ARCHIVÉ - Mesure de l'immunité à long terme après l'administration du vaccin contre l'hépatite B chez les préadolescents

 

Volume 31-15
1er août 2005

 

Catégorie : Vaccins antiviraux et infections virales

Duval B, Gilca V, Boulianne N, De Serres G, DeWals P, Massé R, Trudeau G

Contexte

Quelques années après l'immunization, les anticorps anti-HBs ne sont plus détectables dans le sang de nombreux sujets. Habituellement, la mémoire immunologique persiste, mais une dose de rappel pourrait ultérieurement être nécessaire. On ignore l'effet à long terme d'une dose de rappel sur l'immunité contre l'hépatite B. Nous avons étudié la cinétique des anticorps 1 mois et 5 ans après la primovaccination et 1 mois et 1 an après l'administration de la dose de rappel.

Méthodes

Nous avons mesuré les anticorps anti-HBc et anti-HBs chez 560 sujets 1 mois et 5 ans après l'administration à l'âge de 9 ans d'une dose de 10 µg du vaccin Engerix-B (EB) ou de 2,5 µg de Recombivax-HB (RB) (calendrier de 0, 1 et 6 mois). Une dose de rappel a été administrée à l'âge de 14 ans, et nous avons mesuré les anticorps anti-HBs 1 mois et 1 an plus tard.

Résultats

Tous les sujets étaient protégés 1 mois après l'administration des trois doses de la série vaccinale primaire. Les titres diminuaient après 5 ans, tombant à < 10 mUI/mL chez 12,6 % des sujets ayant reçu le vaccin EB et chez 18,4 % de ceux ayant reçu le vaccin RB. Un mois après l'administration de la dose de rappel, le titre s'élevait à > = 10 mUI/mL chez > 99 % des sujets. Un an plus tard, cette proportion était descendue à 98,5 %; le titre moyen géométrique (TMG) des anticorps était de 14 028 pour le vaccin EB et de 3 437 mUI/mL pour le vaccin RB. Le TMG était deux fois plus élevé dans le groupe ayant reçu le vaccin EB et similaire dans le groupe ayant reçu le vaccin RB, comparativement au titre obtenu 1 mois après la primovaccination.

Conclusion

Cinq ans après la vaccination, presque tous les adolescents étaient protégés contre l'hépatite B malgré la disparition des anticorps. La dose de rappel a été bien tolérée et a augmenté de façon substantielle la proportion des sujets présentant un titre élevé. Chez la plupart des sujets, le titre était toujours très élevé 1 an après l'administration de la dose de rappel.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :