Relevé des maladies transmissibles au Canada

 

Volume : 34S2
Mars 2008

Supplément

Version PDF
64 Pages - 361 KB

Rapport final sur les résultats de la Conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination au Canada

Juin 2005

Annexe A

Abréviations

Acronym Title
ACIP Advisory Committee on Immunization Programs (É.-U.)
CDC Centres for Disease Control and Prevention (É.-U.)
GECMT Groupe d'experts en contrôle des maladies transmissibles
RCMT Réseau de contrôle des maladies transmissibles
CCI Comité canadien sur l'immunisation
SCP Société canadienne de pédiatrie
SRC Syndrome de rubéole congénitale
SVC Syndrome de varicelle congénitale
dcaT Vaccin contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche acellulaire (adultes)
dcaT VPI Vaccin contre le tétanos, la diphtérie et le virus de la polio inactivé
FPT Fédéral, provincial, territorial
SC Santé Canada
VIH sida Virus de l'immunodéficience humaine syndrome de l'immunodéficience acquise
iEGDI Initiative pour une évaluation et une gestion dirigée de l'influenza
IgM Immunoglobuline M
IIM Infections invasives à méningocoque
IgG Immunoglobuline G
IMPACT Programme canadien de surveillance active de l'immunisation
IIP Infections invasives à pneumocoque
VPI Vaccin antipoliomyélitique inactivé
Men-C-C Vaccin conjugué contre le méningocoque du groupe C
MscS Maîtrise en sciences de la santé
Msc Maîtrise en sciences
CCNI Comité consultatif national de l'immunisation (Canada)
CNC MEV Conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination
NCS National Centre for Streptococcus (Alberta, Canada)
ENV Enquête nationale sur la vaccination
SNI Stratégie nationale d'immunisation
N. meningitidis Neisseria meningitidis
LNM Laboratoire national de microbiologie
OPS Organisation panaméricaine de la Santé
PCR Réaction en chaîne de la polymérase
ASPC Agence de la santé publique du Canada
Pneu-C-7 Vaccin conjugué antipneumococcique heptavalent
Pneu-P-23 Vaccin polysaccharidique antipneumococcique polyvalent (23 valent)
dT Vaccin contre le tétanos et la diphtérie (adultes)
É.-U États-Unis
VVZ Virus varicelle zona
OMS Organisation mondiale de la Santé

Annexe B

Guides de discussion

Buts et objectifs pour la conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination 2005 (BOCNC MEV)
Guide de discussion sur la rubéole

Cibles et objectifs initiaux
Conférence de concertation de 1994*

But : Éliminer l'infection de la rubéole indigène pendant la grossesse et prévenir ainsi les anomalies foetales, le syndrome de rubéole congénitale (SRC) ainsi que d'autres conséquences négatives de l'infection d'ici l'an 2000.

Cibles
Couverture vaccinale
  • Atteindre et maintenir une couverture vaccinale de 97 % chez les enfants âgés de 2 ans d'ici 1997.
  • Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 99 % à l'entrée à l'école d'ici 1997.
  • Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 99 % chez les 14 à 15 ans d'ici 1997.
Vaccination des femmes
  • Procéder à une sérologie ou obtenir la date de vaccination de TOUTES les femmes enceintes qui se présentent en consultation prénatale pour la réceptivité à la rubéole d'ici 1995.
  • Atteindre et maintenir une vaccination contre la rubéole après l'accouchement de 99 % chez toutes les femmes à risque avant l'obtention de leur congé de l'hôpital d'ici 1995.
  • S'assurer que toutes les femmes en âge de procréer peuvent prouver qu'elles ont été vaccinées contre la rubéole et que, dans le cas contraire, elles se voient offrir le vaccin contre la rubéole pour abaisser le taux de femmes primigestes chez qui le dépistage de la rubéole se révèle négatif à < 4 % d'ici 1997.
  • S'assurer que tous les vaccins administrés ont été transportés, entreposés et acheminés de façon adéquate.

* Conférence de concertation sur les oreillons et la rubéole, 1994, OPS OMS, 44e Conseil directeur, 55e session du Comité régional, septembre 2003.

Revoir l'objectif et toutes les cibles en 1997
Cibles et objectifs révisés

Contexte : Adopter la recommandation de l'OMS OPS d'établir le but de l'élimination de la rubéole et du syndrome de rubéole congénitale des Amériques d'ici 2010.

Conférence de concertation de 2005

But : Établir le but de l'élimination de la rubéole et du syndrome de rubéole congénitale au Canada d'ici 2010.

Cibles
Couverture vaccinale
  • Atteindre et maintenir une couverture de 97 % pour le vaccin antirubéoleux à une dose chez les enfants âgés de 2 ans d'ici 2010.
  • Atteindre et maintenir une couverture de 97 % pour le vaccin antirubéoleux à deux doses chez les enfants en âge d'aller à l'école d'ici 2010.
  • Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % chez les 8 à 16 ans d'ici 2010.
Vaccination des femmes
  • Procéder à une sérologie ou obtenir la date de vaccination de TOUTES les femmes enceintes qui se présentent en consultation prénatale pour la réceptivité à la rubéole d'ici 2010.
  • Atteindre et maintenir une vaccination contre la rubéole après l'accouchement de 99 % chez toutes les femmes à risque avant l'obtention de leur congé de l'hôpital d'ici 2010.
  • S'assurer que toutes les femmes en âge de procréer peuvent prouver qu'elles ont été vaccinées contre la rubéole et que, dans le cas contraire, elles se voient offrir le vaccin contre la rubéole pour abaisser le taux de femmes primigestes chez qui le dépistage de la rubéole se révèle négatif à < 4 % d'ici 2010.
  • S'assurer que tous les vaccins administrés ont été transportés, entreposés et acheminés de façon adéquate.
  • Revoir l'objectif et toutes les cibles en 2010.

Buts et objectifs pour la conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination 2005 (BOCNC MEV)
Guide de discussion sur la varicelle

Cibles et objectifs de 1999*

VVZ = Virus Varicelle Zona
Conférence nationale de concertation sur la varicelle (CNCV)

Réduction de la maladie
  • D'ici 2005, un forum FPT devra établir des buts de réduction de la morbidité associée au VVZ.
Couverture vaccinale

Il faut proposer la vaccination aux personnes à risque dans les groupes suivants, par ordre décroissant de priorité : professionnels de la santé et autres groupes particuliers, certains groupes choisis de personnes immunodéprimées, préadolescents au moment où d'autres programmes de vaccination étaient en place, enfants âgés de 1 an, rattrapage pour le groupe constitué des enfants de 1 an jusqu'aux préadolescents et autres adultes.

  • D'ici 2003, 100 % des professionnels de la santé devront avoir passé un dépistage sérologique de la varicelle ayant produit des résultats positifs ou disposer d'antécédents fiables concernant la maladie ou de documents attestant la vaccination contre la varicelle ou une contre indication médicale acceptable à la vaccination contre la varicelle.
  • D'ici 2005, toutes les provinces et tous les territoires devront offrir un programme de vaccination systématique contre la varicelle pour les enfants et devront avoir lancé et mené à bien des programmes de rattrapage pour les enfants à risque de < 13 ans.
  • La première vaccination des enfants âgés de < 13 ans doit se faire par l'administration d'un vaccin à une dose, l'évaluation de cette politique fondée sur les résultats étant en cours.
  • Il ne devrait y avoir aucune dose de rappel, de plus amples recherches étant en cours pour mesurer la nécessité et le moment opportun pour un rappel permettant de prévenir la varicelle et le zona.
  • D'ici 2010, les cibles de couverture vaccinale de la varicelle devront être liées aux cibles de couverture vaccinale de la rougeole** et devront être atteintes avant le 2e anniversaire et le 7e anniversaire.

* Travaux de la Conférence nationale de concertation sur la varicelle, Montréal (Québec), du 5 au 7 mai 1999
RMTC supplément, volume 25S5, août 1999.

** Remarque : Les cibles de couverture votées étaient de 95 % et de 97 % avant le 2e et le 7e anniversaires, respectivement. Cependant, les discussions portaient sur le fait de lier les cibles de couverture vaccinale de la varicelle à celles de la rougeole, établies à 97 % et à 99 %, respectivement. Il faut tenir compte des cibles actuelles concernant la rougeole pour la mise en oeuvre et l'évaluation du programme.

Questions à débattre pour prendre des décisions fondées sur les faits

Résumer les recommandations du CCNI pour le vaccin contre la varicelle.

  • Résumer les programmes de vaccination contre la varicelle en vigueur au Canada ainsi que tout autre programme international.
  • Dans quelle mesure le fardeau de la maladie* pour ce qui est de la varicelle (V) ou du zona (Z) a t il été modifié depuis l'instauration du programme universel de vaccination PT?
  • Les données de surveillance épidémiologiques reflètent elles de façon précise le fardeau de la maladie? Les augmentations sont elles artificielles (analyses de laboratoire, diagnostic accru) ou réelles? Y a-t-il un groupe d'âge où la maladie est systématiquement sous diagnostiquée (p. ex., les adolescents et les adultes)?
  • Y a-t-il eu des réactions indésirables inattendues associées à la vaccination contre la varicelle?
  • Existe-t-il des preuves d'atténuation de l'immunité? Envisager la nécessité de mettre en place des programmes de rappel.

À propos de l'expérience des É.-U. et des leçons qui en ont été tirées

  • Résumer la couverture vaccinale ainsi que le taux d'incidence de la varicelle (V) et du zona (Z) aux É.-U. depuis l'instauration du programme universel de vaccination contre la varicelle.
    1. moyennes nationales
    2. variations régionales
  • Les É.-U. ont ils élaboré des objectifs (cibles) et des buts nationaux pour ce qui est de la couverture vaccinale contre la varicelle et la réduction du virus varicelle zona quand le programme universel de vaccination a été instauré?
    1. Si oui, ont ils été révisés récemment?
    2. Si non, en ont il établi depuis l'instauration du programme?
  • Comment le fardeau de la maladie** (incidence de la maladie, hospitalisations et mortalité) concernant la varicelle et le zona s'est il modifié depuis l'instauration du programme universel de vaccination aux É. U.?
  • En quoi la modification de la couverture vaccinale a-t-elle influé sur le fardeau de la maladie** en ce qui a trait au virus de la varicelle et au zona?
  • Le fardeau de la maladie** concernant le virus de la varicelle et du zona s'est il modifié de façon particulière dans les groupes suivants depuis l'instauration du programme universel de vaccination?
    1. dans différents groupes d'âge
    2. dans les groupes à risque, tels les personnes immunodéprimées et les femmes en âge de procréer et les autres adultes faisant partie des groupes à risque (immigrants provenant de l'hémisphère Sud, professionnels de la santé)
  • Quelles ont été les répercussions (bonnes ou mauvaises) des cas où la varicelle « a percé » pour ce qui est du taux de couverture vaccinale, du fardeau de la maladie** (complications graves, gravité de la maladie, etc.) et de la confiance du public à l'égard du programme de vaccination contre la varicelle?
    1. Y a-t-il des éléments qui laissent croire que les cas où la varicelle a percé ont contribué à favoriser l'immunité contre la varicelle ou le zona ou les deux?
  • Les observations faites aux É.-U. à ce jour ont elles confirmé ou infirmé les prédictions issues de la modélisation mathématique qui semblaient indiquer un lien entre la couverture vaccinale, l'incidence de la varicelle et du zona, le fardeau de la maladie** ou les répercussions de l'atténuation de l'immunité?
  • Quels enseignements pouvons nous tirer de l'expérience des É.-U. en matière de programme universel de vaccination contre la varicelle?
Rentabilité
  • Quelles études ont été faites sur la rentabilité de la vaccination contre la varicelle? Résumer les principales constatations.

**Fardeau de la maladie = incidence de la maladie, hospitalisations et mortalité

Objectifs, buts et cibles révisés
Réduction de la maladie
  1. Cibles quant à l'incidence de la maladie (établissement des buts de réduction de la maladie recommandés à l'occasion de la CNCV de 1999)
    • Atteindre une réduction de X % pour ce qui est de l'incidence de la varicelle chez les enfants âgés de 12 mois à 13 ans d'ici l'année XXXX.
    • Atteindre une réduction de X % pour ce qui est de l'incidence du zona chez les adultes d'ici l'année XXX.
    • (Réduire ou éliminer - au moyen de 1 ou de 2 doses, respectivement) le nombre d'éclosions de varicelle dans les écoles au Canada (autre possibilité : donner une cible)
  2. Cibles quant aux hospitalisations
    • Réduire le taux d'admissions à l'hôpital et aux soins intensifs chez les enfants âgés de 12 mois à 13 ans de XX % d'ici l'année XXXX.
  3. Cibles quant à la mortalité
    • Réduire le nombre de décès attribuables à la varicelle à 0 dans la population cible des enfants âgés de 12 mois à 13 ans d'ici l'année XXXX.
Couverture vaccinale
  • Au moins XX % des enfants devraient avoir acquis une immunisation adaptée à l'âge par le vaccin contre la varicelle avant l'âge de 2(3) ans d'ici l'année XXXX.
  • Au moins XX % des adolescents devraient avoir acquis une immunisation par le vaccin contre la varicelle avant l'âge de 13 ans d'ici l'année XXXX (ou avant la fin du secondaire).
  • D'ici 2010, les cibles de couverture vaccinale pour la varicelle devraient être liées aux cibles de couverture vaccinale de la rougeole et devrait être atteinte chez les enfants avant leur 2e et leur 7e anniversaires. Il faut tenir compte des cibles actuelles pour ce qui est de la rougeole dans la mise en oeuvre et l'évaluation du programme.
Autres
  • Cent pour cent des professionnels de la santé à risque devraient avoir acquis une immunisation par le vaccin contre la varicelle d'ici l'année XXXX.
  • Les préadolescents au moment où d'autres programmes de vaccination étaient en place (font l'objet du deuxième point ci-dessus?)
  • Faire un rattrapage pour les enfants âgés de 12 mois à 13 ans, pour les adultes à risque?
  • Femmes à risque prévoyant une grossesse
Questions pour les prochaines étapes - Mise en oeuvre
  1. Les provinces et les territoires ont-ils mis en oeuvre les recommandations provenant de la CNCV d'août 1999?
  2. Comment pouvons nous déterminer les corrélations en matière d'immunité avec davantage de précision?
  3. Comment pouvons nous optimiser l'utilisation des registres de vaccination pour établir un lien entre le degré de vaccination et la maladie?
  4. Souhaiteriez vous envisager de lancer des campagnes de sensibilisation pour le grand public? Qu'espéreriez vous ainsi obtenir?
  5. Autres
  6. Quel type de renseignements est nécessaire (surveillance, recherches ciblées) et comment procéder pour recueillir les renseignements permettant d'éclairer le processus décisionnel?
    1. besoin et moment opportun du rappel du vaccin contre la varicelle
    2. épidémiologie changeante, p. ex., changement caractéristique de l'âge ou augmentation de l'incidence du virus varicelle zona
    3. incidence, répercussions et tout autre facteur lié à la maladie qui a percé
  7. Est-il nécessaire d'obtenir de plus amples renseignements sur le rapport coûts avantages, particulièrement pour ce qui est de la possible prise de décisions futures relativement aux programmes à 2 doses ou aux programmes de rappel?
  8. Quels sont les enjeux en matière de diagnostic par les laboratoires, p. ex., quand procéder au dépistage et qui cibler (avant/après la vaccination/après l'apparition de l'éruption) et quelles sont les recommandations en matière de dépistage de la varicelle de type sauvage par opposition aux souches vaccinales?

Buts et objectifs pour la conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination 2005 (BOCNC MEV)
Guide de discussion sur les infections invasives à pneumocoque

Cibles et objectifs initiaux*
Réduction de la maladie
  • Atteindre une réduction de 40 % de l'incidence des infections invasives à pneumocoque dans les groupes admissibles à recevoir le vaccin d'ici 2005.
  • Atteindre une réduction de 40 % du taux de décès attribuables aux infections invasives à pneumocoque dans les groupes admissibles à recevoir le vaccin d'ici 2005.
Couverture vaccinale
  • Atteindre et maintenir une couverture vaccinale de 95 % chez les résidents d'établissements de soins de longue durée d'ici 2003.
  • Atteindre et maintenir une couverture vaccinale de 80 % dans tous les autres groupes où le vaccin est recommandé d'ici 2003.

* Conférence canadienne de concertation sur la prévention des pneumococcies, du 16 au 18 février 1998. Can J Infect Dis 1999; 10(suppl A).

Questions à débattre pour prendre des décisions fondées sur les résultats
  1. Résumer les recommandations du CCNI relatives aux programmes de vaccination antipneumococcique au Canada.
  2. Résumer les programmes de vaccination antipneumococcique en place au Canada et à l'échelle internationale.
  3. Dans quelle mesure le fardeau de la maladie (c.-à-d. incidence de la maladie, hospitalisations et mortalité) concernant les IIP s'est-il modifié depuis l'instauration des programmes universels de vaccination PT?
    1. Le fardeau de la maladie en ce qui a trait aux IIP a-t-il connu des modifications propres aux différents âges depuis l'instauration des programmes de vaccination PT?
    2. Les programmes faisant la promotion du vaccin heptavalent et les programmes faisant la promotion du vaccin 23 valent ont-ils eu d'autres répercussions sur les IIP dans certaines populations cibles?
  4. Quelles sont les répercussions du vaccin sur l'immunité collective?
  5. Existe-t-il des manifestations d'affaiblissement de l'immunité?
  6. Est-il arrivé que des sérotypes de remplacement causent des infections invasives à la suite des programmes de vaccination?
  7. Quelles sont les répercussions des programmes de vaccination sur l'antibiorésistance?
  8. Quels enseignements pouvons nous tirer de l'expérience des É.-U. relativement aux programmes universels de vaccination antipneumococcique?
  9. Des réactions indésirables inattendues se sont elles manifestées en rapport avec le vaccin antipneumococcique conjugué?
  10. Discuter de la rentabilité.
Cibles et objectifs révisés
Réduction de la maladie
  1. Cibles quant à l'incidence de la maladie
    • Atteindre une réduction de X % de l'incidence des infections invasives à pneumocoque chez les enfants de < 2 ans (autre solution : 5 ans) admissibles à recevoir le vaccin d'ici l'année XXXX.
    • Atteindre une réduction de X % de l'incidence des infections invasives à pneumocoque chez les adultes de ≥ 65 ans admissibles à recevoir le vaccin d'ici l'année XXXX.
    • Atteindre une réduction de X % de l'incidence des infections invasives à pneumocoque dans les groupes à risque élevé admissibles à recevoir le vaccin d'ici l'année XXXX.
  2. Cibles quant aux hospitalisations
    • Abaisser le taux d'admissions à l'hôpital et aux soins intensifs chez les enfants de < 2 ans de XX % d'ici l'année XXXX.
    • Abaisser le taux d'admissions à l'hôpital et aux soins intensifs chez les enfants à risque élevé de XX % d'ici l'année XXXX.
    • Abaisser le taux d'admissions à l'hôpital et aux soins intensifs chez les adultes âgés de ≥ 65 ans de XX % d'ici l'année XXXX.
  3. Cibles quant à la mortalité
    • Diminuer le nombre de décès attribuables aux infections invasives à pneumocoque à XX chez les enfants âgés de 2 mois à 2 ans d'ici l'année XXXX.
    • Diminuer le nombre de décès attribuables aux infections invasives à pneumocoque à XX chez les adultes âgés de ≥ 65 ans d'ici l'année XXXX.
Couverture vaccinale
  • Au moins XX % des enfants devraient avoir acquis une immunisation adaptée à l'âge par le vaccin antipneumococcique conjugué avant l'âge de 2 ans d'ici l'année XXXX.
  • Au moins XX % des adultes de > 65 ans devraient avoir reçu une dose unique de vaccin antipneumococcique polysaccharidique d'ici l'année XXXX (autre formulation possible : « avant l'âge de X ans » aux fins de mesure).
  • Atteindre et maintenir une couverture vaccinale de XX % chez les résidents d'établissements de soins de longue durée d'ici l'année XXXX.
  • Au moins XX % des personnes à risque élevé devraient avoir acquis une immunisation adaptée à l'âge par un vaccin antipneumococcique d'ici l'année XXXX (autre formulation possible : proposer des cibles de couverture séparée pour le vaccin conjugué et le vaccin polysaccharidique pour les personnes à risque élevé).
Questions pour les prochaines étapes
  1. Les provinces et les territoires ont-ils mis en oeuvre les recommandations provenant de la Conférence canadienne de concertation sur la prévention des pneumococcies de 1998?
  2. Avec quelle précision mesurons nous l'incidence de la maladie selon les groupes d'âge, le nombre d'hospitalisations et la mortalité au moyen des données de surveillance, des données sur les congés accordés par les hôpitaux et du registre des décès de Statistique Canada?
  3. Les provinces et les territoires ont-ils mis en place une surveillance élargie pour ce qui est des infections invasives à pneumocoque?
  4. Quelles provinces et quels territoires recueillent systématiquement les données sur les sérotypes des isolats des infections invasives à pneumocoque?
  5. Les données sur les sérotypes actuellement recueillies permettent elles de déterminer des cibles et de mesurer les progrès réalisés en vue de réduire l'évolution de la maladie chez les personnes admissibles à recevoir le vaccin?
  6. Comment peut-on mesurer l'évolution de la maladie et la couverture vaccinale dans les groupes à risque élevé?
  7. Comment pouvons nous optimiser l'utilisation des registres de vaccination pour établir un lien entre le degré de vaccination et la maladie?
  8. Quels sont les obstacles à l'amélioration de la mise en oeuvre de programmes de vaccination destinés aux adultes et comment pouvons nous les surmonter? Comment pouvons nous régler la question des occasions manquées d'administrer un vaccin antipneumococcique aux adultes plus âgés (p. ex., pendant les campagnes annuelles de vaccination antigrippale)?
  9. Souhaiteriez vous envisager des campagnes de formation destinées aux professionnels et des campagnes de sensibilisation destinées au grand public? Que souhaiteriez vous atteindre ainsi?

Buts et objectifs pour la conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination 2005 (BOCNC MEV)
Guide de discussion du groupe de travail - infections invasives à méningococque (IIM)

Cibles et objectifs initiaux*

Aucun objectif ni but initiaux n'ont été établis depuis l'instauration des programmes de vaccination pour le sérogroupe C.

Questions à débattre pour prendre des décisions fondées sur les résultats
  1. Résumer les recommandations du CCNI pour ce qui est des IIM du sérogroupe C.
  2. Résumer les programmes de vaccination pour les IIM du sérogroupe C en place dans tout le Canada. Résumer les programmes internationaux existants.
  3. Dans quelle mesure le fardeau de la maladie* concernant les IIM du sérogroupe C s'est-il modifié depuis l'instauration du programme universel de vaccination PT?
  4. Le fardeau de la maladie* concernant les IIM du sérogroupe C a-t-il enregistré des modifications particulières dans les groupes d'âge depuis l'instauration du programme de vaccination PT?
    1. Le fardeau de la maladie s'est-il modifié différemment dans les provinces et les territoires offrant une vaccination aux bébés, comparativement aux provinces et aux territoires proposant une vaccination aux enfants âgés de 1 an.
  5. Quelles sont les répercussions de l'étude sur l'efficacité du vaccin au R.-U. et des schémas thérapeutiques?
  6. Quelles sont les répercussions du vaccin sur l'immunité collective?
  7. Des sérogroupes de remplacement sontils apparus à la suite des programmes de vaccination?
  8. Existe-t-il des signes d'affaiblissement de l'immunité? Envisager la nécessité de mettre en place des programmes de revaccination.
  9. A-t-on observé des réactions indésirables inattendues associées au vaccin contre le méningocoque de type C conjugué?
  10. Preuves du vaccin contre le méningocoque de type C pour maîtriser les éclosions.
  11. Discuter de la rentabilité.

* Fardeau de la maladie = incidence de la maladie, hospitalisations et mortalité

Cibles et objectifs
Réduction de la maladie
  1. Cibles quant à l'incidence de la maladie
    • Atteindre une réduction de X % de l'incidence de N. meningitidis du sérogroupe C chez les enfants de < 5 ans d'ici l'année XXXX.
    • Atteindre une réduction de X % de l'incidence de N. meningitidis du sérogroupe C chez les adolescents âgés de 15 à 19 ans d'ici l'année XXXX.
    • Réduire l'incidence signalée de N. meningitidis du sérogroupe C chez les adolescents au moins au niveau observé chez les enfants d'âge préscolaire d'ici l'année XXXX.
    • Atteindre une réduction de X % de l'incidence de N. meningitidis du sérogroupe C au Canada d'ici XXXX.
    • Éliminer les éclosions d'infections à méningocoque du sérogroupe C au Canada d'ici XXXX.
  2. Cibles quant à la mortalité
    • Abaisser le nombre de décès attribuables aux infections invasives à méningocoque à X chez les enfants de < 5 ans d'ici l'année XXXX (ou préciser les infections à méningocoque du sérogroupe C).
    • Diminuer le nombre de décès attribuables aux infections invasives à méningocoque à X chez les adolescents âgés de 15 à 19 ans d'ici l'année XXXX (ou préciser les infections à méningocoque du sérogroupe C).
    • Cible générale?
Couverture vaccinale
  • Au moins XX % des enfants devraient avoir acquis une immunisation adaptée à l'âge par le vaccin antiméningococcique conjugué avant l'âge de 2 ans d'ici XXXX.
  • Au moins XX % des adolescents devraient avoir acquis une immunisation adaptée à l'âge par le vaccin antiméningococcique conjugué avant l'âge de 17 ans d'ici XXXX.
Questions pour les prochaines étapes
  1. Avec quelle précision mesurons nous l'incidence de la maladie selon les groupes d'âge, le nombre d'hospitalisations et la mortalité au moyen des données de surveillance, des données sur les congés accordés par les hôpitaux et du registre des décès de Statistique Canada?
  2. Quelles provinces et quels territoires signalent de façon systématique les données de laboratoire complètes sur les isolats des infections invasives à méningocoque?
  3. Les données sur les sérotypes actuellement recueillies permettent-elles de déterminer des cibles et de mesurer les progrès réalisés en vue de réduire l'évolution de la maladie chez les personnes admissibles à recevoir le vaccin?
  4. Les séquelles des infections invasives à méningocoque sont-elles actuellement mesurées?
  5. Le CCNI doit évaluer la nécessité de la revaccination ou de l'administration des rappels.
  6. Comment pouvons nous optimiser l'utilisation des registres de vaccination pour établir un lien entre le degré de vaccination et la maladie?
  7. Souhaiteriez vous envisager des campagnes de formation destinées aux professionnels et des campagnes de sensibilisation destinées au grand public? Que souhaiteriez vous atteindre ainsi?
  8. Une fois que le vaccin conjugué quadrivalent sera autorisé au Canada, quelles seront ses répercussions?
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :