ARCHIVÉ - Enfants Canadiens hospitalisés aux centres du réseau impact en raison de la grippe, 2003-2004

 

Volume 31-15
1er août 2005

Catégorie : Vaccins antiviraux et infections virales

Moore DL, Vaudry W, Scheifele D, Halperin SA, Déry P, Ford-Jones E,
Law B, Level M, Le Saux N, Tam T

Introduction

Bien que la grippe soit une maladie grave chez les jeunes enfants, les recommandations antérieures en matière d'immunisation ciblaient les enfants atteints de certaines affections chroniques. Nos objectifs étaient les suivants : (i) déterminer les caractéristiques des enfants hospitalisés pour une grippe et les manifestations de la maladie; et (ii) obtenir des données de référence avant l'entrée en vigueur de nouvelles recommandations concernant l'immunisation systématique contre l'influenza des jeunes enfants et des personnes qui en prennent soin.

Méthodes

Nous avons identifé tous les enfants hospitalisés dans un des neuf hôpitaux de soins tertiaires du Programme de surveillance active des effets secondaires associés aux vaccins (IMPACT) pour une grippe confirmée en laboratoire durant la saison grippale 2003-2004 à l'aide des résultats des analyses virologiques et avons examiné leurs dossiers.

Résultats

Cinq cents enfant ont été admis à l'hôpital à cause de la grippe (495 de type A, cinq de type B). Cinquante-sept pour cent avaient < 2 ans. Les enfants auparavent en bonne santé représentaient 53 % de tous les cas (65 % < 2 ans; seulement 15 % > 5 ans). Les cas sont survenus entre septembre et juin, et l'activité a atteint un sommet en novembre, à Edmonton et àWinnipeg, et entre décembre et février, ailleurs. La durée moyenne de l'hospitalisation était de 5,2 jours. Douze pour cent des enfants ont dû être admis aux soins intensifs, et 6 % ont eu besoin d'une ventilation mécanique. Au nombre des complications graves figuraient la myocardite (deux), l'encéphalopathie (quatre) et la méningite (un). Trois décès liés à la grippe ont été recensés. Des infections bactériennes secondaires ont été confirmées ou soupçonnées chez 23 % des cas. Des antibiotiques ont été administrés à 78 % des cas, mais 7 % seulement ont reçu des médicaments contre la grippe.

L'information concernant l'immunisation était accessible pour 82 des 150 enfants identifiés comme des candidats au vaccin. Parmi ces enfants, 22 avaient été immunisés. Les raisons le plus fréquemment invoquées pour la non-immunisation était l'ignorance par les parents des indications du vaccin et la survenue de l'infection trop tôt dans la saison. Selon les dossiers, seuls neuf enfants avaient reçu la série vaccinale complète > 14 jours avant le début de la maladie.

Conclusion

Les jeunes enfants en santé et les enfants souffrant d'une autre maladie risquent d'être hospitalisés à cause de la grippe. Il est nécessaire d'exercer une surveillance continue pour évaluer les répercussions des nouvelles recommandations en matière d'immunisation sur le fardeau de la grippe chez les enfants.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :