dose

Troisième dose :

ADMISSIBILITÉ

28 jours après la deuxième dose

ÉCHÉANCE

2 mois après la deuxième dose

RETARD

3 mois après la deuxième dose

Quatrième dose :

ADMISSIBILITÉ

6 mois après la troisième dose

ÉCHÉANCE

12 mois après la troisième dose

RETARD

13 mois après la troisième dose


Hépatite B

Recombivax HB

Enfants de 11 à 15 ans

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

Au 11e anniversaire

ÉCHÉANCE

À 11-15 ans

RETARD

s.o.

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

4 mois après la première dose

ÉCHÉANCE

4-6 mois après la première dose

RETARD

7 mois + 1 jour après la première dose


Hépatite B

Recombivax HB

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 0 jour

ÉCHÉANCE

N'importe quand

RETARD

s.o.

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

1 mois après la première dose

ÉCHÉANCE

1 mois après la première dose

RETARD

1 mois + 1 jour après la première dose

Troisième dose :

ADMISSIBILITÉ

1 mois après la deuxième dose

ÉCHÉANCE

1-5 mois après la deuxième dose

RETARD

6 mois + 1 jour après la deuxième dose


Hépatite B

Recombivax HB

Enfants de mères séropositives pour le VHB (calendrier post-exposition)

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 0 jour

ÉCHÉANCE

À 0 jour

RETARD

À 1 jour

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

1 mois après la première dose

ÉCHÉANCE

1 mois après la première dose

RETARD

1 mois + 1 jour après la première dose

Troisième dose :

ADMISSIBILITÉ

5 mois après la deuxième dose

ÉCHÉANCE

5 mois après la deuxième dose

RETARD

5 mois + 1 jour après la deuxième dose


Hépatite B

Engerix-B

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 0 jour

ÉCHÉANCE

N'importe quand

RETARD

s.o.

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

1 mois après la première dose

ÉCHÉANCE

1 mois après la première dose

RETARD

1 mois + 1 jour après la première dose

Troisième dose :

ADMISSIBILITÉ

3 mois après la deuxième dose

ÉCHÉANCE

3-6 mois après la deuxième dose

RETARD

6 mois + 1 jour après la deuxième dose


Varicelle

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 12 mois (au 1er anniversaire)

ÉCHÉANCE

À 12 mois

RETARD

À 13 mois + 1 jour


Règle générale supplémentaire concernant les registres d'immunisation

Idéalement, le vaccin contre la varicelle devrait être administré en même temps que le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO). Sinon, il convient d'administrer le RRO en premier et de laisser s'écouler au moins 28 jours avant l'administration du second vaccin.

Comme l'enfant peut être réceptif avant l'âge de 18 mois, il est conseillé de recommander l'administration de la dose à 12 mois.

Méningocoque du sérogroupe C

(vaccin conjugué contre le méningocoque C) Nourrissons

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 2 mois

ÉCHÉANCE

À 2 mois

RETARD

À 3 mois

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

28 jours après la première dose

ÉCHÉANCE

2 mois après la première dose

RETARD

3 mois après la première dose

Troisième dose :

ADMISSIBILITÉ

28 jours après la deuxième dose

ÉCHÉANCE

2 mois après la deuxième dose

RETARD

3 mois après la deuxième dose


Méningocoque du sérogroupe C

(vaccin conjugué contre le méningocoque C)

Première dose : à >= 1 an

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 12 mois (au 1er anniversaire)

ÉCHÉANCE

À 12 mois (au 1er anniversaire)

RETARD

À 13 mois


Vaccin conjugué contre le pneumocoque

Première dose : de 2 à 6 mois

Première dose :

ADMISSIBILITÉ

À 42 jours

ÉCHÉANCE

À 2 mois

RETARD

À 13 mois

Deuxième dose :

ADMISSIBILITÉ

42 jours après la première dose

ÉCHÉANCE

2 mois après la première dose

RETARD

3 mois après la première dose

Troisième dose :

ADMISSIBILITÉ

42 jours après la deuxième dose

ÉCHÉANCE

2 mois après la deuxième dose

RETARD

3 mois après la deuxième dose

Quatrième dose :

ADMISSIBILITÉ

À 12 mois et au moins 6 semaines après la troisième dose

ÉCHÉANCE

À 12-15 mois

RETARD

À 16 mois


Référence

  1. Santé Canada. Guide canadien d'immunization, 6e éd. Ottawa : Santé Canada. No. de cat. H49-8/2002F.

Source : Canadian Immunization Registry Network Task Group: N Boulianne (Québec), Y-A Hemon (Québec), T Mawhinney (Manitoba), D Strong (Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits, Santé Canada), I Gemmill (Comité consultatif national de l'immunisation), S Dobson (Comité consultatif national de l'immunisation), E Sartison (Alberta), M Sargent (Ontario), M Naus (British Columbia), R Tuchscherer (Saskatchewan), E Craig (Saskatchewan), K Watkins (Santé Canada), H Schouten (Santé Canada).


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :