ARCHIVÉ - Relevé des maladies transmissibles au Canada

 

Relevé des maladies transmissibles au Canada

1 Décembre 2007

Volume 33
Numéro 13

Résumé des résultats de la Conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination au Canada Québec (Québec), du 12 au 14 juin 2005

Introduction

La première d'une série de conférences nationales de concertation sur les maladies évitables par la vaccination au Canada (CNC‑MEV) s'est déroulée à Québec du 12 au 14 juin 2005. Les participants de la conférence ont concentré leurs efforts sur l'établissement de cibles et de buts nationaux en ce qui a trait à la réduction de la maladie et à la couverture vaccinale de six maladies évitables par la vaccination : les infections invasives à méningocoque (IIM), les infections invasives à pneumocoque (IIP), la varicelle, la coqueluche, l'influenza et la rubéole.

Le présent article résume les résultats de la conférence de concertation. Il s'agit du deuxième article d'une série publiée dans le Relevé des maladies transmissibles au Canada (RMTC) sur la conférence de concertation. Le premier était le rapport final complet sur les recommandations et les buts nationaux de la Conférence de concertation sur les maladies évitables par la vaccination de 2005(1), et le troisième et dernier article décrira le processus qui a présidé à l'organisation de la conférence, passant des recherches préalables et de la préparation à la publication du suivi de la conférence et de l'adoption ainsi que de la mise en œuvre des résultats de la conférence, suite à l'obtention du consensus pendant la conférence.

Résumé de la conférence de concertation

Les objectifs de la conférence de concertation de 2005 étaient les suivants :

  • revoir les cibles et les buts fixés à l'occasion des conférences de concertation précédentes (après 1990) et, au besoin, s'entendre sur de nouvelles cibles et sur de nouveaux buts nationaux;
  • parvenir à un consensus sur les nouveaux buts et recommandations;
  • énoncer les étapes essentielles pour faciliter l'adoption et la mise en œuvre à l'échelle nationale des recommandations et des buts.

Des représentants de toutes les provinces et de tous les territoires ont participé à la conférence, y compris des médecins hygiénistes en chef de la santé publique, des épidémiologistes provinciaux et territoriaux ainsi que des experts de programmes, des experts techniques et de programmes du gouvernement fédéral, des experts internationaux ainsi que des groupes clés non gouvernementaux.

Définitions et termes en usage à la conférence

Pour les délibérations de cette conférence, voici des définitions de termes :

But : Déclaration générale portant sur un résultat désiré dans un laps de temps précis. Il n'est pas requis que les buts soient quantitatifs ou mesurables.

Objectifs/recommandations : Déclarations d'intention précises, mesurables, atteignables, réalistes et limitées dans le temps. Un objectif peut se composer d'une cible. À l'occasion d'une réunion subséquente du Comité canadien d'immunisation (CCI), il a été recommandé que l'utilisation du terme « objectif » soit réservée aux instances provinciales et territoriales afin qu'elles déterminent individuellement la meilleure façon de travailler afin d'atteindre les buts pour lesquels il y a eu consensus à l'échelle nationale dans un laps de temps acceptable, compte tenu des exigences qui leur sont propres. Par conséquent, dans ces documents, le terme « objectif » a été remplacé par « recommandation ».

Cibles : Éléments mesurables qui précisent l'ampleur des progrès à faire et le délai.

De plus, les délais associés aux recommandations et aux buts nationaux doivent être raisonnables et réalisables. On suggère un délai de 5 ans comme plage de planification convenable.

Admissibilité au vaccin : Dans le cadre de l'élaboration des recommandations en vue de fixer des buts nationaux, les participants se sont entendus sur le fait que l'admissibilité au vaccin devait s'appuyer sur les recommandations du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) plutôt que sur les programmes de santé publique des provinces et des territoires.

Buts et recommandations

Il y a eu consensus sur trois buts et sur 52 recommandations nouvelles ou mises à jour. Pendant la conférence, les participants ont été répartis dans des groupes de travail par maladie précise. On leur a demandé d'élaborer ou de mettre à jour des recommandations pour la réduction de la maladie et la couverture vaccinale. Pour certaines maladies, les groupes de travail ont proposé des recommandations complémentaires qui ont été jugées essentielles pour atteindre les buts précis pour une maladie; ces recommandations complémentaires, qui portaient sur les questions de la surveillance, du diagnostic par les laboratoires et de la mise en œuvre des programmes de vaccination, ont également été présentées et soumises à un vote en séance plénière et figurent donc dans le présent rapport. Les buts pour la coqueluche, les IIM et la varicelle n'ont pas été élaborés par les groupes de travail à l'occasion de la conférence; néanmoins, ils ont par la suite été proposés par l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) par souci d'uniformité et approuvés par le CCI après la conférence et sont présentés dans ce rapport. Le présent document résume toutes les recommandations et tous les buts issus de la conférence pour lesquels il y a eu consensus. On a également intégré les modifications et les ajouts approuvés par le CCI en décembre 2005. Un examen plus complet des enjeux, des justifications et des discussions qui ont eu lieu dans chaque groupe de travail consacré à une maladie précise est présenté dans le rapport final(1). Un disque compact (DC) contenant tous les documents de référence et un exemplaire des exposés sur toutes les maladies qui ont été examinées à l'occasion de la conférence sont disponibles sur demande à l'adresse suivante : Programs.IRID-DDIR@phac-aspc.gc.ca.

Rubéole

But : Adopter le but régional de l'Organisation mondiale de la Santé et de l'Organisation panaméricaine de la santé (OMS/OPS) d'éliminer les cas de transmission indigène de la rubéole et du syndrome de rubéole congénitale (SRC) du Canada d'ici 2010.

Incidence de la maladie
- Diminuer le taux de femmes primigestes chez qui le dépistage de la rubéole produit des résultats négatifs à < 4 % d'ici 2010 en faisant en sorte que toutes les femmes en âge de procréer possèdent les documents prouvant qu'elles ont été vaccinées contre la rubéole et, dans le cas contraire, se voient offrir un vaccin antirubéoleux.

Couverture vaccinale
- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % pour le vaccin antirubéoleux chez les enfants avant leur deuxième anniversaire (1 dose) d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % pour le vaccin antirubéoleux chez les enfants avant leur 7e anniversaire d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % pour le vaccin antirubéoleux chez les adolescents âgés de 14 à 16 ans d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale de 99 % pour la rubéole après l'accouchement chez les femmes à risque avant l'obtention de leur congé de l'hôpital d'ici 2010.

Autre
- Faire une sérologie ou obtenir la date de vaccination de TOUTES les femmes enceintes qui viennent en consultation prénatale pour connaître leur risque d'être atteinte de la rubéole d'ici 2010.

Varicelle

But : Réduire la maladie et les décès attribuables aux complications de la varicelle par la vaccination.

Incidence de la maladie
- Atteindre une réduction soutenue de 70% et de 90 % pour ce qui est de l'incidence de la varicelle d'ici 2010 et 2015 respectivement.

Couverture vaccinale
- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 85 % pour le vaccin contre la varicelle chez les enfants avant leur deuxième anniversaire d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 85 % pour le vaccin contre la varicelle chez les enfants à risque avant leur 7e anniversaire d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 85 % pour le vaccin contre la varicelle chez les adolescents à risque avant leur 17e anniversaire d'ici 2010.

Autres
- Réduire le taux d'hospitalisations liées à la varicelle de 80 % d'ici 2010.

- Réduire le nombre de décès liés à la varicelle de 80 % d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une immunité éprouvée de 100 % contre la varicelle chez les professionnels de la santé, en recueillant les antécédents de la maladie, de la sérologie positive ou de la vaccination préalable, et vacciner ces personnes si elles ne sont pas immunisées, sauf en cas de contre‑indication, d'ici 2010.

- Chercher à attester l'immunité contre la varicelle chez 100 % des femmes enceintes chaque année, en recueillant les antécédents de la maladie, de la sérologie positive ou de la vaccination préalable, d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale de 100 % contre la varicelle chez les femmes qui viennent d'accoucher dont l'immunité n'est pas prouvée, sauf en cas de contre‑indication, d'ici 2010.

Infections invasives à pneumocoque (IIP)

But : Réduire la maladie et les décès attribuables aux infections pneumococciques par la vaccination.

Incidence de la maladie
- Atteindre une réduction soutenue de 80 % de l'incidence des IIP chez les enfants de < 2 ans, comparativement à l'incidence préalable à l'administration d'un vaccin conjugué, d'ici 2010.

- Atteindre une réduction soutenue de 40 % de l'incidence des IIP chez les adultes âgés de ≥ 65 ans, comparativement à l'incidence observée en 1998, d'ici 2010.

Couverture vaccinale
- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 90 % pour le vaccin conjugué antipneumococcique chez les enfants avant leur 2e anniversaire d'ici 2008.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 80 % grâce à l'administration d'une dose unique de vaccin polysaccharidique antipneumococcique chez les adultes âgés de ≥ 65 ans et d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 95 % pour le vaccin polysaccharidique antipneumococcique chez les résidents d'établissements de soins de longue durée d'ici 2008.

Autres
- Atteindre une réduction soutenue de 20 % du taux de mortalité associé aux IIP chez les adultes âgés de ≥ 65 ans, comparativement au taux de référence de 1998, d'ici 2010.

- Toutes les provinces et tous les territoires doivent continuer à optimiser leurs programmes de vaccination antipneumococcique destinés aux personnes à risque élevé de contracter des IIP conformément aux lignes directrices du CCNI.

- Le sérotype doit être déterminé à partir d'un échantillon représentatif d'isolats de Streptococcus pneumoniae invasif à compter de 2006.

Infections invasives à méningocoque

But : Réduire la maladie et les décès attribuables à Neisseria meningitidis N. meningitidis) du sérogroupe C par la vaccination (proposé par le CCI).

Incidence de la maladie
- Prévenir les éclosions de N. meningitidis du sérogroupe C chez les personnes âgées de < 25 ans d'ici 2012.

- Atteindre une réduction soutenue de 90 % de l'incidence de N.meningitidis du sérogroupe C chez les enfants de < 5 ans d'ici 2010.

- Atteindre une réduction soutenue de 95 % de l'incidence de N. meningitidis du sérogroupe C chez les adolescents âgés de 12 à 19 ans d'ici 2010.

- Atteindre une réduction soutenue de 70 % de l'incidence de N. meningitidis du sérogroupe C d'ici 2010.

Couverture vaccinale
- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 100 % pour le vaccin conjugué contre le méningocoque du groupe C chez les contacts étroits(2) des cas de N. meningitidis du sérogroupe C d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 95 % pour le vaccin conjugué contre le méningocoque du groupe C dans les groupes à risque élevé(2) de contracter N. meningitidis du sérogroupe C.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % pour le vaccin conjugué contre le méningocoque du groupe C chez les enfants avant leur 2e anniversaire d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 90 % pour le vaccin conjugué contre le méningocoque du groupe C chez les adolescents avant leur 17e anniversaire d'ici 2012.

Autres
- Améliorer la surveillance épidémiologique, clinique et de laboratoire des infections invasives à méningocoque du groupe C pour intégrer le statut d'immunisation et la technologie de la réaction en chaîne de la polymérase uniforme pour toutes les provinces et tous les territoires.

- Les provinces et les territoires doivent évaluer les programmes de vaccination contre N. meningitidis du sérogroupe C notamment, mais sans s'y limiter, la couverture vaccinale, l'efficacité du vaccin, l'innocuité du vaccin et les modifications épidémiologiques.

Influenza

But : Le but du programme annuel de vaccination antigrippale est de prévenir la maladie grave causée par l'influenza et ses complications, y compris la mort.

Incidence de la maladie
-Il faut établir des buts de réduction de la maladie à l'échelle nationale pour l'influenza.

Couverture vaccinale
- Il faut maintenir les cibles de couverture vaccinale établies en 2001 à l'échelle nationale jusqu'à ce qu'un groupe de travail soit créé pour mettre à jour les recommandations :

  • couverture de 95 % des résidents d'établissements de soins de longue durée et du personnel en contact étroit avec les résidents
  • couverture de 80 % des personnes âgées de ≥ 65 ans
  • couverture de 80% des personnes âgées de < 65 ans atteintes de maladies les exposant à un risque élevé
  • couverture de 80% des professionnels de la santé
  • couverture de 100% des vaccinateurs
  • couverture de 80% des contacts familiaux des personnes à risque élevé

Autres
- Les gouvernements devraient travailler en collaboration afin d'assurer la disponibilité d'un vaccin sûr et immunogène pour les programmes annuels de vaccination antigrippale.

- Les gouvernements devraient travailler en collaboration afin d'offrir efficacement une vaccination antigrippale aux personnes admissibles chaque année.

- Les gouvernements devraient travailler en collaboration afin d'établir un mécanisme de conception stratégique de programmes de vaccination antigrippale qui intègrent la recherche appliquée en santé publique et l'évaluation de programmes des éléments suivants :

  • la science fondamentale;
  • la surveillance;
  • l'évaluation des interventions;
  • les connaissances, les attitudes et les comportements;
  • la modélisation mathématique et économique.

Coqueluche

But : Réduire l'incidence de la maladie par la vaccination systématique et améliorer l'accès à la vaccination pour les populations où la couverture est faible (proposé par le CCI).

Incidence de la maladie
- Atteindre une réduction soutenue de l'incidence signalée de la coqueluche chez les personnes âgées de 10 à 19 ans pour qu'elle se trouve au moins au même niveau que chez les personnes âgées de 1 à 4 ans d'ici 2010.

- Réduire l'incidence signalée de la coqueluche chez les personnes âgées de 30 à 39 ans au même niveau que chez les personnes âgées de 20 à 29 ans et de 40 à 59 ans d'ici 2015.

Couverture vaccinale
- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 95 % pour le vaccin anticoquelucheux acellulaire chez les bébés au plus tard à 3 mois d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 95 % pour le vaccin anticoquelucheux acellulaire chez les bébés avant à l'âge de 7 mois d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 95 % pour le vaccin anticoquelucheux acellulaire chez les enfants avant leur 2e anniversaire d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 95 % pour le vaccin anticoquelucheux acellulaire chez les enfants avant leur 7e anniversaire d'ici 2010.

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 85 % pour le vaccin pour adultes Adacel (dcaT) chez les adolescents avant leur 18e anniversaire d'ici 2010.

- Les provinces et les territoires doivent remplacer le vaccin contre la diphtérie et le tétanos pour adultes (dT) par le vaccin pour adultes Adacel (dcaT) au sein de la population adulte d'ici 2010.

Autres
- Réduire le nombre de décès attribuables à la coqueluche à zéro au sein de la population cible des bébés âgés de ≤ 3 mois d'ici 2010.

- Le Réseau des laboratoires de santé publique du Canada doit réaffirmer les recommandations relatives aux laboratoires faites à l'occasion de la Conférence de concertation sur la coqueluche de 2002.

Conclusion

Le but visé pour la rubéole a obtenu l'approbation du CCI pour le faire approuver à l'échelle nationale par le Réseau pancanadien de santé publique. Le CCI a approuvé les autres recommandations et buts issus de la conférence de concertation en tant que « normes » que les provinces et les territoires doivent utiliser pour se guider dans l'élaboration et la précision des objectifs des programmes provinciaux et territoriaux.

Les recommandations et les buts nationaux de 2005 feront l'objet d'une réévaluation en 2010, et il est prévu que les futures conférences de concertation permettent de réviser, d'élaborer et de mettre à jour les recommandations et les buts nationaux en matière de couverture vaccinale et de réduction de la maladie pour toutes les maladies évitables par la vaccination restantes.

Références

  1. Rapport final sur les résultats de la Conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination. RMTC Sous presse.

  2. Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI). Guide canadien d'immunisation – sixième édition, Ottawa, Ontario, Santé Canada, 2002. http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/cig-gci/ index_f.html.

Remerciements

Nous souhaitons remercier les experts nationaux et internationaux et les spécialistes du programme qui ont participé à la conférence de concertation, les coprésidents de la conférence, les membres du comité de planification, toutes les personnes qui ont donné de leur temps pour faire en sorte que les données présentées dans les guides de discussion soient les plus pertinentes et les plus à jour possible, ainsi que le personnel de la Division de l'immunisation et des infections respiratoires de l'ASPC; grâce à vous, la conférence a été une réussite.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :