ARCHIVÉ - Méningococcie invasive

 


À déclaration obligatoire à l’échelle nationale depuis : 1924

1.0 Déclaration à l’échelle nationale

Les cas confirmés et les cas probables de la maladie doivent être déclarés depuis le 1er janvier 2006.

2.0 Type de surveillance

Déclaration systématique de chaque cas aux autorités fédérales

Déclaration rehaussée de chaque cas au Centre de l’immunisation et des maladies respiratoires infectieuses.

Déclaration rehaussée de chaque cas au système de Surveillance internationale circumpolaire dans les régions nordiques participantes.

3.0 Classification du cas

3.1 Cas confirmé

Manifestations cliniques de l’infection invasive (voir la section 5.0) et confirmation en laboratoire de l’infection :

  • isolement de Neisseria meningitidis d’un site normalement stérile (sang, LCR, liquide articulaire, pleural ou péricardique)
    OU
  • mise en évidence de l’ADN de N. meningitidis par un test dûment validé d’amplification des acides nucléiques (TAN) d’un site normalement stérile

3.2 Cas probable

Manifestations cliniques d’infection invasive avec purpura fulminans ou pétéchies en l’absence d’une autre cause apparente, et résultat de laboratoire positif à une épreuve autre qu’un test de confirmation :

  • détection d’antigènes de N. meningitidis dans le LCR

4.0 Laboratoire — Commentaires

Le test de détection d’antigènes dans des échantillons d’urine et de sérum n’est pas un outil fiable pour diagnostiquer une infection à méningocoques.

5.0 Manifestations cliniques

L’infection invasive à méningocoques se manifeste habituellement par une méningite et/ou une septicémie, bien que d’autres manifestations puissent être observées (p. ex. cellulite orbitaire, arthrite septique). L’infection invasive peut évoluer rapidement vers des pétéchies ou un purpura fulminans, un état de choc et la mort.

6.0 Code(s) de la CIM

6.1 Code(s) de la CIM-10

A39
Infections à méningocoques

6.2 Code(s) de la CIM-9/CIM-9-MC

036
Infections à méningocoques

7.0 Type de déclaration à l’échelle internationale

Déclaration obligatoire en vertu du Règlement sanitaire international (2005) si la maladie constitue une urgence de santé publique.

8.0 Commentaires

Chaque province et territoire établira un processus de validation de son TAN.

Les définitions de cas de l’infection invasive à méningocoques fournies dans le présent document doivent être utilisées pour la surveillance régulière et rehaussée. Les définitions de cas (sporadique, index, subséquent) ainsi que la définition des contacts étroits et des éclosions au sein d’une organisation et dans la communauté servant à la gestion de la santé publique sont présentées dans les Lignes directrices pour la prévention et la lutte contre les atteintes méningococciques (http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/05vol31/31s1/index_f.html).

9.0 Références

Agence de la santé publique du Canada. Lignes directrices pour la prévention et la lutte contre les atteintes méningococciques. RMTC 2005, 31(S1): 1-20.

10.0 Définitions de cas antérieures

Programme canadien de surveillance des maladies transmissibles : Définitions de cas et méthodes de surveillance particulières à chaque maladie. Rapport hebdomadaire des maladies au Canada,1991;17(S3).

Définitions de cas des maladies faisant l’objet d’une surveillance nationale. RMTC 2000, 26(S3).

Date de la dernière révision :

mai 2008


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :