ARCHIVÉ - Gonorrhée

 


À déclaration obligatoire à l’échelle nationale depuis : 1924

1.0 Déclaration à l’échelle nationale

Seuls les cas confirmés de la maladie devraient être déclarés.

2.0 Type de surveillance

Déclaration systématique de chaque cas aux autorités fédérales

3.0 Classification du cas

3.1 Cas confirmé — Infections génitales

Confirmation en laboratoire de l’infection dans des échantillons génito-urinaires :

  • détection de Neisseria gonorrhoeae par culture
    OU
  • détection d’acides nucléiques de N. gonorrhoeae

Cas confirmé — Infections extragénitales

Confirmation en laboratoire de l’infection dans des échantillons prélevés au niveau du pharynx, du rectum, d’une articulation, de la conjonctive, d’un autre site extragénital ou dans un échantillon de sang :

  • détection de N. gonorrhoeae par culture
    OU
  • détection d’acides nucléiques de N. gonorrhoeae

3.3 Cas confirmé — Infections périnatales

Confirmation en laboratoire de l’infection chez un nouveau-né au cours des quatre premières semaines de vie, aboutissant au diagnostic de conjonctivite, d’abcès du cuir chevelu, de vaginite, de bactériémie, d’arthrite, de méningite ou d’endocardite d’origine gonococcique :

  • détection de N. gonorrhoeae par culture
    OU
  • détection d’acides nucléiques de N. gonorrhoeae

4.0 Laboratoire — Commentaires

Une caractérisation plus poussée de la souche est indiquée à des fins de recherche épidémiologique, de santé publique et de contrôle.

La détection de diplocoques Gram négatif intracellulaires chez des hommes symptomatiques présentant un écoulement urétral conduit à un diagnostic présomptif de gonorrhée chez les hommes.

5.0 Manifestations cliniques

6.0 Code(s) de la CIM

6.1 Code(s) de la CIM-10

A54.0, A54.1, A54.2, A54.5, A54.6 , A54.9

6.2 Code(s) de la CIM-9/CIM-9-MC

098.11, 098.15, 098.16, 098.31, 098.35, 098.14, 098.34, 098.0, 098.2

7.0 Type de déclaration à l’échelle internationale

8.0 Commentaires

Les catégories des cas sont mutuellement exclusives.

Les personnes qui présentent simultanément plus d’un site d’infection pourraient appartenir à plus d’une catégorie de cas; on les considérera toutefois comme un seul cas avec plusieurs sites d’infection afin d’éviter de compter le cas en double.

9.0 Références

Définitions de cas des maladies faisant l’objet d’une surveillance nationale. RMTC 2000;26(S3). Consulté en mai 2008, à l’adresse : http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/00vol26/26s3/index_f.html

Date de la dernière révision :

mai 2008


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :