Relevé des maladies transmissibles au Canada

 

Volume : 34S2
Mars 2008

Supplément

Version PDF
64 Pages - 361 KB

Rapport final sur les résultats de la Conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination au Canada

Juin 2005

Résumé de l'évaluation

Les participants ont été invités à faire des commentaires sur la conférence de concertation de 2005 pour contribuer à la planification de rencontres futures consacrées à l'élaboration de recommandations et de buts nationaux en matière de vaccination. Les formulaires d'évaluation que les participants ont remplis ont fait ressortir les principales observations qui sont présentées ci dessous.

Renseignements à l'appui

Les participants ont été invités à commenter la pertinence des renseignements et des exposés destinés à soutenir les discussions et le processus décisionnel en séance plénière et dans les groupes de travail. Les répondants ont estimé que les documents de la conférence présentaient des renseignements intéressants, mais qu'ils auraient dû être distribués bien avant la rencontre (p. ex., au moins 1 semaine avant). Les guides de discussion fournis aux groupes de travail ont également été jugés utiles. Il a été suggéré que tous les participants auraient pu tirer avantage de disposer des renseignements propres à d'autres groupes de travail en plus de ceux concernant le leur, notamment dans le cas de maladies plus complexes (p. ex., l'influenza).

Les exposés présentés à la fois en séance plénière et devant les groupes de travail ont été bien reçus. Plusieurs participants ont proposé de distribuer des copies des exposés pendant la conférence. Un autre participant a suggéré que, compte tenu des contraintes de temps, les principaux enjeux pour chaque maladie soient clairement identifiés afin de faciliter la discussion et le processus décisionnel. Il est apparu que l'expérience des É.-U. et d'autres pays était enrichissante, ce qui a fait ressortir la nécessité de mesurer les coûts par rapport aux avantages d'inviter des experts venant de l'extérieur.

Présentation et portée

De façon générale, les participants ont estimé qu'il aurait fallu accorder davantage de temps aux discussions et au processus décisionnel en groupes de travail, 58 % des répondants seulement étant satisfaits ou très satisfaits du temps alloué à cette fin. Le groupe de travail sur l'influenza a subi une pression particulière pour traiter tout l'ordre du jour dans les délais impartis, ce qui a fait dire à plus d'un participant qu'à l'avenir il serait nécessaire de prévoir une journée complète pour les délibérations des groupes de travail.

Un certain nombre de participants ont estimé que les conférences de concertation futures devraient se concentrer sur moins de maladies afin de donner suffisamment de temps pour étudier les données disponibles et prendre les décisions. Dans certains cas, il pourrait être pertinent de consacrer une conférence entière à une seule maladie, l'influenza en constituant le principal exemple. Pour poursuivre sur ce sujet, le caractère unique de l'influenza est fortement ressorti ainsi que les difficultés de tenir compte de cette composante et des autres maladies de façon concomitante.

Enfin, les participants ont proposé de charger le CCI d'établir les critères permettant de sélectionner les MEV ainsi que leur nombre pour les conférences de concertation futures, sachant qu'il faudrait envisager de prendre à cette occasion des décisions sur les programmes de vaccination (p. ex., multivalents), les répercussions sur la population et les nouveaux vaccins.

Processus

Les participants ont apprécié le processus qui a permis de parvenir au consensus et de voter les recommandations et les buts proposés. Néanmoins, dans la lignée des commentaires précédents, certains participants ont estimé qu'il aurait fallu accorder davantage de temps pour présenter les résultats des groupes de travail en séance plénière et en discuter. Il faudrait établir clairement le processus régissant le deuxième vote.

Pour ce qui est du processus de détermination des buts, on a invité les organisateurs des conférences de concertation futures à énoncer à l'avance si les participants devraient proposer des buts « idéaux » ou « pratiques ». De plus, avant d'établir l'ordre du jour de la conférence, il faudrait que les priorités pour fixer des buts et que les sujets proposés soient choisis de concert par le CCNI et d'autres intervenants.

Dans l'ensemble, les participants ont réagi favorablement à la conférence de concertation de 2005, ceux ayant rempli les formulaires d'évaluation accordant une note moyenne favorable de > 80 %. Les opinions appuient l'organisation de conférences de concertation futures. Les participants ont jugé que le forum inaugural était très bien organisé et s'était très bien déroulé, qu'il avait été enrichissant et qu'il avait constitué un cadre efficace pour favoriser les discussions et la prise de décisions sur les recommandations et les buts concernant les MEV. En plus de faire ressortir les améliorations à apporter dans le domaine des renseignements à l'appui, de la présentation et de la portée ainsi que du processus, les participants ont exprimé leurs doutes quant à la qualité de la traduction simultanée et aux tâches redondantes des personnes chargées de prendre des notes et des rapporteurs membres du personnel.

Conclusion

En conclusion, un certain nombre de participants ont souligné l'importance de continuer sur la lancée de la conférence, plus particulièrement en s'assurant que les recommandations soient rapidement mises en oeuvre par les autorités de santé publique. Les participants ont également suggéré de revoir l'infrastructure provinciale et territoriale pour faire ressortir les besoins ou les lacunes en ce qui a trait à la mise en oeuvre des recommandations et des buts. Pour garantir le recours à des pratiques exemplaires, on a résumé les rapports d'évaluation et on procédera à un exercice des « leçons tirées » avant d'organiser les prochaines conférences.

En dépit des limites actuelles, il y a des avantages très nets à élaborer des recommandations et des buts nationaux pour les maladies évitables par la vaccination. Comme les provinces et les territoires tendent à la réalisation de la vision nationale, leurs programmes de vaccination s'amélioreront invariablement et une meilleure couverture en résultera. À leur tour, ces améliorations permettront de justifier les fonds supplémentaires accordés à leurs programmes de vaccination. En outre, le fait d'établir des recommandations et des buts nationaux fournit une méthode de responsabilisation à l'échelle provinciale et territoriale. Enfin, les recommandations et les buts issus de la CNC MEV 2005 ne doivent pas obligatoirement être appliqués par les provinces et les territoires. Pour les membres du Réseau pancanadien de santé publique ainsi que pour les partenaires provinciaux et territoriaux, c'est l'occasion d'établir les fondements permettant d'entamer des discussions qui conduiront à l'adoption et à la mise en oeuvre de buts à l'échelle des administrations. Bien que les programmes et les objectifs puissent encore varier à l'issue de ce processus, ils seront toutefois désormais guidés par une vision commune.

Les recommandations et les buts nationaux découlant de la conférence de concertation de 2005 feront l'objet d'une réévaluation en 2010 et il est prévu que les conférences de concertation futures permettront de réviser, d'élaborer et de mettre à jour les recommandations et les buts nationaux en matière de couverture vaccinale et de réduction de la maladie pour les maladies évitables par la vaccination restantes.

Bibliographie

  1. Global Immunization Vision and Strategy (2006 2015), Division of Immunization Vaccines and Biologics, OMS, et Programme Division, Health Section, UNICEF, http://www.who.int/vaccines-documents/DocsPDF05/GIVS_Final_EN.pdf (en anglais seulement).
  2. 44e Conseil directeur de l'OPS OMS, 55e session du Comité régional, résolution CD44.R1, Sustaining Immunization Program - Elimination of rubella and congenital rubella syndrome (CRS). 22 au 26 septembre 2003.
  3. Processus pour établir et mettre en oeuvre des recommandations et des buts nationaux concernant les maladies évitables par la vaccination dans le cadre de la Stratégie nationale d'immunisation.
  4. Healthy People 2010, US Department of Health and Human Services, Office of Disease Prevention and Health Promotion, http://www.healthypeople.gov/Document/html/uih/uih_4.htm#immuniz (en anglais seulement).
  5. Comité consultatif national de l'immunisation. Mise à jour de la déclaration du CCNI sur le vaccin antivaricelleux. RMTC 2002; 28(DCC-3):1-8.
  6. Conférence canadienne de concertation sur la prévention des pneumococcies, du 16 au 18 février 1998. RMTC 1999;25(4):25-35.
  7. Comité consultatif national de l'immunisation. Déclaration sur la vaccination antigrippale pour la saison 2005-2006. RMTC 2005;31(DCC-6):1-32.
  8. Conférence canadienne de concertation sur la grippe. 1993;19(17):136-46.

Il existe une bibliographie complète des articles de référence et des documents issus de la conférence qui est disponible sur CD ROM. Pour l'obtenir, il suffit d'envoyer une demande à l'adresse suivante : programs.irid-diir@phac-aspc.gc.ca

Détails de la page

Date de modification :